undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

55
4,0 sur 5 étoiles
Imaginaerum ( 2 CD)
Format: CDModifier
Prix:12,98 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 décembre 2011
Il n'y a rien à rajouter, vous avez tout dit. Cet album est grand tout simplement et mérite un succès à hauteur du talent de ce groupe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 décembre 2011
Voilà le dernier opus de ce groupe qui jusqu'a ce jour avait de trés bon albums;mais depuis le depart de TARJA,il est ombre de lui même,morceaux sympas qui manquent de "piment".... la chanteuse assure mais sans plus il manque la puissance de tarja qui lors de morceaux calmes savait et degagée une energie permettant de rester à l'ecoute et de s'envoler avec le groupe....là c'est de bon morceaux,simplement !!!! longue vie quand même !!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 décembre 2011
Oui, Nightwish a joué son va-tout sur cet album. Un concept album-film très ambitieux, peu de groupe ont franchit le pas et Nightwish l'a bel et bien réalisé.

Dark passion play était l'album du renouveau, Anette Olzon était fraichement arrivé et donc peu impliqué.... Immaginérium est la consecration de ce renouveau. Beaucoup de neufs dans cet opus : Jazz "Slow, love,slow", différentes rythmiques orchestrales, influence de BO films épiques "Scaretale" "Last ride of the day", meme le chant d'Anette Olzon a fait d'étonnants progrès "Scaretale" (génial!)

Dommage, cependant ces quelques longueurs notamment dans "Song of myself" (6min de poèmes très dispensable) et dans "The Crow, the owl and the dove" (ballade un poil mièvre) autrement, l'album frisait la perfection!

Nightwish risque de faire très mal à Bercy au Mois d'Avril 2012, la mise en scène et les décors promettent déjà beaucoup!!

Respect!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 janvier 2012
Dark Passion Play m'avait agréablement surpris, la vois d'Anette Olzon correspondait bien aux titres, mais pour celui-ci, elle semble moins en correspondance... dommage, j'aime beaucoup ce groupe que j'ai découvert avec Oceanborn, mais là je suis franchement déçu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 avril 2013
loin le temps où tarja illuminait les compos de tuomas de par sa voix et son charisme.La delicieuse annette a tentait de faire le job...Cet album est certes ambitieux mais la magie n'opère pas.Musicalement, du sous nightwish sans surprise malgré une super orchestration.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 décembre 2011
Il y a du bon et du moins bon sur ce nouveau Nightwish. Pour le côté positif: une chanson un peu jazzy, plutôt agréable, qui innove dans la discographie du groupe (Slow, Love, Slow), des influences celtiques bienvenues, et l'aspect cinématique, voire théâtral de certains titres qui reste, bien qu'un peu pompeux (mais c'est ce que veulent les amateurs du genre) bien imaginé et efficace. Passons au côté négatif: le gros point noir, ce sont des mélodies répétitives et mille fois revues; signalons également la voix d'Anette, plus calibrée pour du pop-rock que pour du metal symphonique et qui, malgré un travail évident, ne parviendra jamais à égaler dans les coeurs celle de Tarja. Cet album plaira aux fans, mais on aurait aimé que les portes entrouvertes par le groupe nous conduisent vraiment quelque part, or il est clair que Nightwish ne renouvelle rien sur le fond, et très peu sur la forme. Dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 janvier 2012
Mon album préféré de Nightwish est Dark Passsion Play et j'ai bcp aimé la nouvelle direction prise par le groupe.

Attendre autant de temps pour ça, je suis vraiment très déçu. L'album est très mauvais et seul qq titres le sauvent.

Quand je lis les chroniques à 19/20, 20/20... franchement je ne comprends pas.

A écouter avant d'acheter !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 février 2012
le dernier opus de Nightwish démarre par une belle chanson chanté par Marco
d'ailleurs je pense qu'il devrait chanter plus souvent car même s'il faut arrêter les comparaisons
force est de constater que depuis le départ de Tarja la machine manque un peu de souffle
certes Dark Passion Play n'était pas écrit pour Anette mais c'était l'album du changement et il fallait s'y faire
pour ma part ma chanson favorite était "last of the wilds"(tiens un instrumental)
Mais ce dernier étant fait pour la nouvelle chanteuse comment peux t on expliquer qur sur les 75 mn que dure l'album cette dernière ne chante que 24mn48 en comptant les ohohoh ( eh oui j'ai que ça à faire) d'ailleurs j'aurai pu faire la même chose pour le guitariste mais là çà aurait vraiment été une perte de temps
le goupe a t il si peu la foi en sa chanteuse pour la faire chanter aussi peu
alors oui de grâce arrêtons les comparaisons mais rendez nous Tarja
et le souffle épique qu'elle insufflait aux compositions de nightwish.
réecoutez donc end of an era pour vous rendre compte de ce que nous avons perdu
je passerai sur le reste de l'album pour me rendre directement au titre éponyme ou en un peu plus de 6mn
tout l'album est résumé dans ce morceau
bref je me console en me disant que finalement ce sera la BO d'un film à venir qui s'il est aussi bon que le cd on
passera une excellente soirée
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 décembre 2011
Ce disque n'est plus du Nightwish. Comment peut-on en arriver là lorsque l'on considère l'ensemble de la discographie du groupe. Des longueurs, un manque stupéfiant de sens mélodique, ce récitatif ridicule et sans fin pour clore l'abum. Et certains passages ne sont même plus du Métal, le batteur par moment est inexistant. Alors soit ce groupe a évolué vers des musiques de films et autres genres épiques et on tire un trait sur le passé. Soit c'est un CD à part et exceptionnel en fonction du film qui devrait lui être lié. J'espère vivement que c'est la deuxième possibilté qui prévaudra, sinon on aura tout simplement perdu le plus grand groupe de Métal symphonique, en insistant bien sur symphonique. Once (2004), le dernier disque avec Tarja Turunen : un immense disque, le chef-d'oeuvre et la fin de l'époque Tarja. Dark Passion Play (2007), le premier disque avec la Suédoise Anette Olzon : également génial et aussi chef-d'oeuvre. Deux albums évidemment différents, mais dont l'évolution a été parfaitement maîtrisée. Seul un grand groupe peut négocier le délicat virage de se séparer d'une chanteuse tout à fait unique, de formation lyrique, et qui était la voix en or de Nightwish. Après, on pouvait craindre le "crash"... et il n'en a rien été, car Anette Olzon a prouvé d'emblée qu'elle est une des plus grandes chanteuses actuelles. Le seul point positif d'Imaginaerum est de confirmer son talent, si besoin est. Mais elle aurait mérité mieux que cet opus pour affirmer ses qualités. Inspiration, compositions, intensité, puissance, changements de thèmes, de tonalités, solos grandissimes, équilibre entre Métal et instrumental, originalité unique : les créations antérieures de Nightwish étaient l'apogée d'un certain Métal. Imaginaerum, lui, coule au plus profond de la fosse des Mariannes...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 décembre 2011
Allons droit au but, seules les chansons "Storytime", "I want my tears back", et surtout "Last ride of the day" et le magnifique "Song of myself" (les 4 premières minutes, après ça se gâte mais on en prend plein les oreilles) sont dignes d'être achetées. On peut presque rajouter "Ghost river" si on arrive à supporter les borborygmes infernaux, il y en a qui aiment, il parait, ce qui n'est pas mon cas, et "Slow love slow" pour le côté jazzy innovant.
Soyons honnêtes, les compositions sont extrêmement travaillées, il y a une maturité d'écriture évidente, et pourtant il manque quelque chose: les ballades ne sont pas convaincantes (sic Tarja ! mais il n'y a pas que cela, la musique manque de tripes), les chants masculins sonnent presque faux, c'est horrible et les musiques sans chant sont sans intérêt et inutiles même si on peut comprendre qu'elles sont là pour le côté "film", auquel cas le nombre total de chansons est trop faible.
Après il y a le problème de la chanteuse, sans lui faire un procès car dans "Song of myself", les 4 premières minutes donnent le frisson grâce aux énormes chœurs et grâce à Anette qui pousse sa voix à une limite bien étudiée. Cependant on a l'impression d'une redondance de mélodie quand elle chante sur les lignes de basse, avant que les guitares saturées arrivent. Le côté "petite fille" de sa voix peut être également lassant parfois, même si certains morceaux s'y prêtent. Et attention à la justesse !!! (je suis pointilleux c'est vrai mais c'est une critique d'album, même si la critique est facile, c'est évident).
Voilà, donc pour résumer:
des compositions fournies, travaillées, et un son peaufiné(4 ans pour l'album, ça parait quand même un peu normal!)
de l'inutile (bien trop, est-ce le fait du concept album ?)
du très bon (trop peu malheureusement, et bien soutenu par les chœurs surpuissants. La grande époque est, je le crains, révolue !!!).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Dark Passion Play
Dark Passion Play de Nightwish (CD - 2007)