undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Concertos Brandebourgeois N°4-6
Format: CDModifier
Prix:8,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Au risque de manquer d'originalité, je dirais que ces versions des concertos brandebourgeois enregistrées en 1983 et 1984 sont restées depuis indétrônées.

Il y'a eu dans le domaine de la concurrence sévère, certes. Je parle dans le domaine des versions baroques sur instruments anciens.

Ainsi certains préfèreront l'acidité et la verdeur de la version Gobel, la fougue de la version Harnoncourt, le racé de la version Savall, l'italianité de la version Biondi.

Toutefois, pour ma part, cette version de Trevor Pinnock me semble véritablement par sa sonorité riche et colorée, ses tempi incroyablement justes, les fastes de ses cors dans le quatrième mouvement du premier concerto, la virtuosité toute en élégance de Simon Standage dans le troisième mouvement du troisième concerto, reste véritablement "La" référence.

L'English concert a plus que tout autre ensemble baroque fait la synthse des goûts allemands, italiens et français au confluent desquels puisait Bach pour écrire ses oeuvres orchestrales.
Le veloûté du son, la palette de couleur ni trop vive ni trop clair obscur, l'enthousiasme du chef tempéré par son tempérament britannique nous donne une version oecuménique, sans outrances ni mauvais goût.

L'enregistrement est techniquement idéal avec un rendu très bon, parfois un peu sec.

Voilà un superbe cadeau à faire à tous les amateurs de beauté sonore.
88 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est un seul disque, mais son contenu est maintenant ajouté aux trois premiers Brandebourgeois, aux Suites pour Orchestre et à divers concertos dans un coffret très économique de 8 CD Bach : Concertos & Orchestral Suites, dont on remarque l'homogénéité de traitement. A voir donc et à comparer, en tenant compte de ce que vous avez déjà.

Ces Concertos brandebourgeois ont été enregistrés en avril 1982. Les tempi sont modérés, plus lents que ceux de la plupart des interprètes récents, pas forcément plus rapides que ceux des enregistrements traditionnels sur enregistrements modernes. Cette relative lenteur permet aux musiciens de mettre en lumière les détails de la partition, sans phrasés bousculés, et d'exalter l'individualité des timbres de chaque instrument. Cette volonté de clarté est évidente dès qu'on compare avec d'autres interprétations. Un autre avantage est que ces Brandebourgeois triomphent par la couleur, les timbres instrumentaux.

Il y a donc tout de façon équilibrée et pensée, mais cette avancée paisible et cet équilibre s'accompagnent souvent de bien peu de tension, c'est pourquoi on écoutera aussi d'autres interprètes, Goebel par exemple, qui n'a pas, par ailleurs, les avantages de la version de Pinnock. Plus récemment, il y a eu aussi le Café Zimmermann, mais je n'ai pas écouté tous ses Brandebourgeois. Cette réalisation garde donc ses mérites plus de trente ans après, mais si on compare avec d'autres interprètes, on comprend qu'il y a d'autres options possibles.

Les options sont en gros les mêmes pour les Suites pour Orchestre, dont nous avons ici la deuxième, la plus célèbre, datant de 1978 ou 1979, mais il faut signaler que dans les Ouvertures, c'est à dire le premier mouvement de chaque Suite, The English Concert et Trevor Pinnock ne répètent pas les parties B (rapide) et A' (lente, en principe modification de la partie A) après l'audition de l'ensemble.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Bach : Concertos Brandebourgeois N°1-3
Bach : Concertos Brandebourgeois N°1-3 de Jean-Sébastien Bach (CD - 2012)

Bach : Concertos & Orchestral Suites
Bach : Concertos & Orchestral Suites de Jean-Sebastien Bach (CD - 2011)

Concertos Brandebourgeois
Concertos Brandebourgeois de Claudio Abbado (CD - 2011)