undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles15
4,1 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:11,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 octobre 2012
Le livre est très agréable et surtout très visuel à tel point qu'on peut le voir comme une véritable "bible" pour série télé.
Tout y est : les personnages caractérisés ( le jeune inspecteur, la jeune rebelle, etc), leurs petites manies des uns et des autres (le gramophone de Mado), les lieux récurrents (le bureau du 36, l'épicerie, le sommier de Mégot)... Une chaine pourrait s'y intéresser les yeux fermés, le travail est mâché...
Sinon, l'intrigue est intéressante bien qu'une peu expédiée sur la fin.
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2010
Dévoré en deux soirs. Le genre d'histoire attachante même si les caractères des personnages sont trop caricaturaux. Mais comme à son habitude G. Prévost nous régale d'une histoire dans la Grande.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2012
Le jeune inspecteur François Claudius Simon, est un ancien poilu qui rejoint en 1919 le 36 quai des orfèvres. Sa première enquête le ménera sur les traces d'un dangereux assassin qui mutile atrocement le visage de ses victimes...
L'intéressant contexte historique de cette France de l'après-guerre (la première s'entend) est fidélement restitué. Guillaume PREVOST a, en effet, réalisé un énorme travail de documentation. De ce fait, "LA VALSE DES GUEULES CASSEES" insiste sur les séquelles de la Grande Guerre et la pénurie qui persiste, évoque les débuts de la police scientifique, revient sur l'affaire Landru et rappelle les luttes syndicales et socialistes.
Cependant, ce roman policier, pourtant agréable à lire, manque singulièrement de rebondissements et le dénouement trop abrupt de l'intrigue ne m'a absolument pas convaincu. Dommage. J'espère que la suite "le bal de l'équarisseur" sera plus réussi.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Guillaume Prévost, déjà auteur de quelques romans historiques sur des périodes variées, arrive sur le sujet de la Première Guerre Mondiale avec ce livre au titre prometteur et assez excitant pour tout amateur de cette période. Après les réussites de Thierry Bourcy (et de son enquêteur Célestin Louise) et de Patrick Pécherot ("Tranchecaille"), il pouvait être risqué de présenter ENCORE un ex-soldat reconverti en policier au sein de la nouvelle Brigade Criminelle parisienne. Pourtant, l'auteur s'en sort au final plutôt bien en nous proposant un livre riche en détails et en émotions, aux ressorts inattendus, le tout saupoudré d'un humour assez réussi (ce qui est souvent "casse-gueule" (pardon !) dans ce type de roman).

En effet, après quelques pages légèrement soporifiques pour installer l'action et le héros (François Simon), Guillaume Prévost entre en plein dans l'enquête dont la Brigade Criminelle est chargée de retrouver les coupables. Le tueur (ou les ?) a pour particularité de tuer des hommes en leur défigurant le visage, tels des "gueules cassés", ces malheureux soldats qui rentraient du front de la Première Guerre Mondiale avec leur faciès en lambeaux. Va alors suivre une enquête alambiquée, doublée d'une histoire d'amour compliquée pour notre nouvel inspecteur. De tout ça, rien de bien novateur (quoique l'idée du style de meurtre soit originale), mais l'auteur nous narre son histoire avec un réel talent.

Et, de ce fait, même si l'histoire n'est pas neuve, elle n'en est pas moins palpitante. Le lecteur suit avec un intérêt accru les pérégrinations du héros et le livre se révèle rapidement assez addictif. Les moments de calme se marient parfaitement avec les moments plus "énervés" et la lecture gagne en puissance au fur et à mesure. Reste une conclusion, le soubresaut final, un brin téléphoné, ce qui ternit légèrement l'avis sur ce bon roman. Mais il ne s'agit-là que d'une moindre déception et le lecteur est ravi d'apprendre que l'enquêteur François Simon est déjà prêt pour de nouvelles aventures (voir "Le Bal de l'équarrisseur").
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2011
Le dyptique - La valse des gueules cassées / Le bal des équarisseurs - est une oeuvre convaincante et réussie révélant le talent de l'auteur dans ce genre littéraire.
Dans ce roman d'enquêtes parfaitement maîtrisé et captivant, l'auteur échafaude une intrigue classique, réaliste dans la France de 1919, celle du président du conseil Clémenceau, à l'orée de la signature du Traité de Versailles.
Guillaume Prévost est de ces écrivains qui savent susciter, dans le cadre d'une enquête policière, un intérêt pédagogique pour une époque ciblée en "vulgarisant" quelques connaissances ancrées, ici, dans le contexte historique de l'après-guerre (ornières diplomatiques, tensions politiques intérieures, revendications socialistes, grèves brisées, traumatismes de la guerre illustrés notamment par le Val de Grâce et ses gueules cassées, affaire Landru, opposition entre la police judiciaire et les mobilards de la Sûreté...). L'auteur introduit dans cet environnement brasillant un inspecteur de police, François-Claudius Simon, affecté à la Judiciaire au quai des orfèvres. Son passé de soldat façonne une personnalité attachante et réservée, confrontée d'emblée à une enquête retorse où les chausse-trappes préservent un suspense permanent jusqu'au dénouement final.

Guillaume Prévost a réussi le tour de force de conjuguer les caractères d'un tome introducteur (présentation du contexte historique, du protagoniste policier et de ses comparses) et ceux d'une intrigue bien ficelée, servie par une narration soignée et fluide.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 septembre 2012
Dans ce premier tome des aventures de François-Claudius, G. Prévost nous entraîne dans ce début de siècle (XXeme) dans cette France d'après-guerre.
La "der des der" a vomi son cortège de gueules cassées, d'êtres démolis tans à l'extérieur qu'à intérieur (1er temps de la valse).
Paris découvre les balbutiements de la police scientifique et nous, les guinguettes, les petits métiers oubliés et cette atmosphère d'émulation artistique avec ses peintres maudits (2eme temps).
Enfin, et voilà notre 3eme temps de cette valse, l'intrigue qui démarre par un meurtre.

Un ouvrage de G. Prévost réussi qui satisfera les amateurs des "Brigades du Tigre" et de cette période de notre histoire.
Et autant le dire ici, le 2eme tome "Le bal de l'équarrisseur" est de la même veine.

Bonne lecture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un livre sur l'après guerre, l'histoire de deux soldats revenus du front avec pour l'un la figure explosée par un obus. Une histoire bouleversante, des hommes qui reviennent démolis par cette guerre et qui vont essayer de trouver le moyen de se sortir du désœuvrement en se vengeant de celui qui leur a tout prix. On ne peut rien dire de plus sinon on dévoile trop du récit. En tout cas les personnages sont des écorchés vifs et la narration est formidable. Ayant des à priori sur les livres "de guerre" je précise bien ici qu'il ne s'agit pas d'un récit de guerre mais d'un récit des conséquences pour 2 hommes et des familles de cette après guerre!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2014
Quand je dis historique, c'est le contexte qui est historique. C'est un style très agréable à lire, simple, rapide, pour autant l'intrigue est bien amenée. On ne découvre la vérité qu'en dernier chapitre. Sur le contexte historique, les descriptions ne sont pas trop "lourdes" ni longue pour ne pas ennuyer le néophyte ni pour "sortir" de l'intrigue. Pour ceux qui ont lu "le juge Ti", je retrouve un peu de cette écriture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2013
Une bonne série Grands détectives se doit d'avoir un premier tome fondateur : une époque intéressante (l'entre-deux-guerres ici), un héros attachant avec assez de mystère pour qu'on veuille connaître la suite de ses aventures, de bons personnages secondaires, une intrigue policière qui tient ses promesses. Contrat rempli !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2013
J'adore par ordre :
- le policier;
- le lieu;
- l'atmosphère;
- l'histoire...

Encore, M. Prévost. J'attends des nouvelles de François-Claudius avec impatience.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
11,99 €
11,99 €