undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles21
3,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

VINE VOICEle 21 avril 2008
Modiano a son style. Celui qui ne se laisse pas envahir par le verbiage inutile, elliptique et parfois même épileptique. Il peut donc désemparer voire laisser perplexe. Pourtant, c'est là même que je trouve l'émotion. De cette simplicité naît le plaisir masochiste : aimer souffrir de cette mélancolie profonde. On ferme ce roman en gardant au fond de soi cette blessure, cette peur d'oublier, cette angoisse de ne plus revoir ce qui a fait notre vie d'autrefois. Pour moi, Modiano est une des plus belles plumes de la littérature française et ce roman n'échappe pas à son talent.
11 commentaire11 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2009
J'ai beaucoup aimé ce livre parce qu'il a été écrit comme un thriller. Modiano raconte la même histoire à travers les différents personnages de son récit. Chacun voit les choses à sa manière et, au début, on ne comprend pas très bien où il veut en venir. Ce livre m'a tenu en haleine jusqu'à la fin. Il est vrai que l'histoire aurait pu être banale... Elle ne l'est pas.
0Commentaire11 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 août 2012
magnifique portrait de cette jeune femme Louky, raconté par différents intervenants, tous conquis par ce personnage hors du commun tant il est commun. toute la géographie stylistique de Modiano est là, c'est un maître qui n'en a pas pas l'air mais il a la musique.ce livre est une tragédie sur un mode mineur, tragédie parce nous comprenons, en dedans, qu'elle ne pourra être retenue.Paris, la vie tout cela est un vaste piège dont on peut peut-être prendre plaisir avant qu'il ne se referme.mais c'est tout. Modiano est l'écrivain vivant, le plus dans la littérature et l'humain, pas besoin de balles, d'effets spéciaux, de crises de nerfs ou autres. nous ne sommes pas dans le divertissement, nous sommes conviés, par le style, activement à nous démener, à être un peu plus qu'un lecteur ayant juste acheté un livre de monsieur Modiano . nous sommes une communauté d' amateurs comme si nous étions un peu partie prenante de cette écriture si belle.ce "café" est un de ses romans qui m'a le plus touché que j'ai je crois le mieux compris en fin de compte.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2013
C'est un livre très bien écrit mais je trouve personnellement qu'il y a un peu trop de narrateur dans l'histoire (4 au total) ce qui nous perturbe car on ne sait plus qui parle et quand .. Ensuite au niveau du récit rien de très spécial ou de très novateur mais ce qui fait la force de cet ouvrage ce sont les nombreuses description de Paris, de ses rues, de ses lieux cultes, qui sont très précises et très réalistes !
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2014
J'ai adoré ce livre. Auteur contemporain qui nous plonge dans le Paris de la fin des années 50. On découvre ainsi à travers le récit de plusieurs narrateurs la vie d'une jeune femme mystérieuse: Louki.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2014
Excellent ouvrage bien dans le style de MODIANO, dans la construction du roman, dans l'ambiance créée.
A lire pour le plaisir.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
'Dans le Café de la Jeunesse Perdue' est mon premier livre de Patrick Modiano. D'abord, je dois dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à l'écriture, au style de l'auteur. Sa plume est de qualité sans être prétentieuse ou pompeuse.

Par contre, le contenu, l'histoire, ne m'ont pas vraiment convaincu - portrait fracturé d'une jeune femme au travers de plusieurs narrateurs, dont elle-même. La jeune femme ne fascine pas assez pour justifier cette série de récits. Quel intérêt, dès lors?

Au final, un libre bien écrit, avec de belles pages et de jolies évocations de lieux, mais auquel il manque - selon moi - une intrigue plus travaillée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2009
Seconde tentative de ma part de lire Modiano, après "Un Pedigree", et, une nouvelle fois, des sentiments mitigés. C'est indiscutable qu'il y a dans "Dans le café de la jeunesse perdue" une grande élégance, aussi bien dans l'écriture - légère, vaporeuse même parfois - que dans la narration, qui fait se succéder plusieurs narrateurs autour des mêmes "évènements" avec une subtilité indiscutable : Modiano évite "l'effet Rashomon" devenu presque bateau, tout en ne donnant jamais non plus complètement les clés de ce qui se déroule devant nos yeux aveugles (aveuglés ?). Car le livre, mystérieux, n'est pas un thriller, et, pour paraphraser l'auteur, "il faut accepter la part de mystère" quand on aime, et c'est très bien ainsi. Modiano joue subtilement de légers décalages, d'un indéniable "flou" (artistique ?) pour empêcher que le lecteur ne saisisse tout-à-fait et ce qui se joue, et la manière dont cela même se joue. Et il y a un indiscutable plaisir à se laisser ainsi manœuvrer.

Pourtant, au final, malgré les excellentes dernières pages, une vague impression de vacuité perdure, comme si le bel exercice de auquel Modiano s'est livré ne dissimulait qu'une terrible banalité du sujet et même des affects : car finalement, Modiano ne travaille guère que dans le registre de la nostalgie la plus "piétonne", celle des endroits qu'on a connu dans sa jeunesse et qu'on ne retrouve plus, celle des personnes qu'on a aimées et qui ont disparu. Le tout symbolisé dans la recherche d'un Paris de carte postale finalement assez poussiéreux. Rien donc que des lieux communs, simplement transcendés ici par le talent d'un écrivain. Ce n'est pas assez !
11 commentaire12 sur 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2015
Je me suis laissée emporter dans ce café et ai adoré aller à la rencontre de ces personnages .l auteur a ce pouvoir de nous faire entendre et ressentir les sentiments de tout ce petit monde mais sans aucune interprétation. Lecture facile et très agréable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2012
J'attendais tellement de ces souvenirs du café d'antant ... quelle déception : personnage pas attachants, voire pire, pas intéressants. Roman qui tourne en rond et ne mène nulle part.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,49 €