undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
49
4,1 sur 5 étoiles
Plateforme: PC|Edition: Standard|Modifier
Prix:15,80 € - 140,00 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 avril 2012
Lorsqu'on m'a dit que le lead designer de Morrowind, le jeu béni des dieux, avait été éjecté du projet Skyrim, j'ai souffert pour le bonhomme. Puis on m'a dit qu'il bossait sur une nouvelle licence. Alors j'ai précommandé sans me poser de question. Et j'ai reçu Les Royaumes d'Amalur : Reckoning.

Bien sûr, on notera immédiatement l'absurdité crasse de la traduction française du titre de ce RPG... Mbref. En regardant un trailer, on sera aussi quelque peu étonné de retrouver le gonze de Morrowind dans un jeu aux graphismes cartoonesques et chatoyants, alors qu'il nous a habitué à du réalisme bien sérieux. Et là, on sera tenté de comparer le jeu à Fable.

Après une quinzaine d'heures de jeu très dense, me voilà en mesure de parler plus précisément du bébé, même si je serais bien incapable de vous déflorer le scénario principal : en effet, je n'y ai guère touché plus que pendant le tutorial.
Reckoning est en effet un jeu dont l'immensité se fait rapidement sentir, malgré une map qui n'a rien d'exceptionnellement vaste à première vue. Celle-ci est pourtant copieusement remplie, et les quêtes secondaires ne manquent pas. En 14 heures de jeu, j'avais torché Fable à 100%. En 15 heures de jeu, j'ai visité seulement 3 des 30 zones de Reckoning et fait tant de quêtes secondaires que j'en ai complètement oublié le fil initial de l'histoire.

Les graphismes cartoonesques, qui peuvent sembler très laids d'un premier abord pour qui n'aime pas ce style (et c'est mon cas), se révèlent finalement efficaces et même plutôt enchanteurs. Les couleurs et lumières utilisées renforcent la poésie puissante du jeu, dont l'univers très travaillé se pare de quelque originalité, tout en utilisant à bon escient les codes de l'héroïc-fantasy. Les textures sont toutefois peu ragoutantes, sans doute pour suivre la mode initiée par Skyrim^^

Reckoning avait été largement présenté, avant sa sortie, comme un jeu donnant la part belle à un gameplay très dynamique : ce n'était pas un mensonge. Les combats, en temps réel évidemment, sont nerveux et bourrins (pour qui choisit, comme moi, de jouer un gros guerrier bas du front) et recèlent de nombreuses animations et autres QTE discrets. Dommage que le jeu soit si facile ! On n'y éprouve pas la moindre difficulté, et, le sentiment de challenge était totalement absent, le plaisir s'en ressent...
Le système d'évolution du personnage n'est guère compliqué mais aussi hélas peu intéressant, et encore moins customisable à l'envi. La simplicité de celui-ci et le dynamisme des corps à corps sont en vérité les seuls points qui rapprochent le jeu d'un Fable.

Dans tout le reste, le jeu est un pot pourri de nombreuses bonnes idées piochées de ci de là : le système de forge ressemble à s'y méprendre à celui de Guild Wars, divers autres craftings bien connus sont d'ailleurs aussi disponibles (alchimie, gemmes...), les trois grandes orientations de gameplay sont aussi "subtilement" énoncées que dans un Skyrim (Puissance, Sorcellerie, Finesse), quant aux arbres de compétences, ils rappellent vaguement... des tonnes de jeu. Qu'à cela ne tienne, l'ensemble est cohérent et l'on ne s'ennuie jamais.

Quant à l'univers sonore du titre, il est tout simplement splendide. Cela faisait longtemps que je n'avais pas entendu d'aussi belles musiques, et utilisées de façon aussi intelligentes : les mélodies ne s'enchaînent pas sans discontinuer, jusqu'à saouler le joueur. Des pauses plus ou moins longues les séparent, permettant une plus grande immersion grâce aux bruissements des forêts ou au clapotement des eaux mises en valeur par le silence de l'orchestre. On avait déjà vu ça ailleurs (Mass Effect) mais ici, c'est bien mieux utilisé, notamment pendant les scènes de dialogues. J'espère que ce système inspirera d'autres jeux !
Ceux-ci feront d'ailleurs aussi bien de s'inspirer de la qualité du doublage français de Reckoning. Certes, il compte en tout et pour tout une dizaine de comédiens, mais le directeur de plateau a bien dirigé tout ce beau monde, et le résultat est impeccable de cohérence.

Je ne viens pourtant pas de décrire le jeu parfait (ah, si seulement !). Reckoning est bel et bien un excellent début de licence, mais manque cruellement d'un petit détail qui a de plus en plus d'importance dans le RPG occidental : l'humour ! Le ton du jeu est en effet très sérieux et souffre d'une absence de second degré qui nous fera préférer un chef d'œuvre du genre tel que The Witcher. De plus, on s'attend toujours davantage d'un jeu aux graphismes cartoonesques qu'il soit drôle et fun comme un Fable, où roter et draguer des gonzesses faisait partie intégrante de l'expérience de jeu. Dans Reckoning, l'humour potache est remplacé par la poésie, ce qui ne saura, malgré sa qualité, séduire autant de public qu'un bon gros pet bien foireux...

Quant à la quête principale, et bien... c'est elle qui me fera recommander ou non ce jeu au plus grand nombre, tout le reste étant plutôt positif sans être exceptionnel, et toutefois diablement addictif. D'ailleurs voyez, je retourne à Amalur. A plus tard !
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2012
Un excellent RPG, pour avoir vu tourner skyrim je préfère largement le coté hack'n slash de Kingdom of amalur. Si vous aimez que ça bourrine avec une musique envoutante et une cartographie très vaste ce jeu est pour vous.

Par contre je n'ai pas trouvé les DLC qui étaient promis avec le jeu :(
11 commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2012
J'adore ce jeu !
Quêtes à gogo, aventures à foison, je ne suis qu'à 10h de jeu, et j'ai l'impression d'encore être au début !

Un bon mix de fable et WoW pour son univers chatoyant, coloré et légèrement cartoon.
Ce jeu reprend tout ce qui fait le succès d'autres jeux RPG, je pense que c'est une valeur certaine, j'ai été conquis !

Amazon, comme à son habitude, commandé 2jours avant la sortie, reçu le jour même de sa sortie officielle.

Bon achat !
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2013
J'ai fini ce jeu sur Xbox 360 ( environ 70 heures ) et j'ai décidé de l'essayer sur pc pour voir si différences graphiques il y a. effectivement la végétation est plus dense, les feuilles et insectes volent dans tous les sens, plus aucun aliasing, les couleurs sont plus belles, l'éclairage est mieux géré et la fluidité ( FPS ) supérieure ( config : portable msi gt 70 one 12 GO de ram gtx 680m 4 GO video ). Seul bémol comme c'est un jeu EA fonctionnant sous ORIGIN l'on ne peut y jouer qu'avec une connexion internet permanente ( comme dead space 3... ). Info : ce jeu est compatible pad Xbox 360
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2012
Ce jeux fait référence à plusieurs jeux déjà connu que je ne citerais pas (il y en a tellement) mais en fin de compte, ça donne quelque chose de merveilleux. Graphismes superbes et féeriques, histoire surprenante,... Ce jeu est à essayé !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2014
passé un peu inaperçu. Un très bon scénario, des graphismes très bons, une jouabilité et une prise en mains facile. De nombreux décors différents ainsi que de nombreux personnages. Et des combats dynamiques. Aurait mérité une suite. A découvrir ou redécouvrir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2012
Avertissement: Je ne suis pas un pro des critiques.

Critique après 57 heures de jeu,
72 quêtes secondaires réalisées,
et environ 1/3 de la quête principale.

Graphiquement c'est très beau même si ce n'est pas réaliste à 100%. Les couleurs pastelles collent bien à l'univers féérique et sombre dans lequel on évolue.
Au niveau customisation du perso on ne peut vraiment modifier que de façon très poussée le visage. A noter qu'il est possible d'acquérir une maison en jeu avec un miroir qui donne la possibilité de changer sa tête gratuitement à tout moment. Bonne idée.
4 races sont disponibles: 2 races humaines et deux races d'elfes qui ne sont pas appelées comme ça dans le jeu. Les persos féminins ont des plastiques de bombe sexuelle.

KoAR utilise des systèmes éprouvés dans d'autres jeux (artisanat, furtivité + assassinat en mode furtif, crochetage, jauge de destin qui augmente pendant les combats et qui permet de déclencher une fatalité, etc...). Du coup il n'y a pas de véritable inovation, mais l'avantage c'est que le jeu nous paraît tout de suite familier.

Les combats sont très dynamiques et nerveux, du coup jouant sur PC je joue avec un pad qui me paraît plus adapté. Les effets visuels des skills sont très réussis.
Les combos à faire pour déclencher certaines skills restent néanmoins simples pour être facilement maîtrisés afin de ne pas nuire à la frénésie des combats.

L'évolution du personnage ce fait au travers de trois arbres de compétences: Sorcellerie, Finesse et Puissance. Il est possible d'investir des points dans les trois ou pas. Il est également possible de reset tout les points investis en allant consulter certains NPC. Du coup on peut refaire son build quand on veut. Ca, c'est très très cool.
Il y a également un certain nombre de compétences dans lesquelles on a un point à répartir par level: crochetage, furtivité, artisanat, observation, persuasion... qu'on peut reset également.

Au niveau scénario, la trame principale est assez classique. Je n'en dirai pas plus.
Pour les quêtes secondaires on trouve de tout: bash de mobs pour récupérer des items, fabrication d'objets, vol d'objets...
Parfois il faut prendre parti et quelques fois on a des choix moraux à faire: je vais être gentil ou je vais entuber tout le monde?

En ce qui concerne l'univers, le background est très fouillé et très cohérent.
Pour faire simple c'est un monde medfan où les féés (Faé) sont très présentes mais sont sur le déclin. De plus un évènement récent remontant à une décennie à déclenché une guerre qui dure encore entre une faction de Faé et le reste des autres races. Les Faés ont la particularité de revenir à la vie après avoir été tuées, ce qui est un peu problématique, surtout lors d'une guerre...
Du coup le monde en est bouleversé: on croise des réfugiés de villages détruits, des rescapés du front, des gens qui profitent de la guerre, des femmes qui attendent que leur mari revienne du front... Ca tranche avec le côté "féérique".

En conclusion je dirai simplement que pour moins de 20€ (sur PC) c'est plus qu'une excellente opportunité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2014
Après avoir adoré et passé des centaines d'heures à jouer aux différents épidodes des séries Elder Scrolls, Gothic et Risen, je me demandais quel RPG pouvait soutenir la comparaison et me procurer autant de plaisir.
Je suis tombé sur Amalur un peu par hasard, en cherchant des jeux équivalents sur Steam et sur les forums de joueurs, et j'ai acquis ce jeu pour tester, un peu en reculant.
J'ai d'abord pas trop accroché au gameplay et à l'univers flashy qui me parraissait un peu bourrin, puis j'ai continué pour voir et peu à peu je suis de plus en plus rentré dans le jeu jusqu'à devenir complètement accro : un univers et une trame beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît, un monde encore plus vaste que Morrowind, Skyrim ou Gothic 3, des combats défoulatoirs et énergiques, des compétences de combat originales et variées, des foultitudes de quêtes, des mobs qui respawnent et rallongent le temps de jeu, des classes différentes allongeant la rejouabilité pour les reruns, des boss challenging, des possibilités de farming et crafting insensés, une histoire principale et des quêtes secondaires profondes et originales, des adds-ons d'enfer... n'en jetez plus !!
Je conseille vivement ce jeu pour tous ceux qui cherchent un jeu à la fois intelligent et distrayant et qui veulent s'évader dans un monde de fantasy vaste et original comme rarement proposé !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2013
J'avais vu préalablement des test du jeu sur jeux video.com, en tous cas leur test ne correspond pas a la réalité c une horreur le graphisme est une copie de World of warcraft, et le game play et pire que pour les jeu avant 2000. Vraiment !!
Aucune touche pour faire une sauvegarde copier coller, on doit réduire la sensibilité de la souris au maximum est même la sa part dans tous les sens. Passez votre chemin. Même morrowind est 1000 fois mieux. Je l'avais acheter sur Amazon car il le vende moins chère qu’ailleur.
Si vous avez de l'argent a claqué acheter le sinon je ne le conseil a personne.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2014
Je viens de le finir et a la fin on peu encore continuer a jouer et progresser mais on arrive a un niveau tellement haut , faut il continuer ou non? Il est super, de belle bataille, moi j'ai pris sorcier, des pouvoirs de feu et de foudre super
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous des questions ? Obtenez des réponses rapides d'autres clients.

Veuillez vous assurer que vous avez saisi une question valable. Vous pouvez publier votre question directement ou la modifier par la suite.
Veuillez vous assurer que vous avez saisi une donnée valide.
Voir toutes les 2 questions avec réponses.


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)