Commentaires en ligne 


12 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 David Lynch : un artiste aux multiples facettes
David Lynch a d'abord été peintre, puis s'est fait connaître en tant que réalisateur. Depuis, il s'est également lancé dans la musique, la sculpture et la lithographie. Il est d'ailleurs amusant de constater en relisant une interview de 2002 parue dans un hors-série des Inrockuptibles, que lorsqu'on lui avait demandé si il...
Publié le 10 novembre 2011 par JackFost

versus
2.0 étoiles sur 5 Un monde hermétique et répétitif
J'avais flashé sur un titre de ce CD entendu sur la bande son d'un film.
J'ai donc acheté le CD. Étonnant.
Mais une écoute suffit. Je ne le repasse jamais.
Publié il y a 2 mois par Eqsan


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 David Lynch : un artiste aux multiples facettes, 10 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
David Lynch a d'abord été peintre, puis s'est fait connaître en tant que réalisateur. Depuis, il s'est également lancé dans la musique, la sculpture et la lithographie. Il est d'ailleurs amusant de constater en relisant une interview de 2002 parue dans un hors-série des Inrockuptibles, que lorsqu'on lui avait demandé si il y avait des domaines qu'il n'explorerait jamais, David Lynch avait répondu qu'il ne chanterait jamais. Comme quoi, lorsqu'on est un artiste aussi polyvalent, il est difficile de renoncer à explorer tous les domaines artistiques.

Dans ce disque, Crazy Clown Time, David Lynch s'offre la possibilité d'écrire des chansons qui n'ont pas à accompagner des images, contrairement au travail précédent sur les musiques de ses films. Que donne alors le style Lynch en musique électro-pop ? Un bien beau résultat. Si vous appréciez l'univers sombre et onirique de l'artiste, vous retrouverez tout ce qui crée l'ambiance si particulière de ses œuvres dans ce disque. Lynch joue beaucoup avec des bruitages discrets, un peu à la manière d'Akira Yamaoka dans Silent Hill, pour rendre ses pistes plus inquiétantes. Sur de nombreuses pistes, sa voix, déjà très particulère, est transformée via des effets d'écho et de vocoder.

Dans Strange and Unproductive Thinking, sa voix robotisée se livre à un étrange monologue sur fond de musique d'ambiance guitare et percussions, il s'agit probablement de la piste la plus surprenante du disque.
I Know est une ritournelle lente, inquiétante, qui nous immerge dans les ténèbres. En fermant les yeux, on se croirait dans la salle rouge de Twin Peaks.
Les autres pistes sont toutes très particulières et ne ressemblent à rien de connu.

Ce disque ne plaira sans doute pas à tout le monde car il ne s'agit pas d'une œuvre grand public. Les musiques de David Lynch s'adressent avant tout aux amateurs d'ambiances glauques, sombres et inquiétantes. C'est plutôt le genre de musique qu'on écoute en lisant Edgar Allan Poe, dans un salon aux rideaux rouges, confortablement installé dans son fauteuil.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 A son image..., 11 septembre 2012
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
S'il peut s'avérer surprenant, à priori, de voir Lynch se lancer sur le tard dans la « chanson », ce serait oublier l'importance allouée à la musique dans ses films, sa très proche collaboration avec son compositeur favori, Angelo Badalamenti, et sa fugitive participation aux travaux d'indie rockers tout à fait recommandables (Dark Night Of The Soul de Danger Mouse et Sparklehorse où Lynch « pige » sur deux pistes). C'est évident, l'exercice le taraudait, il était donc plus que temps qu'il passe, en 2011, aux choses sérieuses avec un premier album à son image : Crazy Clown Time.

A son image... Soit d'une étrange beauté. Une musique de rideaux rouges, de nains en reverse et de trips psychotiques nocturnes sur de vastes routes rectilignes bordées par le désert. Parce que, c'est un fait acquis, la bizarrerie est compagne du réalisateur, il n'y avait pas de raison qu'il en soit autrement pour le musicien. Et pourtant, les deux compositions inaugurales affichant un inhabituel voile de normalité masquerait presque ces fêlures, que ce soit le presque trip-hopant Pinky's Dream (avec la chanteuse des Yeah Yeah Yeahs, Karen O, en invitée de marque) ou le synth-pop vocodé Good Day Today, deux réussites, ceci dit.

La suite répond plus à comment on imaginait que la musique de Lynch se devait de sonner. Une sorte de Neil Young (duquel on ne résiste pas de rapprocher son timbre) mal dans sa peau, maladif qui aurait entrepris de faire un album « à la Tricky » sur des guitares primitives et des beats, nappes et glitches synthétiques concassés qui n'agréeront pas avec tout le monde. En vérité, l'album, 69 minutes !, traîne un peu en longueur pour les variations rythmiques - il est majoritairement très lent - qu'il a à offrir, heureusement, ses belles hauteurs (les deux morceaux d'ouverture, Noah's Ark, Strange and Unproductive Thinking, et quelques autres) en justifient aisément l'écoute.

A son image (Lynch!), Crazy Clown Time l'est indéniablement. C'est un machin bizarroïde qu'on déconseillera aux dépressifs chroniques, un album à la beauté oblique pas toujours très compréhensible mais jamais bêtement nonsensique. Reste à espérer que son géniteur poursuive l'expérience parce que le potentiel est là et qu'on est curieux d'entendre de quoi il en retournera.

Personnel:
- David Lynch: chant, guitare, synthétiseurs, percussions
- Dean Hurley: batterie, guitare, basse, programmations, synthétiseurs, Hammond
- Karen O: chant sur "Pinky's Dream"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Plus que convaincant, 20 février 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
Après notamment l'expérience "BlueBob" avec John Neff, David Lynch se lance seul dans un album, et en plus il chante vraiment ! Son univers est reconnaissable, entre complaintes morbides, slows surannés et pop-songs perverties. Et bien sûr ces guitares entre blues et western dont il est coutumier (y compris dans ses films même lorsqu'il n'est pas compositeur de la musique). Il utilise également ici l'électronique, tantôt comme appoint, tantôt pour la structure-même des morceaux.
Dubitatif à la première écoute, j'ai finalement été séduit par cet ensemble de chansons variées qui distillent souvent un venin pervers. L'album me paraît cependant trop long et lassant sur la durée : les derniers morceaux sont globalement décevants et l'usage abusif du vocoder (ou autres effets modifiant la voix) crée en effet une saturation. Les onze premiers morceaux (à l'exclusion du cinquième) me satisfont amplement.

Durée : 69 minutes pour 14 morceaux.

(Krik, amazon.fr, 20/02/12)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A acheter, 26 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
Un album incroyable, pour ceux qui aiment les ambiances sinistres et envoutantes. A part la 2 et 7 en retrait à mon sens, tous les autres titres sont toutes excellentes, homogènes entre eux, et nous transportent de suite dans le monde lynchien. A conseiller notamment à ceux qui ont aimé "twin peaks".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Un monde hermétique et répétitif, 2 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
J'avais flashé sur un titre de ce CD entendu sur la bande son d'un film.
J'ai donc acheté le CD. Étonnant.
Mais une écoute suffit. Je ne le repasse jamais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Crazy Clown Time, 7 octobre 2013
Par 
Jean-Jacques Birge "jjb" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
Ce n'est qu'à la deuxième écoute que le premier disque solo de David Lynch accapare mon attention. J'avais cru entendre de l'électro-pop ou quelque trip hop à la Massive Attack alors que ce sont d'originales miniatures sonographiées où le réalisateur incarne un personnage différent pour chaque chanson. L'album s'ouvre sur Pinky's Dream avec la chanteuse Karen O, tous les autres morceaux étant interprétés par Lynch s'accompagnant à la guitare, au synthé et aux percussions, secondé par l'ingénieur du son Dean Hurley à la batterie, plus guitare, basse, synthé, orgue Hammond et programmation. L'ensemble, réalisé lors de diverses expérimentations en home studio, n'a été nullement envisagé pour la scène. J'avais été freiné par le second index, Good Day Today, banale house vocodée, mais dès le troisième, So Glad, une mayonnaise sordide vous attrape et ne vous lâche plus. Au quatrième, Noah's Ark, on identifie parfaitement l'univers lynchien développé dans ses films, un truc lugubre, susurré, avec une pédale monotone insidieuse et un rythme lent ou cardiaque que l'on retrouvera sur Football Game où le réalisateur chante comme s'il avait une patate chaude dans la bouche, quasi débile, comme sur I Know. Le tempo s'accélère sur Strange And productive Thinking avec un effet monotone du vocoder que le texte justifie cette fois pleinement. Retour à la rythmique pesante avec l'instrumental The Night Bell With Lightning et nouvelle accélération pour Stone's Gone Up. On arrive ainsi à Crazy Clown Time qui donne son nom à l'album.
Le clip vidéo dirigé par le réalisateur illustre mot à mot les paroles, mais quelques sons semblent avoir été ajoutés pour le film, à moins que la version audiovisuelle fasse ressortir des détails qui m'avaient échappé. Il en fourmille en effet des quantités tout au long de l'album. Si les cinéastes ont l'habitude de charger inutilement leur mixage avec de la musique redondante, la démarche inverse consistant à ajouter des sons à la version discographique pour transformer une chanson en court métrage dramatique est toujours passionnante. Les délires plaintifs du Lynch nasal se perpétuent sur These Are My Friends, Speed Roaster, Movin' on et She Rise Up sans rien apporter de nouveau à la compilation. Le bel objet graphique qui habille le disque reflète l'hermétisme glauque du cinéaste devenu ici compositeur d'une musique envoûtante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 avis, 10 juillet 2013
Par 
Genest Didier "pictureman" (clermont-Fd, france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (Album vinyle)
bel opus , belle ambiance musicale,LYNCH égale à lui-même avec de superbes ambiances à la twin peaks , bel enregistrement à écouter sans modération
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 probablement le meilleur de lynch, 30 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
Album qui n est pas un bof a ma connaissance

Si vous aimez " Twin peaks" ca risque de vous plaire, évidemment a éviter pour les soirées de mariage ( ca deprime un peu).

....le compteur de mots Amazon est parfois lourd ( du lynch c est du lynch ! Pas du donna summer)

Bref on aime ou on n aime pas lynch
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Lynch ♥, 23 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (CD)
David Lynch excelle dans tout les domaines : musique, cinéma, photographie... Cet album à des sonorités plus électro que Blue Bob mais s'écoute en boucle quand même ;)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 album rare de david lynch, 7 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Crazy Clown Time (Boxset Deluxe) (CD)
David lynch nous attend là où nous avons du mal à le voir évoluer... La musique est envoutante, la voix parfois (mais volontairement) minaude, mais voici le son de demain et que je vous conseille de découvrir dans son format de luxe
on regrette peut etre l'absence du titre "noah's ark" mixé par MOBY mais c'est un pur bonheur au ton lynchéen....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Crazy Clown Time
Crazy Clown Time de David Lynch (CD - 2011)
Cliquez pour plus d'informations
Habituellement expédié sous 12 à 14 jours
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit