Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Premier Opéra Noir de l'Histoire de la musique., 23 août 2012
Par 
emji "cinemji" (Provence, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Scott Joplin: Treemonisha (CD)
Tout le monde connaît le chef d'oeuvre lyrique de Gershwin " Porgy & Bess ".
Partition superbe où les structures classiques de l'opéra (airs, duos, trios, ensembles, choeurs) sont revues à l'aune de critères jazz et negros spirituals, accompagné par un immense ( et luxuriant ) orchestre symphonique .

Longtemps il a été dit que ce chef d'oeuvre était le premier opéra POUR les gens de " couleur "... Mais trop longtemps a été occulté L' AUTRE chef d'oeuvre lyrique, écrit pour des chanteurs noirs : TREEMONISHA !

Ecrit POUR des chanteurs noirs donc... et PAR un compositeur noir : Scott Joplin !

On connaît bien le Scott Joplin des ragtimes pour piano dont le célébrissime " The Entertainment " est le symbole.

Scott Joplin peut être à juste titre considéré comme le père du ragtime, comme Joseph Haydn est celui de la symphonie. Cela ne veut pas dire que ces hommes en sont les inventeurs, mais ils ont su réunir, synthétiser des genres nouveaux en les imposant au devant de la scène (musicale).
Mais Scott Joplin a également écrit un opéra : Cette Treemonisha redécouverte - et enregistrée par Deutsche Grammophon - dans la foulée des représentations par le Houston Grand Opéra, dans les années... 1975 (sic ! ) . Cet enregistrement où apparaît pour une des premières fois l'immense Willard White est toujours disponible sous la célèbre étiquette jaune.

Aujourd'hui parait bien trop discrètement hélas, ce nouvel enregistrement de Treemonisha. Considérant que la version citée ci-dessus menait la barque vers des accents trop "verdiens" (je cite les propos-mêmes du chef d'orchestre de ce nouvel enregistrement), le chef d'orchestre Rick Benjamin et son ensemble orchestral " The Parangon Ragtime Orchestra " (composé seulement d'une quinzaine de musiciens excellents ), révisent la partition de Scott Joplin avec un réel bonheur !
Ce que l'on perd en puissance orchestrale, on le gagne en de remarquable musicalité et fluidité . De plus, les chanteurs fort peu connus qui contribuent à cet enregistrement sont eux aussi en tous points remarquables de finesse, de souplesse et de musicalité. Ils s'investissent aussi dramatiquement, ce qui ne nuit évidemment pas à l'ensemble ! La Treemonisha de Anita Johnson est absolument magnifique !

Alors, tournez-vous vers ce petit chef d'oeuvre, où la musique, le bonheur de chanter, la joie de vivre comme de prier, sont communicatifs !

La présentation en livre-CDs est de toute beauté et élégance; avec qui plus est une iconographie (les photos émouvantes de l'humble représentation en plein air avec des noirs tout intimidés ), en partie historique donc, très bien choisie. Le texte est très documenté, et le livret est inclus (hélas ces deux derniers paramètres uniquement en anglais). Mais tel quel, saisissez-vous de toute urgence de cet album!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Scott Joplin: Treemonisha
Scott Joplin: Treemonisha de Scott Joplin (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit