undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles15
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
12
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:12,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

En préambule, un coming out : j'aime Emilie Simon. Je l'aime depuis presque 10 ans déjà que j'ai découvert avec ravissement son premier et éponyme album, je l'aime malgré les quelques facilités stylistiques venu poindre le bout de leur nez sur sa `Grosse Machine', je l'aime pour son inventivité sonique malgré des tics d'écriture maintenant évidents, je l'aime - enfin - pour l'infini charme de son caressant organe...

C'est dire si Franky Knight a été chaudement accueilli. Un album de deuil ? Après tout, pourquoi pas. Verser son caeur et son âme à la mémoire d'un amour trop vite fauché, sans exhibitionnisme ou indécence... Belle idée, bel hommage. Et, de fait, c'est un charmant album que la belle montpelliéraine délivre. Oui mais... Juste charmant. Remarquez, pour un Prince Charmant, c'est plutôt `spot on'... N'empêche - et peut-être en attendais-je trop, après tout - j'en attends plus d'Emilie. Attention, on est loin du mauvais album... Très loin même. Et quelques plages nous emportent irrémédiablement (Mon Chevalier, Something More), mais le souffle épique qui habitait ses trois précédentes offrandes studio est ici - au moins partiellement - envolé. Et ce n'est pas la sugar-pop de I Call It Love ou la Busherie kraftwerkienne de Franky's Princess ou le juste pas très inspiré Walking With You qui viendront me démentir Reste qu'un album d'Emilie Simon, même légèrement moins convaincant, reste un rare plaisir qu'on se doit de ne pas bouder... En attendant la suite.
33 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2013
Composé dans les conditions particulières de la tragique disparition de son compagnon, ce dernier opus d'Emilie Simon atteint le sublime et approche souvent la perfection. Les ambiances y sont majoritairement sombres et glauques, posées sur des écrins soyeux et délicats. Les nappes sonores électro sont précises, mises en valeur par quelques touches discrètes de guitares, de piano ou de cuivres. Au total l'album évite l'écueil de la bande son du film "La délicatesse" dont il est extrait. On pourra cependant regretter la brièveté de l'ensemble qui dépasse à peine les 30 minutes. Emile Simon reste au top de la production française.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2013
Cet album est moins trip hop ou electro... il est bien plus dans l'émotion et les arrangements restent "classiques".
Emilie SIMON signe une lettre, pardon, une déclaration d'amour de toute beauté.
Impossible de ne pas être transporté, de ne pas être touché.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2013
Je ne connaissais Émilie Simon que de nom. Puis j'ai vu le film "La délicatesse" et la musique du film (cet album) m'a bouleversé, surtout "Bel amour" qui est à inscrire au rang des plus belles chansons françaises.
Puis, j'ai lu des interviews suite à la sortie de l'album... J'ai compris d'où venaient la force et la sincérité de ce disque.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2014
Ce n'est pas un disque. Ou c'est plus qu'un disque : une prière. Un long lamento comme ceux qu'on pouvait entendre jadis les jours de deuil, sur les rives de la Méditerranée. Chants d'adieu, de souvenirs, de manque. Emilie Simon évoque, et invoque, un homme, son Franky Knight, disparu il y a deux ans, victime de la grippe A. Elle lui consacre un album entier. « Que pouvais-je faire d'autre ? » s'interroge-t-elle en substance dès le titre d'ouverture. Emilie parle de lui. Et lui parle, à lui. Il n'y a aucune exhibition dans ces chansons-là, aucune démonstration de douleur ; bizarrement, c'est même l'inverse : sa mélancolie est certes habitée par la perte, mais aussi par le bonheur d'une rencontre dont les feux ne se sont pas éteints.

En anglais - beaucoup -, en français - un peu -, les mots sont parfois aussi naïfs que ceux d'un enfant qui chercherait dans les étoiles le sourire des morts... Ils n'en demeurent pas moins touchants. Désarmants. Mais c'est au-delà des mots qu'Emilie Simon nous envoûte : dans des mélodies lyriques et des vocalises qui réchauffent sa pop électro - extrêmement soignée, comme toujours - d'une humanité qui rêve de s'élever. Antipodes stylistiques : on songe au 6 Novembre de Barbara, chanson sans paroles à la mémoire d'une absente ; aux negro spirituals, pour leur force d'entraînement ; ou bien sûr à saint Augustin, qui jurait que « chanter, c'est prier deux fois »...

Sans rien de religieux, son Franky Knight est pétri d'une ferveur partageuse qui gomme ses maladresses verbales. Il vient clore une année chanson exceptionnelle, marquée par les disques de L, Beaupain, Darc, Belin, Daphné, Camille. D'ailleurs, tout comme celle-ci voulut réinventer la déclaration sentimentale dans son Ilo Veyou, Emilie Simon bouscule l'aveu amoureux dans un ultime morceau intitulé jetaimejetaimejetaime... Litanie obsédante qu'elle jette comme un souffle. De vie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet album est extraordinaire par l'émotion qu'il dégage. Il y a toujours cet aspect féérique dans chaque chanson donné par le choix judicieux des sons et des instruments : du classique violoncelle à la boite à musique.
Mais c'est surtout cette voix si particulière parfois toute en retenue qui nous transporte.
De plus le booklet au format PDF est magnifique et accompagne merveilleusement cet album, les dessins sont à la fois simples et poétiques et l'écriture du je t'aime est si touchante...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2013
J'aime beaucoup le travail d'Emilie Simon. Cet album est très beau. Peut-être un peu trop de morceaux lent à mon goût.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2016
qu'on aime ou qu'on n'aime pas, cet album est une "oeuvre d'art": on y entend un être humain s'y livrer pudiquement en y mettant toute sa sensibilité et son esthétisme. Emilie Simon évoque avec délicatesse ce qui la démolit et ce qui l'aide à se reconstruire... A chacun de voir si ça lui parle ou pas... Je suis une fan inconditionnelle de cette musique... à découvrir/ à ressentir! bonne écoute:)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2015
Cet album est un vrai petit bijou touchant que j'aime déguster souvent tout comme "Mue" dans mon bain....ou lorsque je peins.
Ravie de mon achat (livré vitesse grand V comme d'habitude et parfaitement emballé.)
Vais m'offrir d'autres albums de cette artiste, c'est certain.
La bo de 'La marche de l'empereur" je pense qui semble magique et "Végétale" je crois bien....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2016
J'ai pris mon temps, mais au fil du temps, cet album est devenu mon compagnon de voyage lorsque je roule... Mon Chevalier est le titre clé de l'album (c'est aussi le titre phare du film "La délicatesse")... J'adore !
L'orchestration de l'ensemble met vraiment en valeur cet album.
A écouter sur route de nuit, seul...
Pierre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,68 €
6,99 €
6,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)