Commentaires en ligne 


40 évaluations
5 étoiles:
 (19)
4 étoiles:
 (15)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Radio nostaglie
Quand un ancien Beatles sort un nouvel album, difficile de ne pas s'intéresser à son cas, surtout quand il s'agit de Paul. J'ai depuis longtemps, c'est-à-dire toujours, dissocié les disques du fabuleux groupe de ceux du musicien. D'ailleurs je ne sentais pas d'a priori favorable à ce nouvel opus Kisses On The Bottom ' au titre...
Publié le 28 février 2012 par Eminian

versus
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A consommer avec modération
Après avoir bien écouté et réécouté cet album, je me dis : bravo, bien fait, et tout, et tout, mais c'est comme se trouver dans un bel endroit délicatement climatisé : il y a un moment où on a envie d'ouvrir la fenêtre, et de respirer un petit air frais qui nous surprend, nous titille.
Ce que...
Publié le 27 mars 2012 par droopy


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Radio nostaglie, 28 février 2012
Par 
Eminian - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Quand un ancien Beatles sort un nouvel album, difficile de ne pas s'intéresser à son cas, surtout quand il s'agit de Paul. J'ai depuis longtemps, c'est-à-dire toujours, dissocié les disques du fabuleux groupe de ceux du musicien. D'ailleurs je ne sentais pas d'a priori favorable à ce nouvel opus Kisses On The Bottom ' au titre étrange pour ne pas dire ridicule (Baisers sur les fesses/cul)- jusqu'à ce que je laisse mes oreilles juger par elles-mêmes.
Mes réticences initiales venaient du fait, que ce disque est une compilation de titres que Mr Paul écoutait quand il était jeune, ce qui nous ramène assez loin dans le temps, et qu'il avait voulu les reprendre pour leur rendre hommage. Et moi, les disques hommage'.
Effectivement sur les seize titres (version DeLuxe du CD), seuls trois sont écrits par McCartney (My Valentine, Only Our Hearts et Baby's Request), lequel pousse plus loin encore le bouchon, puisque notre multi instrumentiste, se contente uniquement de chanter et d'apporter sa guitare acoustique sur deux titres (Get Yourself Another Fool et The Inch Worm).
Un album de musique cool, au swing discret, ambiance club avec un orchestre jazzy (Diana Krall et son groupe pour être précis), le batteur se sert de balais, une contrebasse et quelques autres instruments au fil des morceaux. Ce genre-là. Paul chante merveilleusement bien et la prise de son est telle, que parfois on l'entend respirer entre les mots. Deux invités de marque apportent leur pierre discrète mais facilement identifiable à ce remarquable édifice, Eric Clapton et sa guitare sur My Valentine et Stewie Wonder son harmonica chromatique sur Only Our Hearts.
Parfois le temps se rétrécit étrangement, comme sur ce Bye Bye Blackbird, mélancolique à souhait avec ses violons, « I'll arrive late tonight, blackbird bye bye » comme un clin d'œil nostalgique au Blackbird des Beatles (1968) qui lui était enjoué et sautillant « Blackbird singing in the dead of night/Take these broken wings and learn to fly/All your life/You were only waiting for this moment to arise ».
En juin prochain Sir Paul McCartney fêtera ses 70 ans, bien qu'il porte encore beau et qu'il soit jeune marié (en octobre dernier il a épousé Nancy Shewell sa cadette de vingt ans), il n'a plus rien à prouver et peut se laisser aller à composer ou interpréter les musiques de ses jours heureux. Ses derniers albums studio Chaos and Creation in the Backyard (2005) et Memory Almost Full (2007) annonçaient déjà l'heure des bilans, ce moment de la vie où l'on commence à regarder dans le rétroviseur.
Ce Kisses On The Bottom, n'est peut-être pas un chef d'œuvre si on le replace dans l'ensemble de l'œuvre époustouflante de Paul, mais il y chante divinement bien et si vous l'écoutez quand vient la nuit vous serez à deux doigts du paradis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 A consommer avec modération, 27 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Après avoir bien écouté et réécouté cet album, je me dis : bravo, bien fait, et tout, et tout, mais c'est comme se trouver dans un bel endroit délicatement climatisé : il y a un moment où on a envie d'ouvrir la fenêtre, et de respirer un petit air frais qui nous surprend, nous titille.
Ce que réussit un violon solo espiègle dans "It's Only a Paper Moon", qui semble soudainement libérer un peu tout le monde. Dommage, on ne le réentendra plus ensuite... Davantage de fantaisie secouant le bon goût sage et professionnel de l'ensemble aurait fait du bien à un choix de répertoire qui n'est pas toujours de premier choix.
Au fond, j'aime bien ce disque peut-être en partie parce que je vieillis moi aussi, et que j'ai la flemme de me lever pour ouvrir la fenêtre ou prendre l'air ! Ce cd convient non seulement aux oreilles, mais aussi aux fesses paresseuses, aux ventres qui grossissent, aux somnolences inopinées !
Cela fonctionne mieux en musique de fond entre amis qu'en écoute solitaire. Arrivé à "The glory of love", s'immisce comme un sentiment de lassitude, levé 2 plages plus loin par "Ac-cent-tchu-ate the positive", que n'aurait pas renié l'ours Baloo, ce qui est un compliment ! Puis, doucement, on replonge dans un climat inchangé, sans surprises, et moi qui ait pris l'édition limitée, je m'en veux, s'arrêter à "The inch worm" eût été en effet salutaire.
Bref, un disque où l'on se sent bien par paresse, et dont on est heureux d'en sortir histoire de se dégourdir, ou se dégourdouïr !
Le système de notation ne permet pas d'afficher ce que serait mon verdict : ni 4, ni 3 (comme choisi...), mais 3,5.
Un cd honnête et recommandable, parfois touchant ("Home"), si l'on en cible bien l'usage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


24 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jazz meets rock and roll, 7 février 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Surprenant pour un ex Beatles, et certainement déroutant pour les fans traditionnels de Sir Paul. Je suis un peu étonné qu'il n'ait abordé que le coté "balade", j'aurais préféré des titres un peu plus "entraînant", mais je ne boude quand même pas mon plaisir d'écouter Paul Mc Cartney accompagné par une pléiade de mes musiciens, producteur et ingénieur du son favoris. Diana Krall, les Pizzarelli père et fils, Eric Clapton et Stevie Wonder en guest (la, rien de très surprenant) John Clayton et Jeff Hamilton (il manque leur big band, par contre). LiPuma à la production et naturellement Al Schmitt aux manettes. Bref que du beau monde. j'allais oublier, studios de légende, Abbey Road, Avatar et Capitol records.Tout y est. De toute façon à conseiller pour la performance.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent & Romantique, 8 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom (CD)
C'est la reconversion heureuse (et souvent réussie )des pop singer actuels vers le jazz (...Rod Steward, Eric Clapton ...).Après avoir écouté en boucle depuis 2 mois "Valentine", je me suis précipité le 6 février dernier pour acheter le CD, et ma satisfaction fut totale. C'est un virage inhabituel et une réussite à tout point de vue.Le choix des morceaux des années folles, des Guests, et cette ambiance jazzy sont surprenants. La voix langoureuse de Paul est toujours agréable.
Entièrement d'accord avec Francois-Xavier Wafflard :Bravo pour les arrangements, et surtout la superbe production de Tommy LiPuma, qui est une pointure parmi les grands. Souvenez vous de "in flight" de George Benson , de "look of love" " Love Scenes"de Diana Krall , et les nombreux albums de Michael Franks(The Art Of Tea),Anita Baker,Al Jarreau ,Nathalie Cole, Miles Davis (TuTu,Amandla), Antonio Carlos Jobim, Joao Gilberto, et de Barbra Streisand .... , avec son complice habituel le légendaire Al Schmitt comme ingénieur du son (plus de 50 grammy awards à deux) .Bref ça nous change des habituels refrains et les "live" souvent insipides de Macca.SANS AUCUN DOUTE,UN ALBUM DE REFERENCE DANS LA DISCOGRAPHIE DE MAC CARTNEY. Excellent et Romantique .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Big Bisous !, 5 décembre 2012
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Ce n'est pas forcément là qu'on l'attendait même si ce n'est pas exactement une surprise, Paul McCartney, en 2012, revient sur des chansons qui ont peuplé son enfance, son imaginaire et donc, on l'imagine et on l'entend, son écriture de moult images, sons et sentiments pas étrangers au développement de sa part "suave" des 4 Garçons dans le Vent (avec lesquels il reprenait d'ailleurs, dès leurs débuts discographiques des "A Taste of Honey" ou "Til There Was You" fort éloignés des préoccupations rock'n'rollesque dont on s'imagine qu'elle composaient l'entièreté de ce répertoire de jeunesse, à tort).

Or donc, Macca a de la suite dans les idées, pas ce qu'on reprocherait à un artiste quel qu'il soit vous en conviendrez, et un talent certain à accommoder ces vieilles scies archi-connues avec la révérence, la nostalgie et la distance nécessaire pour les habiter avec tout le talent et la nuance qu'on lui connait. Et puis, Macca a aussi un impressionnant carnet d'adresses et ne s'est pas, en la circonstance, privé d'y puiser abondamment convoquant (excusez du peu) Eric Clapton, Stevie Wonder, Diana Krall pour les plus connus du grand public, mais aussi Joe Walsh (James Gang, Eagles), les Pizzarelli père et fils (deux guitaristes jazz, bon sang ne saurait mentir) ou encore Christian Mc Bride (contrebassiste entrevu Chick Corea, Diana Krall ou Sting)... Etc, comme dirait l'autre.

Il y a donc (reprises obligent) de bonnes chansons, de (très très) bons musiciens sous la bienveillante direction du producteur Tommy LiPuma (actif depuis le début des années soixante pour divers labels tels que A&M, Elektra, Warner Bros ou Verve, également metteur en son attitré de la canadienne Krall), bref, tout ce qu'il faut pour y passer un très agréable moment et, de fait, c'est exactement ce qui arrive, ni plus, ni moins. Bien sûr, au passage, le malicieux Paulo glisse deux (trois sur la présente version deluxe) de ses chansons (My Valentine, Only Our Hearts et Baby's Request) qui, si elles ne détonnent pas du reste de la sélection, et s'y imbriquent même à merveille, ne révolutionneront nullement la grammaire McCartneyienne. Après tout, c'était son droit puisque c'est son disque. Et aux chagrins qui diraient que ça casse un tout petit peu le concept nostalgique de la chose on rappellera qu'il est encore possible de zapper ce qu'on ne veut pas entendre (même si, en l'espèce, ce serait se priver de quelques émotions supplémentaires).

Au final, vaguement swing, délicieusement orchestral et toujours absolument pop (retranché du rock, c'est aquis), Kisses on the Bottom est une charmante collection d'un magnifique Pappy du rock s'assumant et assumant ses passions pour notre plaisir, tout simplement. Et si ça ne fait pas un grand album, ça n'en demeure pas moins une bonne surprise et prolonge plaisamment l'état de grâce gériatrique entamé avec l'excellentissime Chaos And Creation In The Backyard et le toujours recommandé Memory Almost Full. Pas si mal à (déjà) 70 printemps !

Personnel:
- Paul McCartney: chant, guitare, sifflements
- Ira Nepus: trombone
- Mike Mainieri: vibraphone
- Assa Drori, Roman Simovic, Andy Stein: violon
- Anthony Wilson, John Pizzarelli, John Chiodini, Joe Walsh, Eric Clapton, Bucky Pizzarelli: guitare
- Stevie Wonder: harmonica
- Diana Krall, Tamir Hendelman: piano
- Chuck Berghoffer, John Clayton, Robert Hurst, Christian McBride: contrebasse
- Vinnie Colaiuta, Jeff Hamilton, Karriem Riggins: batterie
- Chloe Arzy, Evyn Johnson, Makiah Johnson, Michael Johnson, Delany Meyer, Ilsey Moon, Sabrina Walden, Sasha Walden: choeurs
- Scottie Haskell: direction du choeur
- Johnny Mandel, Alan Broadbent, Eddie Karam: direction d'orchestre
- London Symphony Orchestra
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Macca et le jazz : un beau mariage !, 17 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom (Album vinyle)
McCartney en mode crooner jazzy qui reprend de vieux standards, qui aurait pu le croire ? Le résultat est aussi étonnant que convaincant et d'autant plus qu'il a ajouté, malin, des chansons de son cru s'intégrant parfaitement à l'ensemble ! Une nouvelle corde à l'arc du génialissime Sir Paul, entouré ici de Diana Krall et de ses musiciens. Un travail d'orfèvre donc qui donne un très bel album pour les amoureux de l'ex-Beatles et du Jazz....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 "Michelle" jazzy., 15 avril 2012
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Tout d'abord, la version digipack est superbe: dépliable en quadriptyque, jolies photos dont trois amovibles (et encadrables?), livret avec interview de Sir Paul, making-off de l'album, bref du sérieux pour le fan. Deux bonus: "Baby's Request" (paru à l'origine dans le dernier album des Wings "Back To The Egg) une compo de McCartney assez enlevée dans le style "When I'm Sixty-.Four", avec une reprise et un très beau solo de trombone. Le deuxième est une sucrerie plus dans le ton de l'album, jolie mais pas indispensable.

J'ai bien aimé les deux autres compositions de Paul. My Valentine, le plus beau morceau de l'album, ressemble un peu au "It's Probably Me" de Sting d'il y a vingt ans (Clapton joue d'ailleurs sur les deux, coîncidence?), harmonie sombre, voix de Macca superbe. "Only Our Hearts" fait dans le symphonique mielleux mais classe, cool mais enlevé, la voix s'exprime et respire bien. En bonus un solo d'harmonica de Stevie Wonder (j'ai toujours trouvé ce son un peu atroce, comme fait avec un DX7 Yamaha au breath controller, mais bon c'est un son de légende...)

Pour le reste de l'album, j'ai d'abord trouvé le traitement de la batterie presque exclusivement aux balais un peu trop smooth, cool, enfin mou quoi! J'attendais de McCartney quelque chose de plus dynamique, plus enlevé, style "When I'm Sixty-Four", "Honey Pie", voire "Your Mother Should Knows". Mais c'est un album hommage à la musique de l'époque de son père Jim, donc acte! Cela s'écoute très agréablement mais par moment on frôle un peu l'ennui. Ma préférence va aux chansons les plus swinguantes ("It's Only A Paper Moon", au violon grappellisant).

Sur les morceaux très lents, Sur les notes très tenues, la voix a un peu de mal, le vibrato parfois chevrotant, McCartney n'est pas un crooner dans le style traditionnel à la Sinatra (tant mieux). J'aurais aussi préféré qu'il s'investisse au niveau instrumentiste, à la basse Paulo n'est pas un manche que je sache! Les orchestrations de Diana Krall sont un peu lénifiantes à la longue. Mais on reste dans le cahier des charges que Paul s'est imposé. Dans le genre album-hommage je préfère de loin celui de Brian Wilson dédié à Gershwin, beaucoup plus pêchu et abouti.

Un parfum de roses fanées, des scones à l'heure du thé, un moment finalement bien agréable mais pas inoubliable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 SOUVENIRS DE LIVERPOOL, 6 avril 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Le dernier opus de SIR PAUL McCARTNEY est déroutant, mais de grande qualité.
Rien à voir avec les BAND ON THE RUN ,PIPES OF PEACE ,TUG OF WAR ,FLOWERS IN THE DIRT etc, ces quelques titres rappellent l'enfance de Paul à Forthlin road dans la maison de son père JIM.
Ces enregistrements sont plaisants et sentent bon la tasse de thé !
La voix de Paul est toujours aussi chaleureuse malgré ses 70 ans bien tassés
Il faut recommander ce disque sous cette forme de digipack très classe à l'image du personnage, en attendant les réeditions du plus grand album de l'ex beatle RAM.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 pas un mauvais album mais pas un indispensable non plus, 21 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Récemment Paul nous a habitué a des productions de grande classe, alors quand le niveau baisse je suis déçu.
Ce n'est pas un mauvais album, on l'écoute une ou deux fois attentivement, parfois en baillant, puis après en bruit de fond en faisant autre chose avant de le ranger plus rapidement que d'habitude. Tout est bien orchestré, bien chanté, bien produit, bien lisse, sans fausses notes, mais sans grande surprise non plus et finalement sans grand itnérêt.
Personnellement, ce n'est pas ce que j'attends de lui, il se fait plaisir, c'est son droit, il fera plaisir à beaucoup d'autres, c'est certain et tant mieux. Mais il faut être un très grand fan pour apprécier sans sourciller toutes les palettes de Paul. Ses albums classiques étaient honnêtes,sans plus, comme l'est cet album jazzy. Mais on parle de Paul the Fab, je veux plus.
J'étais alléché par le casting, Diana Krall, Clapton, Stevie Wonder. Diana Krall joue du piano, fort bien d'ailleurs mais quel gâchis de pas avoir utilisé sa voix, idem pour Stevie wonder uniquement présent à l'harmonica, là encore quel gâchis de faire venir un si grand monsieur pour une contributon si modeste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 C'est dans les vieux pots... qu'on fait de la soupe, 10 février 2012
Par 
Blue Boy (Noisy-le-Grand) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Kisses on the Bottom - Édition Limitée (Digipack + 2 Titres Bonus) (CD)
Tout d'abord, je tiens à dire que suis un inconditionnel de Paul McCartney même lorsqu'il s'égare et il l'a fait plusieurs fois. La raison pour laquelle je finis toujours par apprécier ce qu'il fait c'est que c'est tout simplement un musicien hors pair et un compositeur de talent. Le seul hic sur son nouvel album c'est qu'il n'y a que deux nouvelles compositions originales de sa part et qu'il ne joue d'aucun instrument. Du coup, j'ai du mal à accrocher. Pourquoi ne pas avoir tout simplement fait un album de reprises de ses propres chansons dans un style jazz alors que beaucoup se permettent de le faire et parfois sans grand résultat ?
L'album est produit et joué par des musiciens talentueux. Diana Krall a arrangé l'album et joue sur tous les titres. Eric Clapton joue également sur le meilleure titre de l'album, à mon goût, My Valentine, une très belle composition de Paul.
Bien que l'album soit bien produit, il ressemble plus à un album de Diana Krall qu'à un album de Paul McCartney. C'est là que toute l'entreprise me gêne. J'aime beaucoup Diana Krall et ses albums mais quand j'écoute Paul, je m'attends à autre chose qu'à cette suite de chansons guimauves (Saint-Valentin oblige) à écouter au coin du feu.
Après 5 ans d'attente depuis le dernier album studio, ce Kisses On The Bottom est vraiment frustrant. J'attends avec plus d'impatience encore le nouvel album de Macca qui doit aussi sortir prochainement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Kisses on the Bottom
Kisses on the Bottom de Paul McCartney (Album vinyle - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit