Commentaires en ligne


278 évaluations
5 étoiles:
 (99)
4 étoiles:
 (63)
3 étoiles:
 (41)
2 étoiles:
 (35)
1 étoiles:
 (40)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


98 internautes sur 110 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Arnaque? 5 étoiles pour le marketting et 3 pour le texte!!!!
Je me suis laissée avoir comme tout le monde par le bandeau accrocheur: "le roman aux 10 prix littéraires".

Après beaucoup de recherches, en voici la liste:
- Prix Conversation 'mai 2010 ;
- Prix des Dunes, mai 2010 ;
- Prix du 7ème Art (journées du livre et du vin), 2010 ;
- Prix des Ecrivains du Vent...
Publié le 14 août 2011 par Laurie Trainor

versus
9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La délicatesse ne suffit pas à faire un beau roman
La délicatesse, c'est ce qui gouverne la vie de Nathalie, jeune femme fraiche et pimpante, qui croise par un heureux hasard François, l'homme avec qui elle file le parfait amour. Mariage, vie commune, tout est idyllique jusqu'au jour où François disparait tragiquement. Voilà alors une jeune femme qui erre dans sa propre existence, au gré de...
Publié le 15 juin 2012 par Zazou


‹ Précédent | 1 228 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La délicatesse ne suffit pas à faire un beau roman, 15 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Poche)
La délicatesse, c'est ce qui gouverne la vie de Nathalie, jeune femme fraiche et pimpante, qui croise par un heureux hasard François, l'homme avec qui elle file le parfait amour. Mariage, vie commune, tout est idyllique jusqu'au jour où François disparait tragiquement. Voilà alors une jeune femme qui erre dans sa propre existence, au gré de rencontres qui la bouleverseront.

L'intrigue du roman est certes simple et se résume en quelques lignes. Le roman a un goût d'inachevé, le milieu du récit piétine, la fin est un peu trop rocambolesque pour que le tout se tienne. Le style est télégraphique et assez froid, et empêche de croire à ce récit décalé. L'écriture reste en surface des sentiments et on regrette à chaque paragraphe que les choses ne soient pas plus fouillées. C'est dommage, car il y avait moyen de faire un très beau récit sur la perte, le renoncement, le goût de la vie. Les personnages restent assez caricaturaux et auraient mérité un peu plus de profondeur. Ce roman comportait de bons éléments pour en faire un roman touchant, l'alternance de chapitre de récit et de listes assez farfelues qui dédramatisent le récit. Autre attention de l'auteur, celle de glisser des titres de romans dans son récit, au détour de phrases, comme tant de clins d'œil à d'autres histoires d'amour (on croise ainsi Kundera, Glattauer...). De bonnes choses mais un dérapage en cours de route, qui nous laisse franchement sur notre faim. Personnellement, je pense que j'aurai été d'autant plus déçue si j'avais su avant sa lecture que ce roman avait l'objet de nombreux prix littéraires.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


122 internautes sur 131 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Sans plus., 23 février 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Broché)
J'étais dans ma librairie favorite, les bras chargés de bouquins et "La délicatesse" était disposé sur le comptoir afin d'être bien mis en valeur. Alléchée par le titre et l'étiquette qui annonçait "Le livre aux 10 prix littéraires", je l'ai pris.
Mais franchement, j'aimerais vraiment connaitre les prix en question.
Ok ce livre se lit plutot pas trop mal, mais honnetement, il n'y a pas du tout de quoi crier au génie. Une histoire plutot assez prévisible, aucun rebondissement notable, c'est franchement assez plat. En fait j'ai même passé mon temps de lecture à me demander quand cette histoire allait rebondir justement. Arrivée à 10 pages de la fin, je me dis "Allez, c'est là qu'il va se passer un truc dingue! LE truc qui fait que ce livre vaut 10 prix littéraires."
10 pages plus tard, j'arrive au bout dans la déception la plus totale. Le livre se finit comme il a commencé, de manière extrèmement prévisible.
Style agréable à lire, mais bon... pour les prix, il va falloir qu'on m'explique...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


209 internautes sur 225 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Beaucoup de prix, mais peu de valeur, 29 août 2011
Par 
ecce.om - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Poche)
De la délicatesse, il va en falloir pour ne froisser personne. Car ce livre doit certainement avoir une résonance particulière chez beaucoup de ses lecteurs, puisque les avis sont globalement très positifs.

Je respecte ces avis bien entendu, mais j'avoue être passé à côté du livre et ne pas comprendre comment on peut écrire encore de la sorte, avec autant de fausse audace et de lourdeur. Je n'adhère pas à ce parti pris consistant à rechercher l'originalité à tout prix et l'absurde chic. Ce livre m'a hérissé le poil avec ce style d'adolescent un peu niais.

Quelques exemples de passages que je trouve désolants :

- "Il avait pris son courage à deux mains et il aurait même aimé en avoir quatre".
- "Pour entrer chez soi, il ne faut jamais faire demi-tour".
- "Depuis qu'elle avait pris ses nouvelles fonctions, elle s'était acheté trois paires de chaussures".
- Il n'y avait rien à dire. Ce baiser était comme de l''art moderne".
- "Il serait, coûte que coûte, le premier secrétaire de sa vie" ;
.... Et un des sommets de cette compilation : "Il voulait se mettre sur son 31. Il aurait même voulu se mettre au moins sur son 47, ou sur son 112"...!!

Pour bien enfoncer le clou, l'auteur insère entre chaque chapitre, une liste qu'il doit juger profonde ou drôlatique : un code d'entrée d'immeuble, des aphorismes de Cioran ou la réflexion d'un philosophe polonais...Il y a même la liste des albums que Lennon aurait composés s'il n'était pas mort ! (d'autant plus que s'il n'était pas mort, il serait surpris d'apprendre qu'il a composé "Here, There and Everywhere" comme le suggère Foenkinos).

Je reste soufflé devant tant de bêtise/mignardise. La vision d'un Foenkinos, petit m'as-tu-vu quand j'écris, ravi de se faire plaisir en écrivant de telles fadaises ne m'a pas quitté.

Ce qui est dommage, c'est que toute cette afféterie gâche les rares bons moments d'une histoire qui aurait pu être prenante. Il y a même quelques belles trouvailles : "...serrant des mains en espérant serrer des cous" par exemple ou le passage sur le choc créé par la vision triste d'un éphéméride arrêté à la date d'un évènement tragique..

Quelqu'un a listé ici les 10 prix littéraires obtenus par ce livre. je me permets de les reprendre :
- Prix Conversation ;
- Prix des Dunes ;
- Prix du 7ème Art ;
- Prix des Ecrivains du Vent 2010 ; (du vent ?! Tu m''étonnes !)
- Prix des Lecteurs du Télégramme (télégramme ? Ah, si seulement');
- Prix Jean-Pierre Coudurier ;
- Prix Orange ;
- Prix Gaël Club ;
- Prix Fnac Riviera ;
- Prix littéraire des Lycéens du Liban.

Cette énumération est édifiante.
Où sont donc passés les prix du Cercle des fats germano-pratins, celui des lecteurs de la semaine de Suzette en Gaspésie orientale, celui de la fondation des ortophonistes nains du pays de Galles ou le Prix de ce qui n'est plus à prendre ?

Bien sûr, il est facile de se moquer du caractère confidentiel de ces distinctions, mises en avant par l'éditeur pour que le nom soit bien côté.

Mais en tout cas, ce roman confirme selon moi, qu'on peut avoir beaucoup de prix et ne pas valoir grand chose.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Bien trop délicat, 24 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Format Kindle)
Ce petit livre m'a accompagné sur un week-end de voyages et fut un compagnon léger pour les heures d'attente en gare.

Son babillage creux et vain n'est pas désagréable, et fait passer le temps.

David Foenkinos a le sens de la formule, on ressent son amour des mots et les citations, dont il parsème ce court roman, en relève le niveau.

Mais, on pourrait aussi dire de lui qu'il aime se sentir écrire, comme on dirait d'un orateur trop prolixe qu'il aime s'écouter parler. Ses personnages sonnent creux. Ce sont des caricatures sans âme. On voit bien qu'ils ressentent quelque chose, parce que c'est écrit noir sur blanc, mais il est impossible d'y croire, de ressentir ne serait-ce qu'une once d'empathie pour ces êtres de papier.

Alors, oui, comme cela a été écrit dans nombre de commentaires voisins du mien, c'est facile à lire. Foenkinos évite le mélo-drame, en nous offrant un joli conte sur le retour à la vie. C'est léger et délicat... C'est tellement délicat que rien ne nous bouleverse, qu'on traverse ce livre sans en être changé, sans rien avoir ressenti.

Ce livre est comme un convive trop courtois et trop sage. Il en devient ennuyeux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


98 internautes sur 110 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Arnaque? 5 étoiles pour le marketting et 3 pour le texte!!!!, 14 août 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Poche)
Je me suis laissée avoir comme tout le monde par le bandeau accrocheur: "le roman aux 10 prix littéraires".

Après beaucoup de recherches, en voici la liste:
- Prix Conversation 'mai 2010 ;
- Prix des Dunes, mai 2010 ;
- Prix du 7ème Art (journées du livre et du vin), 2010 ;
- Prix des Ecrivains du Vent (Prix An Avel (dans le vent)) 2010 ;
- Prix des Lecteurs du Télégramme ;
- Prix Jean-Pierre Coudurier ;
- Prix Orange ;
- Prix Gaël Club ;
- Prix Fnac Riviera ;
- Prix littéraire des Lycéens du Liban 2011.
Personnellement, je ne connais aucun de ces prix...

La lecture est agréable, c'est un joli roman à lire en vacances, mais je ne pense pas qu'il mérite tout ce buzz...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 désolant, 20 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Poche)
Ah Foenkinos...Sa poésie faussement naïve, débile et creuse...Ses aphorismes gratuits dénués de pertinence ( "les Sophie ne travaillent jamais dans les agences de voyage". Ah bon ? )...Cette construction si "audacieuse" récit/listes diverses qui là encore frappent par leur inutilité, donnant l'illusion d'une intense complexité littéraire...
Quelle pitoyable arnaque ce roman. Faux, roublard, bidon. D'une prétention et d'une vanité crasses, se donnant l'air malin et sensible. Le pire, c'est que les ficelles sont grosses, gigantesques et à part des collégiennes un peu cruches, je ne vois pas quel adulte censé et appréciant un minumum la littérature peut se laisser berner. C'est l'un des rares livres dont la lecture m'a profondément agacé, énervé même quand je constate la ferveur autour de ce texte. Au risque de paraître méprisant, sa présence en tête des ventes, accompagnée des brillants travaux d'esprit de haut vol comme Musso ou Lévy, me laisse penser que le grand public a quand même, dans l'ensemble, des goûts de chiotte.
Le seul passage un peu inventif, dôté d'un minimum d'intêret, a néanmoins le bon goût de se trouver sur la quatrième de couverture, nous permettant l'économie de quelques euros et de deux ou trois heures de nunucherie artificielle et éprouvante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un excellent livre !, 24 avril 2011
Par 
B. Laurence "B.Laurence" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Poche)
Quel super moment ! Je n'avais jamais lu de livre de ce auteur jusqu'à "La délicatesse": à peine ce livre terminé, je viens de commander tout ce que j'ai trouvé de David FOENKINOS. Ce roman fait partie de la catégorie "roman commencé, roman dévoré" : j'ai été prise dans l'histoire dès les premiers chapitres. Enchainement de clins d'oeil, de touches d'humour, et de moments pleins de poésie, bref, livre qui se lit d'une traite ou presque si on a un peu de temps devant soit. Je le recommanderai autour de moi. Nathalie devient veuve très jeune, alors qu'elle croit qu'elle ne pourra plus jamais aimé comme elle a aimé François, Markus, jeune suédois pas du genre tombeur, débarque dans sa vie. Petit à petit on se met à croire que tout est possible ....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 question de sensibilité, 25 novembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Broché)
Si vous êtes un être délicat, sensible, ouvert et un brin joueur, vous ne pouvez qu'adorer ce livre !
L'humour est omniprésent, j'aime le développé des pensées de ces "héros" masculins/féminin et la description des conséquences du différentiel pensées/ actions.
Les êtres sont des mystères, et les alchimies des hasards d'ouverture et sensibilités ponctuelles ou récurrentes.
Cette citation présente dans l'ouvrage. "Il y a des gens formidables que l'on rencontre au mauvais moment. Et il y a des gens qui sont formidables parce qu'on les rencontre au bon moment".
Cela vous laisse une idée de la profondeur du roman sous son apparente légèreté que certains appellent "banalité".
Banalité de nos vies, qui vécurent avec "sensibilité" sont des trésors d'amour, d'humour et de tendresse.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 beaucoup de bruit pour rien, 29 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Poche)
Comme d'autres, j'ai fini par acheter ce roman qui faisait le top des ventes depuis plusieurs mois et dont l'adaptation au cinéma se profile...C'est un livre qui se lit facilement, certes. Le titre laisse présager une certaine finesse dans l'écriture, dans l'analyse des personnages ou dans le déroulé de l'action...promesse non tenue, malheureusement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un bonne lecture, 14 février 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : La délicatesse (Broché)
Nathalie a tout pour être heureuse, une belle maison, un super travail, un mari qui l’aime et pour qui elle a eu un coup de foudre. Mais celui-ci meurt dans un accident. Nathalie se retrouve alors en deuil avec un patron qui voudrait en faire sa maitresse, un travail dans lequel elle se noie pour oublier… et lors d’un moment de folie, d’égarement, elle embrasse Markus un collègue de travail qui ne l’aurait pas forcément attiré outre mesure par son physique banal, les choses vont complètement changer pour elle.

Nathalie est une jeune femme fragile et sensible, qui ne ressort par indemne de la mort de son mari mais elle est aussi courageuse, c’est une battante.
Chacun des personnages masculins, que ce soit François (son mari), Charles (son patron) et Markus (son collègue), croise le chemin de la jeune femme et lui font voir la vie d’une manière différente à chaque fois. Avec François, c’est le quotidien habituel, établi et qui leur plait, elle est calme, amoureuse, elle se laisse aller. Avec Charles, c’est l’égocentrisme, il est amoureux d’elle, fantasme sur elle et voudrait la mettre dans son lit, elle montre les crocs, elle se rebelle. Avec Markus, elle retrouve son âme d’enfant, elle se remet en question, elle réfléchit, a-t-elle droit de nouveau au bonheur ?…

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture qui m’a un peu rappelé du Mathias Malzieu (oui je suis accro à cet auteur). C’est simple, envoutant, chantant, léger, marrant parfois… Les chapitres sont courts et alternent avec des petites pauses parfois futiles mais qui font du bien comme une définition, une citation ou le nombre de paquet de Krisprolls vendu sur une année.
La structure comporte trois points de vue différents, celui de Nathalie, de Charles et de Markus. Celui du patron pourrait ne pas être essentiel mais il apporte de la frustration, de la jalousie…

Ce qu’on pourrait reprochait, un milieu un peu plat. Le début est entrainant avec la rencontre, le mariage, le décès… mais la partie avec Charles m’a un peu ennuyé, heureusement que Markus arrive vite.

C’est un roman qui fait passer un bon moment, pas un coup de cœur mais une lecture au soleil ou avec un chocolat chaud.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 228 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La délicatesse
La délicatesse de David Foenkinos
EUR 6,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit