Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'art de jouer le clavecin de Bach par une des meilleures interprètes de sa génération, 9 avril 2014
Par 
Nicolas - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Préludes et autres fantaisies (CD)
Violaine Cochard est une des clavecinistes les plus douées de sa génération comme en témoignent ses deux premiers double albums consacrés aux deux premiers livres de Francois Couperin (dont on espère qu'il y aura une suite...)

Avec cet album, il me semble que Violaine Cochard, nous montre "le résultat de ses recherches" (c'est comme cela que Pierre Hantai, l'un des deux professeurs principaux de Violaine Cochard, avec Christophe Rousset, concoit un disque) dans la manière de jouer les oeuvres de Bach dans un programme varié et cohérent où les oeuvres de jeunesse de Bach sont bien representées.

Elle utilise pour cela un clavecin Dulcken original de 1740 récemment restauré par Laurent Soumagnac. Un clavecin sensé avoir des sonorités qui tendent vers celles d'un instrument italien (à cause de la décoration faite à Venise en 1764 et qui a réduit l'épaisseur de la caisse) mais que je trouve résolument flamand de par sa brillance (harmoniques aigus) et l'impression de frottement que donnent les registres riches.

Ce récital confirme à la fois la grande classe de cette claveciniste dans cette facon à la fois directe, rythmée, dynamique et tout en relief de faire vibrer le clavecin que l'on pourrait résumer comme un art de l'éloquence véloce, avec notamment une grande version du prélude et fugue BWV 881, de la toccata BWV 813 ou encore la magnifique sarabande instrospective qui ferme ce récital.

Je la préfère tout de même, avec ce type de clavecin, dans le répertoire de Francois Couperin que dans celui de Bach. Les registres brillants, frottants et assez riches de ce clavecin me donnant de temps à autre un sentiment de saturation sonore dans ces oeuvres le plus souvent virtuoses et riches en note et jouées assez rapidement par Violaine Cochard.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bach, étincelant et sensible, 13 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Préludes et autres fantaisies (CD)
Tout d'abord, il y a l'objet, ce digipack soigné qui, à l'ouverture, révèle un livret richement illustré de photographies de l'instrument que l'on va entendre. Dès les premières secondes du disque, ce clavecin Dulcken des années 1740 restauré, avec toute la minutieuse attention qu'on lui connaît, par Laurent Soumagnac, étincelle : sa palette de couleurs semble infinie, sa réactivité au toucher de l'interprète est idéale, il réussit le pari de sonner à la fois avec densité et transparence, servi, il est vrai, par une prise de son qui le laisse respirer et s'épanouir pleinement. Violaine Cochard est une claveciniste discrète mais dont un nombre croissant d'amateurs guette les enregistrements pleins de grâce et de sensibilité. Ce récital, conçu comme un voyage au travers de pièces connues ou moins fréquentées de JS Bach, ne fait pas exception à la règle. Grâce à une progression soigneusement pensée, le programme du disque ne néglige aucun aspect de l'art du Cantor de Leipzig, faisant place tour à tour au théâtre, au recueillement, au sourire ou à l'abandon. La réalisation musicale est supérieurement maîtrisée, sobre et vibrante, sans le moindre temps faible, signant un grand disque Bach qui ravira tous ceux qui aiment ce compositeur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Eh oui, c'est Noël !, 14 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Bach : Préludes et autres fantaisies (CD)
Je trouve cet enregistrement magnifique. C'est une superbe invitation au voyage dans l'univers de Bach, guidé uniquement par la sensibilité et les passions de Violaine Cochard. C'est tout sauf une énième version enregistrée à la va vite dans le but d'en faire une intégrale comme on en voit malheureusement si souvent maintenant !!! La prise de son naturelle et majestueuse de ce nouveau label, ainsi que la restauration somptueuse de Laurent Soumagnac sont très loin de nous brouiller l'écoute.
Un grand merci également au propriétaire du clavecin d'avoir permis l'enregistrement de ces pièces sur ce magnifique instrument. Heureusement que les amoureux de la musique sont là pour aider les musiciens à jouer sur des instruments authentiques, car on ne peut souvent malheureusement pas compter sur les musées dans le monde qui ne pensent qu'à acheter pour ensuite stocker à vie dans les réserves sans possibilité de les voir ou de les entendre... Si seulement ce disque pouvait donner des idées de changement de politique de conservation et de restauration aux musées...
Ce très joli digiBach aux photos exquises en est une belle preuve !
Facture - Restauration - Interprétation - Enregistrement

Un label et une interprète à suivre de près... même si ce n'est plus une découverte pour Violaine Cochard qui nous a laissé déjà de somptueux enregistrements !

A découvrir donc de toute urgence pour Noël en ces périodes si moroses pour la culture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit