undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Deathhammer
Format: CDModifier
Prix:13,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 22 décembre 2012
asphyx réussi le tour de force de sortir avec ce disque l'album death metal de l'année, le disque qui remet les pendules à l'heure et remet à l'honneur le death metal originel, sale, affreux, brutal, malsain et terriblement addictif!
les bataves n'essayent pas de paraître ce qu'ils ne sont pas: ici pas de plans techniques empruntés au free jazz, pas de deathcore ou d'ouverture musicale pour élargir son horizon.
au contraire, asphyx resserre les boulons et se concentre sur les fondamentaux: les riffs assassins et les rythmiques tantôt hachoir tantôt ultra pesantes, aux limites du doom. la seule concession à la modernité ambiente, c'est la production, énorme et puissante, qui décuple la force de frappe du groupe!
au milieu de tous les différents genres que le death metal a engendré ces deux dernières décennies, avec ce nouvel album d'asphyx, le death metal canal historique montre qu'il est toujours d'actualité et qu'il lui reste encore de beaux jours devant lui.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Asphyx, ce ne sont pas ce qu'on peut appeler des p'tits nouveaux. Le groupe Death néerlandais a vu le jour en 1987, aux premiers balbutiements du Death Metal. Forts d'une discographie de sept albums, parus entre 1990 et 1999 et après une parenthèse de huit ans, il sont réapparus en 2009 avec un bon album sous le bras, "Death... The Brutal Way".
Aujourd'hui, ils reviennent avec ce "Deathhammer" et ils sont toujours très en colère.

Les deux premiers morceaux sont des torpilles d'une brutalité inouïe. Martin Van Drunen (ex-Pestilence, Comecon et Bolt Thrower) s'égosille comme un damné. Je n'ai jamais été hyper fan de sa voix mais là, il faut reconnaître qu'il a tout donné. Il nous rappelle par moment le regretté Chuck Shuldiner (Death). Deux morceaux bien violents pour une entrée en matière fracassante, ça commence plutôt bien.
Après ces deux missiles, c'est du bien lourd qui nous accueille. Contrairement aux deux premiers morceaux, celui-ci dure plus de sept minutes. Avec son rythme oppressant, ce titre pourrait presque passer pour du Doom s'il n'y avait pas la voix de Martin, qui est quand même bien typée Death.
Après cette parenthèse Doomesque, retour sur du tempo rapide, à l'image des deux premiers titres. Mais la partie centrale du morceau retombe dans un tempo très lourd qui contraste bien.
Le groupe alterne ainsi les deux ambiances. Ainsi, le morceau suivant, "Der Landser", est de nouveau construit sur un rythme particulièrement lourd et suffoquant avec une petite accélération centrale. Un titre encore une fois assez long (pas loin de sept minutes), tout comme "We Doom You To Death" (qui porte bien son nom tant il est oppressant lui aussi).
Les morceaux plus courts, eux ("Reign of the Brute", "The Flood", "Vespa Crabro") sont construits sur des tempos rapides et arrachent bien. Le groupe ne s'encombre pas de solos de guitares sur ces morceaux, ce qui les rend encore plus agressifs et directs. De toute manière, même sur les titres plus longs, les solos ne sont pas très présents sur cet album, les morceaux sont essentiellement rythmiques.
En tout cas, en alternant ainsi les tempos, l'album s'en trouve assez varié.
Mention spéciale au morceau final, qui s'intitule "As The Magma Mammoth Rises", et qui donne le ton dès son titre : on sent que ça va être du lourd. Et c'est effectivement le cas. Construit sur un riff qui tourne en boucle, le morceau est d'une efficacité redoutable. Après quatre minutes d'un tempo écrasant, le rythme s'accélère soudainement pour retomber, moins de deux minutes plus tard sur le riff de départ. Ce titre aux consonances épiques est, à n'en pas douter, un futur grand classique du groupe.

Asphyx a l'air de se bonifier avec les ans, ce qui est plutôt assez rare en ce qui concerne les groupes qui reviennent sur le devant de la scène après un sommeil profond. Le meilleur semble être devant Asphyx, pas derrière. "Deathhammer" est, pour ma part, la première belle surprise Death de ce début d'année.

A noter que la version limitée renferme un second mini CD bonus comprenant cinq titres : trois versions alternatives et deux reprises, "Os Abysmi Vel Daath" de Celtic Frost et "Bestial Vomit" de Majesty.

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le webzine "auxportesdumetal.com".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 24 janvier 2013
Véritable disque d'amour au Death Metal suédois des années fin 1980/début 1990, ce nouvel album des Asphyx (groupe culte depuis 1987) écrase tout sur son passage, tant par sa hargne que sa lourdeur doom bien spécifique au groupe. Pour tous les fans de Bolt Thrower, Bloodbath, Entombed...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 avril 2012
Asphyx avec Deathhammer pulvérise son déjà très bon album précédent, reprenant donc les mêmes éléments de Death... The brutal way, mais en les poussant à l'extrême, plus vicieux, plus varié, plus écrasant, plus de tout en fait, il est tout simplement impossible de s'emmerder ici, et c'est un véritable exploit dans un genre aussi figé.
Deathhammer est un rouleau compresseur, un monstre d'efficacité, vicieux, montrant un Asphyx toujours aussi conquérant malgré les années, une putain de réussite!

[...]
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Last One On Earth
Last One On Earth de Asphyx (CD - 2006)