undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:94,02 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je ne m'étais pas rendu compte que l'intégrale des quatuors de Mozart par les Italiano avait été rééditée (par Decca, au départ c'était Philips, mais la marque a été abandonnée par Universal). C'est d'après les anciennes éditions que je fais mon évaluation, mais la musique n'a pas changé.

J'ai eu l'occasion de comparer une bonne partie des quatuors dans diverses interprétations. Globalement, les Italiano sont à mon goût préférables aux Amadeus, intégrale rigoureuse et austère mais dont la perfection instrumentale n'atteint pas toujours celle des musiciens italiens. Toutefois, le Quatuor n° 14 K.387 est le point faible de l'intégrale des Italiano : une grande rigueur rythmique et un tempo stable y sont nécessaires et l'excès de souplesse des Italiano enlève beaucoup de son sens à ce quatuor parmi les plus difficiles à réussir (j'avais aussi beaucoup aimé ce qu'avaient fait les Kocian, mais ce doit être difficile à trouver). Pour les seuls quatuors dédiés à Haydn (numéros 14 à 19), les Budapest sont encore au-dessus des Italiano, si du moins on accepte un son ancien, en mono du début des années 50. Les quatuors de jeunesse (K.80, quatuors "milanais", quatuors "viennois") sont présents dans cette intégrale, mais pas en revanche les trois divertimenti K.136, 137 et 138, qu'on peut jouer en quatuor ou à l'orchestre (voir le coffret des Amadeus).

Le Quartetto Italiano, Paolo Borciani et Elisa Pegreffi, violons, Piero Farulli, alto, Franco Rossi, violoncelle, a été fondé en 1945 et s'est séparé en 1980 : ce sont donc des musiciens nés au début des années 20, les exacts contemporains des Amadeus. Leur intégrale des quatuors de Mozart date de la fin des années 1960 et du tout début des années 70 (à la même époque, ils ont fait de même pour les quatuors de Beethoven, dont l'interprétation est aussi très estimée, notamment pour ceux de la troisième période).

Il va de soi que leur style peut maintenant paraître daté et ils n'ont plus dans les ventes de disques la part qui était la leur il y a une trentaine d'années. Pour les Mozart, ce n'est pas du tout une question de vétusté du son : l'enregistrement Philips est absolument magnifique, dans une option qu'on peut discuter, assez réverbérée. Cette réverbération, la perfection de leur jeu instrumental et leur style donnent au son une profondeur et une beauté très sensuelle. C'est pourquoi on supposait qu'ils avaient des instruments exceptionnels, mais il n'est pas certain que c'était la raison principale de l'épanouissement sonore qui les rendait incomparables.

On peut trouver qu'ils jouent un peu le cœur sur la main, mais ils avaient suffisamment d'élégance pour éviter les fautes de goût et leur démarche était assez cohérente pour que leur grâce particulière semble aller de soi. Il y a sans doute quelque chose d'un peu apprêté, associé à des tempi assez lents et un léger manque au niveau du rythme, ce dont pâtissent notamment les menuets ou même l'Andante à variations de K.464, tout de même magnifique. Selon ses goûts, chacun sera conquis ou préférera des quatuors au style plus apparemment rigoureux, moins solaires ou dotés de moins de santé morale. Mais leur italianità certaine ne les a jamais rendu exotiques, superficiels ou inadéquats dans la musique allemande.
33 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quelle beauté de son ,quelle plénitude,quel style,quelle ensemble...quelle perfection...!Bon nous arrêtons là car on penserait que nous sommes "gratifiés" pour encenser ce merveilleux ensemble Italien; notre commentaire des quatuors de Beethoven par les mêmes musiciens était "dithyrambique" à souhait il faut l'avouer.
POUR NOUS, cet enregistrement est supérieur en beauté à toutes les versions existantes entendues à ce jour....d'aucuns vont nous taxer de "subjectivité"...mais tant pis, et même si depuis, des "baroqueux" sont passée par là,le style Mozartien des Italiano ne peux jamais être pris en défaut...peu de vibrato (nous dirions: juste ce qu'il faut!),des tempi toujours maîtrisés ,une vison noble avec de l'humour ou il faut,et du sérieux lorsque c'est nécessaire,...mais bien sûr d'autres pourront préférer la version des Amadeus qui bien sûr est digne d'interet même si le niveau instrumental ( en particulier du 1er violon) est nettement inférieur à celui des Italiano (justesse parfois douteuse de Norbert Brainin,vibrato large et exagéré...etc ) Encore une fois ceci est notre opinion et notre gout ...nous ne forçons personne ...MAIS,SVP écoutez cette intégrale...ce sera certainement pour vous un grand et long (8 CDs ,9h de musique) moment .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)