undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:10,13 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 avril 2013
Un compositeur vénitien découvert en écoutant un extrait de sonate sur Radio Classique.
Je ne suis pas grande experte, juste mélomane "de base" mais j'ai découvert une musique très agréable qui m'a semblé très différente de celle des compositeurs de la même période.
Au début le son du piano m'a gêné car il sonne très métallique, mais au fur et à mesure des écoutes et réécoutes (les 3 disques tournent "en boucle" tellement je les apprécie, cette sonorité ne m'a plus gêné.
Pourquoi ce son ? l'interprète voulait-il rappeler le clavecin ?
Une grande découverte en tout cas pour moi
A recommander
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2014
Ces sonates pour clavier montrent que les italiens ont tout à fait leur part dans la génèse du style viennois de la fin du XVIII ème siècle.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Certes, Galuppi (à qui Michelangeli a toujours été fidèle, il y a références moindres...) est bien plus connu - enfin, tout est relatif - comme compositeur d'opéras (et il fut maître de chapelle à Saint-Marc de Venise), mais il eut aussi sa réputation comme claveciniste. Ces sonates n'ont pas le génie trémulant de celles de Scarlatti mais finalement (et je reviens un peu sur ce que j'en disais concernant le vol. 1 de cette série), on finit par se laisser prendre par cette sourde mélancolie, à écouter qui s'insinue sans rien qui ne pèse ni ne pose (le tragique serait une impolitesse, pire une ostentation). D'autant que ce pianiste y excelle vraiment (et avez-vous remarqué que, concernant par exemple le piano, les prises de son Naxos ne nous réservent jamais de mauvaise surprise?). De la musique pour belles écouteuses, et même belles et butées (belzébuthées, aurait écrit Francis Ponge) au point que leur demandant leur numéro de portable, elles ne sauront que répondre de leur hauteur parfumée Chanel 5 qu'elles habitent malheureusement chez leurs maris banquiers.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)