Commentaires en ligne


15 évaluations
5 étoiles:
 (10)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

85 internautes sur 86 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le film qui révèle à laFrance les ambiguités de l'Occupation, 10 janvier 2002
Par 
Anne-Elisabeth Moutet (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chagrin et la pitié (DVD)
Ce chef-d'oeuvre refusé par la télévision française sous le général de Gaulle passera longtemps dans les salles. C'est une chronique, faite d'interviews croisées, de la ville de Clermont-Ferrand entre 1940 et 1944: de ses habitants comme de ses résidents de hasard (comme Pierre Mendès-France qui s'échappera de sa prison pour rejoindre la France Libre à Londres.) Nous découvrons les résistants, les collaborateurs, les attentistes, les héros modestes, une ancienne tondue, un jeune volontaire de la LVF, le comte de Chambrun, gendre de Pierre Laval... Au delà des anecdotes Ophuls, fils d'un grand cinéaste et grand homme de cinéma lui-même, sait donner un visage aux choix de l'histoire, et replacer dans son contexte national le destin de cette ville de province. (On n'oublie pas de sitôt le spectacle des artistes français partant pour un voyage "culturel" en Allemagne invités par le Dr Goebbels...) Un grand film en même temps qu'un grand document.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un document qui date un peu dans sa présentation, 19 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
Bien sur il faut se remettre dans le contexte de la période
qui explique aussi les idées parfois pro nazies de l'officier interviewé
il est vrai que tout n'a pas été blanc ou noir durant l'occupation
le message qui m'a paru le plus vrai et le moins politique vient des 2 frères agriculteurs
qui dans leur simplicité ont évoqué sans fanfaronnade leurs exploits de résistants
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mémoire, 18 décembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
Un documentaire passionnant, qu'il faut avoir vu, qui fait découvrir toutes les ambiguités de l'occupation à travers de nombreux témoignages de personnes connues ou anonymes, de divers bords politiques. De nombreux documentaires et livres se sont depuis penchés sur le sujet, mais ce film reste une référence très importante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Réellement instructif, 21 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
Réellement passionnant et étonnement lucide .
A travers la chronique Auvergnate des témoignages à froid de toutes les parties qui ont soufferts se révèle l'horreur et la banalité du crime , et de l'humain.
A conseiller vivement pour apprendre d'une part avec intelligence et se purger des navets type "nuit et brouillard"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Incontournable témoignage sur l'Occupation, 11 juillet 2012
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
Par hasard, hier soir, sur Arte, j'ai découvert les deux épisodes de "Le Chagrin et la pitié". Enquête franco-suisse réalisée en 1969 par Marcel Ophüls, noir et blanc, tournée pour la télévision qui sous l'insistance de Simone Veil (nous informe Wikipedia) alors membre du conseil d'administration de l'ORTF, refusa de la diffuser, fut ainsi contrainte de rencontrer le public au cinéma. Je ne m'explique pas ce refus. Passionné de cette époque trouble de l'Histoire de France, saluant la noblesse de la Résistance partout où je peux la rencontrer (ma centaine de commentaires sur ce thème publiée sur Amazon en témoigne a leur façon), je n'ai rien entendu ni vu qui me choqua. Bien au contraire.

Clermont-Ferrand de 1940 à 1944 : de "l'effondrement" - première partie- à la Résistance ou la passivité voire la collaboration ("le choix" - seconde partie) Max Ophüls s'attache à interroger avec finesse, humanisme, les témoins-acteurs de ce temps.

Emouvante interview d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie qui fut le fondateur de Libération, lequel qualifiait les Résistants dont il était un des chefs historiques, "d'inadaptés" socialement : pour replacer le propos, il est clair que les citoyens qui aimaient l'ordre (notamment la bourgeoisie) avaient plus de difficultés à se révolter contre celui établi et imposé par les nazis et leurs sbires zélés français que ceux qui toujours le contestaient (les ouvriers qu'ils furent communistes ou pas, les petits paysans).

Riche rencontre également de Pierre Mendès-France, héros de la France Libre, pilote de bombardier, politique, qui connut les heures douloureuses de l'Histoire de France en 1954 (fin de l'Indochine française), témoignant sa fidélité politique alors à l'homme de l'Appel du 18 juin.

Humilité imposée par Alexis Grave, agriculteur à l'accent charmant de l'Auvergne, casquette vissée, visage aimable qui fut arrêté en tant que Résistant, torturé par la police française, déporté à Buchenwald, affirmant son attachement au socialisme de la SFIO.

Mauvaise foi et mensonges dénoncés de ceux qui après-guerre se réclamèrent de la Résistance devant les Résistants (le vendeur de postes de télévision qui devait se taire pour entendre ces vomissures), ou bien ceux qui déclarent, tels Geminiani, le coureur cycliste, qu'ils n'avaient pas vu d'Allemands à Clermont-Ferrand pendant la guerre, ou bien encore ceux qui excusèrent leur lâcheté en prétextant qu'il était très difficile d'identifier la Résistance et donc de la rejoindre (cela fait rire les résistants, réunis autour d'une bouteille de vin).

Vision contrastée de cet officier allemand des troupes d'occupation qui persistait à ne vouloir rencontrer les partisans qu'en uniformes, ne comprenant pas que le maquis était civil, d'une part, et feignant d'ignorer le sort réservé à ceux qui étaient de la Résistance quand ils tombaient dans leurs mains (la Gestapo est présentée comme protégeant la Wehrmacht). Mépris de la révolte citoyenne. Les blessures de la guerre, l'incompréhension sont patentes chez cet homme, interrogé le jour du mariage de sa fille, dans une atmosphère familiale.

Courageux entretien également de Christian de Mazière, ancien engagé volontaire dans la LVF, division Charlemagne devenue troupe de Waffen SS sur ce qui put le motiver à entrer à la LVF alors qu'il avait la possibilité d'être en service actif dans la Résistance : choix difficile dont une partie de l'explication vient de l'avant-guerre, la lutte contre les communistes, l'attirance pour le fascisme et - ce qui n'est pas dit, mais que révélèrent des témoins de cette époque- l'image choquante d'une armée débraillée en déroute en juin 1940 contrastant avec celle de l'ordre, allemande; la déroute étant le signe d'un effondrement politique systématiquement repris par Vichy. Entre propagande et nuances de l'Histoire, le spectateur comprend que les frontières sont parfois minces, les nuances graves, engageant l'être dans un combat qui peut être faux. Car en contraste, anti-communiste, royaliste, le colonel Raymond Sarton du Jonchay, ancien chef des opérations militaires de de Gaulle en France, qui tenait la chronique militaire dans le journal l'Action française sous le pseudonyme « Cassagne » explique sa grande méfiance des communistes, du thème de l'insurrection nationale au regard de la Révolution russe. Ce sujet était en effet préoccupant. Je précise que le patriotisme des Résistants d'une part et de leurs chefs, engagés dans la France Libre, a été plus fort que leur volonté de subversion. Enfin Staline ne voulait pas, dans son effort de guerre contre l'Allemagne, qu'une révolution ne se traduise par un revirement des Alliés contre les communistes et donc contre les Russes.

Ecoeurement garanti en entendant la profession d'allégeance servile du gendre de Pierre Laval, René de Chambrun, qui loue les qualités supposées de ce défenseur des Français ! Max Ophüls sait le démonter (sur l'argument de protection des Juifs dits nationaux dont 95% auraient évité la mort grâce à Laval ! alors que 95% des Juifs non-nationaux, dénaturalisés, ne revinrent jamais de la déportation ! Il est dommage que la Résistance du peuple français qui sur prendre les risques pour sa vie en protégeant les Juifs ne fut pas saluée (ou bien j'ai raté un passage). En revanche, le témoignage d'un résistant juif sur le Vel d'Hiv, la volonté manifeste de Laval et de ses sicaires de déporter tous les enfants (ce qui ne relevait pas des instructions allemandes : le zèle des collabos doit être bien dénoncé) se traduisit par la mort en déportation de près de 5.000 petits. Horreur.

Ce reportage est à classer au niveau des chefs d'oeuvre Shoah de Pierre Lanzmann et De Nuremberg à Nuremberg de Frédéric Rossif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le chagrin et la pitié, 14 septembre 2010
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Chagrin et la pitié (DVD)
très beau film, rigoureux, instructif, rappelant comment la France a été, et pourquoi elle a été collaborationniste de 41 à 44, et, enfin, ce film sert de "garde fou" à tous ceux qui auraient la mémoire courte!! Magnifique, à posséder et çà voir impérativement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une magistrale leçon dHistoire., 27 octobre 2014
Par 
Amazon clientèle "stronibein" (Conflans Ste Honorine) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
A l'aide d'images d'archives jusque-là inédites et en donnant la parole à des habitants de Clermont-Ferrand et à des personnages - anonymes ou célèbres, français ou étrangers - qui vécurent diversement l'Occupation, Marcel Ophüls et André Harris ont levé le tabou qui pesait sur le comportement de la France et des Français durant ces années noires. Et brisé à jamais l'imagerie d'Epinal d'une nation fière et digne, unie contre l'occupant. Pendant longtemps, on nous a donné l'image d'une France entièrement résistante, communiste ou gaulliste.

Image fausse. Image mensongère. Les communistes ne sont entrés en résistance qu'après que l'Allemagne eut attaqué l'URSS, 21 mois après le début du conflit, même si par la suite, ils revendiqueront sans vergogne, après la guerre, 75000 fusillés sur les...4500 condamnés ou otages exécutés par les Allemands durant toute l'occupation.
Quant aux gaullistes, ils exalteront l'image d'une France tout entière écoutant Radio Londres pour mieux asseoir leur autorité après la libération et faire oublier aux Américains leurs velléités, avec l'AMGOT, de faire de la France un pays sous tutelle.

Le film montre bien la diversité, des actes et des pensées. Ceux qui s'engagent dans la résistance (5%) , ceux qui collaborent (5% aussi) , et la grande majorité (90%) , ceux qui essaient de vivre ou de survivre, ceux qui descendent aux abris la nuit (les bombardements alliés sur la France ont fait 70 000 victimes), ceux qui font des queues interminables le jour pour trouver de quoi manger autre chose que des rutabagas. Ceux qui s'enrichissent par le marché noir, aussi.

Le film évoque aussi certaines abominations de l'épuration dite "sauvage", qui s'est abattue après la libération, surtout sur les petits collaborateurs, et peu sur les gros. Les "résistants de la 25ème heure", comme on les appelait, qui tondaient les femmes et lynchaient ou fusillaient les collabos, ou des gens désignés comme tels avec qui ils avaient des comptes privés à régler. Ceux qui emprisonneront Sacha Guitry et Arletty, ou, après l'avoir passée à tabac, violeront à plusieurs, lors d'une "tournante" avant la lettre, la belle actrice Mireille Balin, seulement coupable d'avoir continué à tourner durant l'occupation.

C'est la même foule enthousiaste qui, en 1944, à 4 mois d'intervalle, acclame sur la Place de l'Hôtel de Ville, à Paris, le Maréchal Pétain et le général de Gaulle.

Et les agents de police insurgés retranchés dans la Préfecture de Police, avec de beaux brassards tricolores "FFI" sont en grande partie les mêmes que ceux qui avaient fait monter les Juifs dans les autobus de la TCRP (future RATP) réquisitionnés lors de la rafle du Vel d'hv'.

Loin des fantasmes triomphalistes, une magistrale leçon d'Histoire, sévère, mais salutaire!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 je sais : j'y étais, 31 octobre 2012
Par 
Jacques René Bossard "(giherbe)" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
J'avais vu cette oeuvre exceptionnelle dès sa sortie, vers 1970, dans un petit cinéma près du Panthéon. J'avais déja été frappé par son intransigeance à l'égard des poncifs classique, célébrant ou dénigrant assez aveuglément le panorama des grandeurs et petitesses des protagonistes, sans réellement y accorder trop de crédit ou d'importance...
Le temps a passé et c'est d'un tout autre oeil que j'ai voulu le revoir, pensant à l'impact qu'il pouvait avoir aujourd'hui, c'est à dire, en fait, une génération plus tard.
Je dois préciser que , ayant vu le jour en janvier 1925, je bénéficie du privilège (assez contestable) d'avoir vécu toute la période de temps qui recouvre les "évènements" que fait revivre ce film, puisque l'on peut considérer que j'en ai été conscient à partir d'une dizaine d'années , d'autant que, en ce temps là, l'impact des éléments d'information était beaucoup plus "brutal" sur de jeunes esprits... Ainsi, j'ai même vécu, à 9 ans, le 6 Février 1934. Puis J'ai très bien "connu" la triste "avant guerre, les ravages du Front Populaire, qui donnait aux Français le goût du repos et des vacances alors que l'Allemagne se reconstituait une puissante armée que l'on tournait en dérision en annonçant que nous allions pendre notre linge sur la Ligne Siegfried...
Oui, dans ce film, j'ai retrouvé des images que j'avais oubliées, et qu'il serait utile de montrer aux "jeunes" d'aujourd'hui qui traînent leur spleen démodé devant les programmes débiles d'une télévision simplificatrice...
Ces images oubliées, elles sont imprimées à jamais dans ma tête, et je suis constamment tenté de faire remarquer aux auteurs pleins d'imagination qui décrivent des temps qu'ils n'ont pas connu que ce qui s'est réellement passé alors a été bien différent de ce que l'on nous décrit maintenant, et que moi, je sais car j'y étais...
L'auteur de ce film unique y était aussi...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Avis sur le chagrin et la pitié, 25 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
cet achat fait suite à deux livres de M. LA MARIERE. Le rêveur casqué et le réveur blessé.
Des témoignages sur la seconde geurre qui nous informent sur la vie et les prises de positions de cette époque. Ce film traite de tous les avis Attentsites-résistants-collaborateurs-engagés dans l'armée allemande par idéal. Très instructif. Il permet d'avoir une information sur cette ville de Clermont Ferrand qui done une idée de la France de l'époque. Il s'agit d'interviews de personnes qui ont participé, suvi ou se sont révoltées contre l'occupation. Bonne information qui change du bien pensant voir de la désinformation de nos jours.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 le chagrin et le pitié par MARCEL ophüls, 14 septembre 2014
Par 
Bolland René (bruxelles) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le chagrin et la pitié - 3 DVD (DVD)
pas de probleme.OK.pour vivre à paris tout le monde devait trafiquer,pour survivre malgret les represailles.les gents marchaient la peur au ventre,il en oublier la fin.ou presque.etc; Cordialement
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le chagrin et la pitié - 3 DVD
Le chagrin et la pitié - 3 DVD de Marcel Ophüls (DVD - 2011)
EUR 19,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit