undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles5
3,8 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:30,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Il est de bon ton de dénigrer cette interprétation, et pourtant...
Voluptueuse Sieglinde chantée par Jessy Norman
Ténébreux Hunding de kurt Moll
Immense Hagen de Matti Salminen
Classieux Siegmund de Siegfried Jérusalem

Si on est loin des voix d'airain de la glorieuse époque de l'après guerre, il n'en demeure pas moins vrai que cette distribution a du caractère. Bien sur les grands rôles, comme le Wotan de Adam ou le Siegfried de Kollo sont captés sur le tard, Ce dernier s'en tire néanmoins avec honneurs bien qu'il s'essouffle dans la dernière ligne droite.

Mais plus que ces chanteurs - sinon parfaits du moins vaillants -, Il reste le fabuleux orchestre de la Staatskapelle de Dresde, d'une précision inouïe, un ensemble de musiciens mus par une force collective, galvanisés par un chef allemand à la carrière exceptionnelle entre New-York Munich et Berlin. Il serait injuste de minimiser les qualités manifestes de cette interprétation contemporaine de la fameuse version Boulez, si belle en film, si moyenne à l'écoute. Non vraiment Cette nouvelle édition de ce ring est la bienvenue, surtout à ce prix. Elle reste une très bonne première approche avec une prise de son moderne et chatoyante qui met en avant l'un des meilleurs orchestre du monde.

Voila une version entre Georg Solti et Karl Boehm
22 commentaires13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2012
À ce prix là, il n'y a pas à hésiter, certes Janowswi n'est pas Solti, mais il ne démérite pas plus que Haitink ou Levine....
L'orchestre de Dresde est merveilleux et la distribution plus qu'honnête..
Quant à Janine Altmeyer, si critiquée, elle colle parfaitement au rôle de jeune fille de Brunnehilde dans la Walkyrie, avec une certaine féminité dans la voix, ce qu'elle est sensée être dans le texte, ça change d'avec les Cantatrices/Sumo habituelles.
En tout cas ce Ring réserve de bien beaux moments pour un prix modique....
0Commentaire10 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2013
Un Ring de l'Est , un Ring d'avant la chute du mur et à ce titre d'un intérêt capital . Trouve t-on encore des Ring aussi intéressant ?
Bien amicalement.
22 commentaires5 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un des meilleurs orchestres du monde capté à son zénith(avant la fin de la DDR...),un très bon chef d'orchestre,une distribution sans faille majeure(hormis Altmeyer)...et pourtant voici la moins utile tétralogie de l'histoire du disque.
L'honnêteté intellectuelle et la pure beauté sonore ne valent pas engagement et investissement,et Janowski pèche par l'absence totale de parti pris,alors que nous étions déjà dotés,à l'époque,de Böhm,Karajan,Solti...en attendant les rééditions des grands Bayreuth des années 50.
De très beaux moments dans cette intégrale:l'Or du Rhin est de très grande qualité,Norman est une splendide Sieglinde,Adam est un Wotan de grande classe (mais bien meilleur chez Böhm)et Kollo un Siegfried artiste mais bien peu heldentenor.
A ce prix pourquoi pas,mais pour quelques euros de plus l'on peut acquérir Böhm ou Krauss!
11 commentaire6 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici un témoin d'une époque révolue : une Tétralogie complète en studio avec un orchestre symphonique de premier plan. Après Decca (Solti et les Wiener Philharmoniker) et Deutsche Grammophon (Karajan et les Berliner), Ariola-Eurodisc et la VEB lançaient l'avant-dernier projet de ce type, avant qu'EMI ferme le ban avec Haitink et l'Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise.
Orchestre de premier plan, donc, et au premier plan. Theo Adam laisse son seul Wotan de studio, Yvonne Minton sa seule Fricka. Et la distribution a d'autres atouts encore : Jessye Norman en Sieglinde, Salminen en Fafner et Hagen, Moll en Hunding, Jerusalem en Siegmund. Même Nimsgern présente une adéquation vocale assez enviable à Alberich. Seulement voilà, pas une minute de ces seize heures ne se libère d'un méthodisme pesant qui finit par produire un effet d'abstraction, pour ne pas dire d'inanité. Et cette impression ne fait que se renforcer avec l'entrée en scène de la Brünnhilde de Jeannine Altmeyer puis du Siegfried de René Kollo.
Reste donc la Staatskapelle de Dresde, dirigée avec une platitude désespérante, mais dont les chatoiements subjuguent d'un bout à l'autre de L'Or du Rhin, où ils suffisent à eux seuls à créer le climat juste, et dans Siegfried, où ils installent un clair-obscur fascinant. Quant à La Walkyrie, elle bénéficie en définitive d'un premier acte parmi les mieux distribués, même si les deux suivants, centrés sur Wotan et Brünnhilde, sont plus ennuyeux (encore que dans les Adieux, bien sûr, l'orchestre, une fois de plus...).
Le Crépuscule est sans grande surprise le volet le plus décevant de ce Ring, ne parvenant jamais à prendre tournure, peu aidé par sa blafarde héroïne. Altmeyer était déjà fort pâle en Sieglinde à Bayreuth en 1976-1980 : on imagine ce que sa Walkyrie peut avoir d'insipide et d'inconsistant. Son chant fait flotter la dernière scène dans une sorte d'abstraction.
On ne recommandera certes pas ce coffret comme Ring de référence, ni même d'initiation. Mais il a son public : les amateurs de Wagner qui le sont aussi de la Staatskapelle de Dresde auront du mal à résister à son attrait. Ils y trouveront également ce qu'ils imaginaient : une interprétation ô combien décevante du cycle, mais une partie orchestrale dont ils auront bien du mal à se séparer.
11 commentaire4 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus