Commentaires en ligne 


104 évaluations
5 étoiles:
 (68)
4 étoiles:
 (16)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (8)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


48 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Autant en..." apporte le Blu-Ray.
NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange... Ce commentaire porte sur l'édition Blu-Ray Gone With The Wind - 70th...
Publié le 18 décembre 2009 par lepetitalex

versus
16 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 enfin le dvd !!!
20 avril 2004, sortie nationale du dvd d'autant en emporte le vent!
Quel dommage, que le spectacle ait été filmé de la sorte... Manque de moyens ? Ce spectacle live me pose un réel problème. Tel les albums live de Mylène Farmer, le traitement apporté au spectacle gomme trop souvent les imperfections ce qui nuit...
Publié le 22 avril 2004


‹ Précédent | 1 211 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

48 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "Autant en..." apporte le Blu-Ray., 18 décembre 2009
Par 
lepetitalex - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gone With The Wind - 70th Anniversary [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
NB: Amazon met souvent sur la même page "Produit" des commentaires de Films en mêlant les éditions DVD et Blu-Ray sans tenir compte des différences de contenu et de support de ces différentes éditions. Difficile de comprendre les raisons de ce mélange... Ce commentaire porte sur l'édition Blu-Ray Gone With The Wind - 70th Anniversary [Blu-ray] [Import anglais]

Le Blu-Ray du Film "Autant en emporte le vent - Edition du 70 ème Anniversaire" comporte 2 Disques dont un de Bonus. Le Film profite du passage au Blu-Ray de belle manière et tous ceux qui aiment ce Film, ou voudront le découvrir, trouveront ici la meilleure qualité d'image qui soit pour ce Classique du Cinéma.

Le Film est au Format 1.33:1 original, ce qui laisse apparaître une Bande Noire de chaque coté de l'image. Le Master, encodé en VC-1, est d'une propreté irréprochable, exempt de tâches, griffures, et autres poussières. La Définition est exemplaire avec un excellent Piqué, les contrastes bénéficient d'une excellente gestion et les Noirs sont très profonds. La palette colorimétrique est large et délivre des Couleurs bien saturées et variées, on peut cependant noter qu'une très légère teinte jaune n'a pu être supprimée lors de la Restauration. Le grain Cinéma est discret. Les contours sont bien nets. Le niveau de détail est étonnant, et même si on n'est pas devant un Film tourné l'année dernière, on peut voir les détails des visages, des décors, des costumes, des paysages, les cheveux (et les favoris) des hommes et les coiffures des femmes semblent "naturels". Les textures des vêtements, et les détails du mobilier et des bâtiments sont bien visibles. Seuls certains arrière-plans manquent de détail. On peut noter des fourmillements récurrents. L'aspect tridimensionnel n'est pas bluffant mais on profite quand même d'une agréable profondeur de champ qui donne satisfaction.

Durée du Film: 233 MN.

La Piste Audio Français est en Dolby Digital 5.1.

Les Pistes Audio Anglais sont en Dolby TrueHD 5.1 et Mono, cette Piste Mono n'est pas indiquée dans le Menu des Langues, on la trouve dans les Bonus.

Les Bonus du Disque 1 sont:

Commentaires de Rudy Behlmer. Non Sous-Titré.

Bande Audio Originale Mono.

Les Bonus du Disque 2 Sont:

Les Coulisses du Film:

"La Production d'une légende: Autant en emporte le vent." Sous-Titré. (2 h 03 mn)

"Warner Bros Home Entertainement Présente 1939: La plus belle année d''Hollywood." Sous-Titré. (1 H 08 mn)

"Clark Gable: Souvenir du roi." Sous-Titré. (1h 05 mn)

"Vivian Leigh: Scarlett et au-delà." Sous-Titré. (45 mn)

"Mélanie se souvient: Réflexions d'Olivia de Havilland." Sous-Titré. (38 mn 30 s)

Les Acteurs du Film:

"A Tara." Sous-Titré.

"Aux Douze Chênes." Sous-Titré.

"A Atlanta." Sous-Titré.

"La restauration d'une légende." Sous-Titré. (17 mn 40s)

"Dixie fait l'éloge de "Autant en emporte le vent." Sous-Titré. (3mn)

"Court métrage historique Le vieux Sud." Sous-Titré. (10 mn 40 s)

"Centenaire de la Guerre de Sécession à Atlanta." Un montage d'images avec Sous-Titres lors des quelques paroles et "écrits" Anglais. (3 mn 40 s)

Bandes-Annonces:

"6 Bandes-Annonces de diverses époques."

Autres suppléments:

"Le montage: La guerre de Scarlett O'Hara." Téléfilm de 1980, avec Tony Curtis dans le rôle de David O'Selznick, sur la production du Film "Autant en emporte le Vent" et la recherche de la jeune actrice qui pourrait incarner à l'écran "Scarlett O'Hara". En Version Originale Sous-Titrée. (1 h 37 mn)

Scènes inédites:

"Prologue International." Sous-Titré. (45 s)

"Versions du Film dans d'autres Langues." Sous-Titré. (2 mn)

P-S: C'est sur le Site amazon.co.uk (ou amazon Angleterre) que j'ai acheté ce Blu-Ray d'"Autant en emporte le vent" (17 euros, Frais de Port compris) et non pas sur amazon.fr. Je n'avais pas vu qu'il est en vente sur Marketplace France, référencé sous son Titre Original.

La Jaquette du Film est en Anglais, les Menus sont en Français si la configuration habituelle du Lecteur Blu-ray est en Français pour la lecture des Blu-Ray et des DVD.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


28 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sans doute le film du siecle, 13 janvier 2005
Par 
Meyer "andre meyer" (France Alsace) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autant en emporte le vent - Édition Collector 2 DVD (DVD)
On disait de Titanic le film du siecle. Je suis pourtant de la génération Titanic, mais je prefere de loin ce film-là. Les personnages sont vivants, ont une psychologie, dans un film a la fois drole et emouvant. C'est quatres heures de cinema qui se suivent avec un interet... etonnant.
La destruction de la ville ou le premier baiser de Scarlett sont des scènes mythiques et font que ce film un classique indemodable. Les peripeties et les rebondissements sont originaux, on est loin des sentiers battus.
En fait, on peut encore donner un tas de pretexte pour ce film, mais jamais une critique. Jugez en par vous meme, c'est le meilleur moyen. En plus l'edition en DVD est toute en la faveur du film par les bonus
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Incroyable transfert !, 11 juin 2010
Par 
superzombie (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gone With The Wind - 70th Anniversary [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
Je passerai sur l'oeuvre elle-même, qui est un classique parmi les classiques. Si vous ne l'avez jamais vu, il n'est jamais trop tard, et ce Blu-ray en est une excellente occasion.

Je me contenterai donc d'appuyer lepetitalex, qui a déjà fait l'éloge du transfert, qui est véritablement bluffant. Les couleurs, le piqué, l'équilibre des contrastes, tout a manifestement fait l'objet d'attentions d'experts, et le résultat est éblouissant pour un film qui a plus de 70 ans. Foncez !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 toujours culte, 20 février 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autant en emporte le vent (DVD)
On prends toujours autant de plaisir à retrouver l'impitoyable Scarlett et le cynique Rhett Butler; De plus cette version DVD est très bien restaurée, et si la mise en scène a un peu vieilli les images semblent avoir été tournées hier. Un must, donc!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 MAGNIFIQUE, 19 janvier 2011
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gone With The Wind - 70th Anniversary [Blu-ray] [Import anglais] (Blu-ray)
Un grand film. Quand on pense que celui-ci date de 1939. Je possédais déjà ce film dans la version DVD std.C'était bien. Mais en blu ray c'est formidable. Le son et l'image sont nettement supérieurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 autant en emporte les bonus, 28 janvier 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autant en emporte le vent - Édition Collector 2 DVD (DVD)
Un dvd d'une excellente qualite. Le film est complete de bonus incroyables dont un making-of de 2 heures.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Immense, 17 décembre 2011
Par 
Incognita - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autant en emporte le vent (DVD)
Force est de constater que ce chef d'oeuvre de 1939 ne viellit pas. Adapté de l'unique oeuvre de Margaret Mitchell, rédigée de 1926 à 1929, cette oeuvre titanesque, réalisée par Victor Fleming, nous expose, pendant quatre heures, une histoire d'amours impossibles sur fond de guerre civile : des hommes et des femmes dans l'impossibilté d'aimer les bonnes personnes, courant sans cesse à la recherche d'un bonheur perdu d'avance, d'illusions ou de rêves inaboutis.

La fresque de Fleming se distingue en trois actes :
- La présentation de l'univers de la jeune Scarlett O'Hara (splendide Vivien Leigh) et de sa personnalitée d'enfant gâtée, faisant la connaissance du personnage de Rhett Butler (merveilleux Clark Gable), l'homme qui lui donnera tout son amour...mais sans avoir de retour. En parallèle se prépare la guerre de Sécession et l'opposition de deux mondes.

- La mise à sac du petit univers privilégié de Scarlett dû à la guerre faisant rage entre les Yankees et les sécessionnistes de la Confédération. On voit évoluer le personnage de Scarlett qui passe de jeune fille capricieuse à celle de femme qui se bat pour sauver sa vie, doit affronter les cadavres et les horreurs de la guerre. Moments particulièrement riches en événements, plein de conflits. La confrontation de Scarlett avec la mort et beaucoup d'autres épreuves révèle le caractère trempé de Scarlett O'Hara et l'attachement immense qui la lie à la propriété de son enfance Tara et à sa terre.

- Le troisième acte est celui qui se concentre le plus sur l'interaction entre les protagonistes, révélant les sentiments forts, l'incompréhension amoureuse à son paroxysme, les drames familiaux, jusqu'à un final renversant de beauté et de sincérité.

"Autant en emporte le vent" est un film profondemment noir, tragique, d'un réalisme effrayant sur les rapports humains et particulièrement amoureux et dans le même temps, une fresque grandiose poétique, belle, onirique et totalement décomplexée.
Le duo Gable/Leigh est magique, intense, touchant, les acteurs nous faisant partager le désarroi, l'amour fou, toute la complexité d'un couple ne parvenant pas à accorder leurs coeurs au bon moment.

On ne peut que comprends les 10 oscars, et admirer ce chef d'oeuvre qui nous emporte, soixante-dix ans après sa réalisation, dans son romantisme effréné et cette passion à outrance.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 HOLLYWOOD...., 16 octobre 2011
Par 
XENOPHON - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autant en emporte le vent (DVD)
ou comment Ben Hecht (Thierry Fremont), Victor Fleming (Samuel Le Bihan) et David Selznick (Daniel Russo) donnent naissance au film qui est Hollywood dans toute sa splendeur. Cela se joue au Theâtre Antoine et c'est tout bonnement magique.

Pour le reste, tout ce qui est écrit par les autres commentateurs rendent l'hommage dû au film.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Demain sera toujours un autre jour, 1 décembre 2011
Par 
Durand Sébastien (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autant en emporte le vent [Blu-ray] (Blu-ray)
Tandis que meurt le vieux Sud et son mode de vie reposant sur l'esclavage, les amours contrariées de Scarlett O'Hara et Rhett Butler.

Film des films, AEELV symbolise Hollywood à son âge d'or : 1939, l'année de sa sortie peut prétendre au titre de meilleure année de l'histoire au cinéma en ayant accumulé les chefs d'oeuvre (faites une recherche sur Wikipédia pour vous en convaincre). Pour l'Amérique, le film annonçait déjà la guerre et ses horreurs à venir, pour l'Europe, sa sortie décalée (sauf en Angleterre où les spectateurs faisaient la queue sous les bombes) signifierait au contraire que la guerre était enfin finie (le film ne sortira en effet qu'après 1945).

AEELV est un film de producteur bien plus que de réalisateur (d'ailleurs, il en a épuisé trois !) et il reste le chef d'oeuvre absolu de David O'Selznick qui s'est entouré des meilleurs talents de son époque (les artistes techniciens venant de la MGM, le co-producteur). Du livre foisonnant de Margaret Mitchell, Sidney Howard a su tirer un scénario qui est à la fois très américain et universel : la guerre de Sécession n'a évidemment pas la même résonance que chez nos amis d'Outre-Atlantique pour qui elle d'ailleurs LA "guerre civile" par excellence, quelque chose qui serait l'équivalent de nos guerres de religion sous Catherine de Médicis ! Mais c'est aussi à la fois un film de guerre ET un film de femmes : d'ailleurs, les scènes de foule et d'après bataille - ou encore le fameux incendie d'Atlanta - qui ont fait la gloire du film sont au final moins importantes que les scènes d'amour, voire que les scènes uniquement féminines (et que l'on doit à George Cukor plutôt qu'à Victor Fleming affublé du titre de réalisateur principal). Malgré une durée supérieure à 3 heures 30, on ne perd jamais le fil ni ne s'ennuie.

Si la reconstitution est impeccable (presque trop même, les plantations autour d'Atlanta s'apparentaient en réalité plus à des grandes fermes qu'à des châteaux comme représentées ici même si cette réinterprétation est en soi un manifeste artistique du film), si pas un bouton de guêtre ne manque aux costumes, c'est pourtant aux interprètes que l'on pense d'abord en évoquant AEELV. Leslie Howard dans le rôle du pusillanime Ashley est peut-être un peu décevant (comment Scarlett peut-elle s'en éprendre ?) , Olivia de Haviland est en revanche une Mélanie parfaite, en incarnation archétypale des valeurs du Sud. Hattie McDaniel (Mamma) a gagné à juste titre le premier Oscar remis à une actrice noire. Mais bien sûr, les applaudissements les plus forts sont réservés au couple le plus mythique de toute l'histoire du cinéma. Clark Gable, incarnation si absolue de Rhett Butler (beauté, virilité) que Selznick fut forcé pour cette seule raison de s'allier avec la MGM (qui avait l'acteur sous contrat) pour pouvoir faire le film. Et si toutes les stars de Hollywood avaient passé des essais pour le rôle de Scarlett, il échut au final à une Anglaise alors inconnue, Vivien Leigh. La légende veut qu'elle ait été présentée à Selznick une nuit pendant le tournage de l'incendie d'Atlanta. La voyant simplement éclairée par les flammes, il aurait eu la révélation de tenir enfin "sa" Scarlett. Leigh est parfaite dans un rôle qu'une autre actrice aurait adouci (erreur) ou rendu antipathique (autre erreur). Elle est en permanence sur le fil du rasoir et tient là le rôle de sa vie.

J'ai vu ce film au cinéma lors de ce que je crois être sa dernière ressortie en salles (en 1983 si j'ai bonne mémoire) avant qu'il ne soit exploité en télé et en vidéo. Ce fut un éblouissement pour moi qui suis de la génération Star Wars et m'a ouvert aux autres films de l'âge d'or de Hollywood. 72 ans après sa sortie, Autant en Emporte le Vent incarne plus que n'importe quelle autre oeuvre ce qui a fait la magie du cinéma au 20e siècle.

Pour sa sortie du 70e anniversaire (mais Warner Video se moque de nous, l'anniversaire c'était il y a 2 ans), le film a bénéficié d'une admirable restauration. L'image est parfaite (le plus souvent) permettant de voir des détails qui nous échappaient dans les sorties vidéo et DVD précédentes. Le son également. Attention, le blu-ray distribué en France est à déconseiller absolument : contrairement à ce qu'on peut lire dans la presse, il ne comprend aucun bonus (si ce n'est un commentaire audio) et la jaquette ne contient qu'un disque (noté 1). Il faut commander sur Amazon l'édition anglaise qui est sur la même zone (2) : si vous ne parlez pas anglais, le doublage en français est disponible. Cette édition comprend un second disque avec pléthore de bonus : making-of, contemporanité du film (il faut bien en effet traiter de la question de l'esclavage et admettre de ce côté là que cet aspect nous est aujourd'hui insupportable), documentaires sur les acteurs, téléfilm sur Selznick etc. C'est en tous points l'édition ultime.

Un dernier commentaire sur la version française : si je préfère aujourd'hui voir les films américains en VO, je garde néanmoins beaucoup de tendresse pour certains doublages qui évoquent pour moi les films de mon enfance (notamment les Walt Disney). Ici, les voix de Robert Dalban (Clark Gable) et de Claire Guibert (Vivien Leigh) qui doublait aussi Marilyn Monroe, ont leur place légitime dans la légende d'Autant en emporte le vent... dont le titre est d'ailleurs plus beau en français qu'en anglais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 J'adore !!, 8 mars 2006
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Autant en emporte le vent (DVD)
Ne vous y trompez pas: cette comédie musicale est inspirée du roman de Magaret Mitchell et une adaptation de l'oeuvre cinématographique. Alors oui, c'est vrai que faire une comédie en deux heures à partir d'un film qui en fait quatre, ça laisse perplexe... mais je trouve que Mr Presgurvic et Mr Ouali y sont très bien arrivés! Les décors sont magnifiques, les costumes suberbes et les chorégraphies fabuleuses. J'avais juste un peu peur quant au choix des comédiens ( qui pourrait remplacer Vivien Leigh et Clark Gable?) mais ils s'en tirent tous avec brio... certes Vincent Niclot est un peu jeune pour le rôle Rhett Butler mais cela ne m'a empéché d'y croire pendant les deux heures de la comédie. Quant à l'histoire: bien sûr elle n'est pas mise dans son entier, certains évenements ont du être supprimés mais le tout donne tout de même un très aperçu d"'autant en emporte le vent"
A voir absolument (et pour les plus puristes à prendre comme une sorte de résumé des chapîtres du film.)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 211 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xab189468)

Ce produit

Autant en emporte le vent [Blu-ray]
Autant en emporte le vent [Blu-ray] de Sam Wood (Blu-ray - 2011)
EUR 14,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit