undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

6
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Coffret kieslowski : trois couleurs
Format: DVDModifier
Prix:30,89 €+2,79 €expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un coffret où je n'ai vraiment aimé que deux films : Bleu et Rouge et pourtant je dois avouer que les trois interprètes féminines sont de valeurs égales...

BLEU
C'est le chagrin, le deuil, la révolte. La superbe Juliette Binoche qui nous apprend à renaître des douleurs...qui souffre sans mot dire, qui aime jusqu'à vouloir la mort après la perte des êtres aimés le mari, la fillette. Qui fuit sa vérité en détruisant le passé...Un passé qui la rattrape et qui lui donne une dernière claque salvatrice. Une découverte difficile qu'elle saura comprendre...
Juliette Binoche c'est la beauté, la douceur, la clarté. On ne peut que l'aimer Comme celui qui en silence, la protège en attendant d'attirer son regard.

BLANC
Long, filandreux , je m'y suis ennuyée...désolée, on ne peut tout aimer chez ce réalisateur passablement original. Mais cependant Julie Delpy est adorable.

ROUGE
C'est le bonheur, la colère, l'amitié et l'amour. Et là encore l'actrice crève l'écran...Irène Jacob. Elle se trouve essentiellement aux côtés de Jean Loup Trintignant. Cette confrontation d'une petite jeune femme apparemment fragile et d'un vieux juge qui se délecte des secrets de ses voisins, est surprenante. On est tout prêt de partager l'opinion de Valentine (Irène Jacob), on se prend au jeu du jugement...On réagit comme elle, on proteste puis on succombe à l'envie d'aider et d'être une amie de cet homme d'apparence sinistre. Un juge abdiquant la légalité mais sauvegardant l'essentiel : le respect de lui même. Cette petite Valentine qui se débat dans une relation frustrante trouvera chez ce vieux juge le soutien amical nécessaire à son équilibre.

Cette trilogie s'achève avec ROUGE qui offre le spectacle d'un sauvetage de quelques personnes. Parmi les rescapés de la catastrophe d'un ferry, seuls se trouvent les couples qui ont des chances de trouver l'amour et le bonheur. Et le vieux juge verse une larme de joie...

En passant par les US le coffret est moins cher ! et offre bien sûr la VF.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 septembre 2002
Qui a vu Irène Jacob dans "la double vie de Véronique" sera ravi de la retrouver dans "Rouge" telle une héroïne à la fois à l'écoute et dans une introspection tout en recherche et questionnement habité par un Jean-Louis Trintignant magistral. Qui aime la sensibilité de Juliette Binoche trouvera son "Bleu" au coeur du silence, de la réserve, des questions qui émanent de son visage. Qui préfère la diaphane Julie Deply se promènera dans "Blanc" avec ce manteau de neige, de lumière, de froideur...
3 couleurs et toutes la palette de sentiments, 3 couleurs et une recherche sans cesse sublimée par K. Kieslowski de cadres, de plans, de gestes, d'émotions.
3 couleurs qui dépassent bien plus que le "liberté, égalité, fraternité"... Des acteurs aux donts insoupçonnés, un réalisateur génial! Un des must pour votre collection de dvd!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un coffret où je n'ai vraiment aimé que deux films : Bleu et Rouge et pourtant je dois avouer que les trois interprètes féminines sont de valeurs égales...

BLEU
C'est le chagrin, le deuil, la révolte. La superbe Juliette Binoche qui nous apprend à renaître des douleurs...qui souffre sans mot dire, qui aime jusqu'à vouloir la mort après la perte des êtres aimés le mari, la fillette. Qui fuit sa vérité en détruisant le passé...Un passé qui la rattrape et qui lui donne une dernière claque salvatrice. Une découverte difficile qu'elle saura comprendre...
Juliette Binoche c'est la beauté, la douceur, la clarté. On ne peut que l'aimer Comme celui qui en silence, la protège en attendant d'attirer son regard.

BLANC
Long, filandreux , je m'y suis ennuyée...désolée, on ne peut tout aimer chez ce réalisateur passablement original. Mais cependant Julie Delpy est adorable.

ROUGE
C'est le bonheur, la colère, l'amitié et l'amour. Et là encore l'actrice crève l'écran...Irène Jacob. Elle se trouve essentiellement aux côtés de Jean Loup Trintignant. Cette confrontation d'une petite jeune femme apparemment fragile et d'un vieux juge qui se délecte des secrets de ses voisins, est surprenante. On est tout prêt de partager l'opinion de Valentine (Irène Jacob), on se prend au jeu du jugement...On réagit comme elle, on proteste puis on succombe à l'envie d'aider et d'être une amie de cet homme d'apparence sinistre. Un juge abdiquant la légalité mais sauvegardant l'essentiel : le respect de lui même. Cette petite Valentine qui se débat dans une relation frustrante trouvera chez ce vieux juge le soutien amical nécessaire à son équilibre.

Cette trilogie s'achève avec ROUGE qui offre le spectacle d'un sauvetage de quelques personnes. Parmi les rescapés de la catastrophe d'un ferry, seuls se trouvent les couples qui ont des chances de trouver l'amour et le bonheur. Et le vieux juge verse une larme de joie...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 octobre 2003
Le film Bleu est une démentie de la notion de liberté. La liberté, c'est d'être sans liaisons, mais le film montre que personne ne peut vivre sans se lier avec d'autres vies. L'entourage s'impose de plus en plus, et Julie ne le repousse pas. L'amour vainc, ce que nous entendons à la fin du film où "La foi, l'espérance et l'amour" du 1er Epitre aux Corinthiens est chanté par le choeur. Kieslowski dit qu'il croit à l'amour et qu'il a voulu souligner que l'amour est le plus grand. Nous le savons depuis 2000 ans, mais nous l'avons oublié parce que nous avons tant de choses à faíre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 18 mars 2013
Bleu - Blanc - Rouge. et plein de bonus :

New high-definition digital restorations (with 2.0 DTS-HD Master Audio soundtracks on the Blu-ray editions)
Three cinema lessons with director Krzysztof Kieślowski
New interviews with writer Krzysztof Piesiewicz, composer Zbigniew Preisner, and actors Julie Delpy, Irène Jacob, and Zbigniew Zamachowski
Selected-scene commentary featuring actor Juliette Binoche
New video essays on Blue, White, and Red by film writers Annette Insdorf, Tony Rayns, and Dennis Lim
Full-length 1995 documentary featuring Kieślowski
Three Kieślowski’s short films—The Tram (1966), Seven Women of Different Ages (1978), and Talking Heads (1980)—plus the short film The Face, starring Kieślowski
Interview programs on Kieślowski’s life and work, featuring film critic Geoff Andrew, Binoche, filmmaker Agnieszka Holland, cinematographer Sławomir Idziak, Insdorf, Jacob, producer Marin Karmitz and editor Jacques Witta
Behind-the-scenes programs for White and Red, and a 1994 short documentary on Red’s world premiere
Original theatrical trailers
New and improved English subtitle translations
PLUS: A booklet featuring essays by film critics Colin MacCabe, Nick James, Stuart Klawans, and Georgina Evans; an excerpt from Kieślowski on Kieślowski; and reprinted interviews with cinematographers Idziak, Edward Klosinski, and Piotr Sobocinski
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 juillet 2013
très belle trilogie cinématographique, scénarios intelligents et artistes inspirés, surtout les actrices; à voir et revoir comme tous les classiques..
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Trois couleurs : rouge
Trois couleurs : rouge de Irène Jacob (DVD - 2008)
EUR 19,67

Trois couleurs : Bleu
Trois couleurs : Bleu de Juliette Binoche (DVD - 2008)
EUR 13,00

Trois couleurs - blanc
Trois couleurs - blanc de Zbigniew Zamachowski (DVD - 2008)
EUR 11,89