undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
The devil's resolve
Format: CDModifier
Prix:10,98 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Curse of the Dead River était une plutôt bonne surprise, même si, je dois le reconnaître, je n'aimais vraiment que les excellentes bonus tracks comprises dans la superjewell box... Avec un casting comme celui ci, j'étais tout de même un peu obligé de suivre l'actualité du groupe (même si les all stars session ont rarement beaucoup d'avenir). En laissant mijoter la formule, le groupe a réussi à se détacher de son influence "Opethienne" pour devenir quelque chose de plus unique, plus marquant et plus entraînant que sur le précédant album.
Alors, Barren Earth, ça ressemble à quoi finalement ? C'est du Death Prog', un peu folk sur les bords, un peu tout ce qu'on veut en fait... Chaque morceau représente un vrai travail d'équipe et possède sa petite beauté, sa mélancolie, sa mélodie et sa violence. La production de l'album aussi a été revue à la hausse de sorte à avoir un tout nettement plus harmonieux, plus cohérent, ainsi, la voix Death ne fait plus autant hors sujet qu'avant.

Sans rentrer trop dans les détails, c'est réellement agréable de voir comme chaque morceau est différent l'un sur l'autre, ayant chaque fois un riff, une ambiance et un ton différent. Certains morceaux auront un chant essentiellement clair, d'autres surtout growlés. De plus, chose importante, le chant clair n'est pas aussi monocorde que peut l'être celui d'un Opeth, il y a des vraies mélodies et ça ne s'éternise jamais. Une fois de plus, tout est question d'harmonie.

Alors, à qui conseiller cet album ? Bah... à un peu tous les métalleux je pense. Tout simplement parce que c'est assez original, très cohérent et parfaitement dosé. Les Deatheux trouveront leur compte de violence quand même, les Doomeux trouveront leur compte de calme et les Entredeux trouveront cet album raifraichissant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Barren Earth, c'est un peu le super groupe finlandais. On y trouve le vocaliste Mikko Kotamäki (Swallow the Sun), les guitaristes Sami Yli-Sirniö (Kreator, Waltari) et Janne Perttilä (Rythmihäiriö, le moins connu de l'équipe), deux anciens Amorphis, Kasper Mårtenson (claviers) et Olli-Pekka Laine (basse) et enfin Marko Tarvonen (Moonsorrow) à la batterie. Beau CV, non ?
Alors, on le sait, c'est comme dans le football, il ne suffit pas d'aligner des noms sur le papier pour faire quelque chose d'intéressant. Mais là, si. Le premier album, Curse Of The Red River a été plutôt bien reçu par la critique et les fans un peu partout et voici donc l'heure, souvent révélatrice, du second album.

Déjà, on se rend compte tout de suite que l'association de ces musiciens n'était pas juste un projet monté de toutes pièces puisqu'on retrouve les mêmes protagonistes à la manoeuvre. Quoi qu'aient pu en penser certains, Barren Earth est bien un véritable groupe à part entière.
Second point : on reste dans l'esprit du premier album, à savoir qu'on est dans le voisinage musical de leurs compatriotes d'Amorphis. Sur le second titre, le single "The Rains Begin", c'est totalement évident. Mikko Kotamäki alterne passages en voix claires et voix Dark (comme sur le reste de l'album, ceci dit). La mélodie que se disputent guitares et claviers aurait pu être écrite par Amorphis. Ce qui n'est pas tout à fait étonnant dans la mesure où les deux ex-Amorphis (responsables de quelques un des plus beaux titres du groupe, période Elegy et Tales From A Thousand Lakes) sont partie prenante dans la composition. On retrouve donc, ici et là, une approche mélodique sensiblement similaire.
Après, il serait totalement erroné de limiter Barren Earth à cela. Car le groupe accompagne cette base mélodique de nombreuses autres influences pour créer au final un son qui lui appartient.
Ainsi, on voyage avec cet album parmi différentes ambiances. Sombres et mélancoliques bien souvent mais toujours avec cette puissance héritée du Death Metal, renforcée par les growls de Mikko. Les vocaux clairs et dark sont habilement partagés sur l'ensemble des morceaux.
"As It Is Written" avec son intro à la cornemuse, et au démarrage bien lourd, est un morceau tout à fait original avec son solo de piano, même si on y retrouve toujours ce gros travail sur les mélodies aux claviers et à la guitare. On sent aussi quelques influences rock seventies sur ce titre. Influences que l'on retrouve de temps en temps sur d'autres morceaux comme "White Field" (ce qui nous ramène à Amorphis, finalement).
"The Dead Exiles", encore plus lourd, fait lui penser à du Swallow the Sun dans sa première partie. Toujours dans cette première partie, Mikko utilise un nouveau registre en voix claire, assez profond. C'est le morceau le plus méchant du lot.
Le groupe n'hésite pas non plus devant l'emploi de guitares acoustiques. Ainsi, "Passing Of The Crimson Shadows" est cassé en son centre par une belle partie acoustique avant de redémarrer sur des growls féroces et un solo de gratte bien senti. "Vintage Warlords" est atomique jusqu'à la partie centrale avec voix claires et guitares acoustiques de nouveau. Et quel que soit le morceau de cet album, on retrouve cette patte mélodique typiquement finlandaise qui va si bien à ce style de musique.

"The Devil's Resolve" s'adresse donc à tous ceux que la musique de Swallow the Sun, Amorphis ou encore Before the Dawn ne laissent pas indifférents. Plus largement, il s'adresse à tous les amateurs de Metal musclé aux belles mélodies.
Un super groupe pour un super album.

J'ai cru comprendre que l'édition limitée serait renforcée de deux titres supplémentaires (auxquels je n'ai pas eu accès pour cette chronique). Mais sincèrement, vue la teneur de ces huit titres, je pense que l'on peut acquérir la version limitée les yeux fermés, il serait très étonnant que les deux morceaux bonus ne soient pas aussi bons.

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le webzine "auxportesdumetal.com".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
On Lonely Towers
On Lonely Towers de Barren Earth (CD - 2015)