Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Malheureusement d'une grande lucidité...
Je ne saurais trop conseiller la lecture de ce petit livre qui, en quelques pages, fait un constat clair et sans concession de l'école d'aujourd'hui et celle de demain. Une école où l'on n'apprend plus grand chose, faute de programmes sérieux et encombrés par toutes sortes d'apprentissages secondaires, mais dans laquelle on...
Publié il y a 3 mois par laurence

versus
3 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 démagogique
Ce livre est d'une médiocrité rare, l'arnaque est dans le titre: Polony annonce une enquète alors que c'est un réquisitoire contre l'école. Aucun travail sérieux de recherche mais une fiction sans ancrage dans la réalité.

Une interminable accumlation de lieux communs déclinistes redondants. Ses...
Publié le 11 octobre 2012 par zouzouspetal


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Malheureusement d'une grande lucidité..., 27 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Je ne saurais trop conseiller la lecture de ce petit livre qui, en quelques pages, fait un constat clair et sans concession de l'école d'aujourd'hui et celle de demain. Une école où l'on n'apprend plus grand chose, faute de programmes sérieux et encombrés par toutes sortes d'apprentissages secondaires, mais dans laquelle on prépare de gentils consommateurs d'écrans (il suffit juste d'écouter les annonces gouvernementales en la matière). A l'heure actuelle, un enfant de 6 ème n'a pas le niveau d'un enfant de CE1 d'il y a 60 ans. On casse l'école volontairement parce qu'elle coûte cher. Les expériences (CLAIR et ECLAIR) existent réellement, les propos de Natacha Polony sont on ne peut plus sérieux et documentés. La toute récente réforme des rythmes scolaires, qui laisse l'organisation de l'école aux localités, va également dans ce sens. L'Education n'a malheureusement plus rien de "nationale" depuis déjà un bon moment et les choses s'accélèrent. Ceux qui resteront au bord du chemin (et ce sera une grande majorité), c'est-à-dire les plus déshérités de notre société, sont justement ceux qu'il faut défendre par une éducation de qualité et exigeante pour tous. Petite précision : je suis enseignante et donc relativement bien placée pour juger de la véracité des propos de Natacha Polony.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


29 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LES CARENCES TRAITÉES AUSSITÔT QUE CONSTATÉES, 18 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Dans ce nouveau livre, Natacha Polony, qui a fait montre à plusieurs reprises de sa bonne connaissance du système scolaire, fait une proposition précise pour remédier aux carences constatées dans les connaissances de base.
Elle s'appuie sur un sondage publié par le journal La Croix en avril 2011, sondage qui montrait que trois quarts des Français se prononçaient pour un examen d'entrée en sixième, dont le but serait d'évaluer si les élèves rentrant au collège savent lire, écrire et compter convenablement.
« L'intérêt d'un tel sondage, déclare-telle, est de prouver que les Français sont très majoritairement attachés à un système exigeant, qui ne se contenterait pas de faire passer dans la classe supérieure des élèves confortés dans leurs carences par la validation de quelques compétences ineptes dans le domaine du savoir faire ou du savoir être.
Une déclinaison actualisée de cette logique serait donc à chercher dans une évaluation à la fin du CP et à la fin du CE1, faisant en sorte qu'aucun élève ne sorte de ces classes avec un retard en lecture. Toute carence serait immédiatement traitée, avant même d'être définitivement installée. Ainsi, le continuum primaire- secondaire ne se résumerait plus à un long tunnel traversé le plus vite possible par des élèves perdus, à qui l'on ne propose que l'éviction par le haut. Encore faudrait-il bientôt limiter la portée de ce continuum.
S'il est acceptable que la sixième et la cinquième apparaissent comme un prolongement de l'école primaire, au sein d'une scolarité obligatoire commune, la quatrième correspond à un âge où se révèlent les aspirations diverses et la lassitude de certains pour les études classiques et l'abstraction. C'est à ce moment qu'il convient d'offrir des parcours diversifiés, des préparations au lycée général et technologique d'un côté, à l'enseignement professionnel de l'autre. Étant entendu que la formation rigoureuse suivie jusqu'à la cinquième permet ensuite des passerelles d'une filière vers une autre qui ne soient pas qu'un leurre pour une administration soucieuse de se donner bonne conscience. Associons à cela une véritable valorisation des filières professionnelles, c'est-à-dire la constitution de pôles réunissant établissements professionnels et centres de formation d'apprentis dans des lieux où l'entreprise et les savoir-faire qu'elle porte serait associée à une formation générale de qualité ».
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A lire et à faire lire, 12 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Une fois lu, faîtes-le lire à des instituteurs et professeurs si vous en connaissez, ainsi qu'à vos poches.

Ce n'est pas un récit joyeux, mais il est nécessaire d'être conscient du drame qui est en train de se produire.

A lire avec L'identité malheureuse, d'Alain Finkielkraut.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 pour mieux comprendre le système scolaire, 26 octobre 2011
Par 
Neuno (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Une écriture riche, mais claire et accessible.

J'ai trouvé dans ce livre une présentation intéressante sur le système scolaire d'aujourd'hui, et comment il a évolué pour devenir ainsi.
En tant que parent d'élève, je comprends mieux !
Une ressource documentaire intéressante, d'autant qu'elle se veut objective et défend les valeurs républicaines de l'école : ex: donner à chaque enfant la chance de se développer au plus haut de sont potentiel.

J'ai trouvé l'autopsie du Mammouth intéressante en complément :
Autopsie du Mammouth. L'Education nationale respire-t-elle encore ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'école de demain en perdition, 5 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Un bilan de l'école très juste et des prévisions qui donnent le vertige...l'enseignement doit s'appuyer sur des connaissances, clés de la réussite : aujourd'hui l'enseignement est bradé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très instructif, 26 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Tout le monde sait plus ou moins que l'éducation nationale est un vrai désastre. Le problème est que les médias qui en parlent n'y connaissent rien!
Alors, pour apprendre, lisez Natacha Polony qui vous explique tout, avec clarté, parfois avec humour, bref avec talent.

PS. Pas de majuscules à éducation nationale? C'est voulu!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ouaou à lire mais à faire froid dans le dos, 26 juillet 2012
Par 
Legoupil Florence "florence966" (Lisieux france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Bonjour

Je suis française.
Les gens de mon pays sont-ils à ce point des gens qui veulent débiliser leurs enfants ?
S'ils le souhaitent à ce point, pourquoi ont-ils fait des enfants ?
Pour perpétuer l'humanité parce qu'il faut faire des enfants?
Pour ne pas s'en occuper et les remettre dans els mains dans un système qui ne fonctionne plus ?
Pour les mettre dans un système qui les débilisera au plus haut point ?
Pour les laisser entre les mains d'une minorité qui saccage un potentiel à venir ?
Et quand on aura saccagé ce potentiel qu'en adviendra-t-il de la France ?
Sera-t-elle un pays pauvre qui mandiera à son tour comme tous les pays d'afrique ?

Ce livre, à faire froid dans le dos, est à lire par tous les parents. Le sytle est clair. Concentré, mais efficace pour une prise de conscience.

Alors, français, pourquoi faites-vous des enfants ? Juste pour les allocations sans penser "hollandemains qui déchantent" ?????
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 démagogique, 11 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le pire est de plus en plus sûr: Enquête sur l'école de demain (Broché)
Ce livre est d'une médiocrité rare, l'arnaque est dans le titre: Polony annonce une enquète alors que c'est un réquisitoire contre l'école. Aucun travail sérieux de recherche mais une fiction sans ancrage dans la réalité.

Une interminable accumlation de lieux communs déclinistes redondants. Ses solutions: revenir aux coups de règles et bonnets d'anes. L'école voulue par Polony et consorts n'est constituée que des bons élèves, les autres devant s'éliminer d'eux même par sélection naturelle

Des thèses eugénistes qui avancent masquées, un livre intéressant pour qui veut connaitre la pensée des vrais ennemis de l'école.

En plus c'est très mal écrit, un verbiage qui veut faire croire à une érudition qui en fait n'existe pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit