undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: DVD|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Remarquable film de gangsters que ce "Kansas City Confidential" mis en scène par Phil Karson. Ce film à petit budget (il passe souvent pour être un film de série B... mais quand on voit autant de films à petits budget avec autant de résultats fascinants - pensez donc aux films d'Anthony Mann ou encore à ceux de Joseph H. Lewis - l'on se dit que l'on aurait tort de passer à côté... Parce que franchement, les surprises ne manquent pas ici.. "Kansas City Confidential" (le titre français est "Le Quatrième Homme") est sorti en salles en 1952 et s'inscrit parfois dans la veine du film noir (Criss Cross). Bien au dessus de quelques films du genre, à une époque où le genre justement commençait à s'essouffler, Kansas City Confidential annonce quelques polars et films de casse des années 70 (comment ne pas songer à Guet Apens de Sam Pekinpah?). Réalisation tirée au cordeau, intrigue sulfureuse, aucun temps mort, tout semble indiquer que nous tenons là un petit joyau.

Un ex-flic (Timothy Foster interprété par Preston S. Foster) s'est lancé dans le trafic, le vol, et prépare minutieusement un hold-up dans une banque. Empêtré jusqu'au cou dans cette machination, il continue ses exactions, poussé à bout par un réseau dont il ne maîtrise pas l'ampleur... Le cadre est bien entendu urbain (Kansas City), et l'intrigue ne manque pas de piquant. Devant recruter trois brigands (parmi lesquels figure le talentueux Lee Van Cleef, que l'on retrouvera dans l'admirable The Big Combo de Joseph H. Lewis), le flic retraité est l'archétype même de l'anti-héros, paré à aller jusqu'au bout de son destin. John Payne (acteur remarquable que j'avais découvert dans quelques films d'Allan Dwann) joue le rôle du citoyen sans reproche qui sera accusé à tort. Pas de femme fatale dans ce film culte, mais une bonne poignée d'acteurs jouant avec conviction. La remastérisation est nickelle. Pas de Bonus. Seulement la version originale sous titrée en français. A ne pas manquer.
11 commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne m'étendrai pas sur la référence tapageuse à Quentin Tarentino au dos du dvd et plus précisément à son Reservoir Dog tant l'on sait ce dernier enclin à énumérer les (nombreuses) sources d'inspiration que constituent pour sa filmographie certaines œuvres du passé, des plus cultes au plus oubliées. J'ai simplement apprécié ce Kansas city confidential daté de 1952 pour ce qu'il était : à savoir un formidable film noir signé du roi de la série B, Phil Karlson (1908-1985) dont l'univers cinématographique se définit par une violence frontale à laquelle fait directement écho le physique inquiétant voire patibulaire de ses protagonistes ( ici il prend les traits de Neville Brand, Lee Van Cleef et Jack Elam ). Le futur réalisateur d'un grand nombre d'épisodes de la série des Incorruptibles bénéficie, pour cet opus, d'un scénario imparable signé George Bruce et Harry Essex qui, sous couvert de la thématique du faux coupable, explore la question de l'identité et de l'anonymat : accusé à tort d'avoir participé à un juteux braquage à Kansas City, un livreur de fleurs (le laconiquement impeccable John Payne) décide de retrouver les vrais coupables qu'il traque jusqu'au Mexique. Problème et pas des moindres: aucun de ces derniers ne connait l'identité de ses complices (un masque leur dissimulait le visage lors de l'opération) pas plus que celle de l'orchestrateur de cette trouble affaire qui leur a fixé rendez-vous dans un hôtel peuplé de touristes friands de pêche...Rondement mené et non exempt d'humour dans ses dialogues, la forme de ce quatrième homme, tourné pour sa plus grande partie en studio, colle impeccablement à son fond -celui d'un questionnement quasi paranoïaque sur la véritable nature de ce (ceux) qui nous entoure(nt). Présenté dans une magnifique copie (1.33-4/3) ce Kansas city Confidential proposé en vf ou vost gagnerait à ne pas rester plus longtemps confidentiel !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 21 janvier 2012
"Le Quatrième homme" ("Kansas City Confidential" en V.O.) est une série B de 1952, d'une durée de 99 minutes, réalisée (et scénarisée) par Phil Karlson, qui a surtout tourné dans les années 40 et 50.

Lorsque le film commence, un homme (Tim Foster, interprété par Preston Foster) prépare minutieusement le hold-up d'une banque. Chronomètre en main, il note consciencieusement, jour après jour, les heures d'arrivée et de départ du fourgon de transport de fonds et d'une camionnette de fleuriste (dont la boutique est située à côté de celle de la banque) qui arrive toujours un peu avant le fourgon.
Pour mener son projet à bien, il va s'entourer de malfrats sur la brèche et qui souhaitent se refaire : Pete Harris (interprété par Jack Elam, connu pour ces rôles de méchants dans plusieurs westerns), Tony Romano (interprété par Lee Van Cleef, dont c'est le troisième film) et Boyd Kane (interprété par Neville Brand).
Précautionneux à l'extrême, Foster ne leur révèle pas son identité et exige d'eux qu'ils portent un masque à chaque rencontre, afin qu'aucun ne puisse ni reconnaître ni dénoncer ses complices si jamais les choses devaient mal tourner.
Ils utilisent une copie conforme de la camionnette du fleuriste comme véhicule et leur coup réussit. Le chef de la bande leur ordonne ensuite de se mettre au vert à l'étranger. Les quatre hommes procèderont au partage une fois la pression retombée.
La police de Kansas City se met immédiatement à la recherche de la camionnette de fleuriste et arrête le livreur du magasin situé à côté de la banque, Joe Rolfe (interprété par John Payne).
Rolfe, héros de la Guerre du Pacifique, est jeté en prison et passé à tabac par les policiers de Kansas City avant d'être relâché. Furieux, souhaitant laver son nom, il décide de retrouver les coupables lui-même. Son enquête va le mener au Mexique...

"Kansas City Confidential" est une excellente série B, à la mise en scène classique mais nerveuse, sans temps mort, avec de nombreux rebondissements, de très bons acteurs et des moments où la tension est parfois palpable. Un film très rythmé avec lequel il est impossible de s'ennuyer.
Par contre, je ne qualifierais pas "Kansas City Confidential" de film noir, la plupart des ingrédients n'y étant pas.
À noter que Quentin Tarantino s'est inspiré de "Kansas City Confidential" pour le scénario de "Reservoir Dogs" (Reservoir Dogs [Blu-ray]).
Chaudement recommandé !
22 commentaires|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2013
Rien à voir avec "le troisième homme". Je ne le voulais pas en croyant à un pastiche. C'est un film parfait, avec un scénario simple et ingénieux, qui enferme ses personnages dans un filet si inextricable, que c'est, à mon avis, le suspense le plus haletant qui soit. On n'imagine vraiment pas comment les "bons" de l'histoire vont pouvoir s'échapper du filet, et, pourtant, le mot de la fin, le seul possible, arrive comme une évidence et une délivrance. Très beau film, interprétation remarquable. Du grand cinéma, du début à la fin. Un cadeau pour tous, à faire pour Noël !!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)