undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

7
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Les Frissons de l'angoisse [Édition Collector - Version Intégrale]
Format: DVDModifier
Prix:22,48 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 26 septembre 2010
Voilà de l'épouvante, de la vraie. La musique d'abord, des Goblin, lancinante, glauque, accaparente, qui nous laisse souffler juste pour mieux nous angoisser de nouveau. L'histoire ensuite, puisée dans nos cauchemars les plus vils, nos démons les plus fous. La première prise annonce la couleur : une ombre plante son couteau avec force, un enfant regarde et récupère le couteau plein de sang. Point. Le générique commence.
Un congrés débute et une célèbre parapsychologue accuse quelqu'un de meurtres. Celle-ci mourra quelques heures plus tard, presque devant les yeux de son voisin, Marcus. Celui-ci monte en espérant pouvoir l'aider, mais la scéne qu'il trouve est horrible. Il décide de mener l'enquête, aidée d'une journaliste et les cadavres s'amoncellent derriére Marcus. Tout le ramène à une maison, qu'on dit hantée, mais qui cache de terribles secrets. Pourquoi le tueur laisse-t'il Marcus tranquille alors que l'hécatombe se poursuit derrière lui ? Pourquoi tous ces meurtres ? Nous assistons impuissants à des scénes d'une grande violence, celle du camion vers la fin est particulièrement insoutenable.

Dario Argento est un maître, il a sa façon trés personnelle de capter les recoins de l'âme, tout dans son film est millimétré, rien n'est laissé au hasard. On s'aperçoit de tous ces petits détails en regardant le film qui pourtant, avec cette musique glaçante, ne nous laisse aucun repos.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 novembre 2013
Ce film date (1975) mais après près de 40 ans, son impact visuel est toujours aussi impressionnant. Dario ARGENTO a su y distiller une atmosphère de plus en plus malsaine qui nous embrouille l'esprit. Scénario excellent, prestations des acteurs justes et juste ce qu'il faut de violences pour nous rappeler que c'est le grand maître qui est aux commandes. A vos écrans et bon film...!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Au bout de 10 minutes, le ton est donné: une médium se fait assassiner brutalement et il nous est alors impossible de nous détacher du film jusqu'à sa conclusion.

Un pianiste (David Hemmings) est témoin du meurtre. Il va alors tenter de démasquer le mystérieux assassin vêtu d'un long imperméable en cuir marron... Le point fort du film, c'est son suspense haletant, (je pense au moment où David Hemmings joue du piano seul dans son appartement...).

Dario Argento est un virtuose (du moins jusqu'à une certaine époque) qui filme très habilement en mêlant long-plans séquence minutieux, plans fixes bien placés et gros plans dérangeants qui vont contribuer à l'efficacité de la mise en scène du film.

L'autre atout du film, c'est bien entendu la musique composée par le kitschissime mais génial groupe Goblin; à part le thème principal un peu irritant, les autres musiques sont tout simplement incroyables, notamment quand un meutre va se préparer ou pendant les moments "d'exploration".

David Hemmings est très bon, et forme un beau couple avec Daria Nicolodi (mais tous les acteurs sont bons dans ce film, ce qui n'est pas toujours le cas chez Argento). Vraiment c'est du tout bon de A à Z, une claque visuelle incroyable qui soutient un scénario tortueux (véritable casse-tête) à souhait, bref, un excellent film d'horreur à suspense et une très bonne initiation dans le cinéma de genre, plus précisément dans celui du "Giallo".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 octobre 2004
Ce message s'adresse à ceux qui ont un apriori sur le cinema d'angoisse à l'italienne.....
Ici rien à voir avec un lamberto bava (fils de mario), ou
avec un d'amato (blue holocaust).On est en plein giallo, specialité d'Argento pour
ce qui reste son meilleur film.
Une ambiance flippante, des decors gothiques (comme à chaque fois avec dario), une enquete qui tient en haleine jusqu'a la derniere minute.
Hemmings est tout simplement fabuleux ds le role de cet homme qui devient le temoin bien malgré lui d'un meurtre horrible et qui decide de mener ses propres investigations dans un univers
etrange peuplé de personnages pitoresques.
Une reference au même titre que "la maison aux fenetres qui rient"
de Puppi Avati
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Quoi de mieux qu'une gentille boutade pour bien commencer une critique ? Film stylisé, réalisé au couteau (pour un film sur un tueur...), les Frissons de l'angoisse fait parti des grands films d'Argento. Les meurtres sont des chorégraphies infernales, les images des chocs visuels qui se cristalisent dans vos rétines. Une oeuvre qui porte bien son nom et qui fait terriblement peur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 mars 2014
Très bon film de Dario Argento.Il y a du suspens.Ca fait peur jusqu'à a la fin du film.Et tellement angoissant que c'est insoutenable.Mais restons devant le televiseur,c'est unique!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 juin 2005
En 1975, le maître de l'horreur transalpine revient au genre qu'il affectionne tout particulièrement : le giallo. Ce film constitue avec Suspiria un des films phares de sa carrière.
La scène d'ouverture des Frissons de l'angoisse nous montre lors d'un congrès de parapsychologie situé dans un théâtre, une voyante (Macha Meril), qui sent parmi les invités la présence d'un meurtrier. Scène grandiose, sublimée par le décors couleur rouge vif du théâtre et où la caméra se place dans la vue subjective du tueur.
Profondo Rosso véritable giallo où se fonde la reprise de codes immuables du genre : un tueur ganté de noir dont l'identité ne sera révélée qu'à la fin, un sadisme latent, un trauma d'enfance (ici représenté par la comptine), des meurtres perpétrés à l'arme blanche avec ici quelques variations dont un homicide dans un bain bouillonnant du plus bel effet. Dans Les frissons de l'angoisse, Argento pousse le cran un peu plus loin que dans un giallo classique en y incluant une thématique fantastique : la parapsychologie est récurrente dans le récit.
La fin repose sur une multitude de rebondissements, l'identité du tueur ne sera révélée qu'à la toute fin du film qui comportera une fois de plus une scène des plus sanguinolentes, s'achevant dans un plan fixe sur une tâche de sang d'un rouge profond envahissant pleinement l'écran. Magnifique !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

L'Oiseau au plumage de cristal
L'Oiseau au plumage de cristal de Tony Musante (DVD - 2012)
EUR 10,57

Phenomena
Phenomena de Jennifer Connelly (DVD - 2012)
EUR 16,99