undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles34
4,2 sur 5 étoiles
Format: Format KindleModifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Auteur spécialisé dans la nouvelle et le conte, Maupassant écrit son premier roman en 1883.
« Bel-Ami » sera le second roman de l'auteur qui débuta par des récits anodins sur la campagne normande pour s'orienter progressivement vers le pessimisme et la folie.
Six à huit mois auront suffi à Maupassant pour terminer « Bel-Ami », roman qui connaîtra un succès immédiat.

Georges Duroy, jeune provincial, fils de cabaretiers normands, marche dans les rues de Paris, trois francs quarante en poche pour finir le mois. Il erre dans les rues et arrivé près de la place de l'Opéra, il reconnaît Forestier, un ancien camarade de régiment devenu journaliste. Forestier décide de l'aider et le présente au directeur du journal « La Vie Française ». Mais Duroy est incapable d'écrire son premier article sur ses souvenirs d'Algérie... c'est madame Forestier qui rédigera cet article que Duroy n'aura plus qu'à signer...
Ainsi débute le roman.

« Bel-Ami » brosse le portrait d'un homme, Georges Duroy, qui connaîtra une ascension spectaculaire. Parti de rien, cet homme deviendra rédacteur en chef d'un journal en trois ans seulement, de même que l'époux de la fille de son directeur. Surnommé « Bel-Ami » par toutes les femmes qu'il séduit, Georges incarne l'idéal de la beauté masculine au XIXe siècle. C'est un charmeur attiré par les jolies femmes, leur fortune et leur dot. Brunes ou blondes, épouses fidèles ou pas, ce sont elles qui lui permettront de gravir les échelons, les hautes sphères de la société. Qu'il s'agisse de Madeleine Forestier brillante intellectuelle, de la sensuelle Clotilde de Marelle, de Suzanne Walter la jeune romantique, Virginie Walter la mystique, toutes sont sous le charme et finissent dans ses bras ou son lit. Duroy les séduit toutes, les exploite toutes, en épouse certaines, n'en aime vraiment aucune : « Toutes les femmes sont des filles, il faut s'en servir et ne rien leur donner de soi ».
Les femmes occupent un rôle prépondérant dans ce roman de Maupassant et sont un moyen pour Duroy d'ascension sociale, un tremplin pour cet arriviste sans scrupule, épris d'ambition démesurée.

« Bel-Ami » est aussi la satire des milieux du journalisme et de la presse, un milieu que Maupassant connaît bien, un monde qu'il a longtemps fréquenté. C'est dans ce milieu « pourri » de la presse parisienne que Maupassant fera évoluer son héros. Alors qu'on lui reproche de critiquer la presse, Maupassant s'en défend : « J'ai voulu simplement raconter la vie d'un aventurier pareil à tous ceux que nous coudoyons chaque jour dans Paris, et qu'on rencontre dans toutes les professions existantes », (') « Je montre dès les premières lignes qu'on a devant soi une graine de gredin qui va pousser dans le terrain où elle tombera. Ce terrain est un journal ».
La presse constitue un pouvoir, Maupassant le sait et s'attache à démontrer que son influence tient davantage à son sens des affaires qu'à la qualité de rédaction de ses journalistes.

C'est d'une plume réaliste et cynique que Maupassant brosse le portrait d'un homme avide de gloire, de pouvoir et d'argent, un homme intéressé qui abuse de sa capacité de séduction sur les femmes. Maupassant montre la vie et les gens tels qu'ils sont, il dépeint une société dominée par la bourgeoisie et où ce sont les plus forts et les plus rusés qui triomphent sur le dos des plus faibles.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2014
Un classique. Une écriture comme on aimerait en rencontrer de nos jours. Une critique sociale pertinente.
Du vocabulaire et un auteur qui sait nous captiver. Du Guy de Maupassant tout simplement.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2012
Ce livre est retrace la vie d'un homme qui n'avait rien pour réussir que son ambition et son désir pour les femmes. C'est un livre touchant où rien n'est tout blanc ou tout noir, les personnages ont des vrais personnalités complexes. Un livre dont tout lecteur se souviendra ! :)
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2014
Il y avait pas mal de temps que je n'avais pas lu un classique.
J'ai choisis "Bel Ami", car je ne l'avais jamais lu, et j'ai été conquis par l'écriture de Maupassant.
Ça au moins c'est de la langue française! Dans un monde où même nos élus mettent (eux aussi!!!) deux sujets pour un verbe, cela fait du bien de se replonger dans le 19ème siècle.
D'autre part, la version Kindle est très réussie. Rien à redire.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2013
Quel bonheur de redécouvrir Maupassant, et en plus gratuitement étant donné que son oeuvre est maintenant libre de droit. J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre, le talent de Maupassant est indéniable. Et cet e-book est de qualité, pas de gêne à la lecture en raison d'erreurs typographiques ou d'orthographe, c'est très appréciable. Je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur cette merveille.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je n'étais pas un fan de la littérature classique française jusqu'à ce que je redécouvre Maupassant et ses contes, que j'ai lu dans les deux volumes de la collection Pléiade. Enchanté par les thèmes choisis, l'écriture fluide et habile de l'auteur, je me suis procuré Bel-Ami, dont j'avais vu une bonne adaptation au petit écran quelques années auparavant.
Le récit n'a pas pris une ride et si il n'est pas aussi âpre que celui du film "Le Mouton Enragé", il décrit à merveille la progression d'un arriviste qui sait jouer avec les conquêtes féminines pour faire avancer ses pions, Le roman se termine lorsque Bel-Ami a atteint ses objectifs, un mariage dans la plus parfaite correction au sein de la bourgeoisie d'affaire parisienne, tout en gardant sa maîtresse. Je n'ai eu qu'un seul regret en terminant la lecture, c'est que Maupassant n'ait pas imaginé une suite à ce récit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2015
Bel ami taff dans les chemins de fer, y s'emm**** le pauvre (faut dire y'a de quoi), en même temps y voit pas bien ce qu'il pourrait foutre avec ses deux mains. V'la tis pas qu'un jour y croise un ami (pas forcément beau lui) dans la rue genre le hasard quoi. Pis la y s'trouve que l'ami en question est journaliste et qu'il aurait bien une place pour Bel ami. Et paf! Voilà notre bel ami propulsé au rang de journaliste (comme quoi avant c'était plus facile, aujourd'hui avec un bac +5 y te prennent meme pas à la SNCF...). Bon puis après pour faire court, Bel ami y grimpe dans la hiérarchie, y s'tape des donzelles haut placées, tout ca quoi, pis y finit chef des journaleux et y gagne un fric fou. Et plus y gagne du pognon, plus il est genre hargneux et tout. Jamais content le mec.
Voilà.
Bref lisez Bel ami.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 30 décembre 2014
J'adore ce livre qui est pour moi le meilleur des Maupassant. Je me lasse pas de le lire et de le relire une fois de temps en temps. Une histoire parfaitement écrite ! Je recommande !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Bel Ami" est l'un des grand roman du XIX eme siècle. L'ascension irrésistible d'un ambitieux qui va savoir jouer sur les apparences et le coeur des femmes qui contribueront à sa réussite sociale. Roman de l'arrivisme et de la manipulation "Bel Ami" parvient à tenir à égale distance le récit d'une ambition et la peinture d'une époque. Le portrait de Georges Duroy en Rastignac sans coeur, obsédé par sa seule réussite, construisant sa carrière dans le lit de l'adultère, est l'une des plus grande réussite littéraire du roman naturaliste.
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2015
Que dire de plus sur ce roman incontournable, sinon qu'il se dévore comme un polar, pour motiver ceux qui ont peur de s'ennuyer à l'idée de lire un classique. Les personnages sont si crédibles et leurs problématiques si universelles que l'intrigue pourrait se dérouler aujourd'hui. L'histoire est moderne, passionnante et se lit facilement, car cet auteur de génie qu'est Maupassant met la profondeur de son récit au service d'un large panel d'émotions à travers lesquelles il souhaite nous faire passer pour nous distraire sans pour autant nous laisser indemne. Une claque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles