undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles35
3,8 sur 5 étoiles
Format: Format KindleModifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Affichage de 1-10 sur 12 commentaires(3 étoiles). Afficher tous les commentaires
le 20 août 2011
Le style de Titiou Lecoq est très agréable à lire, même si son blog est plus incisif car plus resserré, ses personnages parfaitement (trop?) dans l'air du temps sont attachants, mais l'ensemble laisse une impression de confusion avec une superposition d'intrigues et de digressions qui alourdissent le roman.
On a l'impression qu'elle cherche à caser tous les clichés de la génération Y dans un roman en parallèle de son intrigue principale plus sérieuse, mais pas toujours bien maîtrisée.
Au final des passages drôles et agréables, des pistes de réflexion intéressantes mais beaucoup trop de longueurs qui rendent la lecture pénible. On se surprend à sauter des pages.
0Commentaire18 sur 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Alors les morues, c'est ma robe à 200 euros qui vous dérange?" Avec cette phrase insolente, Gabrielle (descendante de Gabrielle d'Estrées s'il vous plaît, la maîtresse d'Henri IV) ne se doutait pas qu'elle allait sceller son amitié avec Alice la barman et Ema la journaliste, sous le nom de ralliement du fameux Gadiforme, la morue!
Libérées, provocantes, drôles et indépendantes, les Morues entendent boire des verres, commenter le comportement bipolaire de la gent masculine et ne pas s'en laisser compter.

Mais ce livre ce n'est pas qu'une histoire d'amitié "girly" telle que la bloggeuse Titiou Lecoq saurait nous en régaler (visitez d'ailleurs son site : Girlandgeek )
Son héroïne, Ema, perd son amie d'enfance, Charlotte, qui se serait mystérieusement suicidé, alors qu'elle enquêtait pour un article qui la passionnait, une affaire de privatisation d'entreprise.
Replongée malgré elle dans un passé qu'elle croyait derrière elle (son viol, sa façon de le gérer qui mettait Charlotte mal à l'aise, son ex un peu trop rabat-joie Antoine, son frère Fred brillant geek bloqué à l'âge adolescent et qui a mystérieusement sabordé sa carrière brillante, les tee-shirt nirvana et les joints qu'on fait tourner entre amis) Ema décide de rendre à la mort de son amie la vérité qu'elle mérite.

Ce livre en comporte en fait trois: histoire d'amitié "girls and geek" qui ravira les amateurs du genre, enquête sur des magouilles politique, et réflexion sur des sujets d'actualité.
C'est un récit frais, et humoristique, qui se veut le reflet d'une époque: légèreté et sérieux cohabitent dans la même seconde, les mêmes pages.
Méfiez-vous des morues! Avec leurs bas en dentelle, leur robe à 200 euros et leurs verres de vodka, elles sont plus fines que vous ne le pensez quand il s'agit de nager dans l'eau trouble des requins!!
Le tout est rythmé par une idée originale que nous saluons: une playlist de trois chansons à écouter en bas de chaque chapitre pour rester dans le "mood" de l'histoire!

Emma Breton
22 commentaires10 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« C'est l'histoire des Morues, trois filles et un garçon, trentenaires féministes pris dans leurs turpitudes amoureuses et professionnelles. » Cette première phrase issue de la quatrième de couverture résume bien le livre. Ema assiste à l'enterrement de Charlotte, son ex meilleure amie qui s'est suicidée. Elle peine à croire à la thèse du suicide, et va se pencher sur l'enquête journalistique que menait Charlotte : un projet sur la RGPP, la réforme générale des politiques publiques, notamment ici dans le domaine des musées. Prétexte plus que réel fil rouge du roman, cet aspect est malheureusement assez vite écarté (passées quelques idées prêtes à penser) pour s'attarder davantage sur le mode de vie des Morues, la place d'Internet dans leur vie, leur branchitude parisienne et beaucoup de beuveries en cerises sur le gâteau.
Bon reflet d'une bande de trentenaires modernes qui se comportent en ados attardés, qui repoussent les responsabilités et flirtent avec un vide sentimental et un vide tout court. Ils se laissent porter, refusent d'assumer les conséquences de leurs actes, ont peur de s'engager, etc.
Roman écrit sans véritable style (à la va comme j'te cause) et aux propos parfois limite vulgaires, il s'inscrit par ce biais-là aussi dans ce concept « moderne » qui se voudrait reflet de la société. Il se révèle hélas un peu trop brouillon, trop de pistes soulevées ne trouvent pas la suite qu'elles méritent, un peu trop de confusion et de légèreté qui peut faire pencher la balance du côté de la superficialité. Ce n'est pas un grand roman, il se lit néanmoins très bien et sans prétention, mais il s'oublie tout aussi vite.
0Commentaire9 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2011
J'avais entendu d'excellentes critiques sur france-info et c'est sans doute pourquoi je suis un peu déçu. Le livre se lit bien mais sans enthousiasme.
0Commentaire11 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La définition de "morue" donne la clef du livre : des personnages légers légers, une intrigue fouillis, des tournures faciles, et pourtant, tout cela se lit avec un certain plaisir, une fois dépassées les 50 premières pages horripilantes. On boit, on se regarde beaucoup le nombril et puis finalement... on grandit !
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 4 février 2014
Livre bien écrit, la plume est souvent brillante, intelligente, féroce et drôle. C'est un mélange de genres assez sympa: chick-lit' améliorée, thriller, féminisme moderne, plaidoyer politique à forte coloration gauchiste, étude sociologique des trentenaires bobo parisiens immatures et désenchantés. Bref on passe un bon moment en le lisant même si j'ai parfois sauté des passages pour cause de répétitions sur les états d'âme des personnages. J'aurais mis plus d'étoiles si le propos avait été moins nombriliste. Et s'il y avait eu un peu moins de vodka. La vodka à chaque page, ça saoule... Et si le dénouement m'avait paru moins tiré par les cheveux. Quand à la happy end, elle est peu crédible selon moi. Dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2013
j'ai eu un peu de mal à me mettre dans le livre
un peu long voire très long au départ mais tout
compte fait un bon livre à lire au moins une fois
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2012
Ce premier roman de Titiou Lecoq pose les bases dès le début : tous les trentenaires s'y reconnaîtront par différentes allusions sur notre "époque", nos souvenirs et notre mentalité.
Ema, journaliste a crée avec 2 amies le club des "Morues" au sein duquel elles se retrouvent pour aborder leurs problèmes : sexuels, affectifs, professionnels...
On s'attache très vite à cette galerie de personnages et au nouveau membre masculin du club : Fred, surdoué qui s'interroge sur le sens de la vie.
Ema et Fred vont également enquêter sur le suicide de leur amie commune : Charlotte, enquête au cours de laquelle ils vont se rapprocher et devenir de vrais amis.
Ce livre nous pousse à nous interroger sur notre vie, de nombreuses réflexions voient le jour, page après page, au rythme des aventures des héros.
Il se termine, à mon goût, un peu trop vite et j'aimerai lire une suite de cette histoire.
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2015
C'est facile à lire, on passe un bon moment. J'ai bien aimé ce livre dont les personnages sont originaux et qui dépeint un univers et une jeunesse qui ne m'est plus familière.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2013
Auteur à suivre ! J'ai aimé l'écriture, les dialogues savoureux. Un peu moins emballée par l'intrigue. A vous de vous faire votre avis !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus