undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:9,68 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Joseph Haydn/Concertos pour violoncelle/M.Rostropovich/Academy St Martin.Fields
Les musicologues ont longtemps doutés de l’authenticité de ces deux concertos quant à leur auteur. Ce n’est que dans les années 60 que la preuve fut apportée en découvrant les preuves au musée de Prague sous forme de copies.
Le Concerto N° 1 fut composé vers 1765 et joué pour la première fois en 1962 au festival de Prague.
Le Concerto N°2 fut composé en 1783. Le manuscrit autographe qui se trouve à la bibliothèque de Vienne en Autriche ne fut découvert qu’en 1954 !
Voilà pour l’historique.
Ces deux compositions font partie des indispensables de toute musicothèque.
De plus le talent de Rostropovich qui fait littéralement rugir son instrument sous son archet apporte une puissance inouïe notamment au concerto N°1. Écoutez ensuite le somptueux adagio de ce même concerto qui vous transporte et vous fait frissonner.
Le N°2 n’a rien à envier au N°1 : il est éclatant de lumière et de douceur. Un chef d’œuvre.
À signaler que l‘interprétation de Mari Fujiwara accompagnée par le Netherlands Chamber Orchestra, chez Denon, est très belle également. Enfin celle de Christine Walevska accompagnée de English Chamber Orchestra, chez Philips, est aussi très intéressante.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 20 juillet 2013
Joseph Haydn n'a bien évidemment pas connu Mstislav Rostropovich. Pourtant, à l'écoute de cet enregistrement légendaire, on a l'impression que les deux concertos du maître autrichien -artisan du classicisme viennois- ont été écrits pour le soliste russe; ce dernier y déploie tout son art : une technique sans faille au service d'une prodigieuse musicalité.
Pour cette brillante prestation captée en 1975 aux studios Abbey Road de Londres, le maître est accompagné par l'un des meilleurs orchestres de chambre de la planète, l'Academy of St Martin-in-the-Fields. La conjonction de facteurs exceptionnels fait de cette réédition un must, une performance qui semble insurpassable !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2014
Comme très souvent, Rostropovitch est ici desservi par un instrument au son beaucoup trop boisé, et on aimerait parfois qu'à la place de son énergie coutumière, il laisse davantage chanter la musique, qui ne demande que cela dans ces deux magnifiques pièces.

Le Tempo du 3eme mvt du concerto en do bien trop rapide, alors OK OK on sait que Rostro est un virtuose, mais on attendait quand même quelque chose de moins caricatural.

L'orchestre est en revanche très convenable.

Au total, j'ai déjà entendu des interprétations beaucoup plus mémorables, beaucoup plus nuancées.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus