undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles46
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVDModifier
Prix:39,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 août 2010
Imaginez vous, un endroit où vous pourrez passer 5 ans de votre vie, effacer vos mauvais souvenirs et en sortir riche... en échange la Dollhouse empruntera votre corps durant ces 5 ans, mettra votre personnalité, vos souvenirs et votre âme sur un cd afin d'utiliser votre corps comme une coquille vide.

L'une des Dolls, anciennement connu sous le nom de Caroline, devenue Echo, effectue des missions. En effet les poupées vides sont remplis par d'autre personnalité, des personnes mortes où des personnes faites sur mesure pour combler les fantasmes bizarres de riches clients. A la fin de la mission, les personnalités sont effacés ne laissant que la poupée vide sans souvenir, se contentant de redevenir un être végétant. Seulement Echo n'est pas comme les autres et commence à développer une nouvelle personnalité et à se souvenir de ses missions.

C'est l'une des meilleures séries télévisée que j'ai eu l'occasion de voir. Amour, suspense, action tout est là. On passe de surprise en surprise, du rire aux larmes. (Le dernier épisode de la saison deux notamment, m'a fait verser plus d'une larmes!) Seulement deux saisons, mais des saisons intenses et un final grandiose.
22 commentaires23 sur 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 27 juillet 2011
Synopsis : Au sein d'un programme top secret, des hommes et des femmes, qui se sont portés pour une expérience, sont "programmés" pour remplir des missions, qui peuvent être d'ordre romantique ou physique mais aussi les faire entrer dans l'illégalité.
Pour qu'ils remplissent à bien leurs différents contrats, on leur programme à chaque fois une nouvelle personnalité, des capacités et des mémoires différentes. Après chaque mission, leurs souvenirs sont effacés et ils retournent au laboratoire nommé Dollhouse. Dans cet étrange univers, Echo, une jeune femme parmi ces "volontaires" qui a signé pour un contrat de 5 ans pour on ne sait quelles raisons, voit ses souvenirs refaire peu à peu surface, entre deux missions et réinitialisation...

Ce que je trouve original, c'est que l'héroïne n'est en rien la maitresse de ses actes car même si ses souvenirs refont surface de temps à autre, elle se refait "effacer" à chaque fois et retourne à l'état d'esclave zombie dont font preuve toutes les "poupées" (Dollhouse : Maison de poupées)
A part 2 ou 3 épisodes assez basiques (la série décolle vers le 6ème épisode), la suite tient le spectateur en haleine.
Les rebondissements et retournements de situation montent en crescendo jusqu'à la fin de la seconde et dernière saison (Quel dommage que de nos jours des séries médiocres connaissent des dizaines de saisons car l'audience est forte tandis que des séries originales et complexes (un peu trop pour les cerveaux américains peut-être ?) s'arrêtent trop tôt...

Quoiqu'il en soit, aucune saison de Dollhouse ne se termine en cliffhanger et on peut donc les voir sans être frustré par une fin en queue de poisson (attention chaque épisode finale est épilogue en forme de vision des évènement à venir dans un futur hypothétique)

Bref, si vous aimez la science fiction, ou les questions d'ordres métaphysiques sur la nature de l'âme humaine, la mémoire et l'esprit, ou que vous êtes fans de Joss Whedon, c'est une série pour vour.
Si vous aimez tout ça à la fois, c'est un incontournable et vous vous devez de vous procurer ce coffret à tous prix !
22 commentaires28 sur 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pas de démon à exploser, ni de vampire à désintégrer, juste une idée originale de poupées désincarnées et réincarnées à loisir. Inutile de faire un résumé de l'intrigue, les autres commentaires le font très bien, mais utile d'essayer de comprendre pourquoi cette série et ce qu'elle signifie ?
Cette poupée désincarnée qui vit des réminiscences qui la fragilise, ces poupées désincarnées qui parfois ont des réactions d'Amour ou d'amitié, ces personnages froids et cyniques qui tirent les ficelles... Pour quelle morale ?
Sous couvert d'une série de science-fiction et d'action, Whedon cherche comme souvent à aborder l'insondable de l'humain, la quête de l'identité... Identité perdue d'Angel depuis sa transformation en vampire et identité subie par Buffy dans son rôle de chasseuse...
En mettant en scène la merveilleuse Eliza Dushku, magnifique mélange albano-danois, Whedon nous embarque avec lui dans une grande quête identitaire que n'aurait pas reniée Mary Shelley.
Bien plus profonde qu'il n'y paraît, cette série aurait sans doute fonctionné mieux aux USA si elle s'était cantonnée à l'action et aux coups de feu... Mais Whedon aurait-il autant d'inconditionnels s'il ne faisait que de vulgaires productions d'action ?
A noter qu'Eliza, en plus d'incarner (magnifiquement) le personnage principal d'Echo, produit la série...
J'oubliais : il y a un peu de Faith en Echo... Admirable !
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2011
Le coffret est constitué d'une boite en carton se contentant se regrouper les 2 Blu-Ray des intégrales des saisons 1 et 2, et ne possède à ma connaissance aucun contenu supplémentaire, ne proposant donc un intérêt que pour ceux n'ayant pas déjà une de ces deux intégrales.

Côté contenu, les 2 saisons sont proposées uniquement en VO, mais avec une multitude de sous-titres, comme le portugais, le français, ou l'anglais pour sourd et malentendants. Niveau commentaires audio, la saison 1 propose seulement un ou deux épisodes avec le commentaire, tandis que la saison 2 en propose 4 ou 5. Chaque saison offre son petit lot de featurette, réunis sur le dernier des 3 Blu-Ray de la saison, proposant soit un making of/visite/commentaires pour la saison 1, ou alors des petites rétrospectives pour la saison 2, avec des commentaires intéressants de la part des personnes faisant le show (acteur et auteur en majorité). La saison 1 propose aussi le premier pilote de la série, rejeté par la Fox.

Il est à noter que si la saison 1 propose via la touche "sous-titres" de la télécommande de mettre des sous-titres (au moins en anglais, pas testé le reste, mais je suppose qu'il doit y avoir français) pour ses bonus, ceux de la saison 2 seront forcément vu en VO sans sous-titre... Regrettable, mais les interview étant faites dans le calme, et les gens parlant généralement clairement, un bon anglophone devrait s'en sortir.

Je n'ai pas testé si les commentaires audio étaient, eux aussi, sous-titrés.

Au total, c'est un coffret sympathique, reprenant effectivement l'intégrale de la série (y compris le fameux Epitaph: One non diffusé aux états-unis) et proposant son petit lot de documentaires intéressants, tout amateur de la série peut donc commander ce coffret sans crainte, afin d'aller réaliser son fantasme dans la Dollhouse...
0Commentaire9 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2012
Ne connaissant pas cette série (juste l'actrice... que j'apprécie!), je me suis fié aux commentaires laissés par les autres acheteurs... et je ne le regrette pas :) Le jeu des acteurs, la réalisation, l'intrigue... j'ai accroché du début jusqu'à la fin!
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2013
Je garde un avis mitigé sur la série Dollhouse... Elle a un charme indéniable avec des décors et un habillage sonore recherchés, des scénarios complexes. Pourtant, il m'est impossible de rentrer dans l'histoire et de m'attacher aux personnages. Eliza Dushku a une beauté presque parfaite mais bon comme actrice, ce n'est pas trop ça, rien à voir avec l'abattage de Kristen Bell dans Veronica Mars ou Sarah Michelle Gellar dans Buffy, personnages suffisamment charismatiques pour porter les épisodes les moins intéressants. Et puis Dollhouse, c'est quand même une histoire de traite des êtres humains, c'est peut-être d'actualité, mais vraiment il m'est trop difficile de m'intéresser humainement aux gens qui gravitent autour de cela. Comme s'il y avait un genre de fatalité à opprimer et asservir l'autre...
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2013
J'ai acheté cette série en me fiant aux bonnes critiques dans l'ensemble et surtout aussi parceque c'est une série créée par Joss Whedon. Pour faire simple, cette série au premier abord, fait penser à la série Le Caméléon: un grand Centre du nom de DollHouse (maison de poupées) et ce Centre engage des personnes - à priori de leur plein gré et souvent des personnes mal dans leur peau - et ces personnes passent un contrat de 5 ans avec DollHouse: leur mémoire est éffacée et deviennent des Dolls, leur corps et ésprit sera mis à disposition de DollHouse qui les exploitera dans leur propres intérêts, en effet, DollHouse possède une technologie qui permet de transférer l'esprit (personnalité) de personnes mortes, par exemple, un homme d'affaire très riche se fait kidnapper sa fille, donc l'homme d'affaire fait appel à DollHouse pour leur demander leur meilleur négociateur, ainsi donc une Doll est réveillée et se fait implanter, via une chaise, la personnalité du meilleur négociateur du monde, pour aider cet homme d'affaire à retrouver sa fille. Donc peut se faire passer pour n'importe qui simplement on lui transférant la personnalité d'une personne, et celà sans que l'hôte soit conscient de quoi que ce soit, une fois la mission terminée, la personnalité implantée est retirée et la Doll retrouve une personnalité docile et passive parmi d'autres personnes comme elle. Dans la série, le personnage principal, Echo, finira par avoir des bribes de mémoire refaire surface et tentera de trouver des réponses sur son identité et savoir pourquoi elle est dans ce Centre - car vu que sa mémoire a été éffacée en arrivant à DollHouse, elle n'a plus aucun souvenir de sa vie d'avant d'intégrer ce Centre, mais petit à petit, des souvenirs de sa vie d'avant et de ses missions à travers d'autres personnalité referont surface, qui perturberont Echo et fera tout pour retrouver sa vie d'avant.

Les épisodes au départ sont assez intéréssants, mais le jeu d'acteurs de la plupart des personnages principaux restes trop moyens, même celle de l'actrice principale ! De plus, difficile de se prendre à l'histoire car certains épisodes ne sont pas crédibles: le Centre DollHouse est censé être un quartier sous haute surveillance, impossible d'y rentrer ou d'y ressortir, pourtant, presque à chaque épisodes des étrangers feront des aller & venus incognito comme s'ils étaient dans un hôtel, j'ai trouvé ça vraiment dommage. Comme encore, la fameuse pièce où DollHouse introduit des personnalité à ses Doll via la chaise, est accessible facilement même pour les Dolls qui peuvent déambuler partout et librement dans le Centre, qui est censé une nouvelle fois, être sous hyper surveillance lol.

Globalement la première saison est intéressante, la fin un peu moins, la saison 2 reprends et les bons épisodes se font que bien trop rares, les autres sont moyens et parfois avec une mise en scène brouillon, c'est dommage car avec un tel concept, y'avait moyen de faire quelque chose de bien plus grand que ça !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mai 2013
! Attention ce commentaire repose sur l'intégrale Bluray en import Anglais !

La fiche technique Amazon n'étant pas exacte, voici le détail, reposant sur la lecture des disques après achat :

Langues :

AUDIO : Anglais 5.1 DTS HD Master Audio
SOUS-TITRES : Français / Espagnol / Portugais /Anglais pour sourds et malentendants

Format image : 1.78:1 (16/9 full frame)

Bonus :

Original unaired pilot "Echo"
Featurettes (Making Dollhouse, Coming Home, Finding Echo, Designing The Perfect Dollhouse, A Private Engagement, Defining Moments, Looking Back)
Commentary on selected episodes
Deleted scenes
Outtakes

(Tous les bonus de la saison 1 ont des sous-titres anglais, commentaires y compris)

Zone : Régions A et B
Bluray : BD-50 dual layer format

Packaging :

2 boîtiers Bluray plastique de 3 disques, entourés d'un coffret carton effet glacé partiel, à ouverture par le haut et/ou le bas.
A la réception, le coffret n'était pas sous blister, mais les boîtiers plastiques à l'intérieur l'étaient.

En conclusion, en plus d'une image scintillante de précision et d'un son bien équilibré, on a là une intégrale au rapport qualité-prix imbattable, pour une série exceptionnelle.

A bon entendeur ...
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2016
L'étoile en moins c'est pour le coffret, je déteste ces types de coffrets et je suis vraiment très déçue, un simple boitier plastique par saison avec les disque mis les un sur les autres, ils sont durs à sortir ( on a peur de les casser) et ce n'est vraiment pas pratique lorsque l'on veut s'enchainer les épisodes, de plus rien n'est écrit sur les disques ni sur le boitier pour identifier quel épisode est sur quel disque, c'est vraiment des économies de bout de ficelles...très décevant...!
La série maintenant : C'est une petite pépite !! Joss Whedon est un maître et démontre une fois de plus toute l'étendu de son talent ! Une série qui tient en haleine, faut lui laisser le temps de démarrer (4-5 épisodes) et après c'est que du bonheur. Les acteurs sont tous très bons avec bien évidement une mention spéciale pour Eliza Dushku qui nous montre toute l'étendu de son talent , en étant capable de vraiment jouer tous les types de persos et d'émotions. Actions, humour, drame, tout y est est c'est un vrai régal ! Une série malheureusement trop courte mais qui nous offre un vrai final et pour tout ça je dis : Merci Mr Whedon !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans cette série nous découvrons une jeune femme Caroline que l'on surnomme « écho » (Eliza Dushku) qui n'est plus qu'une coquille vide dans laquelle on télécharge une personnalité en fonction de la mission qui lui sera assignée (se faire passer pour un flic, récolter des infos et maîtriser toutes les formes de combats, assouvir les fantasmes sexuels...) et que l'on appelle : une Doll.
En fait elle n'est pas seule. Il y a plusieurs autres personnes comme elle qui sont regroupées dans un laboratoire géant qui ressemble pour eux à leur maison et qui s'appelle « Dollhouse »= la maison de poupée.
Mais voila un hic va apparaître.
Les dolls sont censées une fois leur mission accomplie redevenir cette coquille vide sans aucun souvenir.
Mais écho, elle va peu à peu se retrouver confronté à des bribes de souvenir et tenter d'élucider sa présence dans cette maison.

J'ai beaucoup apprécié cette série qui se bonifie par la suite. En effet les 5 premiers épisodes sont un peu long à se mettre en place et nous laisse avec cette impression d'être totalement perdu mais une fois lancé c'est un petit bijou.
Malheureusement elle n'a que deux saisons et a été arrêtée faute d'audimat.
C'est la 2ème série avec l'excellente Eliza Dushku que je vois malheureusement interrompue :
-Tru Calling
-Dollhouse

Le scénario est très bon et les personnages attachants et au fur et à mesure les épisodes nous donnent l'envie, comme Echo de découvrir comment et pourquoi ces Dolls se sont retrouvées dans cette Dollhouse ?
0Commentaire4 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus