undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles55
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:24,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 décembre 2011
Je viens d'acquérir la version blu-ray et je confirme les commentaires faisant état de l'absence de sous-titres en français. Dans le menu vous n'avez pas le choix pour la bande son. Jusqu'ici pas de problème. Pour les sous-titres par contre le français apparaît bien dans le set-up, tout comme l'anglais, l'espagnol ou encore le portugais. En revanche rien à faire, les sous-titres français n'apparaissent pas. Seuls les sous-titres anglais fonctionnent. N'étant pas le seul et les sous-titres anglais fonctionnant, il s'agit d'un problème lié à cette édition.
55 commentaires|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On retrouve enfin cette chère équipe de Bikers pour une nouvelle saison riche en rebondissements et en surprises.

On les avait quitté sur une fin assez catastrophique : Abel le fils de Jack avait été enlevé par l'Irlandais pour se venger du meurtre de son fils qu'il pense être dû à Gemma grâce au coup monté par l'agent de l'ATF (qui sur ce coup là elle s'est montrée très machiavélique !).
Prospect à quant à lui été assassiné.

Dans cette nouvelle saison, les Sons vont se retrouver face à deux problèmes de taille :
-Gemma est recherchée pour meurtre
-Abel a disparu
Ils vont alors se lancer à la recherche d'Abel et cette quête va les mener en Irlande (Pays cher à mon cœur !!...)
Et autant dire que les surprises (mauvaises pour la plupart!), les retournements de situations, les manipulations et intrigues ne vont cesser de se succéder pour notre plus grand effarement.
Certains personnages changent de camps, d'autres se rallient, et d'autres vont passer des accords douteux : les amis d'hier deviennent des ennemis et certains ennemis se rapprochent...
Ne dit on pas que « l'ennemi de mon ennemi est mon ami finalement » ?
Quand à Jack il va découvrir un pan de la vie de son père qu'il ne soupçonnait pas!

Bref encore une excellente saison, avec un scénario effarant, surprenant et recherché.
Les acteurs sont toujours excellents dans l'interprétation de leurs rôles et l'intrigue reste addictive et prenante.
Bref vous l'aurez compris je reste accro à cette série et j'attends avec impatience la saison IV qui a débuté aux USA fin Septembre!
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Situé dans le milieu des bikers californiens dont il illustre la vie quotidienne heurtée et fantasmée au travers de saisons (4 à ce jour) de 13 épisodes de 45mn, 'Sons of anarchy' a été créé par Kurt Sutter (né en 62 et qui a l'apparence physique des héros de sa série), scénariste, producteur et même acteur sur 'The shield' entre 2002 et 2008, et est notamment interprété par son épouse dans la vie, en l'occurrence Katey Sagal (née en 54), qui a jouée les mères de famille dans 'Mariés, deux enfants' entre 87 et 97, puis dans 'Touche pas à mes filles' entre 2002 et 2005 et qui tient le meilleur rôle de sa carrière dans ce nouveau feuilleton de Monsieur son époux.

Kurt Sutter n'a d'ailleurs pas hésité à se plonger lui-même pendant des mois dans l'ambiance d'un véritable club de motards afin de pouvoir rendre au mieux cette plongée romancée au cœur d'un microcosme aussi repoussant que fascinant pour la plupart d'entre nous.

Grâce à un scénario solide, une mise en scène au rasoir et des interprètes particulièrement convaincants, les 'Sons' nous offrent un thriller musclé doublé d'un drame intimiste qui a le réalisme et l'impact des 'Sopranos'.

Les années 'Easy rider' sont loin et celles du 'Far West' définitivement enterrées ; et pourtant, certains résistent encore à leur façon : les Etats-Unis ont été bâtis par des hors-la-loi (voir le formidable feuilleton 'Deadwood') et les 'Sons' sont bien les descendants directs de ces hors-la-loi : ils vivent en marge, mais ont remplacé les 'équipées sauvages' dans les vastes espaces des prairies américaines d'antan par une vie urbaine qui a fait d'eux des trafiquants d'armes et parfois de sexe, autrement dit des malfrats qui, à l'occasion, se transforment même en assassins, quand la situation l'exige ; bref les 'Sons' ne sont pas vraiment des enfants de chœur, mais plutôt des mafieux qui courent après un certain rêve américain qui n'existe plus depuis longtemps, en admettant qu'il ait jamais existé. La violence est leur quotidien, leurs idées sont extrêmement conservatrices, leurs activités totalement illicites et leurs rêves ont bien du mal à résister à la réalité de leur vie comme du monde d'aujourd'hui.

Dans la première saison, nous avions fait connaissance avec les principaux acteurs de cette pièce shakespearienne, désespérée et tranchante :

- la bande est menée par Clay-Ron Perlman ('La guerre du feu' et 'Au nom de la rose' de Jean-Jacques Annaud, 'La cité des enfants perdus' et 'Alien 4' de Jean-Pierre Jeunet, 'Cronos', 'Blade 2' et les deux 'Hellboy' de Guillermo del Toro, mais aussi 'La belle et la bête' à la télévision entre 87 et 90 et qui se voit enfin consacré par ce feuilleton), l'un des membres-fondateurs du club, un peu âgé désormais et peut-être même un peu dépassé, même s'il a encore la hargne ;
- sa compagne est Gemma-Katey Sagal (voir plus haut), la veuve de John, l'ancien meneur de leur troupe tatouée et mère de
- Jax-Charlie Hunnam (britannique, révélé à l'âge de 19 ans en 99 dans la version originale et donc anglaise de 'Queer as folk'), qui devra prendre un jour les choses en main, un idéaliste complexe, dur à cuire devant les autres, sensible et torturé quand il est seul, comme son père apparemment dont il possède et lit souvent le journal qui lui sert un peu de bible, et
- qui vit avec Wendy-Drea de Matteo (l'une des révélations des 'Soprano'), une junkie enceinte de lui,
- qui est en concurrence frontale avec Tara-Maggie Siff ('Mad men', 'Nip-tuck', 'Life on Mars- version US'), la doctoresse amie d'enfance de retour après ses études au loin et au charme de laquelle Jax n'arrive à résister qu'avec beaucoup de peine.

Nous sommes à Charming (vous avez dit 'charmant' ?), une petite ville fictive de Californie contrôlée par des durs-à-cuire qui se veulent libres et rebelles, mais n'ont pas eu d'autre choix que de s'intégrer partiellement, même s'ils freinent des deux pieds pour que leur bastion ne se transforme pas trop vite en cité lambda truffée de magasins et de restaurants appartenant à des chaînes par trop représentatives d'un capitalisme qu'ils renient sans pouvoir lui échapper complètement : il faut bien gagner sa vie et les 'Sons' la gagnent principalement en vendant des armes russes qu'ils achètent illégalement à l'IRA véritable à des gangs de Saint-Francis tout en travaillant dans le garage de Gemma et Clay qui leur sert de couverture. Ils ont des alliés, afro- et italo-américains (les 'One Niners' et la famille Cacuzza) et chinois (la triade Lin), et des ennemis, les Mayans, des latinos qui veulent absolument vendre de la drogue sur leur territoire.

Dans la deuxième saison, les 'Sons' ont eu quelques soucis pour arriver à approvisionner leurs clients habituels, la justice américaine représentée par June Stahl -Ally Walker (l'héroïne des trois premières saisons de 'Profiler') s'intéressant brusquement d'un peu trop près à leurs activités illégales ; et ce juste au moment où des 'blancs de blancs' menés par Ethan Zobelle-Adam Arkin (le partenaire de Damian Lewis dans 'Life') ouvraient une officine en ville, bien décidés à mettre fin au commerce avec les métèques de tout poil qui tournent autour des 'Sons', histoire d'assainir la ville livrée à l'affrontement entre Clay et Jax qui étaient de moins en moins sur la même longueur d'onde.

Dans cette troisième saison, le bébé de Jax est enlevé par vengeance par un Irlandais (ce qui bien sûr mobilise toute la 'famille' et constitue l'essentiel du tissu dramatique de cette nouvelle saison qui se déroule d'ailleurs en partie en Irlande) qui s'est laissé piéger par l'agent spécial June Stahl qui a piégé du même coup Gemma, accusée de meurtre et en fuite et qui se réfugie provisoirement chez son père (l'excellent Hal Holbrook : 'Les hommes du Président, 'Fog', 'La nuit des juges', Abraham Lincoln dans 'Nord et Sud', 'Wall Street' ; 86 ans 'aux prunes', mine de rien !), un pasteur devenu veuf, qui a perdu la tête et devient incontrôlable et même dangereux. Et pendant ce temps-là, ça chauffe sur l'asphalte de 'Charming' : les Calaveras, alliés aux Mayans, profitent de la faiblesse momentanée des 'Sons' pour rejouer le massacre de la Saint-Barthélémy...

Les 'Sons' est une histoire de famille située dans un milieu viril, mais dans laquelle les sentiments prennent toujours le dessus sur le cuir, les bécanes et la baston : les personnages de ce feuilleton aux dialogues explicites sont intelligents et sensibles et passent plus de temps à se disputer puis à se rabibocher qu'à s'entretuer. Ne vous privez surtout pas de ce Hamlet chez les bikers, violent et lyrique, vous vous en mordriez les doigts, ce qui serait évidemment éminemment regrettable !

A noter : 'Sons of anarchy' n'est évidemment en rien un feuilleton 'pour la famille', mais s'adresse uniquement à un public averti...
22 commentaires|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2011
j'ai bien reçu ce coffret que j'attendais avec impatience mais il se trouve qu'il n'y a pas de version française et qu'en plus les sous titres français ne fonctionnent pas sur le premier disque seulement..
est ce pour tout le monde pareil.. je pense retourner le coffret.. Je suis très déçu..
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La fabuleuse Saison 2 de Sons of Anarchy, tendue, nerveuse, haletante, s'était terminée sur un cliffhanger terrible et donnait envie d'enchaîner immédiatement sur la saison suivante. Celle-ci, tout en restant d'un bon niveau, pourra sembler un poil décevante en comparaison. D'abord parce que les premiers épisodes ont un rythme bien moins tendu que ceux de la saison précédente. Ensuite, l'ennemi désigné n'est pas une menace qui paraît aussi dangereuse que Zobelle et sa Ligue, en premier lieu parce qu'il est en fuite et non sur l'attaque. (attention SPOILERS SPOILERS SPOILERS à partir d'ici, je dévoile certains rebondissements de la saison, sans trop donnner de détails pour autant) Il faudra attendre la second moitié de la saison, à partir du moment où le SAMCRO se retrouve en Irlande, pour que la saison regagne en qualité et en tension. De plus, et malgré un premier épisode surprenant (il tue un personnage important qu'on ne s'attendait franchement pas à voir disparaître), les épisodes suivants malmènent certains personnages récurrents et tentent de leur faire faire un certain nombre de choses qu'on a du mal à accepter d'eux. Exemple : l'attitude franchement injuste de Jax vis-à-vis de Tara, les décisions idiotes de Gemma qu'on a vu bien plus maligne, les revirements étonnants d'Unser, le choix de Jax dans le marché, incohérent avec son attitude jusqu'ici. De plus, les scénaristes auraient peut-être pu nous épargner certains choix discutables (la relation de Jax et Trinity, les morts de la chambre d'hôtel) qui ne sont pas agréables à regarder. (FIN DES SPOILERS - FIN DES SPOILERS - FIN DES SPOILERS). Cela dit, on apprécie que la série mette fin à un certain nombre d'arcs qui duraient depuis la saison 2, et qu'on puisse ranger le coffret avec satisfaction sans avoir besoin d'enchaîner aussitôt sur la saison 4. 4 étoiles donc, car très bien, mais ne mérite pas les 5 que j'ai pu mettre à la saison 2.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On retrouve enfin cette chère équipe de Bikers pour une nouvelle saison riche en rebondissements et en surprises.

On les avait quitté sur une fin assez catastrophique : Abel le fils de Jack avait été enlevé par l'Irlandais pour se venger du meurtre de son fils qu'il pense être dû à Gemma grâce au coup monté par l'agent de l'ATF (qui sur ce coup là elle s'est montrée très machiavélique !).
Prospect à quant à lui été assassiné.

Dans cette nouvelle saison, les Sons vont se retrouver face à deux problèmes de taille :
-Gemma est recherchée pour meurtre
-Abel a disparu
Ils vont alors se lancer à la recherche d'Abel et cette quête va les mener en Irlande (Pays cher à mon cœur !!...)
Et autant dire que les surprises (mauvaises pour la plupart!), les retournements de situations, les manipulations et intrigues ne vont cesser de se succéder pour notre plus grand effarement.
Certains personnages changent de camps, d'autres se rallient, et d'autres vont passer des accords douteux : les amis d'hier deviennent des ennemis et certains ennemis se rapprochent...
Ne dit on pas que « l'ennemi de mon ennemi est mon ami finalement » ?
Quand à Jack il va découvrir un pan de la vie de son père qu'il ne soupçonnait pas!

Bref encore une excellente saison, avec un scénario effarant, surprenant et recherché.
Les acteurs sont toujours excellents dans l'interprétation de leurs rôles et l'intrigue reste addictive et prenante.
Bref vous l'aurez compris je reste accro à cette série et j'attends avec impatience la saison V qui devrait débuter aux USA fin Septembre!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Abel a été enlevé, Gemma est recherchée par la police et doit faire face à la folie de son père.
Les Sons après avoir accueilli un invité surprise partent pour Belfast.
Après une fantastique épopée en Irlande pleine de péripéties, les Sons de retour à Charming ont bien des problèmes. Les Sons restés sur place sont très peu nombreux et Tara est laissée sans protection. Samcro se met à sa recherche.
A Charming la violence reprend. Les Sons of Anarchy sont attaqués par l'ATF et la mafia Russe.
De plus, les tensions au sein du moto-club s'amplifient. Je ne vous raconte pas la suite.
j'ai découvert cette fabuleuse série grâce à une Internaute. Aujourd'hui, c'est une addiction.
J'ai visionné nombres de films de motars hors la loi et je pense qu'après l'Equipée sauvage avec Marlon Brando et Lee Marvin, on à rarement fait mieux.
"The Wild Ones" étaient un témoignage du début de Fifties, Les "Sons of Anarchy" sont (à mon avis) plus proche de la réalité d'aujourd'hui.
Cette série (mélange les hells et un autre club 1°/° les Bandidos).
je vous conseille ce feuilleton que vous soyez Biker ou pas.
Pour les fans des séries US, visionnez "Sons of Anarchy.
Adanson Marco.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2012
Dans la troisième saison de "Sons Of Anarchy", la série qui monte qui monte, les scénaristes tentent la « délocalisation » de l'intrigue, un procédé qui, s'il permet de renouveler enjeux et ambiance d'une série, a rarement donné de bons résultats, tant il semble que la « magie » des séries qui marchent soit liée à une conjonction de paramètres qui fonctionnent exactement ensemble, la localisation géographique étant souvent essentielle à « l'appropriation / identification » (pensez à « Weeds » ou à « Nip/Tuck », dans les deux cas, on a perdu de la crédibilité...). Et de fait, la partie Irlandaise de cette troisième saison est certainement la plus critiquable : on sent qu'il manque un peu de réalisme à cette description sommaire des maeurs de l'IRA et de ses sympathisants ou militants, et que la dimension « sociale » ou « politique » du terrorisme, complètement ignorée par le script, manque à l'appel. Cependant, ces légères réserves sont littéralement balayées quand on comprend, à la toute fin du tout dernier épisode, où les scénaristes voulaient en venir, et quand, dans un final qui est l'un des plus brillants qu'il m'ait été donné de voir dans une série récente, « Sons Of Anarchy » s'élève bien au-dessus de nos attentes, conjuguant son habituel sous-texte « shakespearien » (la grande affaire de la série) avec un mécanisme de thriller formidablement bien ficelé, qui nous laisse admiratifs. C'est tellement fort qu'on regrette presque la perspective d'une Saison 4 !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 décembre 2011
Impossible de faire apparaitre les sous en francais avec la piste anglaise sur ma PS3 !!!!!!!!! Sur le descriptif il y a bien des sous titres en francais .... ou sont ils ????
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2014
Cette 3ème saison est sans aucun doute la plus trépidante de toutes, avec des rebondissements captivants et une fin tout bonnement jubilatoire.

Le portrait des personnages s'affine, le suspens est grandissant (comment vont-ils s'en sortir ?), et on est enfin débarrassé de l'aspect romantique sans grand intérêt traité dans les saisons précédentes (oui Jax est avec Tara, qu'est-ce qu'on s'en fiche!).

Tout n'est pas révélé, les saisons suivantes dévoilant davantage d'éléments concernant l'historique de Clay, Gemma et John Teller; mais cette saison est une vraie réussite, avec une ambiance tendue emblématique de cette série où les criminels sont tiraillés entre la morale et leur attachement à leur club/famille...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)