Commentaires en ligne


21 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 cqfd
La question se pose à nouveau : Obtient-on forcément un bon album en associant des artistes réputés autour d'un même projet musical ? Ce "super groupe", dont je n'avais jamais entendu parlé, est un véritable cas d'école. En effet, on trouve au sein de Flying Colors de sacrés noms, écoutez plutôt :...
Publié le 10 avril 2012 par Didier Lalli

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un beau voyage coloré
c'est un album intéressant par sa diversité musicale lié à ses membres issus de formations diverses et reconnues.
Le son de cette production n'est pas aussi soigné que le mérite un tel combo. c'est là une déception mais la magie opère et l'écoute de l'album est plaisante. Venez planer avec ces...
Publié il y a 23 mois par Nicky SILVER


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 cqfd, 10 avril 2012
Par 
Didier Lalli - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
La question se pose à nouveau : Obtient-on forcément un bon album en associant des artistes réputés autour d'un même projet musical ? Ce "super groupe", dont je n'avais jamais entendu parlé, est un véritable cas d'école. En effet, on trouve au sein de Flying Colors de sacrés noms, écoutez plutôt : Derrière les fûts, le maître incontesté du metal prog, Mike Portnoy, dont l'actualité est décidément des plus chargée depuis son départ de Dream Theater (un album avec Avenged Sevenfold en 2011, des DVD avec Transatlantic et un album d'Adrenaline Mob, son nouveau combo attendu dans les semaines qui viennent). Aux claviers : Neal Morse, l'ex Spoke's Beard, s'est déjà associé à Mike Portnoy sur le projet Transatlantic, mais aussi sur ses albums solos. A la guitare son homonyme Steve Morse, leader et fondateur des Dixie Dregs, groupe réputé de rock fusion, qui officie au sein de Deep Purple depuis 1995. Son collègue et bassiste des Dixie Dregs, Dave LaRue, se charge de la basse et au chant, et c'est le plus inattendu du cocktail, on trouve un certain Casey McPherson. Le garçon n'a pas le CV impressionnant de ses collègues (surtout en Europe) et il n'officie pas trop dans le milieu du metal prog dont sont issus (plus ou moins) les 4 autres. Lui est plutôt pop/rock, chantant dans un groupe, Alpha Rev, et en solo, avec à son actif un certains nombre de hits popisants, outre-Atlantique. Il joue aussi de la guitare. Etrange mélange que voilà, d'autant que dans le pitch on apprend que tout a été enregistré en neuf jours de travail, ensemble en studio ! Difficile à accepter quand on sait que certains groupes passent parfois des années à pondre un album. L'inquiétude me gagne.

Première constatation après quelques écoutes de la bête : certains artistes sont plus doués que d'autres, et certains mélanges fonctionnent merveilleusement bien. En écoutant un morceau comme The Storm, tout semble si clair, si limpide, si... facile, que je reste sur le popotin.

Côté production c'est un sans faute. Certes, ce sont des grosses pointures et ils ont certainement bénéficié de très bonnes conditions d'enregistrement, mais le résultat sonne parfaitement bien. La patte de Peter Collins (producteur) et Michael Brauer (mixage) derrière les manettes explique une partie du résultat. Côté composition, on sent aussi que le courant est carrément bien passé entre les cinq musiciens. A l'écoute des breaks de Forever In A Daze, ou bien Blue Ocean, par exemple, on ne peut qu'être admiratif (ou écaeuré si on est apprenti musicien). On ressent pas mal l'influence de Neal Morse sur certains morceaux, mais pas uniquement, puisque ce petit côté pop, apporté par Casey, est omniprésent et ô combien rafraîchissant. Les influences sont très variées du coup. Par exemple, si on trouve du pur metal prog à la Neal Morse (Blue Ocean), on trouve aussi des choses plus proches de Muse (Shoulda, Coulda, Woulda), de Coldplay (Everything Changes), ou même des Beatles (Love Is What I'm Looking For). Il faut aussi dire que ce Casey McPherson est un sacré bon chanteur qui semble capable d'enrichir n'importe quelle combo, alors pensez donc accompagné par des cadors comme ceux là !

Le premier morceau, Blue Ocean commence avec les musiciens qui rigolent et discutent avant d'attaquer. L'ambiance semble très décontractée. Ca fait vraiment, genre, ils se tapent un petit baeuf pour rigoler. Ceci dit la ligne de basse de Dave LaRue est énorme et le refrain immédiatement accrocheur. Les chaeurs sont assurés par Mike et Neal. La voix lead sonne pas mal comme Neal Morse aussi, même s'il semblerait que ça soit déjà celle de Casey. On n'a pas beaucoup d'explications sur les albums en promo donc il n'est pas facile de savoir. Même remarque au niveau des compositions, même si là, sur ce morceau, le style Neal Morse est palpable. Steve Morse possède un toucher de guitare magique et nous gratifie d'un solo magnifique. Mike et Dave assurent une rythmique en or massif, c'est sûrement une évidence pour tout le monde mais ça rend quand même ce morceau absolument jouissif, jusqu'au final particulièrement réussi. On change de registre avec ce morceau très proche de Muse, Shoulda, Coulda, Woulda. Plus heavy et tout aussi réussi, on comprend rapidement que cet album sera multi-styles. Si, dans le premier morceau, le doute plane un peu sur qui officie au chant lead, ici, pas de doute, c'est Casey et c'est excellent. Dans un petit break, et dans le final, Mike Portnoy nous rappelle qu'il est un bien un boss absolu. Retour tout aussi réussi au metal plus prog avec ce Kayla, qui explique probablement le pourquoi du comment du choix de Casey McPherson : il sait juste tout faire au chant. Il se balade et livre un maximum d'émotion dans un large spectre de styles. La patte de Neal Morse marque aussi ce morceau, où Steve Morse vient poser un excellent solo, sacrément inspiré. The Storm est un des meilleurs morceaux de cet album, à mon goût. Le refrain est imparable, la voix de Casey très émouvante bien accompagnée de contre-voix en chaeurs. Un véritable tube en puissance pour radio rock outre-Atlantique, avec un puissant jeu de batterie et un très bon solo de guitare. Si je me laissais aller, je dirais même qu'il y a quelque chose de Rush dans ce morceau (le toucher de guitare de Steve rappelle celui d'Alex Lifeson, la basse de Dave celle de Geddy Lee et le jeu de Mike celui de Neal Peart). Forever In A Daze est encore une occasion pour Dave LaRue de montrer ses talents de bassiste et de grooveur. Il balance un groove fantastique, un peu slappé, qui déménage et sert de cadre au reste du morceau, assez heavy. On y trouve un excellent break un peu jazzy, toujours mené par la basse, le refrain reste très accrocheur et la voix de Casey rappelle un peu Sting. Même si le morceau Love Is What I'm Looking For fait penser aux Beatles, le piano de l'intro est assez proche de celui de Supertramp, c'est un morceau très rock, intéressant et assez loin du reste de l'album. Sur Everything Changes on entre de plain-pied dans la ballade langoureuse. La voix de Casey se fait plus aigüe, violons, guitare acoustique. Ca reste une ballade, même avec un break très Supertramp et un bon solo de Steve Morse, on sent que Neal Morse n'est pas loin dans la composition du morceau, même si le ressenti global est plutôt typé Coldplay. Plus trop metal tout ça ! D'autant qu'après cette ballade, ils enchaînent sur une autre ballade, sympa, mais bon, avec Better Than Walking Away, ça fait beaucoup. Je trouve que celle-là est assez mal placée. Heureusement, avec All Falls Down, on repart à donf, encore avec un morceau assez typé Muse. Le boulot de Mike à la batterie et de son collègue Dave à la basse est impressionnant, quelle section rythmique ! Fool In My Heart est encore une espèce de ballade, et oui, un peu plus pêchue, presque country. Au chant, Casey se lâche, à la guitare, Steve aussi. Je la trouve au final plus réussie que les deux précédentes. On termine avec Infinite Fire, plus prog dans l'âme, et transcendée par une basse magique. Le style est vraiment Neal Morse, presque Yes, même à la fin, le break guitare / piano sur fond de basse de malade est excellent, Mike envoie du lourd, on termine véritablement en beauté cet album.

Au final, je suis très agréablement surpris par cet album qui débarque sans crier gare, et sans renfort de promotion. C'est un véritable plaisir à écouter, et à réécouter. Le talent de chacun des musiciens explose dans ce savant assemblage, très réussi et fabuleusement bien produit. On ne peut qu'applaudir des deux mains l'initiative d'avoir réuni ces musiciens. Très accessible, ne nécessitant pas plus de deux écoutes pour être convaincu, le résultat est finalement supérieur à la somme du talent de chacun des individus : CQFD.

Retrouvez cette chronique, et bien d'autres, sur notre webzine, auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Au-delà du super-groupe, de très bonnes chansons, 5 juin 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
Je renvoie aux autres commentaires pour ce qui concerne le casting de ce disque.
Ce qui frappe, c'est précisément qu'on ne reconnaît pas à l'excès les musiciens, qui donnent la priorité à la cohérence des morceaux. Certains le regretteront, mais ceux qui achètent un disque pour écouter de la musique et non pour juger des performances instrumentales seront contents.
On oublie d'autant plus facilement qui joue - même si tout le monde joue extrêmement bien - que le chanteur est un quasi-inconnu. C'est un bon chanteur, qui intervient dans des styles variés avec subtilité. Sa voix ressemble un peu trop, à mon goût, à celle du chanteur de Coldplay, et ne sonne pas vraiment prog.
Ce qui doit motiver l'achat de cet album, c'est la qualité des morceaux, très accrocheurs. Je craignais vraiment le pire. Mais dès la seconde écoute une sorte de familiarité s'installe. Ce disque est une sorte d'anti-thèse de Liquid Tension Experiment - qui a d'autres mérites.
C'est donc un achat raisonnable, qui ne doit pas être réservé aux fans absolus des divers musiciens réunis. Il concerne tous ceux qui cherchent un bon disque, très bien composé et joué, avec une production impeccable, pouvant être apprécié par un public assez large.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 DIVERS ET REUSSI, 26 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
Cet album est à écouter plusieurs fois pour bien rentrer dans l'esprit de l'album qui me semble être la variété musicale. J'y
retrouve du Van Halen, du red Hot chili Peppers, du rock dans l'esprit Fair to Midland, du Queen etc... Une fois la 4eme écoute, mon cerveau ne sait plus quelle mélodie retenir et me faire trotter dans ma tête. C'est plutôt bon signe non ?
Etant un grand fan de Deep Purple, de Dream Theater et du grand Neal Morse, j'avoue ne pas y retrouver grand chose sinon le dernier morceau dans l'esprit Spock's Beard. Et alors ? On y découvre plein de super chansons, des chœurs bien placés, des solos propres et impressionnants de mélodies.
Mike Portnoy y est très impressionnant et le chanteur ( presque inconnu du grand public ) est à sa place et assure comme il faut !
Un grand disque, exigeant pour l'auditeur mais généreux quant au résultat.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Ecoute facile, bonne production., 8 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
Bel album, bien que dans l'ensemble très lissé. Réunion de grosses pointures, ayant toutes plus ou moins trempé dans la prog : Neil Morse, Steve Morse, Mike Portnoy, Dave LaRue, et Casey McPherson un petit jeune, pour sa voix il est vrai agréable, mais plusieurs niveaux en dessous sinon (flagrant en concert. Quelques très belle chanson (Blue Ocean, Kayla, The Storm, Better Than Walking Away), et un epic prog façon Neil Morse (Infinite Fire). Tous les morceaux ont droit aux chorus de guitare du maître Steve. L'alliance des voix de De Casey et de Neil passe très bien. Dommage d'avoir laissé Mike Portnoy prendre le lead vocal sur une chanson, du coup inutile.

En concert, le groupe est dominé par la forte personnalité de Portnoy, qui prend les commandes. La performance est agréable, voire enthousiasmante.

De mon point de vue, album facile à écouter, mais nettement moins intéressant que ce que produit le projet Transatlantic (autre supergroupe avec Neil Morse et Mike Portnoy), notamment le dernier Whirlwind.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un bon album, 20 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
Quitter Dream Theater aurait pu être fatal à Mike Portnoy, fort heureusement l'animal ne sait pas laissé abattre et à concocté un nouveau "super group" avec ses amis Neal Morse aux claviers/guitares et Steve Morse à la guitare. Les mauvais esprits auraient pu avoir raison d'imaginer la formation d'une sorte de Transatlantic "bis", une sorte de groupe anti déprime pour Portnoy, surfant sur la nostalgie prog très en vogue et le côté métal suffisamment populaire pour porter le projet. Et bien il n'en est rien. Les musiciens proposent ici un bel album de chansons pop-rock, savamment matiné d'effets métal, prog et épic, venant juste faire saliver l'auditeur, sans jamais se montrer outrancier ou balourd dans la démarche. L'on sent que les musiciens n'ont pas essayé de se retenir de jouer fort et longtemps, mais au contraire de composer de bonnes chansons. Un album très frais, sans prise de tête et efficace.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Florilège, 13 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
Si l'on peut craindre la production musicale de diverses fortes personnalités, un temps rassemblées, lorsqu'évoluant traditionnellement dans des horizons musicaux épars, on ne peut qu'apprécier celle ici proposée.
Contrairement aux commentaires un peu lapidaires critiquant durement cet album, certainement fruits d'une écoute un tantinet rapide, mon appréhension initiale a rapidement été digérée par l'ambiance extrêmement soignée des compositions, l'application de la juste note dans le jeu des musiciens chevronnés nous offrant une partition festive et composite, propre à cette alchimie de talents reconnus. Cet assemblage est digne de figurer parmi les meilleurs albums de cette année 2012, en fût-elle simplement à l'échéance de ces premiers mois.
Pour l'heure, ce regroupement provisoire de musiciens émérites n'a aucune raison de décevoir. Suivant depuis des années l'évolution des protagonistes, au sein de leurs diverses formations et déjà certaines rencontres itératives de quelques uns, je ne cesse de m'étonner des possibles réalisés et me réjouis à l'avance des futures productions qui, à l'instar de Transatlantic, Agents of Mercy par exemple, démontrent que l'adjonction de talents émérites ne signifie pas systématiquement surenchères ludiques égoïstes, mais bien quête d'absolu musical dans la différence des intervenants.
Ici, le challenge est largement relevé et mérite l'intérêt de toute oreille bien née. Un album sans concession à la médiocrité musicale qui pourrait nous submerger si nous n'y prenions garde. Une très belle réussite, vraiment! Kayserphiphi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 bombe humaine que ce groupe !, 19 décembre 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
et oui, mon p 'tit gars ! tu vieillis, t 'es plus à la page !!! encore un chef d 'oeuvre que j 'avais loupé en 2012... il aura fallu une bonne crève et des heures a pianoter sur internet, entre deux éternuements, pour tomber sur la magnifique pochette de ce "flying colors" inconnu !!! et pourtant, je suis un fan de mike potnoy, et surtout de steve morse, l 'homme aux doigts d 'or, qui ne cesse jamais de sourire !
le disque ? une bombe ! pas une machine préfabriquée qui balancerait des prouesses techniques en veux tu en voilà... pour s 'épater mutuellement ou flatter leurs égos... non, il s 'agit d 'un album de chansons, toutes différentes, et toutes très abordables, en restant, techniquement, à la fois époustouflantes et sages... faites, et jouées par et pour le plaisir... ça fait du bien et ça procure un immense plaisir... mentions spéciales à steve morse (je rabâche), et ses interventions surfines, et la révélation que ce jeune chanteur, casey, qui est profond et humain, sans en faire trop... du très bon... autre plaisir, la surprenante "sagesse" de mike portnoy (quand on connaît de quelles folies batteristiques il est capable), qui orchestre la rythmique du tout de façon très efficace. PARFAIT ! MERCI MESSIEURS !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un beau voyage coloré, 13 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
c'est un album intéressant par sa diversité musicale lié à ses membres issus de formations diverses et reconnues.
Le son de cette production n'est pas aussi soigné que le mérite un tel combo. c'est là une déception mais la magie opère et l'écoute de l'album est plaisante. Venez planer avec ces Flying Colors!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Excellent, 2 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (Album vinyle)
Une association d'épées de la musique n'a pas toujours eu comme résultat des disques fabuleux, loin s'en faut. Mais là, pour le coup, c'est plutôt réussi. DEs compos diversifiées, des instrumentistes bien en place et un chanteur, le seul inconnu au bataillon qui a de l'allure.
Du premier morceau, "Blue Ocean" intro à la base histoire de rappeler que David LaRue n'est pas le premier venu au dernier, "Infinite Fire" epic de 12 minutes au cours duquel on ne s'ennuie jamais avec les interventions de Steve Morse à la guitare et de Neil Morse à l'orgue Hammond façon Jon Lord, l'album est très varié, voire métal dans certains cas "All Falls Down". L'écoute de cet album est assez prenante.
Acheté en vinyle, bien sûr car le son reste un phénomène analogique, ne l'oublions pas, l'objet est bien présenté avec des galettes 180g, ce qui ne gâche rien en terme de longévité.
Je conseille donc vivement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Trop coloré ..., 11 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Flying Colors (CD)
Certes l'album est impeccable, clairement au niveau des intervenants.
Par contre l'identité à-proprement-dite de l'album est très discutable.
On dirait presque un disque-hommage à BON JOVI, PETER GABRIEL, BEATLES, TOTO et SUPERTRAMP tellement certains passages sont flagrants.
Donc oui une réussite mais finalement à quoi bon quand ça manque d'originalité ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Flying Colors
Flying Colors de Flying Colors (CD - 2012)
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit