undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles29
4,3 sur 5 étoiles
Format: DVDModifier
Prix:6,49 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Yannis nous raconte son histoire...
Une petite île grecque, une vie ensoleillée, un paysage de rêve où la nature a posé une multitude de petits paradis sur le bleu de la mer. Sa mère et son père formaient un couple soudé par un amour très profond, un amour qui forçait l'admiration, voire l'envie. Formaient un couple... car la vie s'arrête parfois trop tôt. A la mort de sa mère, Yannis a reçu la croix en or qu'elle portait, un bijou de lignée familiale. Aujourd'hui, son père, Démosthène, vit replié sur lui-même. Il reste parfois silencieux durant plusieurs jours. Et Yannis aide comme il le peut cet homme à présent plus proche de l'ours que de l'humain, ombrageux, asocial, hirsute,...
Entre la pêche sur son bateau solitaire et la vente discrète de boissons artisanales, leur vie se déroule dans une petite maison à l'allure assez misérable en bordure de mer. Une vie simple, une indigence émotionnelle qu'ils oublient par manque de confort domestique; une vie élémentaire, sans cette chaleur et cette tendresse dont tant de mères sont les garantes. Un vide s'installe chez le père et le fils, un vide que l'autre, par maladresse ou par sclérose ou blessure du coeur aimant, ne peut combler...
Jusqu'au jour où Yannis trouve un drôle de petit volatile dans la cale d'un bateau sur lequel il est venu livrer quelques bouteilles d'alcool maison. Après la vente des flacons, le garçon négocie l'achat de l'oisillon avec le capitaine, une brute imbibée. Yannis emportera finalement le jeune oiseau, le sauvant ainsi d'une mort certaine, mais à quel prix ! Que faire maintenant pour cacher ce drôle d'oiseau (qui atteindra tout de même une taille de plus d'un mètre cinquante debout !), à un père qui ne veut pas d'animaux ? Et comment lui avouer le prix payé ? (la suite à l'écran)

Un film tous publics, sans (vrais) méchants, sans violence. Une histoire qui parle d'un événement qui va bouleverser la vie d'une famille incomplète et de toute une petite île paisible. Une histoire de gens simples qui vivent une vie simple, avec ses joies et ses peines.

Yannis se découvre le besoin d'aimer... Il le découvre en essayant de combler une absence et le manque d'amour qui en découle. Peut-être que donner l'amour que l'on ne reçoit plus, c'est ramener le coeur aimant de la personne chérie, c'est lui dire que la lumière qui nous habite est celle que l'on a puisée dans ses yeux. Aimer, fut-ce un oiseau, c'est éclairer l'autre comme il ou elle nous a éclairé, c'est devenir le dernier maillon de tendresse d'une lignée dont l'origine se perd dans la nuit des temps...

Si vous désirez suivre tout ce gentil petit monde dans des paysages de rêve inondés de soleil et baignés d'eau limpide, si vous aimez voir comment un garçon orphelin va, sans le vouloir, offrir à toute une île un moment d'euphorie, si vous voulez savoir comment va évoluer la relation entre ce père détruit et incapable de parler et le fils orphelin d'une mère aimante, vous pouvez vous embarquer pour le voyage. Aidés par la bienveillante présence des moines de la communauté locale, par le patron de l'unique café de l'endroit et par le sourire de Angeliki, une jeune fille délurée , Yannis et son pélican vont devenir les vedettes d'un été inoubliable.

Une belle histoire servie par d'excellents acteurs. Des lieux enchanteurs, un drôle d'oiseau bougrement sympathique et ronchonnant sans arrêt, une musique de circonstance, une ambiance de vacances,... un peu d'évasion pour toute la famille.

Naïf, simpliste ? Non, agréable et simple. L'amour pour un oiseau pour combler un vide ? Pourquoi pas...
Guérir le mal par le mal : une idée lumineuse qui déboucha sur la vaccination et l'homéopathie.
L'amour, lui, sait qu'il se soigne par l'amour. Depuis le début et jusqu'à nous, une multitude se sont aimés. Et nous continuons, nous, le dernier dépositaire de cet héritage immémorial de tendresse, à donner ce que nous avons reçu, jusqu'à transformer la pénombre en lumière ou jusqu'à appeler à notre tour un enfant à la vie.

Un beau film simplement rafraîchissant ou plus désaltérant et porteur d'espoir ? Un film pour se mettre au soleil ou pour éclairer nos zones d'ombre ? Peut-être bien.

A moins que ce ne soit un film pour découvrir que parfois un être pataud sur terre peut nous conduire vers la lumière...
55 commentaires17 sur 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2013
Magnifique parcours d'un enfant, orphelin de mère,délaissé par le père, Démosthène.
Celui-ci est devenu irrascible, violent, et un brin alcoolique depuis le décès de son épouse.

Yannis va livrer sur un ferry.
En attendant le commandant il découvre un drôle d'oiseau enfermé dans une cage.
L'oiseau est un bébé, sale, pas bien loin de la mort.
Yannis l'échange contre la croix en or léguée par sa mère.

Bien des situations amusantes vont découler de cet "achat"...
Nicostratos, le pélican,devient superbe et se révèle être une occasion de gain pour l'île.
Les ferries font halte afin que les touristes puissent admirer "Nicos"..et payer pour être pris en photos avec lui...

Angeliki, la nièce du patron du café de l'île, forme avec Yannis un formidable duo.
Elle lui apprendra à "grandir" comme il le dit lui-même.

Tout va pour le mieux jusqu'au jour où..un car de touristes percute "Nicos"..qui ne peut être sauvé.
Yannis en tombe gravement malade et le village est bouleversé.
Cette aventure lui ayant fait comprendre bien des choses, Démosthène,intervient, en secret..par amour pour son fils.

Film magnifique..décors somptueux..excellents acteurs (euh..Yannis..peut mieux faire)
Un véritable moment de douceur, d'émotion et de détente.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2012
Quelle épreuve pour ce jeune garçon d' un coeur sensible, partagé entre l'affection qu'il a voué à un oisillon qu'il ne connaissait pas, et celle qu'il peut éprouver pour son père qui vit aussi une épreuve familiale! Ce film se déroule dans le décor merveilleux d'une île grecque, dans la beauté lumineuse de la méditerranée. Il ne peut qu'enchanter les amateurs de soleil et d'émotions .
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2012
Un super film tourné en GREECE dans une superbe île. Emouvant, plein de tendresse, de beaux paysages, dommage que peu de cinémas l'ont diffusé...A recommander absolument
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2013
C'est une jolie histoire d'un enfant, orphelin de mère, qui élève un animal peu commun : un pélican, sans que son père le sache. Un jour, il découvre la supercherie et sous ses airs d'homme bourru, il est, en fait, pourvu d'un coeur tendre pour son unique enfant. A voir : on se laisse volontiers emporter... par l'histoire de la mascotte de tout un village...
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
DES QUE EMIR KUSTURICA EST DANS UN FILM IL SE PASSE QUELQUE CHOSE...LA MARQUE DES GRANDS...POUR CE JOLI FILM TRES POETIQUE LE BUT EST ATTEINT..HISTOIRE INTERESSANTE INTERPRETATION PARFAITE BEAUTE DES PAYSAGES...WHAT ELSE?...18/20.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2014
C'est en quelque sorte l'officieux remake du magnifique "Storm boy", datant de 1977. Mais à la difference que l'on dit ici adieu à l'Australie infiniment sauvage, qui servait de cadre au décors extérieur du précédent long métrage, pour se mettre en accord neurologique extensible et intangible avec las paysages paradisiaques d'une petite île grecque superbement sauvegarder du grignotement citadin émanant du monde moderne. L'histoire (librement adapté du roman de Eric Boisset su même nom), nous conte l'inoubliable été vécu par Yannis, un jeune garçon de quatorze ans, beau, calme, attachant, sensible et débordant d'affection, par la grâce de la rencontre et l'apprivoisement d'un jeune pélican promu à la mort (adopter à la solde d'un troc culpabilisant et douloureux, issu d'un puissant héritage maternelle materiel), qu'il va non seulement sauver et soigner, mais avec lequel il va également se lier d'une amitié vive et profonde. L'affiliation sentimentale et amoureuse avec Angéliki, une jeune fille de trois ans son aîné, ainsi que la conquète de l'amour paternel (mise en berne par l'adulte depuis le décès de sa mère) cheminera la redécouverte de la stabilisation d'un bonheur en grandeur. Si les cinéastes les plus exigeants et tatillon tendront sans doute à déplorés une certaine stagnation et mollesse de la mise en images qui pâtira dans quelques scènes qui manquent singulièrement de variance, de punch et de crédibilité, par la flegme d'un jeu d'acteur par instants un peu trop retenu et d'un déroulement filmique du script épisodiquement candide (allure général du rythme imposé par l'objectif quelquefois un peu stable, aux entournures d'une monotomies englobée dans des événements séquentiels plutôt pépère et répétitif, ou tout à l'air presque trop idéalement calme et tranquille sur cette île, mise à part la futur cohorte massive des futurs touristes attirés par l'oiseau attractif), en revanche, comme dans une ondulation de positivisme bienveillant, un élément primordial, précieux et salutaire, compensera et même estompera les quelques réserves passagères, pour se démarquer tant priotairement que considérablement. Précisément, sous la bannière éblouissante des sentiments et tendresses partagés entre le gamin et l'animal, qui touche et provoque l'émotion avec une intensité une profondeur réelle qui n'est pas masquée. Tout en nuance, tendresse, patience et délicatesse, le réalisateur insuffle dans ces moments les plus beaux et précieux, une éclatante émulation de sensibilité, de chaleur et d'arborescence intense des sentiments mêlés. La douceur des accroches de l'épiderme (notamment au lit, quand le pélican encore bébé dort sous la coupe douce et cajolée des bras dévoués et protecteurs de Yannis), la complicité des promenades, repos, apprentissages (pour mettre les ailes au contact du ciel) et jeux partagés (superbe instants quand Yannis et Nicostratos jouent au balllon ensemble !), l'envol du pélican, majestueux et planant, les bains revigorants et apaisants dans les eaux limpides et infinies... Additionner à tout cela quelques traits d'humours bien sentis, l'esthétisme epoustouflant et aditif des sublimes lieux naturels le tournages, la complicité des fibres de l'âme cette fois humaine et non anodine avec la soudaine, belle et douce conquète féminine, puis celle plus tardive avec le père qui va enfin se ressouder et l'on obtient à l'arrivée un bien joli film, qui malgré quelques faiblesses relativement mineures et occasionnelles, distillera une sincère et vive émotion qui ne sera pas de façade et rendra à ce DVD un caractère d'assouvissement inséparable. Un trois étoiles parmi les plus notables !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2013
très bien filmé, la Grèce ....un rêve, l'Histoire est magique, pleines d'émotions de vie et d'espoir entre un fils et son père depuis la mort d'une mère et épouse, grâce au pélican, inimaginable nicostratos.
à voir et à revoir ,seul, en famille, entre amis de tous âges.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2012
Poétique, doux, une envolée en Grèce, une belle histoire, une relation forte père-fils. Un très bon moment passé avec mes 2 fils à moi.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2014
Un grand film familiale, un bel animal, un enfant, un Papa et des amis, une petite histoire d'Amour et des paysages magnifiques.
découvert par hasard, a vrais dire pour le pélican, car j'adore les belles histoires d'animaux, j'ai été surpris par la qualité du scénario mais quand on sait que le réalisateur est Horlait Olivier ( loup, Belle et Sébastien, Sunny et l’éléphant ...etc) on peut facilement imaginer que ce sera 1h30 de Bonheur.
A bientôt
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,99 €