undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

79
3,8 sur 5 étoiles
J. Edgar
Format: DVDModifier
Prix:6,95 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 juillet 2013
...un peu lent et démonstratif. De + certains aspects de la vie d'Hoover sont passés sous silence. Eastwood le républicain appliquerait il lui même des techniques de désinformation ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un excellent film de Clint Eastwood, dont le talent se bonifie avec le temps. Il retrace la vie de J.Edgar Hoover, qui organisa , renomma et dora le blason de la police scientifique , le FBI, et qu'il dirigea d'une main de fer durant 48 ans. Tenace, ambitieux, paranoïaque, obsédé, il s'octroyait le droit de faire des écarts à la loi, dans le but d'assurer la sécurité de l'état. Il en voyait des menaces partout. Il manipulait les grands de la société américaine, y compris les présidents, pour arriver à ses fins. Ses échecs étaient rares, mais il y en a eu, comme ce fut le cas de Martin Luther King. Donner des armes à ses collaborateurs, écoutes téléphoniques, quelques uns de ses agissements savamment dosés par le maître du septième art, un portrait tout en finesse et pudeur que sa relation avec sa mère rend un peu plus humain. Un défi pour les acteurs que l'on voit vieillir tout au long de 48 ans, par la magie du maquillage.
On évoque certains évènements du 20ème siècle, comme la disparition du bébé Lindberg, et même si certains aspects de sa personnalité sont absents, d'autres, très marquants sont abordés avec retenue et discrétion, donnant du personnage les facettes les plus importantes.
Un très beau casting dessert l'histoire, Naomi Watts, en Mlle Gandi , la secrétaire fidèle, Tolson personnifié par le très jeune Armie Hammer, qui fut son amour impossible et son bras droit, son ombre en quelque sorte, et Judie Dench interprète la mère. Leonard di Caprio nous livre une interprétation d'anthologie, criant de vérité dans un rôle à sa mesure. En anglais , avec sa voix, il est magistral, car les doublages ne le restituent pas toujours avec fidélité.
Un film remarquable sur ce personnage polémique et vicieux, présenté avec justesse et sans parti pris par le génial Clint Eastwood, à l'aube de sa quatre-vingtième année.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Film du grand Clint Eastwood réalisé en 2011 et retraçant en un peu plus de deux heures la vie de John Edgar Hoover, créateur et patron du FBI pendant 42 ans ayant servi sous 8 présidents américains. Un pari pratiquement impossible à gagner.

On doit à l'homme aux dossiers secrets, la création de la police fédérale, de la police scientifique aux US et la direction du FBI pendant 42 ans ! Depuis le mandat du patron du FBI est limité à un maximum de dix ans. Hoover était certainement un grand patriote de son pays, anticommuniste convaincu et assez contre le droit de vote des afro-américains au point de devenir pour lui une lutte totalement obsessionnelle ( Voir ma critique précédente du film " Mississippi Burning ", opération MIBURN du FBI ordonnée par Robert Kennedy ). L'actrice Jean Seberg peut "chaudement le remercier " pour son suicide. Hoover prenait beaucoup de largesses avec la loi et avait ses accointances avec quelques familles de la mafia. C'est d'ailleurs grâce à l'aide de la mafia que l'opération MIBURN fut résolue. Il n'y a malheureusement pas de manichéisme en notre monde. En résumé, Hoover fut l'éminence grise des US pendant 30 ans et était un personnage un peu obsolète, le monde ayant changé, vers la fin de sa carrière.

Réaliser un film réussi sur la vie de Hoover était un immense pari de la part de Clint Eastwood. Pari à moitié tenu. Beaucoup d'éléments sont passés à la trappe et Clint Eastwood se focalise parfois sur des éléments de moindre intérêt comme les orientation sexuelles ( jamais prouvées ) de Hoover avec son numéro 2 au FBI. Pour ma part, je me moque des orientations sexuelles de gens, ce qui importe, ce sont les réalisations accomplies par ces personnes. Les acteurs font un bon travail. Je préfère toutefois Leonardo DiCaprio dans " Shutter island " et surtout dans " Aviator " qui retrace la vie d'un autre grand personnage américain, Howard Hughes. Il en est de même pour Naomi Watts que je préfère dans " 21 grammes " et surtout dans " Mulholland drive "; Je pense que c'est par contre à ce jour le plus grand rôle d'Armie Hammer. Mention spéciale pour Judi Dench en mère de J.E. Hoover. Les maquillages servant à vieillir les acteurs sont totalement ratés mais cela n'est qu'un simple détail.

La réalisation de Clint Eastwood, colosse du cinéma américain est bonne. Je préfère toutefois " Mémoires de nos pères ", le crépusculaire " Lettres d'Iwo Jima ", " Gran Torino " ou " Million dollar baby ". Plus Eastwood se fait vieux, plus il est pris d'une frénésie de tournages et ce bougre est très doué. Il nous livre petit à petit son testament cinématographique, celui de sa vision de l'Amérique.

Film vu en Blu-ray VOST.DTS-HD Master audio 5.1 anglais. Le Blu-ray est disponible doublé en Dolby Digital 5.1 dans les langues suivantes : Français, italien, allemand, castillan, portugais, thaï. Sous titres en Anglais, français, italien allemand, castillan, néerlandais, norvégien, portugais, suédois, thaï, coréen, mandarin et en anglais, allemand et italien pour sourds et mal entendants. Belle image et beau son en VO.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
On s'ennuie pas mal face à la biographie de Hoover, le fondateur/grand gourou du FBI, dans le film de Clint Eastwood qui lui est dédié. Heureusement, pour une fois, on sort du schéma ascension-chute-rédemption ultra-rebattu pour ce type de film : Eastwood a choisi d'exploser la chronologie pour montrer comment cet homme était attaché aux apparences. Énorme bosseur pour prouver au monde qu'on pouvait mieux faire le travail de la police. Énorme auto-contrôle pour refuser d'assumer (en tout cas publiquement) son attirance pour son semblable, et ne pas décevoir le souvenir de sa mère adorée. Énorme patience pour constituer ses fameux dossiers et prouver au Président des US qui détenait vraiment le pouvoir à Washington. Et même auto-suggestion pour refuser de voir les choses telles qu'elles sont et leur préférer les choses telles qu'il voulait les voir.

C'est bien filmé (il y a même des contrastes et des choix d'éclairages assez originaux), et bien joué (le personnage de Naomi Watts est superbe; j'ai plus de réserve sur Armie Hammer pour lequel un engouement incompréhensible s'est développé à Hollywood depuis The social network), un peu moins bien maquillé (DiCaprio et Watts, ça passe, mais Hammer, c'est vraiment fait à la truelle, le pauvre, ça n'a pas dû l'aider pour jouer).

Mais bon, on s'ennuie quand même. Tout comme pour les récents Ray ou La dame de fer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 mai 2014
John Edgar Hoover, a promis à sa mère de réussir et il le fait.
Ce film retrace les étapes de la création du FBI par Hoover, la façon dont il a monté son cabinet très jeune et très prometteur, en recrutant :
- sa secrétaire, qu'il croit devoir épouser, mais qui lui promet de lui rester fidèle dans son travail jusqu'au bout, ce qu'elle fera en détruisant à sa mort tous les dossiers compromettants, cibles post-mortem du gouvernement
- son bras droit, Clyde Tolson, dont finalement il va avouer à demi-mot son attirance, rabrouée par sa mère (d'ailleurs je tiens à souligner que ce rôle est admirablement joué par Armie Hammer, acteur que je ne connaissais pas, mais très chic)
- les différents membres de ses services spécialisés.

Le film est un peu longuet toutefois.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 mai 2014
Di Caprio est excellent dans le rôle de Hoover, créateur et directeur du FBI / durant 48 ans /
C' est un portrait fascinant d'un personnage craint et admiré,détesté ou révéré. - un homme puissant,convaincu d'agir pour le bien de son pays.
C'est lui qui a imposé sa vision des choses - en créant la loi fédérale / après l'affaire Lindbergh /; C 'est lui qui a modernisé les méthodes d'investigation en créant des fichiers centralisés etc.
Il était impitoyable; il a " survécu " à plusieurs présidents en créant des dossiers sur eux
Tous les faits racontés dans ce film sont véridiques
On passe un bon moment en visionnant ce film de Clint Eastwood.

: .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 novembre 2012
Dernier réalisation en date de monsieur Eastwood,J.Edgar est un film biographique sur la vie de J.Edgar Hoover ( personnage américain du 20ème siècle très connu ) et principalement sur le fondement du FBI et son évolution au fil des années ou il fut dirigé par monsieur Hoover.
Le role principal est interprété par Leonardo DiCaprio,une interprétation juste qui a notamment nécessitée de grande séance de maquillage pour le faire plus ressemblant à monsieur Hoover.
Le casting se complète avec Naomi Watts dans le role de la secrétaire particulière de monsieur Hoover.
Ensuite vient Armie Hammer qui joue le bras droit et amant de Hoover ( très bonne interprétation ).
Et pour finir dans le role de la mère possessive de monsieur Hoover la grande Judi Dench qui comme à l'accoutumé joue parfaitement son role.
Certes le film possède certaines longueurs et pourra ne pas intéresser les plus jeunes.
Maintenant pour ceux qui aiment les films biographiques et qui sont curieux de mieux connaitre cette personnalité qui a changée bien des choses dans la vie de tous les jours que nous connaissons ( je ne dévelloppe pas pour ne pas gacher votre plaisir ) , allez-y vous passerez un bon moment.
Bon visionnage et bonne journée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 21 mai 2012
Ce film montre la vie de John Edgar Hoover, indéboulonnable directeur du FBI visionnaire et paranoïaque, à la fois redouté et adulé, qui a maintenu la loi sous huit présidents, de Calvin Coolidge à Richard Nixon, et qui a semé la terreur pendant près de cinquante ans. Hoover avait une telle influence qu'il pouvait facilement s'en prendre à ceux qui tentaient de nuire, tout simplement parce qu'il en savait toujours plus sur eux. D'où des abus, des rumeurs sournoisement dispensées, des dossiers aux infos compromettantes, des chantages répétés envers des personnalités publiques (notamment les Kennedy qu'il abhorrait), des fréquentations mafieuses. Derrière cette réflexion sur le pouvoir (comment s'en servir? Dans quel but?), Eastwood invite à voir la face cachée de cet homme controversé : Hoover pensait détenir toutes les vérités, alors qu'il n'est qu'un paradoxe à la vie privée trouble, calfeutrant des secrets qui auraient pu ruiner sa carrière.

Ce biopic est en réalité faussement conventionnel et totalement cadenassé, réduisant les effets, instaurant une froideur et simulant la totale maîtrise pour mettre en lumière les zones d'ombre. Ce portrait est tellement dense que résumer un tel parcours et radiographier en arrière-plan les convulsions politico-sociales US auraient nécessité au moins une trilogie. Le scénariste Dustin Lance Black (Harvey Milk) a dû faire des choix cornéliens qui peuvent frustrer en fonction des attentes. Il survole certains thèmes essentiels et insiste beaucoup sur la personnalité énigmatique, l'ambiguïté morale et sexuelle de Hoover, en évoquant sa relation frustrée avec Clyde Tolson, numéro deux au FBI et ombre presque fantomatique. C'est peut-être la seule personne qui a compté dans sa vie avec deux autres femmes dignes de confiance : sa mère (Judi Dench) et sa secrétaire Helen Gandy (Naomi Watts). Plus besoin de masquer les apparences désormais: le mégalomane intraitable qui s'imaginait roi du monde est devenu un vieux guignol, dinosaure d'un temps révolu, de plus en plus isolé dans sa tour de verre.)

Léonardo DiCaprio est bluffant dans ce rôle! Comme toujours il se fond dans le personnage qu'il interprète au point de nous faire oublier sa présence. Ce rôle était pour lui, Eastwood ne s'y est pas trompé, et le duo ne pouvait faire que du bon, n'en déplaise à ceux que la vérité dérange.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 janvier 2013
DiCaprio, si il fallait pas mettre 20 mots dans ce commentaire j'aurais juste mis le nom de l'acteur. L'histoire de Hoover est simplement incroyable et mérite d'être vue.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Voici une excellente biographie de HOOVER un des personnages les plus controversés de l'histoire moderne des Etats Unis. C EASTwood signe ici une oeuvre magistrale centré sur un homme équivoque et je trouve que le réalisateur s'en tire avec grand succés avec un acteur qui crève l'écran . En effet DI CAPRIO réalise ici une de ses meilleurs interprétations et pourtant je ne suis pas un adorateur de DI CAPRIO.
l'Histoire est un peu chahutée mais là n'est pas le sujet!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Lincoln
Lincoln de Daniel Day-Lewis (DVD - 2013)
EUR 7,99

Aviator [Édition Simple]
Aviator [Édition Simple] de Leonardo DiCaprio (DVD - 2005)
EUR 4,00