Commentaires en ligne 


149 évaluations
5 étoiles:
 (91)
4 étoiles:
 (39)
3 étoiles:
 (13)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (5)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE MEILLEUR DE X MEN
: Je pressentais ce film comme purement commercial et sans aucun intérêt scénaristique. Grosse erreur de ma part. L'histoire du film est à la fois centrée sur la rencontre de Magneto et Charles-Xavier, et sur le début de la rupture entre les mutants et le reste du monde ; le tout sur un fond de guerre froide... C'était un peu...
Publié le 9 novembre 2011 par S. PHILIPPE

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Sympathique, sans plus, mais un bon blu-ray
X-men le commencement, sorti en 2011, marque le début d'une nouvelle ère de la franchise. Exit les acteurs des précédents opus, puisque l'histoire se passe à l'époque de la jeunesse de Magneto et du professeur Charles Xavier, où ils étaient encore amis. Vu les critiques positives de ce film, je pensais voir un chef...
Publié il y a 19 mois par Yoyo357


‹ Précédent | 16 7 815 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5.0 étoiles sur 5 Great Movie Loaded With Extras, 1 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Really great movie with plenty of extras including behind the scenes booklet. Highly recommend adding this to your steelbook collection.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 tres bien, 29 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement (DVD)
très vite reçu et en parfait état
merci pour cette efficacité
c est en plus un excellent film
je pense les avoir tous à part le dernier qui sort bientot en dvd
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un très bon moment, 14 août 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement (DVD)
D'habitude, je me méfie des sequels, prequels, ... Mais là, le film est vraiment bien fait, on dirait un peu un des derniers James Bond. On en apprend davantage sur les liens entre les personnages, ce qui permet de comprendre rétrospectivement ce qui ce passe dans les autres films de la franchise. Rien à voir avec les Wolverine !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Dans la lignée, 13 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement (DVD)
Pas mal, je préfère les autres XMen car ce ne sont pas les mêmes acteurs puisque c'est lorsqu'ils étaient jeunes mais c'est pas mal quand même.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 Problème édition collector blu-ray !!!, 2 août 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement [Édition Digibook Collector + Livret] (Blu-ray)
Contrairement à ce que dit l'éditeur, le coffret collector blu-ray contient un dvd de bonus uniquement, et PAS de copie dvd du film !!!!! Si vous souhaitez le regarder sur votre ordi en attendant d'avoir un lecteur blu-ray, c'est fichu !!!!!!

Encore plus fort : l'annonce de la présence du film dvd est sur un autocollant placé sur l'emballage plastique du coffret. Une fois déballé, la jaquette marque bien dvd Bonus, mais ne parle plus d'une copie du film.

Une arnaque !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 x-men le commencement, 29 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement (DVD)
Film génial on apprend beaucoup de chose notamment pourquoi le professeur Xavier est en fauteuil roulant ! Très bons acteurs et effets spéciaux très réussies. A recommander pour ceux qui sont fans des X-men !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 ravi, 23 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Absolument ravi, d'autant plus par ce volet aux images de qualités et aux personnages bien travaillés ! La qualité du blu ray est au top, les images du livret nous replongent dedans c'est super
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 EPISODE INCONTOURNABLE DE LA SAGA DES X-MENS, EXCELLENT !!!, 8 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement [Édition Digibook Collector + Livret] (Blu-ray)
J'ai été agréablement surpris par ce nouvel opus " Origines ", très bien réalisé, excellents effets spéciaux, très bon scénario, d'excellents acteurs....A posséder absolument au sein de la Saga des X-Mens !!! JE PARTAGE TOTALEMENT CET AVIS CI-DESSOUS...

" Retour réussi pour les mutants! - Par Miamsolo

Matthew Vaughn, le réalisateur de l’excellent Kick-Ass, réalise avec X-Men First Class un nouveau film de super-héros. Il succède ainsi à Bryan Singer ( X-Men 1 et 2 ), Brett Ratner ( X-Men 3 ) et Gavin Hood ( X-Men Origins Wolverine ). D’ailleurs, Singer occupe le poste de producteur sur ce nouvel épisode, et cela se ressent. Ainsi, il n’est pas étonnant de voir que les deux derniers opus, qu’il n’avait pas réalisés, sont écartés de l’intrigue de First Class. En même temps, ça n’est pas plus mal. Les deux premiers X-Men étaient de vraies réussites, mais le troisième épisode et le spin-off centré sur Wolverine n’étaient pas des bouses, mais ils étaient quand même bien décevants. X-Men First Class remonte le niveau de la saga, et je suis persuadé que s’il avait été raté, la Fox aurait abandonné la licence X-Men.

X-Men First Class est une sorte d’X-Men Origins, mais basé sur plusieurs personnages. Ainsi, on y découvre les origines de certains mutants connus ( Magneto, le professeur X ) et on y découvre de nouvelles têtes ( Alex Summers, le frère de Scott « Cyclope » Summers ). Ceux qui s’attendent à un film hyper-fidèle au comics dont il est adapté seront bien déçu. Aucun film X-Men n’a jamais été vraiment fidèle, et c’est tant mieux. On veut du nouveau, pas une vulgaire copie cinématographique de l’élément de base. Mais il y a quand même pas mal d’incohérences dans la continuité. Un des exemples les plus frappants est la présence du frère de Cyclope, alors que l’histoire se situe plus de trente années plus tôt. Ça fait quand même vieux pour un frère, non ?

Ce que j’ai trouvé vraiment réussi dans ce nouvel X-Men est le fait que les personnages sont bien travaillés. Les scénaristes ont rendus ses super-héros " humains ". L’alliance entre Erik / Magneto et Charles / Professeur X est très réussie, et les scènes dans lesquelles ils apparaissent tous les deux sont simplement puissantes. Ces deux personnages sont opposés, mais leur relation est très bien travaillée. Michael Fassbender et James McAvoy sont vraiment les deux hommes de la situation. Les autres personnages sont pour la plupart intéressants.

Sebastian Shaw est très bien joué. Kevin Bacon joue très bien les méchants. Jennifer Lawrence incarne aussi très bien Mystique. Elle a un visage doux, et c’est difficile de s’imaginer la méchante qu’elle deviendra plus tard. Dans les jeunes acteurs, c’est la seule qui s’en tire plutôt bien, avec Nicholas Hoult, qui incarne Hank McCoy, le Fauve. Mais j’ai tout de même été déçu de certains personnages, comme Emma Frost. On dirait qu’elle fait office de décoration. Dans les comics, elle est quand même censée être très impressionnante, et dans le film, lorsque Shaw lui demande d’aller chercher des glaçons de manière désagréable, elle se laisse faire, ce qui est en totale contradiction avec son caractère. Bref, j’espère que ce personnage sera mieux développé dans les prochains films X-Men, qui sont d’ores et déjà annoncés. Angel, la femme-papillon, le Hurleur, Darwin, ... Ce sont tous des personnages qui auraient gagnés à être mieux développés.

Il en est de même avec certaines scènes d’action, qui sont parfois un peu ‘ringardes’, à cause du délai trop court accordé par la Fox. Concernant la musique, Henry Jackman nous offre une partition plutôt agréable à l’écoute, et les thèmes de Magneto sont quand même formidables ! Les effets spéciaux sont réussis, même si le manque de temps et d’argent se ressent de temps à autre. Et bien sûr, comment ne pas écrire une critique de First Class sans y mentionner le caméo. Ne vous inquiétez pas, je ne révélerais pas l’identité du caméo, mais je dois dire que c’est un des caméos les plus réussis de l’histoire du cinéma. Et c’était assez inattendu, je trouve. Bref, que vous soyez fan ou non de l’univers X-Men, je suis sur que vous apprécierez ce film. Les fans seront comblés, et les non-fans seront agréablement surpris de la qualité positive de ce long-métrage. "

X-Men : Le Commencement, ou X-Men : Première Classe au Québec, ( X-Men: First Class ) est un film de super-héros américain écrit et réalisé par Matthew Vaughn, sorti en 2011. Il met en scène les personnages de la série de comics X-Men de Marvel Comics, créés par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby.

Synopsis :

En 1944, dans un camp de concentration allemand en Pologne, le Dr. Schmidt découvre les aptitudes d'un jeune enfant juif capturé, Erik Lensherr. Celui-ci a montré une capacité à contrôler les champs magnétiques, lui permettant de manipuler le métal, en déformant un portail pour libérer sa mère. Afin de le forcer à utiliser ses pouvoirs sur une pièce de monnaie, Schmidt tue la mère d'Erik sous ses yeux, provoquant la colère de l'enfant et la destruction de tous les objets métalliques de la pièce. Au même moment, dans un manoir du Comté de Westchester, le jeune télépathe Charles Xavier fait la rencontre de Raven dans sa cuisine ; loin de chasser la métamorphe qui s'est introduite par effraction, il lui propose de l'héberger et de l'aider.

En 1962, Lensherr, devenu adulte, traque les officiers nazis pour retrouver la trace du Dr Schmidt à travers l'Amérique du Sud, alors qu'à Oxford, Charles Xavier soutient sa thèse sur la mutation génétique en présence de Raven, devenue sa sœur adoptive. Mais à Las Vegas, l'agent de la CIA Moira MacTaggert découvre l'existence des mutants en surprenant la rencontre entre le colonel Hendry et le Club des Damnés, composé de Sebastian Shaw, Emma Frost, Azazel et Riptide. Ceux-ci fomentent un complot dont la première étape consiste à faire en sorte que les États-Unis installent des missiles nucléaires en Turquie. Hendry vient à bout de sa mission, mais quand il défie Shaw, qui se révèle être Schmidt qui a changé d'identité, celui-ci lui montre son pouvoir d'absorption d'énergie avant de le tuer.

MacTaggert choisit de recruter Charles Xavier, qui comprend très vite que le Club des Damnés est constitué de mutants, mais il faut que Raven use de ses pouvoirs pour convaincre la direction de la CIA de la réalité des choses. La Division X, section secrète supervisée par la CIA, est alors créée. Xavier repère alors Shaw sur son bateau, mais au moment d'intervenir, Lensherr infiltre le navire et provoque la fuite du Club. Xavier sauve Lensherr de la noyade et le ramène à la Division X. Avec l'aide du savant Hank McCoy, lui-même mutant, ils utilisent une première version de Cerebro pour repérer d'autres mutants et commencent à recruter : des jeunes hommes et des jeunes femmes de tous bords rejoignent le siège de la CIA et se trouvent des pseudonymes : Angel, Havok, Darwin et le Hurleur rejoignent Mystique et ceux qu'ils surnomment le Professeur X et Magnéto.

La cible suivante de Xavier et Lensherr est Emma Frost, partie rencontrer un général de l'Armée rouge en URSS ; ils parviennent à la capturer. Mais leur départ laissent les jeunes recrues sans défense face à l'attaque d'Azazel, Riptide et Shaw, qui détruisent l'unité. Seul Darwin tente de s'interposer, mais Shaw le tue avant de convaincre Angel de le rejoindre. À son retour et devant le centre détruit, Xavier décide d'utiliser sa demeure comme repaire des membres de la Division X. Les mutants entament donc une période d'entraînement intensif alors que Shaw convainc le général russe d'envoyer des missiles nucléaires à Cuba : c'est la crise des missiles.

Le plan de Shaw est de déclencher une troisième guerre mondiale en utilisant des missiles nucléaires, une source d'énergie inépuisable qui lui permettrait d'asseoir la supériorité des mutants. Il accompagne personnellement le navire affrété, équipé d'un casque qui fait office de bouclier aux pouvoirs mentaux de Charles Xavier. Au manoir Xavier, les relations se tendent : Charles et Erik connaissent leurs premières divergences de point de vue, le premier voulant capturer Shaw alors que le second veut le tuer ; Hank tente de développer un sérum qui permettrait de rendre une apparence normale à Raven sans supprimer ses pouvoirs mais elle refuse de s'en servir, et quand il se l'injecte, il acquiert alors une apparence de fauve et sa peau vire au bleu.

Alors que Shaw atteint Cuba, les mutants accompagnés de Moira MacTaggert s'envolent à bord d'un avion furtif vers la ligne de blocus. Une fois que le Hurleur a localisé le sous-marin de Shaw, Lensherr le ramène à la surface. Les affrontements entre mutants commencent, dépassant les soldats présents, tandis qu'Erik infiltre le bâtiment et retrouve son tortionnaire, mais malgré les demandes de Xavier, il le tue avec la pièce de monnaie nazie qu'il avait conservée. Il s'empare ensuite du casque de Shaw. Effrayés par les pouvoirs des mutants, les flottes américaines et soviétiques s'unissent et tirent leurs missiles sur eux. Lensherr arrête les missiles et les renvoie sur les navires. Xavier tente de lui arracher son casque et les deux se battent.

MacTaggert fait feu de son arme sur Erik, qui dévie facilement les balles, mais une d'entre elles frappe Xavier au bas de la colonne vertébrale. Lensherr, après avoir soigné Xavier, lui demande de se joindre à lui dans sa guerre contre l'humanité. Xavier refuse, et Lensherr quitte les lieux, avec les anciens alliés de Shaw mais aussi Raven, qui ne désire plus se dissimuler mais montrer sa fierté d'être différente. Charles Xavier rentre chez lui en fauteuil roulant, mais pour assurer la sécurité des mutants, efface tous les souvenirs du combat de la mémoire de Moira MacTaggert. Peu après, Erik Lensherr va libérer Emma Frost, en se présentant sous le nom de Magnéto.

Fiche technique :

Titre original : X-Men: First Class
Titre français : X-Men : Le Commencement
Titre québécois : X-Men : Première Classe
Réalisation : Matthew Vaughn
Scénario : Jane Goldman, Ashley Miller, Zack Stentz et Matthew Vaughn, d'après une histoire de Bryan Singer et Sheldon Turner et les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby
Costumes : Sammy Sheldon
Décors : Chris Seagers
Photographie : John Mathieson
Montage : Eddie Hamilton et Lee Smith
Musique : Henry Jackman
Production : Lauren Shuler Donner, Bryan Singer, Gregory Goodman, Simon Kinberg et Stan Lee (exécutif)
Sociétés de production : Bad Hat Harry Productions, 20th Century Fox, Marv Films, Marvel Studios et Donners’ Company
Société de distribution : 20th Century Fox
Budget : 160 000 000 de dollars
Pays d'origine : États-Unis
Langue originale : anglais (quelques dialogues en allemand, en français et en russe)
Format : couleur - 2,35:1 - son Dolby Digital - 35 mm
Genre : super-héros
Durée : 132 minutes
Dates de sortie en salles :
- Belgique, France : 1er juin 2011
- Canada, États-Unis : 3 juin 2011

Distribution :

James McAvoy (V. F. : Alexis Victor) : Charles Xavier / Professeur X
Michael Fassbender (V. F. : Jean-Pierre Michaël) : Erik Lensherr / Magnéto
Kevin Bacon (V. F. : Philippe Vincent) : Sebastian Shaw
Rose Byrne (V. F. : Françoise Cadol) : Dr Moira MacTaggert
Jennifer Lawrence (V. F. : Céline Mauge) : Raven Darkholme / Mystique
January Jones (V. F. : Nathalie Karsenti) : Emma Frost / Reine Blanche
Nicholas Hoult (V. F. : Damien Boisseau) : Hank McCoy / Le Fauve
Oliver Platt (V. F. : Daniel Lafourcade) : l’homme en noir (agent de la CIA)
Zoë Kravitz (V. F. : Barbara Kelsch) : Angel Salvadore
Caleb Landry Jones : Sean Cassidy / Le Hurleur
Lucas Till (V. F. : Alexandre Gillet) : Alexander Summers / Havok
Edi Gathegi : Armando Muñoz / Darwin
Jason Flemyng : Azazel
Alex Gonzalez : Janos Quested / Riptide
Glenn Morshower : le colonel Hendry
Matt Craven (V. F. : Jean-Luc Kayser) : le directeur de la CIA
Rade Sherbedgia (V. F. : Régis Ivanov) : le général russe
Michael Ironside (V. F. : Jean-Bernard Guillard) : capitaine U.S. Navy
James Remar (V. F. : Marc Alfos) : le général U.S.
Ray Wise (V. F. : Michel Ruhl) : le secrétaire d’État américain
Demetri Goritsas (V. F. : Renaud Marx) : Levene
Annabelle Wallis (V. F. : Sylvie Jacob) : Amy
Hugh Jackman (V. F. : Joël Zaffarano) : James Howlett, dit Logan / Wolverine (caméo)
Rebecca Romijn : Mystique (caméo)
Brendan Fehr : un soldat américain

Genèse du projet :

En avril 2006, un mois avant la sortie de X-Men : L'Affrontement final, le scénariste Zak Penn déclare avoir été engagé pour écrire un nouveau film dérivé de la franchise X-Men. En 2007, il précise que le film devrait se concentrer sur la jeunesse des X-Men. Il décide alors de se focaliser sur la série de comics X-Men: First Class, publiée dès 2006. Josh Schwartz entre alors dans le projet, livre un scénario en mai 2008 et envisage de réaliser lui-même le film. Cependant, en octobre 2009, la 20th Century Fox demande à Bryan Singer, réalisateur de X-Men et X-Men 2, de réaliser ce nouveau film. À l'époque, le projet X-Men Origins: Magnéto était encore d'actualité. Mais Singer décide de fusionner les éléments de ce dernier au projet X-Men: First Class, avec un script remanié par Jamie Moss.

Moss est ensuite épaulé par Ashley Edward Miller et Zack Stentz pour développer davantage le script. En mars 2010, Bryan Singer quitte la réalisation du projet, pour se concentrer sur son adaptation du conte Jack le tueur de géants, mais reste producteur du film. En mai 2010, le britannique Matthew Vaughn est engagé pour réaliser le film. Il avait été précédemment approché pour mettre en scène X-Men : L'Affrontement final. Une date de sortie est ensuite officialisée et la scénariste Jane Goldman est engagée pour quelques modifications de scénario. Vaughn déclare vouloir renouveler la franchise, à l'instar du Star Trek de 2009, avec un nouveau casting et un nouveau style. L'action du film se déroule cependant dans les années 1960 et les costumes rappellent davantage ceux du comic d'origine plutôt que ceux des précédents films - à l'exception toutefois de X-Men 3, où l'on voit le Fauve réendosser un costume proche de celui qu'il portait étant jeune.

" Matthew Vaughn présente Magneto comme « un jeune Sean Connery. C’est l’espion ultime : imaginez Bond, mais avec des super pouvoirs ! "

Casting :

- Hugh Jackman reprend son rôle de Wolverine le temps d’une très courte scène ; ainsi que Rebecca Romijn comme étant une des apparences de Mystique où elle se vieillit de quelques années. Il a été question à un moment que Patrick Stewart et Ian McKellen reprennent leurs rôles respectifs de Charles Xavier et Magneto. De plus, Tahyna Tozzi a été un temps pressentie pour reprendre son personnage d'Emma Frost qu'elle tenait dans X-Men Origins: Wolverine.

- Benjamin Walker avait été choisi pour incarner Le Fauve mais déclina ensuite le projet pour la comédie musicale Bloody Bloody Andrew Jackson à Broadway. Taylor Lautner avait également été envisagé pour ce rôle, avant que Nicholas Hoult ne soit engagé.

- Alice Eve a d'abord été choisie pour le rôle d'Emma Frost mais en raison d'un désaccord avec la production, elle est remplacée par January Jones.
Certaines rumeurs disaient que Amber Heard jouerait Mystique, mais le rôle revient finalement à Jennifer Lawrence( Hunger Games ).

Tournage :

Le tournage principal débute le 31 août 2010 à Oxford en Angleterre, plus précisément à St Aldate et à l'Université d'Oxford. L'équipe se rend ensuite aux célèbres Pinewood Studios près de Londres, puis dans l'État de Géorgie en octobre, dont l'Île de Jekyll, Thunderbolt et Savannah, après avoir envisagé la Louisiane, la Caroline du Nord et l'Ouest du Michigan. L'Île de Jekyll a été choisie plutôt que l'Île de Tybee.

Box office :

Le film a connu un très important succès commercial, rapportant 353 624 124 $ au box-office mondial, dont 146 408 305 $ aux États-Unis et au Canada. Ces recettes le classent au 16ème rang des films ayant le plus rapporté au box-office en 2011. Il a réalisé 2 096 575 entrées en France.

Accueil critique :

Le film a été bien accueilli par la critique, recueillant 87 % de critiques favorables, avec un score moyen de 7,4/10 et sur la base de 236 critiques collectées, sur le site Rotten Tomatoes. Sur le site Metacritic, il obtient un score de 65/100, sur la base de 38 critiques collectées.

En France, il obtient une moyenne de 3,6 étoiles sur 5 pour les critiques de la presse et de 3,9 étoiles sur 5 pour les critiques spectateurs sur le site Allociné. Parmi les critiques favorables :

- Pour Nathalie Dassa, de L'Écran fantastique, le film est « une totale réussite, spectaculaire visuellement et intelligente narrativement » ;

- Stéphane Moïssakis, de Mad Movies, met en avant le scénario « exemplaire en termes d'efficacité et de rythme, et dans sa façon de réintroduire les personnages-clés de la franchise » et mêlant avec aisance l'histoire à la fiction ;

- Philippe Rouyer, de Positif, juge que Vaughn réussit « à impulser dynamisme et humour tout au long d'un film qui s'impose sans mal comme le meilleur de la série » ;

- Alexandre Hervaud, de Libération, estime que le film « raconte avec habileté la jeunesse des héros » sur « le thème de l’exclusion et de la ségrégation » et loue particulièrement l'interprétation de Michael Fassbender ;

- Pour Thierry Cheze, de Studio Ciné Live, c'est « un retour aux sources réjouissant aux allures d'un James Bond des sixties » qui s'impose « comme un divertissement de premier plan grâce à un scénario malin » et à un casting de premier plan, Michael Fassbender, James McAvoy, Jennifer Lawrence et Rose Byrne en tête ;

- Jean-Marc Lalanne, des Inrockuptibles, évoque « un nouvel épisode très réussi » où « Matthew Vaughn gagne avec les honneurs ses galons hollywoodiens », mettant en avant le contraste entre les thèmes forts du film, « sur la difficile acceptation de soi, la tentation de retourner à la violence, le sentiment d'exclusion » et le courant années 1960 « très pop, très léger » qui le traverse ;

- Et pour Jacques Morice, de Télérama, « ce retour aux sources de la saga s'accompagne d'une sorte d'innocence retrouvée, fidèle à l'esprit des comics Marvel » où « l'action, les gadgets et les explosions comptent moins que les personnages, interprétés par des comédiens impeccables ».

- Plus mesuré, Thomas Sotinel, du Monde, souligne que Vaughn emprunte le chemin « de l'humour et du pastiche » et met en avant la « mise en scène alerte » qui porte le film « sans que l'on ait vraiment le temps de s'attarder sur la démesure prétentieuse, et souvent inquiétante, des X-Men » ;

- Jean-Sébastien Chauvin, des Cahiers du cinéma, estime que « Vaughn filme sagement le scénario et distraitement les hommes » ;

- la rédaction d'Ouest-France critique une mise en scène qui « manque singulièrement d'ampleur et de souffle » mais juge que « le spectacle finit par trouver son rythme et son efficacité quand il se concentre peu à peu sur les protagonistes essentiels de la saga » ;

- Et Olivier Delcroix, du Figaroscope, aime « le style vintage… tout à fait sympathique » des années 60 mais trouve que « la grande idée » du film, mettre en scène « des super-héros quasi inconnus, possédant des pouvoirs moins impressionnants que les X-Men d'aujourd'hui », est aussi « son grand défaut ».

- Du côté des quelques critiques négatives, Éric Libiot, de L'Express, évoque « aventures trop prévisibles » et une « machine à faire du fric »;

- Et pour Stéphanie Belpèche, du Journal du dimanche, le film multiplie « les second rôles transparents, au service d'une mise en scène sans relief et d'un scénario poussif ».

Distinctions :

Le film a remporté le Saturn Award du meilleur maquillage et a été nommé au Saturn Award du meilleur film de science-fiction et à l'Empire Award du meilleur film fantastique ou de science-fiction.

Suite :

Il était admis l'hypothèse que le film pourrait être le début d'une nouvelle trilogie annoncée par Marvel. En août 2012, Bryan Singer a confirmé le projet d'une suite intitulée X-Men: Days of Future Past. Matthew Vaughn devait le réaliser, mais Bryan Singer a finalement été annoncé. Il devrait sortir en France le 16 juillet 2014.

Les acteurs de la première trilogie Ian McKellen et Patrick Stewart reprendront leur rôle respectif de Magnéto et Professeur Xavier dans des versions plus âgées. Le 19 décembre 2012, c'est l'acteur Hugh Jackman qui a été confirmé, ainsi que l'acteur français Omar Sy en mars 2013.

Série X-Men :

2000 : X-Men de Bryan Singer
2003 : X-Men 2 ( X2 ) de Bryan Singer
2006 : X-Men : L'Affrontement final ( X-Men: The Last Stand ) de Brett Ratner
2009 : X-Men Origins: Wolverine de Gavin Hood
2011 : X-Men : Le Commencement ( X-Men: First Class ) de Matthew Vaughn
2013 : The Wolverine : le combat de l'immortel ( The Wolverine ) de James Mangold
2014 : X-Men: Days of Future Past de Bryan Singer
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Le commencement des X mens, 25 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement [Blu-ray] (Blu-ray)
Comment tout a commencé.... Bon effets spéciaux, bons acteurs..... Et très bonne qualité du film en blu ray. Je conseille
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Le pourquoi, 22 mai 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : X-Men : Le commencement [Blu-ray] (Blu-ray)
Excellent "commencement" où l'on apprend le pourquoi de certaines chose. Tout y est très bien ficelé et cohérent. Sans parler des effets spéciaux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 16 7 815 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

X-Men : Le commencement
X-Men : Le commencement de Matthew Vaughn (DVD - 2011)
EUR 9,17
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit