undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles17
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La scène est à la pension Vauquer : « Une réunion semblable devait offrir et offrait, en petit, les éléments d'une société complète ».
Le père Goriot n'y vit, par prétérition, que pour ses deux filles : « J'aime les chevaux qui les traînent, et je voudrais être le petit chien qu'elles ont sur leurs genoux. »
Pour elles, il va se ruiner de plus en plus : « Il revit alors, sous les diamants des deux sœurs, le grabat sur lequel gisait le père Goriot. »
Elles ne lui en ont aucune reconnaissance ; il n'en a, pourtant, aucun ressentiment : « Je n'ai point froid si elles ont chaud. Je n'ai de chagrin que les leurs. »
Rastignac, refusant d'abord la dérive facile que lui offre Vautrin, assistera le père Goriot jusqu'à son enterrement auquel aucune des deux filles n'assistera : « Si les gendres et les filles se refusent à te rembourser, tu feras graver sur la tombe : « Ci-git M. Goriot, père de la comtesse de Restaud et de la baronne de Nucingen, enterré aux frais de deux étudiants »...
Déniaisé de tout scrupule, Rastignac pourra alors s'attaquer à Paris...
Certes, le style est daté, mais il est fort.
L'histoire-thème est porteuse, les descriptions vives et souvent acides, et l'approche psychologique fine.
Souvent lu trop tôt, voire imposé..., un grand Balzac.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2014
Que dire d'une œuvre si universellement connue ? Comme dans ''l'auberge du chat qui pelote '' Balzac souligne l'incompatibilité entre les bourgeois commerçants et fortunés avec les aristocrates dépensiers,désargentés, coureurs de dots . Le père Goriot une fois fortune faite dans le commerce des grains ,marie ses filles avec des nobles du tout Paris.C'est l’échec absolu, il est méprisé par ses gendres et ruiné par ses filles . Dans ce contexte d'immoralité, des observateurs sans scrupules veulent exploiter les failles du système et l'avidité des puissants .Vautrin, l'horrible bagnard machiavélique, ne recule devant rien pour s'approprier le bien d'autrui, Rastignac l'étudiant noble et indigent fait son apprentissage dans le monde sordide de la pension ''Vauquer '' et le ''beau monde parisien '', pour s'extraire de sa pauvreté . Cette œuvre puissante est évidemment à remettre dans le contexte de 1834 ,où les sentiments exprimés par les protagonistes de ce roman paraissent aujourd'hui exacerbés .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2013
Quelle lucidité, quelle vivacité, quelle cruauté dans cette oeuvre qui décrit avec précision certains caractères de la Comédie Humaine. L'agonie du Père Goriot est magnifiquement décrite, la naissance de Rastignac à la vie parisienne admirable.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2016
Le thème très particulier du roman en fait tout l’intérêt. L'amour démesuré, caricatural quasi maladif d'un père pour ces deux filles est très curieux a suivre. L'ensemble des personnages qui gravitent autour de l'histoire sont tous en nuances, ni bons ni véritablement mauvais, on les retrouve par la suite dans la comédie. Balzac est un des rares écrivains qui, à mon sens parvient à montrer l’extrême complexité de l'humain, dans ses paradoxes, ses contradictions, ses petites lâchetés, ses grands courages. Le tout est fait sans moraliser, sans juger, c'est ainsi et c'est tout,
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2012
L'amour de ce père pour ses filles, quelle tendresse exacerbée ! Il se perdra pour elles. J'ai lu ce livre au collège... il y a très longtemps, et j'avais été très marquée. Je connais l'histoire, mais je me réserve une autre lecture pour bientôt !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2015
C'est un livre demandé par l'école donc la seul à dire c'est que le prix est correct et le delai de livraison est super, pour ceux qui commande au dernier moment quand aureste soit le livre chacun aura son opinion sur le livre ...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2014
un classique à relire ou à lire si vous ne l'avez pas encore fait ! L'ambition, la soif d'argent.... mènent à tout, y compris au pire. Les descriptions sont tellement vivantes qu'on en pleurerait presque. Le seul bémol, ce sont les pages et les pages de détails sur le fonctionnement de la justice de l'époque.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2015
Les filles de ma collègue ont beaucoup aimé.
Elles l'ont préféré à Zola... Plus agréable à lire.
Elles continueront avec un autre titre.
C'est dire...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2013
Ce classique passé dans le domaine public vaut la peine d'être lu. Car même si ce n'est pas mon Balzac favori, il se lit très vite et très bien. Cette version numérique est bonne, pas de problème de typographie ou autre, c'est très appréciable.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2013
Relire le livre en voyage sur mon Kindle, retouver l'histoire et ses acteurs, mais la fin trop connue m'est devenu ennuyeuse, sinon c'est bon.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,80 €