Commentaires en ligne


96 évaluations
5 étoiles:
 (57)
4 étoiles:
 (19)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (8)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bien joli Blu Ray pour un film efficace mais limite côté clichés
Globalement assez surpris par la qualité globale, que j'aurais pensé un poil en dessous de ce que le Blu Ray présente. En l'état, hormis des problèmes récurrents de solarisation sur les visages (que je soupçonne provenir du tournage, et non de l'encodage), l'image est très belle, contrastée, fidèle à...
Publié le 24 décembre 2012 par Remy Pignatiello

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Film dérangeant et acteurs époustouflants!
Voilà un film que je devais voir depuis longtemps. Depuis sa sortie et le conseil d’une très bonne amie m’incitant vivement à aller le voir. L’occasion ou le temps ne s’étaient alors jamais présentés. Peut-être un peu d’appréhension au vue du sujet traité également.
Polisse...
Publié il y a 12 mois par Biggy


‹ Précédent | 1 210 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bien joli Blu Ray pour un film efficace mais limite côté clichés, 24 décembre 2012
Par 
Remy Pignatiello (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (Blu-ray)
Globalement assez surpris par la qualité globale, que j'aurais pensé un poil en dessous de ce que le Blu Ray présente. En l'état, hormis des problèmes récurrents de solarisation sur les visages (que je soupçonne provenir du tournage, et non de l'encodage), l'image est très belle, contrastée, fidèle à mon souvenir en salles, avec une précision souvent agréable. Ce n'est pas du disque de démo, mais c'est clairement du très joli boulot.

La piste 5.1 fait elle aussi bien son travail, même si le film reste très mené par des dialogues plus que de l'action, et possède donc une spatialisation limitée. Cependant, la musique (notamment la scène en discothèque) et les bruits d'ambiance ou de foules sont bien rendus, et les surrounds sont alors bien exploités. Quant aux dialogues, j'avoue avoir toujours tendance à trouver les films français avoir des voix au rendu sourd, rendant certaines lignes de texte pas toujours intelligible, m'obligeant à monter le son plus fort que d'habitude. J'ai été ici agréablement surpris car ce n'est pas le cas.

Image : 9/10
Son : 8.5/10
Film : 8/10
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Film dérangeant et acteurs époustouflants!, 6 février 2014
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (Blu-ray)
Voilà un film que je devais voir depuis longtemps. Depuis sa sortie et le conseil d’une très bonne amie m’incitant vivement à aller le voir. L’occasion ou le temps ne s’étaient alors jamais présentés. Peut-être un peu d’appréhension au vue du sujet traité également.
Polisse nous dépeint un pan de quotidien de la brigade de protection des mineurs. Maïwenn, la réalisatrice a la bonne idée de nous présenter cela un peu comme un documentaire, avec différentes tranches de vie sur une année. Cela pouvant être des scènes dans les bureaux de police comme dans la vie quotidienne, histoire de vraiment nous montrer comme il est difficile pour ces policiers d’avoir une vie, disons normale, avec un tel métier. Ce qu’ils voient tous les jours a forcément un impact sur leur vie, et le plus souvent négatif. Comment pourrait-il en être autrement ? D’ailleurs c’est un peu l’histoire. Maïwenn joue le rôle d’une photographe qui va passer six mois dans la brigade pour prendre des clichés pour un livre sur la police. Elle va tomber sur cette brigade, aux personnalités très fortes, aux défauts apparents mais tous animé par la même envie : la protection des enfants.
Nous suivons donc cette brigade sur différentes enquêtes, sur différents cas, sur différents moments de leur vie, pas d’histoire de fond, juste un éclairage sur ce métier qu’il me serait impossible d’imaginer faire. Car s’ils aiment tous profondément leur métier, leur métier ne leur rend pas vraiment, tant leurs vies semblent chaotiques.
Nous avons donc une suite de scènes chocs et violentes, la mère alcoolique qui jette son bébé parterre, la mère SDF qui veut donner son fils pour pas qu’il vive la même chose qu’elle. Des dialogues qui dérangent avec la mère qui caresse ses enfants pour qu’ils dorment le soir !!?? On est mal à l’aise tout au long du film et on l’est davantage fur et à mesure que l’on réalise que le film de Maïwenn ne fait que dépeindre ce qui peut se passer dans notre société. On est révolté également quand on voit les policiers devoir lutter pour avoir quelques « miettes » de moyens pour mener à bien leur mission. On l’est encore davantage lorsque l’on voit le chef dire à ses hommes d’y aller mollo avec un pédophile sans remord parce qu’il a des connaissances !
Un mot sur le casting absolument parfait, les acteurs sont dans le juste, dans le vrai, dans l’émotion tout du long et nous offre des interprétations à nous couper le souffle, ils sont tellement bons dans leurs blessures. Que dire de Joey Starr absolument époustouflant, criant de rage, touchant de sensibilité et dégageant tant d’émotions. Une véritable révélation !
Bref, Polisse dérange, met mal à l’aise mais Polisse pointe du doigt un sujet encore tabou dans notre société, alors qu’il devrait justement ne pas l’être afin de le combattre ! Un excellent film servi par des acteurs époustouflants, emmenés par un Joey Starr inoubliable !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Quid authenticité ?, 25 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (DVD)
Un film réalisé comme un documentaire dont le sujet est l'abomination de la gente humaine qui défile dans un commissariat à longueur de journée. Certes, ce film est plutôt réussi "dans son genre" et les acteurs vraiment formidables. Audrey Lamy en mégère tête à claques est vraiment géniale, idem pour Karine Viard...

Mais, ce "faux documentaire" qui se veut dénonciateur n'est-il pas simplement et seulement racoleur de pseudos cinéphiles "Bobos", quand on connait le malheureux penchant de sa réalisatrice (à l'Ego démesuré), pour une célébrité à n'importe quel prix ? : là est toute la question ... On n'a pas été la énième compagne de Besson pour rien !

Etait ce bien utile, et bien SAIN, de nous rabâcher ce que tout le monde sait déjà, et dont nous avons tous les jours des illustrations tragiques et RÉELLES dans tous les médias : A savoir, toutes les violences faites aux enfants et surtout sous cette forme ?

Pourquoi, dans ce cas, ne pas voir tenté un VRAI documentaire comme une VRAIE investigatrice ? D'autres s'y sont bien essayées dans la profession, comme Alexandra Lamy et Sandrine Bonnaire, pour ne citer qu'elles.

Ce sujet est si grave et si douloureux, pour les vraies victimes de sévices, que viser une consécration de la profession avec un tel film, avec EN PLUS Joey Starr en flic très improbable, peut faire sourire, surtout quand on connait les démêlés de ce sinistre personnage avec la police, notamment pour violences faites aux femmes et à ses propres enfants (bien réelles celles là) ...

Voilà, mon ressenti : C'est qu'il y a des réalisateurs et des acteurs qui sont crédibles, et d'autres qui ne le sont pas.

Joey Starr en policier, c'est carrément une insulte faite à cette profession, et Maïwenn endossant "pour de faux" le formidable combat que mène Carole Bouquet "pour de vrai", pour la cause des enfants maltraités ça parait quand même bigrement factice ...

A voir éventuellement pour les réelles performances des acteurs

Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Audio : Français
Audio description : Français

Lynette
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Oui, mais encore ?, 10 janvier 2014
Par 
Robert Netto "robertnetto" (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (DVD)
Durant les deux premières minutes du film, je me suis dit : "ça va être dur, mais il faut tenir le coup : le film a été récompensé à Cannes et on me l'a vivement recommandé !"
Durant le générique d'entrée, avec "L'Ile aux enfants", et les minutes suivantes, je me suis dit : "ouah, ça a l'air d'être un très bon film !"
Puis, petit à petit, le doute s'est installé... la brigade n'étant au final qu'un alibi pour une bonne petite "dramatique à la française", niveau cours de récré (alors que ce sont sensés être des policiers méga-spécialistes, tout de même), avec des amourettes, des coups de gueules, des scènes où ça braille à tout va. Il y a même une scène "disco", avec hola !
La fin est grotesque.
Au final, en voyant les performances des enfants (qui sont excellentes, soit dit en passant), de me demander si en leur faisant apprendre ce genre de texte, en leur faisant jouer ce genre de rôles, il n'y a pas une sorte de non-sens... la scène du téléphone portable illustre très bien cela : les seules qui rigolent, ce sont les "adultes". (Oui, il y a des guillemets.) La jeune fille les regarde l'air de dire "mais vous foutez quoi, là ?". Et on la comprend dans son interrogation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 film, 28 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (DVD)
Ce film est excellent. Les acteurs sont tres bons dans leur role. Histoire tres poignante et difficile mais film tres interessant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 C'est quand même un scandale, 5 septembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (Blu-ray)
Kikoo! Je vais le vendre donc j'en profite pour laisser un petit commentaire (hihi ^_^) à propos de ce film génial!

Je plaisante, il est archi nul et si tu ne te doutais pas que j'allais changer de ton dès la deuxième ligne, ma petite étoile aurait dû te mettre sur la voie, tu peux arrêter de lire ce qui suit puisque tu n'auras pas les neurones requis pour comprendre le reste.

Voilà les postulats desquels il faut partir pour comprendre les conditions de mon visionnage: je n'ai regardé aucun autre film de Maïwenn, ni ses interviews, je déteste Joey Starr (du moins l'image qu'il représente puisque je n'ai jamais bu le thé avec lui, et il s'agit certainement d'un gentleman raffiné sachant s'exprimer dans un registre soutenu pour exposer sa vision philosophique de la condition humaine), je trouve Duvauchelle bien dans Braquo même s'il joue un peut toujours le même type de personnage (avec son regard de chien battu on va pas lui faire jouer Ace Ventura, non plus), je trouve Karole Rocher insipide et Marina Foïs je la trouvais drôle jusqu'à ce qu'elle atteigne les limites de son humour. Les autres je ne me souviens plus qui c'est ils ne m'ont pas marqué (j'ai vu ce film il y a deux ans et mon blu-ray prend la poussière, d'où ma critique aujourd'hui et mes pertes de mémoire qui me font penser qu'il faut que je rachète du poisson).

A quoi on doit s'attendre quand on appuie sur "Lecture" de son lecteur Blu-Ray? Non, pas à du vide. Ça encore, j'aurais accepté. J'aurais accepté avoir un Blu-Ray vierge ou un film qui aurait été au cinéma ce que le 4:33 de John Cage est à la musique. Mais là c'est pire que ça, c'est un film mensonger, idéaliste, bien pensant, se donnant des allures de documentaire, ce qui est d'ailleurs confirmé par les diverses interviews que j'ai pu voir par la suite sur Youtube (euh... oui, c'est bien "tube" à la fin cette fois-ci): Maïwenn (je lui laisse sa majuscule uniquement par respect pour la langue française) voulait montrer au public l'envers du décor dans une unité qui s'occupe des affaires qui mêlent des enfants.
Tiens, allez, soyons fous, je vais profiter du thème enfantin qui m'est donné pour répliquer comme les jeunes: lolilol.

Oui, Maïwenn, je t'oppose un "lolilol" à ta tentative de lobotomie. Tu ne m'auras pas, moi! Enfin, si, quand même un peu puisque j'ai acheté ton machin... Mais bon je le revends sur Amazon, donc ça va, on va dire que j'ai un karma neutre maintenant.

Quelle est la recette de la réalisatrice? Ça m'embête un peu ce terme de "réalisatrice", d'ailleurs, puisqu'il y a le radical "réal", qui se retrouve dans "réalité" (si si, regardez attentivement). Je serais plutôt tenté de dire "idéalisatrice", mais bon, la suite de mon commentaire risque de devenir un peu lourdingue. Oui, OK, un peu plus lourdingue, t'y mets pas, toi non plus. On va dire "réalisatrice" mais vous saurez ce que j'en pense (et ce que Jean pense aussi, puisque mon ami Jean partage mon opinion; il est même derrière moi et me souffle certains mots. Et c'est tout ce qu'il me souffle, je précise).
Sa recette tient donc en quelques points assez simples en réalité, puisqu'ils sont souvent utilisés par le cinéma français:

1) Tout d'abord: des situations crûes. Allez, vas-y que je t'utilise un langage grossier, des situations grossières, des répliques choquantes (à moins que le coup de la mère qui "branle" (sic) son enfant ne vous choque pas, auquel cas merci de vous autosignaler à la DDASS pour effectuer une évaluation de votre équilibre familial)... Mais quel gâchis... Elle utilise le film comme support, le FILM! Il ne suffit pas de reprendre bêtement des faits, qui ont probablement existé, d'ailleurs, ça ne m'étonnerait pas, mais il faut travailler cette matière brute pour transmettre quelque chose au spectateur (un peu comme un vrai film digne de ce nom, quoi). D'où viennent certains personnages immondes, par exemple? Ils nous sont présentés, de manière biaisée (merci de ne pas tomber dans la trivialité d'un un jeu de mots qui reste dans le thème), et s'infusent dans la tête de ceux qui regardent le film, induisant en erreur les plus faibles d'esprit.
Si vous voulez voir du vrai et du cru, avec en cadeau bonux de l'analyse, lisez "La France Orange Mécanique". Là vous en aurez pour votre argent (en plus la couverture est orange fluo donc même si vous n'aimez pas vous pourrez vous en servir comme triangle - ou parallélépipède - de signalisation en cas d'accident sur une voie de circulation routière, alors que la boîte du Blu-Ray peut à peine servir de dessous de plat).

2) L'image de la police. Bon, que dire là dessus? Bien des choses, je sais, mais soyons bref, il est bientôt l'heure de se coucher et je n'ai toujours pas mis ce satané (je sais pas si je peux dire "foutu" sur Amazon) Blu-Ray en vente. On a donc affaire à des enquêteurs qui sont violents avec les personnes dont ils ont la responsabilité. Je ne parle pas de violence comme dans d'autres films, qui sont des fictions, hein, mais de violence émotionnelle: des flics craquent, dans un projet qui se veut "reportage", et perdent leur sang froid, se foutent de la gueule de gamins, etc. Du coup, le spectateur, qui sait que la p'tite Maïwenn est allée dans une unité pour s'imprégner de l'ambiance, s'imagine que le flic est juste une personne normale qui a un flingue et un joli badge, et qu'il n'a pas de contrainte déontologique à se remémorer quand il fait face à des situations normalement insoutenables. Je n'idéalise pas la profession, hein, j'imagine bien que la police a son lot de brebis galeuses (ou de poulets galeux, si je peux me permettre une petite incursion humoristique dans ce flot incessant de critiques). Et toi le rageux qui va dire que je dois certainement être flic, décale ton clavier de tes mains ou trouve vite un autre argument à m'opposer puisque ce n'est pas le cas (et toc!).
Parce que du coup, le spectateur moyen (hé oui, probablement toi qui lis cette critique à laquelle tu vas certainement mettre "commentaire inutile" non pas parce que tu trouves ce commentaire inutile, mais parce que tu désapprouves) se dit "ah bon, ça se passe comme ça? Oh, c'est pas bien!". Mais Maïwenn, saperlipopette, tu aurais pu te servir de ce film pour faire comprendre la complexité du boulot et la force psychologique dont il faut faire preuve quand on a ce genre de métier, ainsi que t'attaquer aux causes de la délinquance juvénile et subie par les jeunes, mais tu fais l'inverse, tu cautionnes les dysfonctionnements!
Ah oui, je t'ai tutoyée, pardon, je m'emporte. Tu m'excuseras.

3) A votre avis, qu'est-ce qu'on peut retrouver dans un film pourri dont on veut être sûr qu'il fasse des entrées? Indice: c'est une technique éprouvée qui convaincra quasi unanimement tous les critiques qui ont choisi leur profession par peur de devoir faire un vrai métier et qui voient de l'art là où il n'y en a pas pour se donner une contenance et mépriser inconsciemment le spectateur, qui, pauvre benêt, ne comprendra pas qu'il existe plus d'un degré à la scène qu'il est en train de contempler? Oui, le sexe!
Forcément, il y a la traditionnelle partie de jambes en l'air, et cette fois-ci c'est Maïwenn elle-même qui passe à la casserole (quel sens du sacrifesse!), avec le père Joeystarr. Bon, on est très loin du hot d'or, je préfère vous prévenir, et si vous cherchez de quoi vous rincer l’œil, il va falloir aller voir ailleurs. Pourquoi ils ne peuvent pas garder leurs coucheries en privé, ces "vedettes"? C'est fou, ça. Ils se sentent obligés de nous étaler leur vie de dépravés sur nos écrans? Que Maïwenn ait une envie insurmontable d'entretenir une relation sexuelle avec l'ami Joey est une chose, mais qu'elle le mette dans son film alors que ça n'apporte rien à l'intrigue, ni au personnage... Bof. Oui, désolé de ma vulgarité, mais je dis "bof". Et ceux qui vont dire "mais si, ça montre à quel point les gens sont vraiment passionnés et déchirés par la vie", va falloir arrêter de vous faire des films (ahah) et comprendre que, contrairement à ce qu'il se passe à la télé, ce n'est pas parce qu'on a une vie difficile et qu'on est passionné par son boulot qu'on est forcément obligé de sauter sur tout ce qui bouge (à moins d'être acteur porno, mais c'est un cas à la marge, et je ne parle pas de la mère de Bart).

4) Et, toujours à votre avis puisque j'aime bien vous faire des devinettes, que peut-on retrouver dans un film qui bénéficie de la bénédiction du cinéma français et une tribune dans toute la sphère médiatique? De la bien pensance, bien joué l'ami! Forcément, qui dit police + cinéma français dit sans papiers ou islam. Normal. Là on a les deux, pas de jaloux. Vous avez donc forcément des messages liés aux sans papiers et à la religion. Je ne vais pas détailler parce que les plus mal intentionnés d'entre vous me prêteront des opinions qui ne sont pas forcément les miennes, mais qu'est-ce que ces sujets viennent faire dans le film? A la limite, si c'était abordé finement, de manière subliminale, en cherchant à faire réfléchir le spectateur sur la complexité des situations auxquelles les flics sont confrontés, pourquoi pas... Mais là on a quoi? Des flics en pleurs qui veulent filer des papiers à tout le monde et la "gentille musulmane" qui rappelle à l'ordre la "méchante musulmane". Question manichéisme, on se pose là et ça ne fait travailler les méninges de personne.

Bon, je vais arrêter le massacre ici. Si vous voulez regarder un film parodique qui se prétend sérieux et que vous êtes en manque de bons sentiments qui dégoulinent à chaque seconde qui défile, cliquez directement sur "Acheter". Vous pourrez même tomber sur l'exemplaire que je vends, avec un peu de chance, et ainsi recevoir mon ADN sur l'enveloppe. Le cas échéant, merci de ne pas vous livrer à une hasardeuse fécondation in vitro à partir de cet échantillon, car je ne pourrai décemment pas reconnaître la paternité d'un enfant qui a un parent (parent 1 ou parent 2, d'ailleurs, je ne stigmatise aucun numéro) fan de ces 2 heures d'insulte au cinéma.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les saletés du monde !, 26 septembre 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (DVD)
Après avoir évoqué dans ‘Pardonnez-moi !’ (2006) son passé mouvementé et plus spécialement les très sérieux problèmes familiaux qu’elle a connus enfant, puis adolescente et même d’autres soucis qu’elle a eu une fois femme et mère, et s’être ensuite amusée à nous révéler la face cachée des actrices dans sa comédie musicalo-documentaire ‘Le bal des actrices’ (2009, avec déjà Marina Foïs, Karole Rocher, JoeyStarr et Karin Viard), Maïwenn Le Besco a signé ‘Polisse’ (2011,127mn), avec la collaboration de l’actrice (elle joue dans ‘Polisse’ la policière lesbienne), scénariste et réalisatrice Emmanuelle Bercot (qui a révélé Isild Le Besco, sa comédienne-fétiche, dans ‘Les vacances’ puis ‘La puce’ en 1997/98) et du chef op Jowan Le Besco (frère des deux comédiennes-réalisatrices), un long-métrage dans lequel il est beaucoup question de violences physiques envers les enfants, un sujet qui ne sort pas vraiment de nulle part, puisqu’elle a elle-même souffert de violences de la part de ses deux parents autrefois.

Long-métrage quasi-documentaire sur le quotidien d’une équipe de la Brigade de Protection des Mineurs (la BPM), que nous découvrons au travers du regard d’une photographe chargée de faire sur cette brigade un livre de photos pour le compte du ministère (Maïwenn elle-même), ‘Polisse’ réunit une extraordinaire distribution (Wladimir Yordanoff -le grand chef-, Frédéric Pierrot -le chef-, Nicolas Duvauchelle et Karole Rocher -partenaires aussi dans ‘Braquo’, Karole Rocher étant par ailleurs la nouvelle compagne de JoeyStarr, l’ancien compagnon de Maïwenn-, Karin Viard et Marina Foïs, Naidra Ayadi, JoeyStarr, Jérémie Elkaïm -‘La guerre est déclarée’, ici le policier au langage châtié-, les membres du BPM, mais aussi Sandrine Kiberlain et Louis-Do de Lencquesaing, l’argentin Marcial Di Fonzo Bo -le prof de gym-, Laurent Bateau -‘Un village français’, ici le mari de Karin Viard-, Riton Liebman -le compagnon de Marina Foïs-, Lou Doillon -en sœur de Maïwenn- et... Patrick Le Besco -le père de Maïwenn-, et même Anthony Delon en membre de la Brigade des Stups) au sein d’un film réaliste, précis et passionnant, magnifique hommage à ces hommes et femmes qui n’ont pas d’autre choix que de plonger au jour le jour dans un univers totalement glauque, qui ne peut évidemment pas ne pas laisser de traces dans leurs vies respectives : on ne baigne pas impunément dans une telle fange. La douleur des enfants est ici mise en avant et c’est normal : c’est avant tout d’eux qu’il est question dans ‘Polisse’, un témoignage bouleversant (tout ce dont il est question dans le film correspond, malheureusement, à des faits strictement réels) sur un sujet aussi dramatique, pour ne pas dire horrifique, que quotidien pour certains. Heureusement pour nous, Maïwenn a eu l’excellente idée que d’aérer son film anxiogène par de courtes vignettes assez drôles, voire carrément comiques, qui en rendent la vision plus aisément supportable. La fin du long-métrage, remarquable, est inoubliable. Ne manquez ce film à aucun prix (même s’il est peut-être à déconseiller aux personnes par trop sensibles) : vous ne pourrez l'effacer de sitôt de votre mémoire !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A voir absolument, 3 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (DVD)
Oui le sujet est difficile
Oui il est traité sans concession
Oui les acteurs jouent....mais sans qu'on ait l'impression qu'ils jouent.
Oui on vit ce film comme si on y était
Oui Maïween a un talent fou et le confirme ici.
Merci à elle de nous avoir permis d'entrer dans ce monde qu'on ne connait pas bien du tout, la Brigade de protection des mineurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 superbe,dur et humain..., 9 mai 2014
Par 
megaotal - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (DVD)
Je viens de découvrir "polisse" et je suis absolument sous le charme!Trés sincérement ce film est boulversant de part le réalisme qui en découle à chaque minutes.Il s'agit ici malheureusement de véritable affaires concernant la brigade des moeurs qui lutte sans cesse contre les "assassins de l'innocence",et méme si il s'agit d'un film on ne peus que féléciter ces hommes et ses femmes pour leurs travail face au pire crime qui soit sur cette terre.Heureusement l'oeuvre regorge de moments volontairements droles permettant aux spectateurs de souffler un peu...quand aux acteurs,joey starr est génial dans ce role de flic écorché vif (incroyable pour l'auteur de "police" de feu ntm),ainsi que marina fois qui est davantage connu pour ses roles comiques("les robins des bois""rrrrrrrrr"),et qui livre ici une prestation incroyable de sincéritée.Un film magnifique que je recommande chaudement,mais qui je préviens ne laissera pas le spectateur insensible(je l'éspére) tant de la premiére à la derniére minute nous sommes pris dans la spirale infernale du scénario qui ne fait aucun compromis pour narrer le quotidien de cette brigade dont on ne vante pas assez les mérites.16sur20.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


26 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 des héros de tous les jours ..., 18 février 2012
Par 
Milca (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Polisse [Director's Cut] (DVD)
La douée Maïwenn a choisi de réaliser son film comme s'il s'agissait d'un documentaire et pour mieux le prouver elle se réserve le personnage qui observe une équipe de brigade de mineurs.
La mise en scène est très originale pour un film français par contre l'intérêt est assez inégal. Une équipe de policiers s'occupe des affaires ayant comme sujet des mineurs, des affaires de moeurs souvent. D'histoires glauques en histoires glauques, nous frôlons le pathos sans franchir la ligne fatidique. Nous voyons une équipe de flics qui a ses problèmes auxquels s'ajoutent ceux de leur boulot. Nous les voyons rire, péter les plombs et essayer de supporter leur taf.
Un film intéressant à réserver aux adultes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 210 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Polisse [Director's Cut]
Polisse [Director's Cut] de Maïwenn (DVD - 2012)
EUR 15,53
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit