undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

25
4,5 sur 5 étoiles
Anonymous
Format: DVDModifier
Prix:9,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 juillet 2012
Très surprenant comme film ...

Quand le poids des mots devient plus fort que les actes eux-mêmes ...
L'angle du scénario est très bien trouvé, super bien traité et très efficace !
Les acteurs sont vraiment très bien aussi ...

Néanmoins, je trouve qu'il y a beaucoup de choses à prendre en compte dans ce film, et parfois on s'y perd, c'est un peu dommage ...
Et, sans rien reveler du film, je trouve qu'une certaine partie du film est un peu tirée par les cheveux :-/ quoique plausible à cette époque :-/
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Le realisateur allemand Roland Emmerich apres les films tel que Le Jour d'Apres et 2012 change avec Anonymous de registre et passe du film catastrophe au film historique. Il tente dans ce film de nous faire croire à tort ou à raison que William Shakespeare n'a pas ecrit les pieces et les poemes magnifiques parus sous son nom. Depuis le XIXeme siecle, beaucoup de grands esprits Charles Dickens, Henry James, Mark Twain et meme Sigmund Freud se sont posés la question de savoir qui a ecrit reelement les oeuvres qui sont attribuées à William Shakespeare né le 26 avril 1564 à Stratford on Avon et dont le pere appartenait à la corporation des pelletiers et des gantiers et fut elu maire de Straford, mais bien que maire on le decrit comme un commerçant illétré. Ce qui laisse les critiques argumenter sur le fait que William Shakespeare ne serait qu'un imposteur qui n'aurait rien ecrit c'est que des pans entiers de sa vie restent un mystere et donc cela laisse les theories des plus serieuses aux plus farfelues circuler.
Le scénario du film fait sienne la thése selon laquelle Shakespeare n'était qu'un prete nom pour Edouard de Vere 17eme comte d'Oxford. Des historiens tel Martin Lings auteur du livre Le Secret De Shakespeare en ont demontré le peu de fondements. De Vere etant mort en 1604 alors que la derniere piece de Shakespeare La Tempete sortie en 1612. Dans le film le role de William Shakespeare interpreté par Rafe Small resort comme un acteur vulgaire et sans grand talent, aimant les femmes. Alors que le comte de Vere est representé comme un aristocrate plein de vertues, il connait les secrets, les complots qui se trament dans l'entourage de la reine jouée par Vanessa Redgrave.
Ce film tourné dans les studios de Babelsberg à Berlin est remarquable par l'ampleur de la reconstitution historique, les costumes, les decors tout est là pour nous remettre dans l'epoque ou vivaient tous ces personnages.
La seule chose est la longueur du film 2 heures 20 et l'intrigue qui ne plaira pas forcement aux Shakespeariens purs et durs, car le film ne demontre en rien que Shakespeare n'est pas le dramaturge qui n'a jamais été surpassé, d'autant plus qu'il faut ajouter à la poésie de son théatre en vers hautement lyrique, la poésie lyrique proprement dite, où il a atteint la suprematie, comme auteur à la fois de sonnets et de chansons à moins bien sur que cela soit l'oeuvre du comte d'Oxford Edouard de Vere.
Quelques soit l'opinion que l'on ai, c'est un film certe un peu long mais à voir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2013
je ne me suis pas ennuyé une seule seconde !
Un film que je reverrais volontiers !
Attention, le film est long et impose de rester bien concentré si vous ne voulez pas vous y perdre ! Rien à redire sur le plan technique, tant pour l'image que le son
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 avril 2013
Voilà une surprise, Emmerich alias "le destructeur de tout ce qui passe" (Le jour d'après, Independance day, 2012) s'attaque à Shakespeare... oui mais pour mieux détruire le mythe!
Dès le début le postulat (que je ne connaissais pas) est intéressant et nous intrigue, ensuite on est conquis par les décors superbes et ce drame finalement très shakespearien. Les acteurs sont très bons et l'histoire se laisse donc suivre avec curiosité. Mon seul bémol vient de quelques longueurs mais par contre je trouve que tout reste assez clair malgré un scénario parfois tortueux. Chapeau à Mr Emmerich, qui comme je le pensais lors de ces interviews, est bien plus qu'un simple réalisateur formaté de blockbusters.
Le blu-ray est superbe et rend hommage aux décors et à la reconstitution de l'époque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 novembre 2013
Surprenant, superbe, touchant, on s'interroge sur le mythe de Shakespeare, auteur prolifique en son temps, dont les oeuvres n'ont plus d'âge, mais était-il celui que l'on croit ?? A découvrir d'urgence, un vrai moment de bonheur !...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 août 2013
Anonymous est signé par le roi des films catastrophes : Roland Emmerich à qui l'on doit independance day, le jour d'après, le dispensable 2012 mais aussi d'autres films tel que stargate, the patriot. Les amateurs de films à complots apprécieront certainement ce long-métrage qui défend l'hypothèse que Shakespeare n'était qu'un prête nom sans talent, ivrogne et inculte et que ce fut un comte, le comte d'Oxford qui fut auteur de toutes ces célèbres pièces.

Casting prestigieux, décors ahurissants, costumes de toute beauté musique mélodique, à coup sûr l'un des plus beau film du réalisateur
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Sachez que ses lignes sont de la main d'un des fans du réal'. celui-ci nous montre l'étendue de sa maitrise technique et de son élégance, sur un scénario prenant entre drame historique, parabole à message et romance, et un casting en pleine forme. Cela fait longtemps qu'on savait qu'il était capable du meilleur (independence day, stargate, le jour d'après, 2012, godzilla) ou du moins bien mais cool quand même (the patriot ou 10 000), en apotre d'un cinéma purement populaire avec son lot de gros effets spéciaux et de punchlines explosives, mais ici il arrive à nous faire croire à cette histoire avec une classe folle. On y voit le goût prononcé du teuton pour les hypothèses folles, les histoires avec beaucoup de personnages et surtout il ne se renie nullement. on y trouve la patte du réal' dans chaque plan, chaque mouvement de caméra et pour une fois, peut-être que les critiques le laisseront tranquille et arrêter de le démolir comme à l'habitude...
il a fait de gros efforts, et cela se sent dans le soin dont tous les détails sont mis en valeur, et c'est tant mieux. I love your movies, roland !!!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 août 2013
film excelllent de beaux costumes et de beaux décors vu sur acer h9500bd et l'image est au top!le son est tres bon aussi et le film est superbe!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Test effectué le 17 mai 2012 sur videoprojecteur JVC DLA X3 3D Blanc, écran lumene 2.70 m diagonale, ensemble 5.1 Bowers & Wilking, double subwoofer Velodine CHT -10 Q, platine Blue Ray 3D Pioneer BDP - LX54, ampli Yamaha RX - V1067.

Edition blue ray soignée : pressage d'excellente facture : image limpide, absence de fourmillement dans les nombreux plans éclairés à la torche et à la bougie. Les atmosphères obscures des intérieurs de la fin du XVIe siècle, les tons hivernaux sont idéalement restitués, en rapport avec l'état d'esprit des personnages et le crépuscule du régne elizabethin. Exploitation optimale des voix avant et lattérales, saisissante de réalisme dans les nombreuses scènes de foule et de représentations théâtrales.

Bonus peu nombreux, mais éclairants sur les intentions du film. La featurette consacrée aux effets spéciaux est particulièrement intéressante et devrait inspirer réalisateurs et studios qui cédent trop souvent à la surenchère numérique (cf. l'échec retentissant de John Carter (350 millions de dollars en fumée), le résultat mitigé du secret de la Licorne etc...). Pour faire face à un budget limité, l'équipe a soigné la pré-production, un an en amont du tournage: travail d'écriture, de casting. Astuces dans les architectures, décors modulables. Utilisation modérée des plans aériens et absence d'esbrouffre dans les mouvements de caméra. Venant d'un réalisateur tel qu'Heymerich, la leçon mérite d'être retenue...

La direction d'acteurs constitue l'autre bonne suprise : Rhyis Ifans, méconnaissable, interprète William de Vere Comte d'Oxford - auteur présumé "fantôme" de la geste shakesperienne - avec une grace et une autorité qu'on n'aurait pas soupçonné chez cet acteur habitué aux rôles décalés et incongrus. Il confère au personnage une dimension quasi christique. Vanessa Redgrave, somptueuse en Elizabeth Iere désemparée et finissante. Sa propre fille, Joely Richardson, endossant avec bonheur le rôle d'Elizabeth jeune, impétueuse et amoureuse, loin des représentations empesées habituelles.

Sur le fond, on reconnait la "patte" sensationaliste d'Eymerich. L'esbrouffe visuelle, heureusement absente, céde ici à celle du script. Inceste, parjure, ignonomie et "révélations" dignes de tabloïds accablent la dynastie des Tudors. Le film, réussi dans son ensemble, n'en souffre pas trop, grace à une inteprétation remarquable.

Une approche visuellement ambiteuse, une remise en cause de l'Histoire accadémique bienvenue et bien menée. Un "must have" pour les admirateurs des oeuvre de Shakespeare BBC TV The Shakespeare Collection [Import anglais] et de l'extraordinaire dyptique "Elizabeth" et "Elizabeth l'âge d'or" ElizabethElizabeth, l'âge d'or illuminé par Cate Blachett au sommet de son art.

A vous, désormais, de faire en sorte que ce petit bijou, ne demeure pas "Anonymous"...

Ars gratia Artis : oui c'est bien de l'art que vient le salut. Eymerich prouve enfin que le fond ne saurait nuir à la forme, dés lors que celle-ci se met au service de l'histoire. Ce que Shakespeare, ou son double, avait compris voici quatre siècles déjà.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 mars 2014
Vu sans a priori et sans connaitre véritablement le sujet, j'ai été conquis par l'image et le récit. un film qui restera dans ma collection.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Predestination [DVD + Copie digitale]
Predestination [DVD + Copie digitale] de Ethan Hawke (DVD - 2014)
EUR 9,99

Restless
Restless de Henry Hopper (DVD - 2012)
EUR 9,06

Songe d'une nuit d'été
Songe d'une nuit d'été de Bill Paterson (DVD - 2009)
EUR 3,80