undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

  • Lennon
  • Commentaires client

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles15
3,9 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Amusant, amusant de lire, au détour d'un chapitre, que l'auteur ose faire s'insurger son personnage a petite lunettes rondes contre les "connards qui font des livres sur (lui). qui mythonnent 300 pages sur (leur) relation alors qu'(il) ne les a croisés que 2 minutes". Amusant car, sauf information contraire, David Foenkinos n'a jamais rencontré John Lennon et arrive quand même à en faire un livre de (certes seulement) 233 pages, véritable plongée au coeur de l'histoire et de la psyché du binocleux plus connu que le Christ.

C'est un John Lennon âgé de 35 ans, ayant mis (temporairement) un terme à sa carrière échevelée que l'on retrouve ici allongé sur le divan du psy David Foenkinos, à évoquer sa vie. De son enfance perturbée dans l'Angleterre de l'immédiate après guerre, à sa rencontre avec Yoko Ono, en passant par les bouges d'Hambourg et les stades américains. Un Lennon qui évoque les cadavres qui émaillent sa route, ceux de sa mère. sa tante. Pete Best ou Brian Epstein, cadavres sur lesquels il ne se retourne qu'un instant poursuivant sans répits sa route vers son destin d'étoile filante aveuglante de la culture pop du XXième siècle, de squats miteux liverpoliens à de luxueux bed ins, de groupies hystériques à une notoire allumée asiatique.

« Tout le monde a dit que Yoko avait brisé les Beatles, mais c'est le regard sur elle qui a tout foutu en l'air. Si elle avait été accueillie différemment, rien ne se serait passé ainsi » lui fait dire David Foenkinos. C'est avec ce genre de réflexion, qui permet de voir l'aventure de Lennon sous un autre angle que celle qui nous a déjà été raconté des centaines de fois, que l'imagination de Foenkinos montre tout son intérêt. Magnifiquement servies par la plume de l'auteur, les confessions de John prennent un tour inédit et personnel, sans que l'on puisse accuser son scribe de violer sa pensée ou sa parole. En effet, l'auteur du Potentiel Erotique de ma Femme, connait son sujet sur le bout des doigts et, pour fan qu'il soit, n'en demeure pas moins parfois critique faisant reconnaître à Lennon certaines de ses erreurs.

A propos de la séparation du groupe, Lennon aka David Foenkinos de déclarer: « mon groupe n'était plus les Beatles mais la Paix ». Une des phrases les plus marquante de cette psy-ographie est sans doute celle où John, conscient de son statut d'héraut de la paix, déclare qu'il "voulait être capable de montrer (ses) parties génitales à tout moment, pour ne pas être non plus un Gandhi ou un Luther King susceptible de se faire assassiner". Superbe trouvaille de l'auteur ? Oui et non dans la mesure où ce dernier précise bien en note de bas de page que cette phrase a réellement été prononcée en 69 par Lennon, avec son humour toujours si particulier et des dons de voyance assez perturbants. Une part du talent de Foenkinos est sans doute d'avoir su exhumer cette déclaration et de l'avoir replacée à cet endroit précis des consultations de la star chez son psy. On regrettera par contre, peut-être, de ne pas retrouver l'humour décalé du Beatles échevelé plus souvent au fil des pages. Mais peut-être le cabinet d'un thérapeute n'est il pas le meilleur endroit pour déconner plein pot. On cependant légitimement penser que ce n'est pas ce genre de détail qui aurait gêné Beatle John.

D'un exercice sacrément casse gueule (faire parler les morts et mieux encore, les faire se confier) David Foenkinos se sort avec brio alliant érudition, imagination et style pour un résultat qui, très loin de l'aeuvre réservée aux fans hystériques, plaira à quiconque s'intéresse un tant soit peu au premier défunt des 4 garçons dans le vent.

CREW.KOOS
11 commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre m'a été offert sans que celui-ci fut l'objet, me concernant, d'un projet de lecture programmé. Je suis plutôt Elvis que Les Beatles même si selon les jours cette tendance s'inverse. Je suis ce que l'on peut qualifier : un amoureux de la musique des années 60 et 70. Dit autrement, plus je remonte dans le temps, plus j'éprouve de nostalgie pour des périodes que je n'ai pas connues ou durant lesquelles je n'étais qu'un gosse mais dont je devine toute la portée, toute la révolution qu'elles ont pu représenter pour des millions de personnes qui découvraient un nouveau vent de liberté.
Puisque ce livre m'a été offert et qu'il n'était pas, dans l'immédiat, un de mes projets de lecture, je peux y apporter un regard tout en perspective, ni trop impliqué, ni trop éloigné.

Tout d'abord, la forme du livre est astucieuse, la rencontre régulière de Lennon et d'un psy plonge le lecteur dans la confidence. En cela, l'auteur est audacieux puisqu'il parle à la place de John Lennon sans que cela nous paraisse déplacé, sans que cela nous apparaisse sonner faux. Mieux encore le lecteur s'immerge totalement dans le court du récit et imagine très vite que les mots prononcés sortent bien de la bouche du Beatle. Je considère alors que l'auteur a réussi son exercice et que sa passion pour celui qu'il fait parler l'a guidé pour donner à son livre une cohérence et une vraisemblance tout à fait remarquable.

Le style de l'auteur est fluide, très fluide. Les phrases sont courtes, assurées, sans fioriture. L'auteur va à l'essentiel : nous avons bien l'impression que le style est parlé, que nous nous immisçons dans la confidence en entrant dans le bureau et en assistant incognito à ces séances particulières.

Pour ma part je n'ai pas appris plus de choses que ce que j'ai pu lire ici et là, mais là où l'auteur est très fort est qu'il a fait des choix, qu'il a créé une cohérence et une consistance qui font que les événements décrits acquièrent un souffle que n'ont pas des biographies sans âme ou des articles, limités dans un carré, publiés dans un magazine de rock. En d'autres termes : l'auteur apporte un souffle particulier qui permet aux lecteurs devenus des privilégiés d'assister aux confidences de Lennon. Le lecteur s'immerge dans l'oeuvre et découvre ce qu'il redécouvre...

En outre, les mauvaises opinions que peuvent avoir certains lecteurs à l'égard de ce livre tiennent à ce qu'ils en font la comparaison avec une biographie que ce livre n'est pas et qu'il ne prétend pas être puisqu'il s'agit d'un roman, malin et audacieux, et donc casse gueule, qui a su trouver le subtil équilibre entre les faits et la propension à les relater tels qu'ils auraient pu l'être.

À la fin de cette lecture, rapide, je garde une bonne impression de l'auteur et de ce qu'il a audacieusement créé. Je ne connais pas ses autres livres, aussi, je ne peux émettre d'avis sur le style ; à savoir, si le style de ce livre est le même que celui de ses autres œuvres.

Une chose est sure, comme le dit Murakami, on écrit plus de la même façon aujourd'hui qu'il y a un siècle ou deux. Une autre chose est sure : David FOENKINOS a du talent et nous le fait partager.

Enfin, je conclurai en affirmant que s'il n'est pas indispensable de connaître la vie d'un artiste pour en apprécier l'oeuvre, elle devient souvent nécessaire pour en comprendre l'essence qui l'anime. L'auteur, passionné, participe de cette connaissance.

Belle découverte pour moi donc que cet auteur.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai lu ce roman quasiment en une seule traite. Foenkinos rédige une autobiographie fictive de John Lennon en s'appuyant sur des faits attestés mais aussi en comblant les vides par son imagination et l'idée qu'il se fait de cet artiste. Personnellement, je me fais la même idée que lui et ce livre m'a beaucoup fait réfléchir à ce qu'est la célébrité et à ses dérives aussi bien chez la star que chez ses fans.
Le personnage de Lennon créé par Foenkinos fait beaucoup penser à celui de l'écrivain Hank Moody dans la série TV Californication: manière de s'exprimer, mal être, situations rocambolesques (notamment l'épisode à Hambourg, les "orgies" de filles...).Forcément, ceux qui voient en Lennon un gentil Beatle pacifiste et peace and love seront déçus car Foenkinos en fait quelqu'un d'humain avec ses vices et ses défauts et non plus une belle image idéale. Politiquement corrects, abstenez-vous donc! Les autres, vous ne serez pas déçus!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2012
Suffisamment branchée Beatles pour avoir crapahuté très tôt à Liverpool, lu et vu une foule de documents sur les membres du groupe, j'ai fini par me faire une petite idée de qui pouvaient être John, Paul, George et Ringo. Ce sont là des personnages si complexes que, très vite, on a l'impression de partir dans toutes les directions.

Ce livre a, au départ, éveillé ma méfiance, tant l'enjeu était de taille : se mettre à la place de John Lennon, dans son intimité était un gros risque pris par l'écrivain et par l'amoureux de l'artiste. L'Homme est constitué de tant de facettes que personne ne saurait réellement le dire si l'auteur est fidèle à la réalité. Néanmoins, Foenkinos a réussi, mine de rien, à réunir toutes les pièces d'un puzzle ma foi peu évident à réaliser. Le livre, sans prétention et intéressant, semble coller à la vérité. Moi, j'y ai cru. Agréable à lire, c'est une façon plus sympathique de passer la soirée, boudant nos petits écrans.
Foenkinos est, à mon sens, loin de faire tomber Lennon de son piédestal - cela ne devait pas être la vocation de l'auteur ! Par ailleurs, les esprits avertis ne devraient pas s'offusquer en découvrant un côté un peu sombre, quelques fois intolérant, d'autres méchant du personnage : c'est, en effet, ce qui faisait la richesse du personnage.

Au-delà de John Lennon, c'est ce qu'il a vécu qui est intéressant. J'ignorais, par exemple, la jalousie de Presley, tout comme la lettre que le King aurait écrite, présentant les Beatles, sur le point de conquérir les Etats-Unis, comme de dangereux anti-américains !

En vous souhaitant une agréable lecture !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2012
ce livre n'émane pas d'un beatlesien reconnu mais d'un auteur en vogue et talentueux , ce qui à mon sens n'est pas incompatible ,,qui réussit à nous rapprocher de Lennon qui n'était pour lui qu'une icone lointaine .
Pas trop long mais complet ,sans complaisance mais avec humanité .
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2013
J'ai beaucoup apprécié ce livre car il fourmille d'anecdotes véridiques sur la vie de John. L'auteur s'est très bien documenté sur la vie privée de John Lennon. Bravo !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2014
Bien sûr, pour tous les fans de Lennon, il n'y aura pas de découverte, toutes les anecdotes sont bien connues, et tant de biographies sont parues qu'on ne peut plus surprendre... Et pourtant, le miracle opère, d'entrée de jeu. La fiction des séances chez le psy crée une proximité avec le personnage, et on a l'impression de l'entendre parler, avec son intonation nasale. On se sent ému de l'entendre raconter sa vie, de la voir défiler avec toute son intensité sous nos yeux (et dans nos oreilles), jusqu'à l'évidence finale de cette paix retrouvée, et de cette magnifique dernière phrase qui nous fait toucher du doigt l'injustice totale de cette fin.
Un très beau livre, qu'on lit dans l'urgence et qui laisse une impression forte.
Pour tous ceux qui ont connu les années 60 et 70, pour tous les fans des Beatles, pour tous les fans de Lennon, et pour tous les autres.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2014
Je ne m'étais jamais intéressée à la vie des Beatles mais, écrit par Foenkinos, le destin romancé de Lennon est fort agréable à découvrir.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2014
Une façon de voir la vie de John Lennon qui sonne vrai . L'auteur a tellement bien décrit sa vie que l'on croirait qu'il a été un intime de l'artiste. Un bon livre lisez le
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2015
Livre très sympa, facile à lire, .... j'adore John Lennon !! Bravo à l'auteur, je viens de découvrir un nouvel auteur à garder précieusement dans ma bibliothèque !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

4,49 €
7,49 €
6,49 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)