Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

36 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Happy birthday rock'n'roll !, 11 novembre 2011
Par 
Le voyageur immobile - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
Ce nouveau coffret 'tout beau, tout frais' consacré à la fabuleuse épopée des 'Chaussettes Noires' et de leur chanteur, un certain... Eddy Mitchell, regroupe les cinq albums des 'Cinq Rocks', en l'occurrence :

- le 25cm '100% Rock !' de 61 avec ses 10 chansons
- le 25cm 'Rock'n'twist !' de 61 avec ses 10 chansons
- le 30cm 'Le 2.000.000ème disque des Chaussettes Noires' de 62 avec ses 12 chansons
- la BO du film 'Comment réussir en amour' de Michel Boisrond de 62 avec ses 11 morceaux (dont 5 chansons seulement)
- le 30cm 'Chaussettes Noires Party' de 63 avec ses 12 chansons

reproduits avec leur visuel de l'époque, mais augmentés des enregistrements (une quinzaine de titres supplémentaires en fait au total, chansons et instrumentaux) parus sur 45t (face B et autres) qui n'avaient pas été édités sous forme d'albums ; plus un sixième CD regroupant démos, enregistrements en stéréo et autres prises alternatives ; plus un livret de 16 pages.

Le tout complète évidemment l'intégrale des 50 ans de carrière de notre 'Schmoll' national, Claude Moine (né le 3 Juillet 1942 à Paris), que l'on surnommait déjà 'Schmoll' alors parce qu'il appelait lui, qui était grand (1,80m), tous les autres, souvent plus petits que lui, 'small', et qui entendit parler, à l'époque où il fréquentait le légendaire Golf Drouot, au tout début des années 60 donc, d'un type qui cherchait un chanteur et un batteur pour former un groupe. Le type c'était Aldo Martinez, un Italien de Tunis de 20 ans (future guitare basse), qui avait déjà réuni autour de lui deux autres musiciens, en l'occurrence William Bénaïm, un rapatrié d'Oran en Algérie de 16 ans (future guitare solo) et Tony d'Arpa, un autre Italien de Tunis de 19 ans (future guitare rythmique) ; le chanteur ce sera lui, le p'tit gars de Belleville (le seul non rapatrié de l'équipe), l'homme à la crinière de lion (bien qu'il soit en fait cancer), 18 ans alors, rebaptisé Eddy Dan, puis Mitchell (Eddy en hommage à Eddie Constantine, une de ses idoles cinématographiques d'alors et avec un 'y' à la fin pour que ça ne ressemble pas trop au 'Eddie' d'Eddie Barclay, leur producteur), et le batteur sera (dans un premier temps en tout cas) Jean-Pierre Chichportich, un autre rapatrié de Constantine en Algérie. Ayant contacté la première maison de disques dont le nom figurait alors dans le bottin, en l'occurrence Barclay, ils obtinrent la possibilité d'y passer une audition avec le directeur artistique Jean Fernandez et ce en Novembre 60. Ils s'appelaient alors 'Eddy Dan & Les Danners'. Dès le lendemain, ils signèrent un contrat de trois ans avec Barclay sous le nom des 'Five Rocks'. En Décembre 60, ils enregistrèrent leur premier super 45t. Sorti fin janvier de l'année d'après, ce 45t fit un malheur grâce au titre 'Be bop a lula'. Entre-temps et comme Eddie Barclay avait trouvé un sponsor pour le groupe, en l'occurrence les fameuses 'Chaussettes Stemm', les 'Cinq Rocks' étaient devenus les 'Chaussettes Noires' et purent ainsi se présenter sur scène vêtu de beaux costumes lie-de-vin et avec du matériel strictement neuf.

Voici les enregistrements des 'Chaussettes' qui figurent dans ce coffret, ici énumérés dans l'ordre chronologique d'enregistrement de ceux-ci :

Enregistrées en Décembre 60 :
- 'Tu parles trop' : une reprise de 'You talk too much' de Joe Jones, bien
- 'Be bop a lula' : la reprise de l'ultra-classique de Gene Vincent & The Blue Caps, formidable
- 'Si seulement' : une reprise de 'Dirty, dirty feeling' d'Elvis, parfaite
- 'Tant pis pour toi' : une reprise de 'Wild cat' de Gene Vincent, bien

Enregistrées en Février 61 :
- 'Eddie sois bon !' : excellente reprise du mythique 'Johnny B. Goode' de Chuck Berry
- 'Betty' : une parfaite reprise du 'Baby Blue' de Gene Vincent
- 'Je t'aime trop' : une bonne reprise de 'I gotta know' d'Elvis

Enregistrées en Mars 61 :
- 'Oh Mary-Lou': une géniale reprise de Neil Sedaka ('Going home to Mary Lou')
- 'Daniela' : le premier 'slow qui tue' du groupe, composé (pour un film de Max Pécas !) par Georges Garvarentz, le beau-frère de Charles Aznavour qui lui-même écrivit pas mal pour les yéyés ; c'est cette chanson, vendue alors à 800.000 exemplaires, qui fit d'eux l'un des groupes les plus en vue de l'époque !
- 'Fou d'elle' : une reprise parfaite de 'Eveybody got a date but me' de Gene Vincent

Enregistrées en Avril 61 :
- 'La bamba rock' : une reprise sympa (la meilleure est celle de Los Lobos pour le film 'La bamba') en version instrumentale du classique de Ritchie Valens (en fait un 'traditionnel' dont celui-ci avait fait un 'tube')
- 'Hey pony !' : une excellente reprise du roi du twist, le légendaire Chubby Checker

Enregistrée en Mai 61 (à partir de maintenant Gilbert Bastélica remplaça Jean-Pierre Chichportich à la batterie) :
- 'Trop jaloux' : une bonne reprise de 'Boo, I'm gonna cry' de Don Covay

Enregistrée en Juin 61 (le 17 Juin, Eddy épousa une ancienne collègue de travail, Françoise Lavit) :
- 'Chérie, oh chérie' : une fantastique reprise du 'Sugaree' de Hank Ballard&The Midnighters (les créateurs de 'The twist') dont Rusty York enregistra la version la plus décapante qui valu par après aux rockers parodiques français 'Au bonheur des dames' leur immense succès 'Oh les filles, oh les filles'

Enregistrées en Juillet 61 :
- 'Madam', Madam'' : une reprise sympa du 'Padam, Padam' d'Edith Piaf
- 'Dactylo rock' de Moine/Missir: et encore un rock'n'roll original qui allait casser la baraque et entrer dans la 'légende'
- 'Petite Sheila' : une excellente reprise du 'She, she, little Sheila' de Gene Vincent, qu'il ne faut pas confondre avec le 'Sheila' de Tommy Roe qui valu son pseudonyme à notre Sheila nationale qui la chanta à ses débuts

Enregistrées en Septembre 61 :
- 'Rock des karts' de Moine/Legrand: le plus mauvais enregistrement des 'Chaussettes' rockant sur un air de Michel Legrand (qui n'était pas vraiment un spécialiste du genre) composé pour un film oublié
- 'C'est tout comme' : une reprise pas trop convaincante de 'A mess of blues' d'Elvis

Enregistrées en Octobre 61 :
- 'Le twist' (avec Michel Picard au sax): une parfaite reprise de l'extraordinaire reprise par Chubby Checker (le roi du twist) du 'tube' de Hank Ballard (le créateur du twist)
- 'Vivre sa vie' : une bonne reprise de 'Gee whizz, it's you !' de Cliff Richard&The Shadows (qui étaient surtout abondamment repris par les 'Chats sauvages' à la même époque)
- 'Quand je te vois' (avec Michel Picard au sax): une époustouflante reprise du 'Pretty little angel eyes' de Curtis Lee (qui créa également 'Under the moon of love') et que les Showaddywaddy ressuscitèrent parfaitement bien des années après

Enregistrées en Novembre 61 (3 originaux français, ce qui était encore rare à l'époque) :
- 'Noël de France' de Plante/Garvarentz : un beau slow de Noël
- 'Noël de l'an dernier' de Vignon : le 'slow de Noël qui tue' et a fait pleurer dans toutes les chaumières
- 'Le twist du Père Noël' de Nicolas/Garvarentz : nettement plus quelconque

Enregistrée en Décembre 61 :
- 'La leçon de twist' (avec Michel Picard au sax): une formidable reprise d'une création française du batteur de jazz français Giuseppe Mengozzi (né en 1911 !), plus connu sous son pseudonyme de Jerry Mengo (et qui l'enregistra sous le pseudonyme de 'Teddy Martin and His Las Vegas Twisters' !), paroles de Lucien Morisse (le mentor de Dalida qui l'enregistra également bien sûr) et Danyel Gérard (qui l'enregistra aussi ; il fut l'un des tout premiers rockers français avant même Johnny et qui, pour cause de service militaire, se fit en quelque sorte 'doubler' par celui-ci); cette chanson fit le tour du monde sous le titre anglais de 'Twistin' the twist'

6 super 45t, 2 albums 25cm, des centaines de galas et des milliers de fans avaient fait en un an des 'Chaussettes Noires' avec Eddy Mitchell les plus sérieux concurrents de Johnny, notre Elvis à nous et donc Roi du genre (seuls les 'Chats Sauvages' avec Dick Rivers réussirent à en faire autant). L'année 62 allait se poursuivre dans la même veine. Le saxophoniste Michel Picard sera présent sur 9 de ces chansons.

Enregistrées en Janvier 62 :
- 'Volage (Infidèle)' : une bonne reprise du 'Runaround Sue' de Dion&The Belmonts
- 'Peppermint twist' en deux parties : une bonne reprise également du légendaire titre de Joey Dee&The Starliters (ils se produisirent pendant plus d'un an au 'Peppermint Lounge' new-yorkais, d'où ce morceau qui fut leur premier titre enregistré et succès ; 'Shout' fut leur autre triomphe en la matière ; on pourra remarquer par ailleurs que parmi les Starliters, il y avait un certain Joe Pesci, 18 ans à l'époque)
- 'C'est bien mieux comme ça !' d'Aznavour/Garvarentz : un bon original chanté en duo avec l'anglaise Gillian Hills pour la BO du film à sketches 'Les parisiennes', dans lequel les 'Chaussettes' apparurent (dans le sketch 'Ella' réalisé par jacques Poitrenaud avec Dany Saval ; Johnny lui joua dans le même film, dans le sketch 'Sophie' de Marc Allégret aux côtés de Catherine Deneuve)
- ' Petite sœur d'amour' : une reprise pas trop 'hénaurme' du 'Little sister' de Doc Pomus et Mort Shuman pour Elvis
- 'Les enchaînés' : une magnifique reprise du 'slow qui tue' 'Unchained melody' (dont il existe plus de 500 versions) chanté à l'époque par Gene Vincent, mais dont la version la plus exceptionnelle est due aux Righteous Brothers (c'est d'ailleurs celle que l'on entend dans la BO du film 'Ghost' qui fit en quelque sorte renaître la chanson de ses cendres)
- 'Shake, rattle and roll' : la reprise du célèbre succès de Bill Haley, nullissime
- 'Non, ne lui dis pas !' : une bonne reprise de 'The moutain's high', le premier succès de Dick & Dee Dee

Enregistrées en Février 62 :
- 'Le chemin de la joie' de Daniel Hortis et André, dit Clyde, Borly : un formidable slow-rock français qui fut chanté par un peu 'tout le monde' à l'époque
- 'Line' : une mignonne reprise du 'All I have to do is dream' des mythiques Everly Brothers
- 'C'est la nuit' : une magnifique reprise de 'The night is so lonely' de Gene Vincent
- 'Le temps est lent' : et encore une reprise (bonne) de Gene Vincent ('Right now')

Le 1° Mars Eddy est incorporé et ne sera pas remplacé (ce qui se faisait alors couramment) et donc il a fallu continuer d'enregistrer pendant ses permissions.

Enregistrées en Avril 62 :
- 'Le twist du canotier' de Roux/Garvarentz : le formidable nouveau 45t de l'immense Maurice Chevalier, avec donc les 'Chaussettes' : ce fut un triomphe !
- 'Roly Poly' : une excellente nouvelle reprise de Joey Dee&The Starliters
- 'Hey, let's twist !' : une autre bonne reprise des mêmes
- 'Je reviendrai bientôt !' : une reprise de premier choix de 'Willie and the handjive' de Johnny Otis que Cliff Richard venait de faire découvrir aux Européens
- 'Shout shout !' : et encore une époustouflante reprise de Joey Dee&The Starliters

Le 26 Juin naît Eddy Jr !

Enregistrées en Juillet 62 pour le film 'Comment réussir en amour' de Michel Boisrond auquel les 'Chaussettes' purent participer grâce à la permission obtenue par Eddy pour la naissance de son fils:
- 'Parce que tu sais !' de Nicolas/Garvarentz : le nouveau 'slow qui tue'des 'Chaussettes' (le premier depuis 'Daniela')
- 'Toi, quand tu me quittes' de Roux/Garvarentz : bon petit slow-rock de derrière les fagots
- 'Oublie-moi !' de Roux/Garvarentz : et encore un super slow-rock
- 'Ca ne peut plus durer comme ça !' de Nicolas/Garvarentz : on reste dans la même veine
- 'Boing bong' de Falconier&Taynor/Garvarentz : et donc pour finir encore un formidable slow-rock 'made in France' (dont il existe également une version chantée en duo avec Audrey Arno)

Ainsi que les instrumentaux suivants (pour être très clair, les instrumentaux des 'Chaussettes' n'ont jamais 'fait l'histoire' !) :
- 'Générique'
- 'Parce que tu sais !'
- 'Golf Drouot'
- 'Rumba in the rain'
- 'Changement de vitesse'
- 'Générique de fin'

En Octobre 62, Eddy enregistre son premier super 45t en solo et commence alors une autre histoire !

Les Chaussettes Noires continueront toutefois de se produire ensemble sur scène en 63 (avec Vic Laurens, le chanteur des 'Vautours', en remplacement de son frère Tony d'Arpa, à la guitare rythmique, et le nouveau venu Michel Gaucher, qui allait devenir un fidèle collaborateur d'Eddy pendant toutes les décades suivantes, au saxophone) et enregistreront même encore quatre derniers titres ensemble.

Enregistrés en Mars 63 sans Eddy:
- 'Oui Chef, bien Chef' : un instrumental rock 'rigolo' d'Aldo Martinez qui fut le seul 'tube' extrêmement mineur toutefois des 'Chaussettes' sans Eddy
- 'Big Ben rock' : et pourquoi pas ? sans intérêt toutefois
- 'Boom Rang' : bravo pour l'idée ; le résultat final fut moins convaincant
- 'Pow wow' : qui sera bien plus tard un groupe autrement plus intéressant que cet instrumental

Enregistrées en Avril 63 à nouveau avec Eddy :
- 'Ne délaisse pas !' : une bonne reprise du 'Gonna get back home somehow' d'Elvis
- 'Ceci est mon histoire' : une également bonne reprise du 'Big fat Saturday night' de Gene Vincent
- 'Jezebel' : l'ultra-classique de Wayne Shanklin, créé aux States par Frankie Laine et multi-repris ensuite de par le monde et notamment en France par Edith Piaf, paroles française de Charles Aznavour (Gene Vincent l'avait également interprété)
- 'Il revient' : une époustouflante reprise du méga succès super rock'n'roll de Gene Vincent 'Say Mama'

La rupture officielle n'aura lieu qu'en Décembre 63, mais Eddy et les 'Chaussettes' apparaîtront néanmoins une dernière fois ensemble dans le film 'Cherchez l'idole', à nouveau de Michel Boisrond et avec Mylène Demongeot, avec la chanson suivante :

Enregistrée en Mars 64 une dernière fois avec Eddy (il semblerait toutefois qu'en studio, cette chanson ait été enregistrée sans les 'Chaussettes') :
- 'Crois-moi mon cœur' d'Aznavour/Garvarentz : un original français sans grand intérêt de toute façon

Eddy aurait bien aimé continuer d'enregistrer en alternance un disque solo, puis un disque avec les 'Chaussettes', mais la désormais mauvais entente entre eux ne le permit pas !

Les 'Chaussettes' tentèrent bien de continuer d'exister sans Eddy (2 45t regroupant chansons et instrumentaux parurent encore en 64), mais le succès ne fut pas au rendez-vous et donc 'elles' disparurent alors définitivement !

Premier super 45t de l'année 64 :
- 'Ni ton fil, ni ton aiguille'
- 'Juste ça !'
- 'Je te veux tout à moi !'
- 'Autant de choses'
Deuxième super 45t de l'année 64:
- 'Misirlou'
- 'La nuit est belle'
- 'Je voudrais bien dormir !'
- 'Oh ! Dis Eddie !'

Aldo Martinez est décédé en Mai 1996 et Tony d'Arpa en Juin 2002.

Indispensable pour tout 'chaussettophile' qui se respecte et qui n'a pas déjà le tout sous une forme ou une autre, voire sous toutes les formes sous lesquelles le répertoire, quand même modeste en quantité d'enregistrements des 'Chaussettes' (70 titres, souvent très courts de surcroît), a déjà été proposé ces dernières décades par les éditeurs !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Au bon vieux temps des sixties, 12 décembre 2011
Par 
Richard Zemp (Bossonnens, Suisse) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
Il n'y a pas grand chose à ajouter au superbe commentaire du "voyageur immobile".
Sugaree (chérie, oh chérie) est une composition de Marty Robbins, CD REV-OLA.
En comparant cette intégrale avec l'autre de 1999, il manque 14 titres, dont
Noël de l'an dernier (Auld Lang Syne), le twist du Père Noël et Noël de France,
plus 11 titres des Chaussettes Noires sans Eddy (4 instrumentaux).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 INTÉGRALE ????, 15 novembre 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
En effet très joli coffret avec les pochettes d'époque, mais dont certaines étaient déjà sorties au fil des ans. Malheureusement Universal nous présente ce coffret comme une intégrale des Chaussettes Noires. C'est vrai concernant les titres chantés par Eddy Mitchell, mais c'est faux concernant le groupe dans son entité. Il manque les 11 chansons du groupe sans Eddy qui étaient d'ailleurs sortis sur l'intégrale Polydor de 1999. Mais là il manquait les versions alternatives et répétitions qui sont heureusement présentes sur le nouveau coffret 2011. Pour les admirateurs inconditionnels il faut donc posséder les 2 coffrets pour avoir tout ce que nos amis les Chaussettes noires ont sortis. Pour résumer, coffret indispensable et complémentaire à l'intégrale de 1999.
Mais pourquoi Universal ne fait-elle pas preuve d'Originalité en nous concoctant un coffret de l'Intégrale des 45 tours d'époque au format CD avec les pochettes originales ? Magic-records l'a fait il y a quelques années pour les 45 tours des Chats Sauvages ! Les Chaussettes Noires méritent largement cette reconnaissance. Universal la balle est dans vôtre camp !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 souvenir annees 60, 25 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
c'etait une epoque heureuse" des trente glorieuses".des groupes se sont formes, "les chaussettes noires",les"chats sauvages"entre autres,qui ont du leur succes aux reprises de morceaux made in USA arrangees "a la francaise"mais cela a beaucoup plu et a trace en quelque sorte leur destin.nous decouvrions autre chose,et cela semblait tres fort...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 L'Intégrale (Coffret 6 CD), 13 mars 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
Ça rejoins les disques qui ont fait les plaisirs de ma jeunesse et me rappelle de très bon souvenirs. reste très fan des années 60 à 70
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Eddy de ma jeunesse., 17 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
De la nostalgie, toujours de la nostalgie. Réentendre ces chansons des années Age Tendre est toujours un bonheur. Que dire de plus, dommage qu'Eddy quitte la scène, mais je garderai de lui le souvenir d'un crooner charmeur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 AU TOUT DEBUT D'EDDY..., 5 mai 2012
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
Les Chaussettes Noires...Là c'est le bonheur primitif...Les années 60 , le rock, le bonheur d'être, la joie de vivre...bref que du beau du bon, du bonnet...Et puis Eddy, c'est Eddy point barre...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 bonne compilation de l'intégrale des chaussettes noires, 19 février 2012
Par 
VIEUROCKER "BILOU" (LYON Région Rhone-Alpes) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Intégrale (Coffret 6 CD) (CD)
Bonne compilation de l'ensemble, ou presque, des titres des chaussettes entre 1961 et 1963. Très représentatif du 1er groupe de rock français.

Pour ma part, j'aurais souhaité un livret plus affriolant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'Intégrale
L'Intégrale de Les Chaussettes Noires
Acheter l'album MP3EUR 21,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit