Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une nouvelle ère commence..., 6 octobre 2011
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Agony (CD)
Incroyable !
Quelle gifle que ce second album des italiens de Fleshgod Apocalypse.
Si quelqu'un s'était attendu à cela (surtout après l'écoute de leur premier album et même du EP sorti l'année dernière). Rien n'annonçait un truc pareil.

Vous prenez donc un groupe de Brutal Death tout ce qu'il y a de plus basique mais bien efficace (pour preuve, écoutez donc leur premier album, "Oracles", une belle réussite dans le genre). Mais vous y ajoutez des orchestrations. Et attention, pas de petites orchestrations bontempi pour amuser la galerie. Non. De l'orchestration omniprésente d'un bout à l'autre de l'album. De l'orchestration qui fait jeu égal avec les guitares. Et comme si ça ne suffisait pas, des voix claires arrivent là-dessus par moment et viennent éclairer les ténèbres.
Le résultat est un truc dantesque. Du Death technique et extrême mais symphonique. Du jamais entendu en tout cas. Le nouveau look des protagonistes est d'ailleurs une synthèse bien résumée de leur nouvelle orientation car ils arborent des costumes avec noeuds pap' (pour le côté orchestre) avec des maquillages cadavériques (pour le côté Death). Musicalement, le groupe qui se rapproche le plus de cette folie est Dimmu Borgir mais même eux ne sont pas allés aussi loin. Et donc, avis aux réfractaires du genre, cet album ne va sûrement pas plaire à tout le monde.
Ceux qui ne veulent que du blast et des hurlements d'outre tombe peuvent passer leur chemin. Ici c'est blasts de mitrailleuse et voix gutturales certes, mais aussi orchestre en folie où tous les instruments seraient devenus fous et voix masculines hystériques ou féminines lyriques ("Temptation", "The Egoism"). Les orchestrations pouvant être tour à tour majestueuses ("The Forsaking") ou complètement déjantées ("The Oppression"). Le fait que tous les morceaux s'enchaînent sans temps mort ajoute à l'ambiance de folie qui règne sur cet album.
Un truc de dingue, je vous dis.
Après une telle tornade (qui se termine sur le morceau éponyme au piano, seul moment de répit), on reste sans voix.
La production est bien sûr monumentale et il fallait bien ça pour ne pas tomber dans la bouillie sonore infâme qu'un tel mariage contre nature aurait pu donner.

Fleshgod Apocalypse vient d'ouvrir une nouvelle porte. Une telle violence instrumentale accouplée à de si grosses orchestrations, il fallait oser. Mais pour un résultat aussi réussi, on en peut que leur dire bravo et s'agenouiller devant les nouveaux dieux du Metal extrême symphonique.
Avec "Agony", Fleshgod Apocalypse vient tout simplement de faire franchir au Metal un nouveau cap.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Je tempère à 4 étoiles, mais le coeur y est, 25 septembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Agony (CD)
Ben, apparemment, on se retrouve, je trouve qu'il dépote sévère cet album ! Mais je tiens à signaler tout de même que je ne connaissais rien de ce groupe avant cet album et que je suis fan de death melo et de symphonique tant que ce n'est pas trop gnan-gnan. Par contre je n'aime pas le death. Et pourtant, quelle leçon..... Pour ce disque, imaginez DIMMU (période "Death Cult Armageddon") en version brutal death...Vous aurez la définition de FLESHGOD ! Un orchestre de folie qui n'apaise pas comme dans certains CRADLE mais au contraire dynamise chaque accord.

Et comme par hasard, ils incorporent une voix claire de temps à autre, du plus bel effet. Une voix qui supplie, qui hurle, qui lance un cri déchirant à l'infini ...yeahhh !! Un poil lassante à la fin car toujours sur le même ton, mais bon... Les tracks s'enchaînent magnifiquement,, se confondent parfois (une seconde de pause maxi entre chaque). La comparaison au sublissime ANOREXIA n'est pas usurpée non plus. Attention au rythme, ça bourrine à tout va. Ecoutez l'intro de "The Violation", c'est ébouriffant : maîtrise d'orchestrations, accélération progressive, montée en puissance et vlan on envoie les blasts à donf, vous en connaissez beaucoup des groupes comme ça ? Non, vraiment, si vous aimez le genre, allez-y sans problème.

"The Betrayal" reste finalement mon morceau préféré et c'était dur de choisir.
Quelle mélodie phénoménale ! J'y décèle même un petit air de la musique du film Dune (1984) vers la 4ème minute..
Dernière note : est-ce que le batteur a encore des bras après un skeud pareil ?

Salutations à toutes et tous.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Album magistral, 1 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Agony (CD)
Le précédent commentaire a déjà bien résumé ce qui vous attend en achetant ce cd!
Imaginez un mélange réussi entre Dimmu Borgir et Behemoth... et vous y êtes presque!
Un groupe qui mériterait beaucoup plus de reconnaissance internationale!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Agony
Agony de Fleshgod Apocalypse (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit