Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quand on part pour si près, on n'emporte que l'essentiel..., 18 octobre 2011
Par 
Mélomaniac (France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chopin: Waltzes; Barcarolle; Nocturne; Mazurka (CD)
La légende de ce musicien né trente-trois ans avant sa mort, sanctifiée par un destin court et stoïque, fut auréolée par un dernier concert « testamentaire » du 16 septembre 1950 à Besançon.
Oublions le contexte biographique, si émouvant et vertueusement exemplaire fût-il, et entendons ces quatorze Valses de Chopin enregistrées en juillet de cet ultime été que connut Dinu Lipatti : je ne crois pas qu'on les ait jamais jouées avec une telle totale absence d'effets, d'affectation, d'envie de feindre.
Le rubato, la coquetterie, le vain éclat, la pamoison : vous les trouverez partout où vous voulez mais guère dans le clavier du pianiste roumain, même pas dans cette main droite qui savait pourtant se permettre l'envolée (écoutez-la parapher l'op.64 n°1 par un arpège tel un ruban de cristal...)

La sereine simplicité de ces phrasés, on la dirait volontiers jouée « pour soi », non comme une berceuse des douleurs mais comme le détachement d'une âme étrangère au monde.
Chacune de ces Valses est ici parvenue à une pureté, une sobre virilité, une évidence, une transparence qu'on ne soupçonnait pas, qu'on n'imaginait plus.
Aucune écoute n'épuisera le palimpseste de ce style intemporellement virginal.

A force d'ascèse diront peut-être les moralistes : cette sublime interprétation de la "Mazurka en ut dièse mineur" ne leur donnera pas tort.

S'il fallait isoler un moment précieux entre tous, ce serait pour moi cette lecture de la Valse n°3 débarrassée du moindre oripeau : sait-elle seulement qu'elle paraît à nous si dépouillée ? Comme l'émouvant Roi d'Ionesco, elle s'est résignée à sa propre vulnérabilité sans avoir perdu sa majesté.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 parfait, 30 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Chopin: Waltzes; Barcarolle; Nocturne; Mazurka (CD)
je l'écoute en boucle dans la voiture.
Je suis néophyte je ne me permettrai pas de juger la qualité artistique, mais mes oreilles sont ravies.
Envoi soigné et rapide .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit