undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles35
3,8 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-10 sur 15 commentaires(4 étoiles). Afficher tous les commentaires
le 19 novembre 2011
C'est l'histoire, très dans l'air du temps, d'une bande d'amis tout juste trentenaires. Mais c'est aussi un petit traité allégé de féminisme, un plaidoyer contre le libéralisme et la réforme des services publics, une enquête policière et une étude de mœurs de la génération Y...ce qui fait beaucoup! Du coup, le livre fait un peu foutoir : on y trouve de tout, pas toujours quand on s'y attend. La narration n'est donc pas le point fort de Titiou Lecoq.
Quant aux idées féministes exposés sur la sexualité, le viol, la prostitution, le couple hétérosexuel, elles ont déjà été exprimées par Virginie Despentes dans King Kong Théorie et avec dix fois plus de rage et de brio.
Que nous reste-t-il alors ? Et bien finalement un livre très sympa à lire. Ce n'est pas que ce soit particulièrement brillant mais ça fait tellement de bien une histoire de filles qui sorte du schéma traditionnel "je-suis-obnubilée-par-la-recherche-de-l'homme-de-ma-vie/ma-vie-de-couple". La charte des Morues, quelle belle trouvaille!
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'auteur du roman "Les Morues" sait manifestement tout faire, avec des bonheurs divers. Ainsi ce livre prend-il tour à tour des allures de chick lit, de critique sociale et politique, de roman policier et de comédie de moeurs façon "Friends". Quelques éléments (dont l'éventualité d'une privatisation des musées de France, et en particulier du Louvre) lui suffisent pour concevoir la possibilité d'autre chose. Quelques bémols sur la vision de la RGPP - mais au final, c'est un très bon premier roman, intelligent, dynamique et tourbillonnant dans ses univers variés.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 4 novembre 2013
Ce roman au titre provocateur se lit très bien. Rythme enlevé, situations cocasses, répliques « qui tuent », il se situe entre le polar et la chronique sociale. De par les thèmes abordés, on peut le qualifier de roman générationnel, enrichi d’une réflexion politique et philosophique. Les Morues, c’est un club de réflexion composé de trois jeunes femmes réunies par l’amitié, la vodka et la cause féministe, dans un contexte où toutes les valeurs de progrès sont mises en pièce par un libéralisme mortifère et insaisissable. Ce dernier est symbolisé dans l’histoire par la Révision générale des politiques publiques (RGPP), expression austère et lénifiante masquant une guerre odieuse de la finance privée contre les services publics. Autre sujet on ne peut plus actuel : l’Internet avec ses divers questionnements (identités virtuelles, vacuité des réseaux sociaux, célébrité soudaine…). Principalement concerné par le sujet, Fred, génie introverti et immature en quête de normalité, refuse la notoriété que pourrait lui procurer son blog, ouvert au départ dans le seul but de garder le contact avec sa petite amie qui vient de le plaquer.

Ema et Fred sont les deux personnages marquants et attachants d’une histoire qui va les transformer et leur donner l’occasion de s’affranchir d’une pression sociale dont ils n’étaient pas forcément conscients eux-mêmes. Je ne peux en dire plus sous peine de révéler le dénouement, mais voilà à coup sûr un récit qui sent le vécu… Un reproche toutefois, j’ai eu l’impression que l’auteure, à vouloir aborder trop de thèmes de front, ne fait que les survoler. D’un autre côté, la fluidité de l’écriture pourra peut-être permettre à certains lecteurs, ignorants des méfaits du capitalisme, un peu à l’image des protagonistes du livre, d’être sensibilisés à la question. Pour le reste, je trouve ça un tantinet parisianiste, défaut vite compensé par l’intelligence avec laquelle est réalisée cette peinture moderne.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2012
Livre sympa qui ne bouleversera pas votre vision de la vie, mais vous fera passer un agreable moment.

Style fluide, un bon livre pour l'été, a preter aux copains/copines de 20 ans histoire de lancer le débat "ahlala, et nous, tu te souviens de la bande qu'on etait ?" ^^
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2014
Si les premières pages de ce très bon roman de Titiou Lecoq laissent présager une sombre histoire de nanas, les premiers chapîtres révèlent la puissance humoristique de ce livre au titre accrocheur ! C'est en suivant Les Morues et leurs personnalités hautes en couleurs dans leur enquête concernant la mort d'une de leurs amies que l'on traverse cette histoire, portrait d'une génération de trentenaires parisiens tendance bobo. Un récit rarement ennuyeux, un bouquin qui se dévore le sourire aux lèvres, des rebondissements truculents et une bande de copains qu'on rêverait d'avoir : une lecture parfaite pour un été ensoleillé !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2013
Titiou Lecoq, c'est ma blogueuse de référence. Quand j'ai appris qu'elle avait sorti un roman, je me suis donc empressé de l'acheter. Et je n'ai pas été déçue, mais très surprise ! C'est très bien écrit, l'histoire se lit d'une traite, on s'attache vite aux personnages, mais c'est très loin du style de son blog. Comme quoi on peut avoir plusieurs styles, mais un vrai talent.
Ce livre est un miroir des trentenaires de notre époque, une ode à la vie et à l'amitié. Un livre ou chacun se reconnaîtra.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2013
amusant, divertissant et à la fois attendrissant..à lire pour une détente assurée, excellent livre pour les vacances ou un long week-end
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2013
Un sympathique histoire.
Même moi qui suis un homme j'y ai trouvé des choses drôle.
Pour ce détendre c'est un très bon livre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2014
Un bon moment de lecture et de détente sans prise de tête. Beaucoup de sujet de société abordé plus ou moins bien. La charte des morues restent l'élément clé du livre. Le style d'écriture est plutôt structurer comme un dialogue, une suite d'idée. Une écriture assez cru parfois qui peut dérouter.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2015
J'ai bien aimé l'histoire, un livre d'été qui se lit facilement et agréablement même si on se doute de la fin dès les premières pages, le dénouement final nous surprend tout de même !! Amour, enquête, amitié, un roman de vie !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)