undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

6
3,2 sur 5 étoiles
Les pieds dans l'eau
Format: Format KindleModifier
Prix:6,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 décembre 2012
Benoit Duteurtre évoque la nostalgie des temps d'insouciance de l'enfance, d'un monde disparu dans les flots d'un modernisme sans goût, voir d'un tourisme sans charme. Il nous dépeint aussi sa famille héritière du Président Coty et la normalité absolue désirée par ses tantes et sa mère du fait de cette parenté. Il insiste beaucoup sur cette volonté acharnée de ces femmes à devenir absolument normales ... ce qui me renvoyais régulièrement vers un président français un peu bling-bling : je me demandais comment elles l'auraient reçu ? Certes ces personnes ne fréquentent pas le même bord politique mais le contraste était saisissant à la lecture. Je dois avouer qu'elles m'ont un peu agacée, jusqu'au moment où j'ai compris que moi aussi j'avais aspiré à ce même type de "normalité". Je remercie donc B. Duteurtre de m'avoir permis d'avancer dans mon cheminement. Donc je le conseillerais aussi pour ce retour sur soi qu'il permet par sa propre introspective.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J''ai beaucoup aimé ce roman-chronique qui m''a rappelé l''époque de mon enfance et de mon adolescence (je suis de la même génération que l''auteur), même si je ne suis pas de cette région.
J''ai été intéressée par l''évocation de la vie du président Coty, de sa femme « Madame Sans Gaine », et de ses petites-filles Les Cousines ; une vie de famille simple, pas bling-bling visiblement ; les deux branches de la famille, la normande moins chic que la parisienne plus fortunée ; l''adolescence de l''auteur attiré par la vie de ses copains dans les nouveaux HLM ; la villa familiale La Ramée.
L''auteur , avec beaucoup d''humour et un ton incisif, croque l''évolution de la société dans son petit microcosme étretatais. Quelques descriptions savoureuses des vacanciers et des « locaux »avec leur vin blanc-crevettes, leurs périssoires et leur plage de galets ; des sourires à l''évocation du spectacle de fin d''été ; beaucoup de plaisir donc tout au long du roman, plaisir soutenu par une écriture fluide et très agréable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 septembre 2010
ce livre me rappelle mon enfance tant sur le plan politique...la IV° République et ses tirpitudes que mes parents commentaient âprement, que sur le plan familial pour de courts séjours en Pays de caux, ses plages peu confortables, son caractère vieillot....Belles descriptions des paysages marins et des familles profondémént reliées à leur terre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 mars 2014
Qu'il soit l'arrière petit fils du Président Coty ne donne aucun "bonus" .Si j'appartenais au Syndicat d'Initiative d'Etretat ,je demanderais son retrait de la vente!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 octobre 2008
Afin de définir la nature exacte de ce texte de Benoit Duteurtre, on pourrait dresser une liste des genres auxquels il n'appartient pas. Ce serait une façon de le cerner par la négative. Sur la même feuille, en vis à vis, et afin d'être plus précis, on pourrait aussi faire l'inventaire des catégories auxquelles il se rapporte. Normalement, la comparaison des deux colonnes devrait nous livrer un verdict incontestable et définitif. Essayons pour voir, à gauche : Les Pieds dans l'eau n'est pas un récit autobiographique, poétique, introspectif, touristique, romanesque, maritime, ironique, nostalgique, parisianiste, provincial, catholique, bourgeois, impressionniste et gauchisant. Du moins pas vraiment. En face, à droite, on pourrait estimer que les mêmes qualificatifs servent à définir ce à quoi ce récit s'assimile. A peu près.

Voilà qui ne fait qu'ajouter au trouble du lecteur en quête de caricatures sociales et de costards bien taillés. En effet, Benoit Duteurte a pris le parti de ne pas choisir (ou de trancher à la normande) entre les composantes de sa propre histoire. On peut tout à la fois être une chose et son contraire sans verser dans la schizophrènie. Duteutre le prouve. Comme un collectionneur de galets polis, il a préféré rendre compte de tout ce qu'Etretat lui évoquait, la permanence et le changement, sans rien omettre, sans négliger les contradictions flagrantes. Son talent est d'être parvenu à faire passer cette indécision pour de la clairvoyance, grâce à un découpage patient où les évênements disparates s'ajoutent les uns aux autres dans une surprenante harmonie.

Car en toile de fond, il y a Etretat et l'océan et son ressac incéssant. Mai 68, les révolutions culturelles, la déliquescence de rites mondains, la fin de l'Eglise catholique, l'effacement progressif de la mémoire de René Coty, l'utilisation industrielle des ressources de la plage sont autant de phénomènes qui semblent avoir, sur l'histoire du lieu, le même impact que le jet d'un cailloux dans une vague. Pourtant, dans l'histoire humblement humaine de l'auteur tout cela compte. Mais en permanence, Duteurtre prend de la hauteur, nous renvoyant à l'échelle cosmique, hors du temps, nous donnant le point de vue un peu flou certes mais juste au fond de la relative insignifiance de ces petits bouts de vie. C'est de là que vient le ton en surplomb du livre, mi-ironique, mi-concerné, comme s'il s'agissait d'un autre et de lui un peu aussi.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 octobre 2010
Pour la troisième fois, je signale que je n'ai JAMAIS reçu ce livre !

Le vendeur n'a jamais daigné me donner d'explications

Amazon n'a jamais répondu non plus à mes réclamations

Visiblement, il ne sert à rien de remplir les questionnaires d'évaluations

C'est la premiere fois que je rencontre ce problème, mais je n'ai plus envie de commander chez Amazon....

En espérant être lue et aidée ....Merci
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé