Commentaires en ligne 


31 évaluations
5 étoiles:
 (17)
4 étoiles:
 (7)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef-d'oeuvre du genre !!
"La nuit nous appartient" (2007) est le troisième film de James Gray, après les excellents "Little Odessa" (1995) et "The Yards" (2000).
Signalons que "We Own The Night", le titre en V.O., est la devise de la police de New York, présente sur l'écusson.
Disons-le d'emblée, ce film est un immense polar, le type de film qu'on...
Publié le 16 juillet 2009 par fifi59

versus
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 bon polar mais qualité HD moyenne
Entre polar et film noir, ce film au casting prestigieux a plus d'une qualité à offrir au spectateur. Sur une trame assez classique, le réalisateur nous offre quelques très bons moments de cinéma avec la traque finale (même si l'action policière semble particulièrement décousue et peu organisée), la poursuite...
Publié le 26 janvier 2012 par Ditchovitch


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef-d'oeuvre du genre !!, 16 juillet 2009
Par 
fifi59 - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit nous appartient (Edition Collector, double DVD) [Édition Collector] (DVD)
"La nuit nous appartient" (2007) est le troisième film de James Gray, après les excellents "Little Odessa" (1995) et "The Yards" (2000).
Signalons que "We Own The Night", le titre en V.O., est la devise de la police de New York, présente sur l'écusson.
Disons-le d'emblée, ce film est un immense polar, le type de film qu'on savoure et qui, lorsqu'il est fini, laisse le sentiment d'avoir vu un film majeur du genre.
Nous assistons à la confrontation entre la police new-yorkaise et la mafia russe, à la fin des années 80.
Joseph (Mark Wahlberg) et son père Burt (Robert Duval) sont des membres importants de la police. Bobby (Joaquin Phoenix) est l'autre fils de Burt, il est gérant d'une boite de nuit très branchée, appartenant à une famille russe. Il veut réussir et n'a rien dit de sa famille, estimant que cela pourrait lui être préjudiciable. Sa petite amie, Amada (Eva Mendès) est la seule au courant. Mais la violence étant de plus en plus présente et sa famille étant menacée, Bobby, malgré les tensions existantes entre eux, va devoir réagir...et agir !
La perfection existe-elle dans le cinéma ? Pour moi, oui, et ce film en est un exemple frappant. La distribution est éclatante, les acteurs crèvent l'écran, Joaquin Phoenix en tête; la mise en scène est de très haut niveau, inspirée, rendant le film intense et réaliste...ça respire l'authenticité !
Violence, action, émotion, amour, drame, amitié, tous ces éléments sont présents dans ce film, efficace de bout en bout, qui tient en haleine jusqu'à la dernière seconde !
A film exceptionnel, édition exceptionnelle, contenant un double DVD et un CD.
Le premier DVD, labélisé THX, propose une image superbe et un son au diapason. On a droit en bonus à un commentaire audio de James Gray et un résumé du film par les bonimenteurs, qui pourra paraître amusant, sympathique ou gonflant (pour ma part...bof !!).
Sur le second DVD, les coulisses du tournage sont dévoilées, à travers un passionnant documentaire de 55', un module concernant les poursuites et les cascades et un autre, notamment, sur les costumes et les décors. On a ensuite un entretien avec le réalisateur, quelques interviews, un document sur le cinéma policier américain des années 70, et pour finir, des photos, des bandes-annonces et une partie DVD-Rom.
Enfin, on a le CD de la musique du film, avec des morceaux instrumentaux sombres, et des titres chantés sur lesquels on retrouve, entre autres, David Bowie et Blondie.
"La Nuit Nous Appartient" (et cette édition en l'occurrence) est donc un film indispensable pour tous ceux qui apprécient le genre !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le plus sombre joyau du film noir de ces dix dernières années, 5 mai 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit nous appartient (Edition Collector, double DVD) [Édition Collector] (DVD)
James Gray nous avait donné "The Yards", sublime ballade sombre et cruelle parmi les voyous en quète de rédemption. Aujourd'hui, "La nuit nous appartient" apporte sa pierre à l'édifice du film noir. Sublime joyau, brûlant et glacial à la fois, méandres des comportements humains, fragilité des sentiments, meurtrissures de l'enfance, fratrie chamboulée et brisée, le film de James Gray est un bonheur de tous les instants qui met très haut la barre pour les cinéastes de demain. Techniquement renversant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon film !, 9 juin 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit nous appartient (Edition Collector, double DVD) [Édition Collector] (DVD)
C'est un très bon polar, avec une histoire assez simple : d'un coté un mec, Joaquin Phoenix, fils "indigne" qui dirige des boites de nuit, trempe dans la drogue et la mafia, de l'autre son frère et son père, tous deux policiers exemplaires, fiertés du commissariat dont ils font partie. Bien évidemment les relations entre ces trois hommes sont très compliquées, voire abjectes, jusqu'au jour ou ... Je ne vais pas vous révéler l'histoire mais c est un film ou on ne s ennuie pas, il y a de l'action (mais pas trop et surtout pas que!), des scènes très bien filmées on se plonge dans l'ambiance, qui évolue au cours du scénario. Au début c'est très sex, drogue et rock, puis on plonge dans le policier plus classique. Enfin, je vous conseille ce film ! A voir !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 James Gray est le maître du film noir, 7 juin 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit nous appartient (DVD)
James Gray termine avec ce film son triptyque sur la famille et la pègre. Son premier opus LITTLE ODESSA décrivait le retour d'un tueur dans sa famille avec Tim Roth dans le rôle titre. Le second The YARDS traite de la délicate sortie de prison d'un homme rattrapé par sa famille mafieuse. Les trois films explorent la difficulté d'exister au sein du groupe intime qu'est la famille lorsque la voie qui est choisie par un de ses membres est à l'opposé des valeurs qu'elle véhicule. Cette confrontation radicale et violente entrechoque les individus pour mieux les élever où les détruire. La construction du récit est similaire sur les trois films : il faut atteindre le point de non retour - la mort - pour changer la voie du personnage principal. La nuit nous appartient est le plus abouti des trois. C'est une tragédie au sens classique du terme basée sur le code de l'honneur. Les personnages n'ont d'autre choix que de suivre la voie qui leur est tracée. La réalisation englobe ces trajectoires croisées et tisse sa toile pour les emprisonner. Les destins sont inéluctables. La photographie essentiellement nocturne jusqu'au revirement de Phoenix, laisse place ensuite à la lumière. Mais l'accession à cette lumière passe par le déluge, la poursuite en voiture, le point d'orgue du film.
L'interprétation est excellente, mention spéciale à Joaquin Phoenix pour la subtilité et de son jeu et la transformation qu'il laisse paraître des fissurations progressives de son personnage. Phoenix et Whalberg faisait déjà partie du précédent. Robert Duvall est toujours aussi impeccable. Quant à Eva Mendes, elle est l'atout charme du film mais donne de la consistance à son personnage.
L'édition DVD est magnifique (normal chez Wild Side).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un film d'une trés grande qualité, 4 juin 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit nous appartient (DVD)
James Gray, a qui l'on doit « The Yards » ou « Little Odessa», réalise ici un excellent polar avec des acteurs confirmés dont le talent n'est plus à prouver: Mark Wahlberg, Robert Duval et surtout Joaquin Phoenix ; jeu parfait, classe, justesse et forte présence.
L'histoire nous dépeint un NY crasseux quadrillé par une mafia russe ultra violente et sans scrupule qui manipule un Joaquin Phoenix écartelé entre son ambition personnelle dans le milieu peu fréquentable de la nuit et sa collaboration auprès de la police emmené par son père et son frère. La réalisation est parfaite, les scènes d'actions terrifiantes et Gray nous tiens sous tension pendant les deux heures que dure le film.
Un des meilleurs films de l'année 2007.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 bon polar mais qualité HD moyenne, 26 janvier 2012
Par 
Ditchovitch "Ditchovitch" (Belgique) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Nuit nous appartient [Blu-ray] (Blu-ray)
Entre polar et film noir, ce film au casting prestigieux a plus d'une qualité à offrir au spectateur. Sur une trame assez classique, le réalisateur nous offre quelques très bons moments de cinéma avec la traque finale (même si l'action policière semble particulièrement décousue et peu organisée), la poursuite en voiture sous la pluie ponctuée du meurtre du commandant de la police suivie depuis la voiture de J Phoenix et surtout des effets sonores également enregistrés comme de l'intérieur de la même voiture. C'est une très bonne idée qui prend le contre-pied d'une bande tonitruante habituellement d'usage dans ce type d'action mais au contraire étouffée, très réaliste et singulière. Et puis il y a la visite très tendue de l'immeuble de production de stups. Un bon film.
Apport HD : Malheureusement, l'impact HD est trop souvent mis en réserve sur la majorité des plans du film. Cela manque de piqué et de définition. La photographie qui tire vers les teintes chaudes jaune et ocre n'aide en rien et bride la définition. C'est un peu mou pour de la HD. Non pas que l'image soit mauvaise loin de là car le tout est bien découpé mais on est assez loin des capacités du support. La HD pourra tout de même s'exprimer au détour de quelques plans éclairés d'une pleine lumière ou en lumière tirant davantage sur le bleu mais dans l'ensemble, c'est trop peu. Grain mesuré et noirs assez profonds. Un bon encodage mais une définition trop douce qui s'apparente la plupart du temps à un très bon DVD. Son très bien encodé en DTS HD en VO et VF avec une superbe spacialisation des effets sonores sur la traque finale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très bon film !, 9 juin 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit nous appartient (DVD)
C'est un très bon polar, avec une histoire assez simple : d'un coté un mec, Joaquin Phoenix, fils "indigne" qui dirige des boites de nuit, trempe dans la drogue et la mafia, de l'autre son frère et son père, tous deux policiers exemplaires, fiertés du commissariat dont ils font partie. Bien évidemment les relations entre ces trois hommes sont très compliquées, voire abjectes, jusqu'au jour ou ... Je ne vais pas vous révéler l'histoire mais c est un film ou on ne s ennuie pas, il y a de l'action (mais pas trop et surtout pas que!), des scènes très bien filmées on se plonge dans l'ambiance, qui évolue au cours du scénario. Au début c'est très sex, drogue et rock, puis on plonge dans le policier plus classique. Enfin, je vous conseille ce film ! A voir !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Choisir son camp, choisir sa famille, 4 juin 2014
Par 
Semper Victor "FB" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Nuit nous appartient (DVD)
« La nuit nous appartient » est avant tout une histoire de famille, dans l'univers sombre du monde de la nuit des quartiers chauds de Brooklyn à la fin des années 1980. James Gray, avec le savoir-faire qu'on lui connait, met en scène Bobby (Joaquin Phoenix), un gérant de la grande boîte de nuit Caribe. Joaquin travaille pour le compte d'un riche fourreur russe dont les affaires semblent douteuses, propriétaire des lieux. Bobby est issu d'une famille d'origine polonaise. Son père Burt (Robert Duvall) et son frère Joseph (Mark Wahlberg) sont tous les deux des héros de la police de New-York. Alors que Jospeh veut mener une opération de grande envergure contre la maffia russe qui cherche à prendre le contrôle du marché de la drogue, Bobby va devoir, quoi qu'il en dise, choisir son camp...

La photo crépusculaire du film, le contraste entre le milieu de la nuit (les boîtes, les filles, la drogue, les salles de jeu) et le monde rigoriste de la police New-Yorkaise dominent un film de genre abouti et maîtrisé de bout en bout par James Gray, qui connait le quartier de Brighton Beach, où se situe l'action, jusqu'au bout des ongles. La relation au père est un des autres piliers de l'intrigue. Bobby est partagé entre son admiration envers son père, tout en étant jaloux de son frère Joseph qui fait figure de fils modèle, et ses liens de travail avec Marat Buzhayev. Il doit tout à ce dernier, qui le reçoit à sa table et le considère également comme un fils. Ecrasé par l'image héroïque de son frère et de son père, Bobby cherche la voix qui lui permet d'exister par lui-même, de prouver sa valeur aux yeux de la seule personne qui semble l'admire pour ce qu'il est vraiment : sa petite amie portoricaine Amada (Eva Mendes).

« La nuit nous appartient » cultive la mystique de la Police New-Yorkaise en uniforme et l'image d'une Amérique ou chacun doit choisir sa famille, son clan, son avenir en fonction de la fidélité à ses origines et ses valeurs. Bobby, qui vit et travaille en préservant son anonymat (personne ne sait qui est son père), tente de transgresser ces règles jusqu'à l'heure du choix, que l'on sent approcher de manière dramatique tout au long du film.

La bande son nous replonge, dans les scènes de boîte de nuit, dans l'ambiance festive et explosive des années 80 (Frankies Goes to Hollywood, The Clash, Blondie ou Kid Creole and the Coconuts) ou accompagne de manière très sombre des scènes d'anthologie comme celle de la poursuite en voiture sous des trombes d'eaux ou de la chasse à l'homme dans les roseaux. Ces deux scènes sont d'ailleurs particulièrement révélatrices d'un film dont les héros doivent agir dans un univers sans autre visibilité que celle de la fidélité comme valeur suprême. « La nuit nous appartient » est pour toutes ces raisons un chef d'aeuvre de plus à mettre à l'actif de son réalisateur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le Noir selon Gray, 25 août 2012
Par 
Gwen - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (COMMENTATEUR N° 1)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : We Own the Night [Import USA Zone 1] (DVD)
Hollywood n'est pas avare en bons polars, mais en voilà un qui tutoie vraiment les cimes du genre et place James Gray parmi les grands de sa génération. Son titre, à lui seul, contient mille promesses de noirceur et de sensualité et dès la première scène on comprend que toutes ces promesses seront tenues haut la main... Ah, cette scène d'ouverture, mes amis, quel intense moment de cinéma! Comment ne pas ronronner de plaisir en voyant la pulpeuse Eva Mendes, tous charmes dehors, se tortiller langoureusement sous les caresses intimes de Joaquin Phoenix? Rien de tel pour accrocher d'emblée l'attention du spectateur et vous poser un climat... Quant à la suite, c'est du petit lait... L'histoire se déroule dans les années 80. Seul rejeton réfractaire d'une famille de flics, Bobby dirige un night-club new-yorkais fréquenté par un caïd russe. Or la police a décidé de faire le ménage dans la ville en commençant par le susdit caïd. Du coup, Bobby se retrouve malgré lui au coeur d'une guerre de la drogue dans laquelle il ne veut pas choisir son camp. Mais peut-on vraiment rester neutre dans de telles circonstances?

Que nous voilà, me direz-vous, en terrain connu et même archi-connu! Eh bien, c'est vrai qu'ainsi pitché ce film peut paraître anodin, et pourtant quelle merveille d'intelligence et de subtilité! Même si quelques scènes d'action émaillent l'intrigue, c'est d'abord et surtout l'évolution psychologique des personnages qui en fait tout l'intérêt, à commencer par celle de Bobby dont la trajectoire émotionnelle a des accents de tragédie grecque. Au fil des scènes, insensiblement, celui-ci se métamorphose sous nos yeux avec une finesse qui doit autant à la qualité du scénario qu'au talent de Joaquin Phoenix... Ah, quel acteur de rêve, celui-là! Avec sa belle gueule ténébreuse, il me rappelle le jeune Pacino, celui des années 70. Il émane de lui la même fièvre, le même charisme, on sent couver dans ses prunelles sombres le même intense feu intérieur. Pour moi, c'est clair, ce gars-là est au comédien lambda ce que le bolide de luxe est à la vieille guimbarde. Alors quand de surcroît il est entouré, comme c'est le cas ici, d'un casting aux petits oignons, bonjour les étincelles!

Ce splendide polar est tout bonnement un sans-faute. Il vous envoûte de bout en bout et continue de vous habiter bien après le générique de fin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pour moi, le grand film américain de 2007, 2 mai 2008
Par 
Pierodekraon (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La nuit nous appartient (DVD)
Un casting très riche, avec des acteurs au top.
Une mise en scène très léchée
Un scénario crédible sur la mafia russe évitant les écueils habituels
Un rythme bien tenu qui se tend à mesure que le film avance
Bref, un grand moment de bonheur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Nuit nous appartient
La Nuit nous appartient de James Gray (DVD - 2012)
EUR 12,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit