undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

29
3,8 sur 5 étoiles
Comeblack
Format: CDModifier
Prix:6,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Malgré sa mort programmée, Scorpions n'a pas encore rendu les armes! En plus d'un disque live, voici qu'arrive ce "Comeblack" revisitant certains de ses propres classiques ainsi que quelques reprises de vieux standards. Avec un son à la hauteur et une certaine dynamique parfois ("Rythm Of Love", "Blackout", "Ruby Tuesday",...), bienvenue et raffraichissante, Scorpions propose donc quelques-uns de ses hits où la tonalité a été diminué, la faute à un Klaus Meine possédant toujours une aussi belle voix mais malheureusement vieillissante et donc moins apte à atteindre certains aigus (une manière de légitimer ce constat sur scène?). On peut quand même se demander pourquoi enregistrer de nouveaux des tubes comme "Still Loving You" ou "Wind Of Change" tant les versions originales sont ancrées dans les mémoires! Pire, Scorpions s'est mis une balle dans le pied en faisant de "Still Loving You" un duo avec Amandine Bourgeois, gagnante de la Nouvelle Star en 2008, une hérésie épouvantable comme l'avait fait Bonnie Tyler en enregistrant une version revisitée de "Total Eclipse Of The Heart" avec Kareen Antonn! En tout cas, cette version de "Still Loving You" n'est apparemment destinée qu'au marché français. Un bien pour les autres et tant pis pour nous...
Donc, pour les vieilles chansons des Scorps', ce n'est pas vraiment utile mais c'est parfois réussi comme ce "Rythm Of Love" que je trouve groovy tout comme "Big City Nights" (seulement disponible sur certains pressages).
Quant aux reprises, elles n'ont rien de surprenant. C'est tout de même très classique ("Tainted Love", "Across The Universe", "Ruby Tuesday", "Tin Soldier") et pas très aventureux. Il aurait peut-être mieux valu enregistrer des chansons moins connues du répertoire des Scorpions, comme "Pictured Life" ou "Hell Cat". Savoir que Scorpions était inspiré d'artistes des années soixante, on s'en doutait un peu et leurs versions n'apportent rien de particulier. J'aurais préféré entendre le groupe refaire des morceaux comme "Speedy's Coming" ou bien "Steamrock Fever"!
Un peu le cul entre deux chaises ce "retour en noir"! Reste une superbe pochette mais c'est un peu bref pour faire de ce "revival" un excellent disque!!!
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 novembre 2011
Scorpions sont en train de nous faire le même coup que Judas "c'est notre dernière tournée mais en fait on va peut-être encore faire des concerts après et aussi des albums pourquoi pas" Priest....
On se fait un peu prendre pour des pigeons, mais si la qualité est là je pardonne.
"Sting in the Tail", bien que sympathique, clôturait tout de même beaucoup moins bien leur carrière que l'ambitieux "Humanity" n'en déplaise aux fans permanentés restés coincés en 84.

Que vaut-il ce Comeblack ? Hé ben il est très bon, mais il n'offre RIEN de nouveau.
Les 7 classiques sont une relecture fidèle avec un son énorme et accordées bien plus bas, ce qui les rend bien heavy (et permet à Klaus de les chanter correctement aussi, ben oui la voix vieillit c'est normal). Je suis d'ailleurs rassuré que la version de "Still loving You" soit entièrement chanté par le nain teuton et non ce duo pathétique avec mademoiselle Bourgeois. Rien que d'y repenser j'en frémis...
Les 6 reprises sont super sympas, mais là aussi sans grande liberté par rapport aux originales, si ce n'est un son pachydermique, ce qui ravit toujours le fan de rock ^_^ que je suis.
Et pourquoi seulement 54 minutes du coup ? Quitte à réenregistrer des classiques qu'ils doivent pourvoir joue en dormant tant ils les connaissent par coeur, pourquoi ne pas gaver la galette de 25 minutes de plus ? J'aurais bien écouté quelques chansons période 70's avec un super son moi !
Marrant cette propension qu'ont les groupes à laisser plein de place quand ils sortent des live ou des best of non ?
A défaut de rendre le disque beaucoup plus intéressant, on aurait au moins eu un peu plus à se mettre sous la dent...
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"Comeblack" est un exercice périlleux mais (finalement) assez réussi. Il est peu évident (en réenregistrant de vieux titres) de restituer (intact) le feeling qui envahissait les productions d'un âge d'or. Les musiciens (s'ils ont forcément vieillis) ont aussi évolués, et les formations sont souvent différentes.
Mais ça le fait, au moins sur "No One Like You" et sur "Rhythm Of Love" à la rythmique plus heavy. On entend bien à l'écoute de ces titres que les préoccupations des Scorpions ne sont plus les mêmes, qu'il n'y a pas de marché en visée qu'ils sont débarrassés des pressions commerciales. A l'aide du duo de producteurs de "Sting In The Tail" (qui leur ont vraiment concocté un gros son), on perçoit que "The Zoo" à quand même perdu un peu de son coté malsain/envoûtant (qui faisait quand même beaucoup dans l'ambiance de ce killer). Une question de feeling qui a évolué, reste que la (grosse) version proposée tue encore. On note que les guitaristes se sont lâchés, multipliant les interventions (souvent judicieuses). "Rock You Like A Hurricane" est doté d'une production avec une vraie batterie. Sur "Blackout" on sent (justement) un Klaus moins agressif que sur l'original, qui n'apparaît pas supérieur à sa version d'origine. "Wind Of Change" est peut-être la reprise la plus dispensable, et figure sans doute ici (plus) pour des histoires de droits. "Still Loving You" n'apparaît pas non plus dans une relecture supérieure à l'original, reste que de bonnes chansons restent de bonnes chansons, et qu'elles s'écoutent avec plaisir ce qui est le principal. La deuxième partie du CD est faite de reprises (sympa), illustré par un clip fun & hot, de titres qui ont influencé le tandem Schenker/Meine. Des reprises de Gloria Jones, de T-Rex, des Beatles, des Small Faces, des Kinks et des Rolling Stones.
"Comeblack" ne s'impose pas comme un projet majeur, mais plutôt destiné aux die-hard. On peut émettre le regret de ne pas voir les Scorpions reprendre encore plus de leurs vieux titres, les reprises ne s'avérant pas plus audacieuses que cela. Il existe d'autres versions de l'album avec une cover des Yarbirds, une relecture de "Big City Nights" (mais aussi une version d'un "Still Loving You/Je T'Aime Encore").
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'était FINI ! Ils nous l'avaient promis à la sortie du sympathique mais pas franchement transcendant Sting In The Tail (une espèce de tentative de refaire Love at First Sting, à l'impossible nul n'étant tenu...), une dernière tournée, histoire de dire au revoir, et ils repliaient les gaules, les vieux germains.

Et puis la tournée s'est allongée (la demande, man !) et l'envie de sortir une ultime galette s'est faite jour (Les fans le demandent, man!). Au programme, le réenregistrement de quelques classiques du groupe(comprendre tubes) et quelques reprises de titres qu'ils aiment bien histoire de rallonger la sauce et d'apporter un peu de "sang neuf", louable initiative même si on aurait préféré quelques inédits ou pourquoi pas le réenregistrement de morceaux plus anciens, plus obscurs, bref...

Et l'intérêt de la chose ? Assez limité, il faut bien le dire. Les réenregistrements ne sont pas mauvais mais ont plus à voir avec une redite boostée à coup d'artifices de studio modernes qu'une véritable relecture. Les reprises ne sont pas mauvaises (bis) mais n'apportent rien d'autre aux originaux que le bonheur d'entendre Meine (toujours en voix, au moins en studio...) y chanter. Minimum syndical.

En résumé, Comeblack est totalement inutile mais en aucun cas désagréable... Les fans s'en délecteront avant le difficile sevrage, les autres y iront à leurs risques et périls et ne pourront pas dire qu'ils n'avaient pas été prévenus... Quand à moi, clairement dans la première catégorie, je goûte à ces ultimes enregistrements pour ce qu'ils sont : une dernière séance un peu triste.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mars 2012
Hé non, Sting in the Tail n'était pas le dernier ! Enfin en terme de création originale, pour le moment, si...
Au menu de Comeblack donc, 7 classiques réenregistrés avec un bon gros son d'aujourd'hui, et dans une tonalité où Klaus Meine arrive à chanter + 6 reprises.

Résultat:
Concernant les classiques ça le fait à peu près, ça leur donne une seconde jeunesse ; un effort particulier a été apporté sur les choeurs, très présents, notamment sur Rock you like a Hurricane (qui n'est pas noyée dans la reverb contrairement à la version originale, ça fait presque bizarre !) ; Rhythm of Love sonne aussi très bien.
Wind of Change en revanche n'est pas très utile ; plus récente que les autres, elle ne nécessitait pas une mise à jour, d'autant qu'il me semble que la tonalité est la même que sur l'originale. Seuls les choeurs ont été un peu "masculinisés".

Pour les reprises, bon voilà quoi... Soft Cell et les Kinks en heavy, c'est rigolo, mais pas beaucoup de travail de recherche dans l'ensemble... Seule Ruby Tuesday des Stones a vraiment été "scorpionnisée", débarrassée de sa teinte psychédélique pour devenir une ballade rock.

Comme beaucoup d'autres commentateurs, je trouve que le groupe aurait pu aller plus loin dans sa démarche et proposer carrément 14 titres réenregistrés, notamment en puisant dans son répertoire pré-Jabs (franchement, We'll burn the Sky, ça l'aurait fait) ; les reprises auraient pu faire l'objet d'un 2e CD en édition limitée par exemple...

Bilan mitigé donc...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 1 juin 2012
un album de "passage" entre 2 vrais albums
Néanmoins les remix sont corrects et les reprises plutot sympa en tout cas
pour 2 titres au moins.
Donc correct !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 mars 2013
Bon album avec des versions remasterisées voire avec des intrumentations différentes et quelques adaptations de morceaux en dehors du répertoire du groupe
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
et ben... comme çà ! je savais (je l'ai écrit), que le dernier (acceptable, sans plus), ne serait pas le dernier, et celui-ci n'est que le premier d'une longue série d'avant-derniers, que chaque fan (ou plutôt non fan) pourra s'offrir, pour quelques centimes d'euros quelques semaines après leur parution, dans un bas d'occase ou sur Amazon.fr, Gb, De.... Déjà cette tournée d'adieu, ce concert au Hellfest (d'une médiocrité indigne), ce passage télé (Star ac ou je ne sais quoi), mais là .... c'est gravé !!! C'est prouvé!!! Va falloir argumenter sévèrement quand ils vont monter là haut ou Dio, Phil, Gary, Jason, Zack et tant d'autres les attendent en rougissant traquillos au milieu des flammes !! Avec un peu de pot, ils ne l'ont pas encore commandé ! Reprises qui n'apportent rien, gros son bidon, pochette nulle, reprises indigentes, et massacrées (T.Rex, Fab Four...) et brochette surprise sur le barbeuc... "Still aimer toi pour toujours" en français, avec ... je ne sais plus qui Jeannette Machin !!! De base soyons franc c'est déjà naze, mais alors là... une version que Patrick Juvet lui même, du temps de "Rappelle toi minette", n'aurait pas accepté sur son " Le meilleur de Patrick". La machine à sous de la Panzer est en marche, et à chaque fois que je vais ré écouter Blackout, The zoo, et les autres... çà risque de me faire doucement marrer... In cauda venenum (comme dirait Rose Dark) et pas seulement, il est dans tout le reste aussi. Faut les achever avant qu'ils n'arrivent chez Dorothée..
99 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 décembre 2013
bon si vous aimez quelques classiques de scorpions plus des reprises d autres groupes ce disque est pour vous moi je l ai acheté pour la collection.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 13 mars 2014
Si on aime Scorpions on ne peux qu'adorer cet album ; autant que le superbe Acoustica.
que du bonheur pour mes oreilles de vieux rocker.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Sting In The Tail
Sting In The Tail de Scorpions (CD - 2010)

Return to Forever
Return to Forever de Scorpions (CD - 2015)

MTV Unplugged [2CD]
MTV Unplugged [2CD] de Scorpions (CD - 2013)