undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

71
3,6 sur 5 étoiles
Resident Evil 6
Plateforme: Xbox 360Edition: StandardModifier
Prix:9,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

28 sur 29 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 23 octobre 2012
Depuis le départ du créateur Shinji Mikami, Capcom se démène comme il peut pour accoucher de jeux d'action sur les cendres de ce qu'a été Resident Evil.
En résulte des jeux hybrides, boiteux, qui ont encore du mal à trouver leurs marques et à fournir des repères au joueur. Jeux d'action qui veulent conserver quelques notions de survival, jeux d'horreur cheap qui ne s'assument plus à part entière... le saga a toujours le cul entre deux chaises depuis un certain nombre d'années.

Si Resident Evil 4 fut un choc par le tournant radical qu'il prenait, il avait eu au moins le mérite de le faire avec talent. Mais pour cela, il avait fallu pas moins de 7 moutures avortées avant d'obtenir le résultat qu'on connaît aujourd'hui.
C'est sans doute ce perfectionnisme qui manque à RE6,car l'évidence est sous nos yeux : si on saluera les multiples efforts consentis pour rectifier les grosses faiblesses du volet précédent, on déplorera le fait que les développeurs n'aient pas réussi (ou même cherché) à modeler une oeuvre homogène et inspirée en mariant l'ancien et le nouveau.

Nous aurons donc des campagnes séparées aux climats diamétralement opposés, la première avec Leon qui est plus tournée vers le passé en proposant un semblant d'ambiance et de multiples hommages aux racines de la saga, sans pour autant être un véritable retour aux sources. A contrario, celle de Chris est un ersatz de Gears of War ou Call of Duty, en décalage total avec la campagne précédente. Enfin celle de Jake est une espèce de mélange des deux, mais toujours tournée vers l'action soutenue.
Avec tout ça, Resident Evil est devenu complètement schizophrène, n'osant pas s'affranchir complètement de la charte de la série tout en fournissant désormais des jeux qui ne parviennent plus à satisfaire les puristes de la première heure, depuis un bon moment déjà.

A mon sens, la question n'est plus tellement de savoir si la licence doit effectuer un authentique retour aux sources, ou au contraire foncer tête baissée dans l'action sans concession... Mais plutôt pour Capcom d'arrêter la démago et le goût de la rentabilité, pour au contraire travailler à modeler une oeuvre inspirée et homogène, qui propose un univers et un concept qui s'assument. Tout est là.

Et Resident Evil 6, sans être un mauvais jeu, est assez loin de tout ça. Il essaye de rassembler un public toujours plus vaste sans vraiment s'en donner les moyens. Car pratiquement chaque qualité du titre trouve écho dans un défaut, soit par manque de finition soit par des aberrations de choix de la part des développeurs.
Ainsi, on appréciera le sérieux dépoussiérage de la maniabilité et on s'amusera à taper des sprints, des glissades et à viser en marchant (enfin!), mais tout cela n'a pas forcément fluidifié le gameplay. On a bien du mal à acquérir une aisance totale à cause d'un système de couverture clairement raté, un corps à corps certes jouissif mais pas au point à cause de soucis de distance (il n'est pas rare de taper dans le vide), une roulade au sol bienvenue mais trop sensible (combien de fois me suis-je retrouvé au sol en plein combat sans l'avoir souhaité), et enfin une visée qui n'offre aucune précision.
L'inventaire a été simplifié par rapport à RE5. Après un temps d'adaptation, on y navigue sans problème ce qui est une très bonne chose... mais pourquoi avoir abandonné la customisation des armes, sans doute l'une des seules richesses du nouveau concept de Resident Evil? Et ce ne sont pas les habiletés de ce volet, très honéreuses et peu convaincantes, qui remplaceront ça.
Niveau réalisation, curieusement, si la licence nous avait jusque là habitués à pousser les limites des machines dans leurs derniers retranchements, RE6 ne se pare que d'un graphisme honorable mais pas époustouflant. Le seul mérite qu'on peut lui trouver est son grain, qui rend les environnements plus chaleureux que sur l'épisode précédent.
Pour le scénario, l'attrait principal en revient aux campagnes séparées dont les protagonistes se croisent à un moment de leur parcours, ce qui rappelle avec bonheur les destins parallèles de RE2. Hélas, ce système est aussi synonyme de séquences redondantes, tout cela au service d'une trame globale qui n'offre finalement que très peu d'intérêt et aucun embranchement en fonction de nos actions.
Le plus étonnant et énervant reste quand même cette faculté à nous assommer de cinématiques pour un oui pour un non, souvent pour ne rien dire. Pour un soft se voulant nerveux et sans temps mort, on se retrouve parfois à faire trois pas entre deux cinématiques, ce qui est d'autant plus frustrant que certaines ne peuvent pas se zapper car contenant des QTE. QTE dont on se verra abreuvés jusqu'à l'overdose, par ailleurs. Le rythme se voit donc sans cesse interrompu, grossière erreur pour un descendant de RE4, qui avait su adopter un tempo diabolique qui donnait un goût de reviens-y à la totalité de l'aventure.
Dans le même ordre d'idées, la durée de vie est phénoménale mais le joueur sera constamment trimballé entre séquences réussies et passages laborieux et pénibles, ou encore se verra affublé de redites comme cette séquence à la porte fermée par trois clés/cartes/codes qu'il faut chercher tout en étant poursuivi par des créatures visqueuses, qui nous est servie sur trois campagnes différentes, à peine masquée par des variantes dérisoires.

Enfin, l'ambiance sonore n'a rien d'exceptionnel, ce qui est fort dommage pour un Resident Evil.

En dressant un bilan de ces quelques lignes, on est tenté de se dire que RE6 est un pur navet à éviter à tout prix. Or non, RE6 n'est pas un navet. Il est même meilleur que RE5 et a su apporter les modifications qui nuisaient cruellement à ce dernier. Si Capcom n'a pas su effectuer que de bons choix pour faire de RE6 un épisode super abouti, il n'en reste pas moins un jeu plaisant à jouer, qui sait procurer un bon lot de plaisir et se parer de petits ajouts comme de multiples clins d'oeil à l'attention des cinéphiles, qui reconnaîtront sans mal de bonnes références des années 70 à 90 comme Terminator2, The Thing de Carpenter, Alien La Résurrection, etc...

Un bon jeu, mais pas encore le Resident Evil ultime qui mettra tout le monde d'accord en inventant la formule magique mariant à la perfection l'ancien et du nouveau, ou alors en assumant totalement son orientation TPS avec un gameplay inattaquable... car ce sont les deux seules solutions pour l'avenir de la saga.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 novembre 2012
RESIDENT EVIL UN CLASSIC QUI DEPUIT LE DEBUT DE LA SAGA VOUS LAISSE INTEROGATIF SUR L HISTOIRE QUI S EPAISSI AU FUR ET A MESURE DES EPISODES ESSAYANT DE TROUVER QUI EST LE VRAIS COUPABLE
LE DERNIER EST A LA LIMITE DE LA BOUILLIE FAUSSAN AINSI L INTERE DE JOUE DOMMANGE
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 21 février 2013
RE6 un bon jeux mais... aucun terme pour Survival-horror. Le jeux ce joue en 3 voir 4 partie d'histoire qui sont liées. Chaque histoire a plusieur chapitres et chaque histoire et liées avec telle ou telle heros que l'on veut joué. Tout d'abord ceux que je n'aime pas: 1 L'histoire (certe cela reste dubitatif selon certains joueurs) on par dans un mic mac de suite d'aventure (survival-horror) :( qui n'a aucune saveur et qui te laisse juste une impression de vide et que dans tout les cas cela reste une blague... 2 Les ennemies : alors là on par a la dérrive avec capcom, on commence avec des zombies de base (sachant qu'on s'ennuie a mourrir tellement que c'est facile) et on suis avec de monstre de plus en plus ridicule j'en site un (un homme sauterelle avec un sniper) (enjoy) et on fini sur certains boss complétement Absurde et ridicule... et de 3 le mot exact pour decrire un survival-horror qui n'en est pas ! a aucun moment ou même si la difficulté et élevé on ressent un challenge même si sont ton cooéquipier reste un boulet pendant tous le jeux et le terme horreur est faible d'un point que l'embiance glauque n'existe plus. Pour les points possitifs je reste sur le terme graphisme qui est bien, une ambiance qui essaye de nous séduire mais pas trop. Des personnages anciens et nouveau sont a l'honneur et ça fait plaisirs avec chacun un scenario qui lui est propre mais qui ce complète avec les autres et pour la première fois un RE et d'oubler en Français (donc pour les frenchie pur et dur c'est du tout bon plus besoin de lire les sous-titre). Dans l'ensemble ce n'ai que mon point de vue, mais pour moi RE6 ne devrais pas être un Survival-horror...un bon jeux d'action est c'est tout.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 janvier 2013
Pour ce coup, CAPCOM n'a pas pris de risque, en prenant un gameplay certes amélioré et largement plus souples que dans les épisodes précédents, (notamment dans la continuité du gamplay "caméra à l'épaule" du 4 et du 5), il reste néanmoins un coté "foutage de tronche" de la part de CAPCOM, nous servant la un concentré d'action presque pure et dure laissant aux oubliettes l'ambiance et le coté horrifiques des précédents Resident Evil, bien entendu en prenant en compte le tournant qu'à marqué Resident Evil 4 dans la série, qui certes pouvait dérouter les fans de la 1ére heure avec un jeu proposant des caméra fixe et des personnages assez rigides, mais c'est ce qui faisait le charme et l'ambiance de la série.
Désormais, depuis Resident Evil 4, on peut prendre le jeu et le gameplay autrement, dans ce Resident Evil 6, tout est risible, le scénario découpé en "chemins" se faisant en duo (on sent la volonté de prôner la coopération à 2 joueurs plutôt quel solo pur) avec Léon/Helena, Chris/Piers, Jake/Sherry, ainsi que la déclinaison rajoutée par Capcom suite à une mise à jour pour pouvoir incarner Ada Wong.

J'ai pu remarquer un ennui certains en jouant à toutes ces "partie" de scénario, nous sommes aujourd'hui habitué aux scénarios plein d'action et de rebondissements parfois tirés par les cheveux, mais assumés, ici il n'apporte que très peu au scénario originel des Resident Evil dans le sens ou il s'agit d'une continuité basé sur le rapport entre Jake (et son père, dont le joueur aura quelques révélations) et le Monde plongé dans la terreur du Virus-C, les protagonistes agissant cette fois en tant que super-héros, ce ne sont plus de simples survivants comme l'on pourrait le constater dans les précédents opus.

Outre un scénario basique et pas forcément dérangeant, il m'est apparu risible la façon dont certaines choses ont été tournée par les développeurs, entre des monstres absolument pas originaux, et une incohérence probante (on pourrait parler de réalisme, mais ce genre de jeu ne peuvent pas en avoir la prétention, et ce n'est pas ce qu'on lui demande), comme des boss qui reviennent sans cesse plus de 5 fois dans une partie de scénario, avec des forme clownesque telle que la transformation humain>T-Rex>Mouche géante/guépe dans une animation dans laquelle ce fameux bosse se retrouve puzzlé à se former et reformer comme un légo (en cube), ceci donne un coté un peu trop "transformers" pour un Resident Evil.

On peut cependant remercier CAPCOM de nous avoir permis de voir du pays avec une diversité dans les décors dans différents pays, même si graphiquement le jeu n'est ni vraiment beau, ni vraiment moche, malgré un aliasing prononcé, les modèles des personnages sont tout de même réussis.

Après m'être forcé à finir le jeu avec un ennui du plus profond, on peut atteindre facilement les 45h de jeux sans chercher à rusher ou récupérer tous les objets, les points de compétences que le joueurs peut acquérir étant totalement superficiels et nécessite d'en récupérer beaucoup trop (dommage car cela aurait pu donner un coté RPG avec un système de point de compétences avec des aptitudes spéciales).

En conclusion, Resident Evil 6 m'apparait comme n'étant ni vraiment un mauvais jeu, mais relativement moyen, en restant cependant un très mauvais Resident Evil, dont il n'aurait conservé que les noms et les modèles des protagonistes connus, ainsi que les zombies de base étant également très rare (sauf dans la campagne de Léon), il m'apparait également que c'est surtout la campagne bonus d'Ada qui m'a semblé la plus intéressantes et révélants plus de détails sur la conspiration entre Néo-Umbrella et le rapport avec Ada.

Ce jeu ne vaut néanmoins pas plus de 5 à 15€ maximum, on ne peut pas dire non plus qu'il pourrait satisfaire les fans de jeu d'action avec des zombies, puisqu'il ne propose finalement à mes yeux qu'une parodie à lui tout seul, et pas seulement pour les raisons évoquées, à vouloir américaniser des jeux à la base japonais, on fini par retrouver des jeux super-stéréotypés, ridicules et sans saveur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 novembre 2012
Inutile de présenter de nouveau la série Resident Evil/Biohazard dans son intégralité, mais ce sixième volet est certainement celui qui aura déchaîné le plus de passions contradictoires. Afin de dépassionner le débat, un petit test selon les critères habituels :

Graphismes et présentation : des hauts (la grande ville chinoise) et des bas (les terres enneigées) mais des efforts dans l'ensemble et une bonne qualité générale. Les personnages sont fort bien modélisés et animés, les menus sont agréables. Trop de temps de chargement et une déperdition d'affichage si vous jouez à deux en écran séparé sur le même téléviseur.

Maniabilité : proche de RE5 avec des nouveautés (se déplacer en tirant, tirs rapides, système de couverture bancal et inutile, corps à corps surpuissant, barre d'endurance etc.). La caméra est située très proche derrière l'épaule du personnage qui occupe environ un tiers de l'écran. La sensation de claustrophobie est renforcée par ce cadrage serré mais cela peut poser des problèmes en présence de nombreux ennemis. C'est un parti pris qui peut déplaire. A noter, les QTE sont très présents et pour certains très mal insérés.

Scénario : complètement illisible, superficiel, prévisible (une habitude dans Resident Evil en général). Vous retrouverez néanmoins certains héros des épisodes précédents et de nouveaux protagonistes.

Durée de vie et rejouabilité : 4 campagnes de 5 chapitres chacune, à jouer intégralement en coopération locale ou online, pour environ 30 heures de jeu la première fois. Un bon point dans une série qui compte des jeux plutôt courts. Les multiples bonus et modes supplémentaires finissent d'en faire l'épisode le plus fourni de la série.

Intérêt général : RE6 avait soulevé tant d'attentes que le résultat laisse une drôle d'impression. On est face à un cas d'école quant au fait que quantité ne rime pas toujours avec qualité. Capcom ayant outrageusement communiqué sur l'ampleur du projet, on est en droit de se demander si le staff comportait une équipe de débugage, tant certaines phases du jeu sont frustrantes et n'auraient jamais dû passer le final cut en l'état. Pour conclure, on assiste à certains instants de grâce en jouant, en alternance avec des moments bien dispensables. A se poser la question de savoir si le studio japonais n'aurait pas été frappé lui-même par une attaque bioterroriste...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 20 octobre 2012
Après 4 épisodes incroyables, un 4 en apothéose et un 5 un peu moyen, voilà que le dernier né de la saga semblait très prometteur. Malheureusement, il en est tout autrement :

Prise en main difficile, gestion des caméras calamiteuse, mise en scène poussive, utilisation de l'inventaire incomphérensible et injouable en combat. Impossible de s'équiper convenablement avant de passer à l'action. Menu pause absent, réalisation médiocre, bugs d'affichage à répétition, etc, etc... j'en passe et des meilleurs.

Un petit exemple de ce qui vous attendra à répétition : enfermé dans une pièce avec 5 autres survivants, un zombie obèse apparaît (qui arrive on ne sait comment à passer la porte vu sa taille) et vous charge dans la pièce, tout en étant accompagné par une dizaine de ses congénères, et là c'est un foutoir incompréhensible et totalement injouable. Le problème c'est que des passages de ce genre, il n'y a plus que ça... on se croirait dans Left for Dead sauf que la réalisation de Left for Dead est excellente là où RE 6 est injouable et désagréable.
Bref, une énorme déception et un jeu qui ne tient plus la route en comparaison d'un Dead Space !
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 12 décembre 2014
Jeu acheté pour être offert à une amie. Personnellement j'ai adoré Resident evil 4 et le 5 qui a fait toucher la perfection à la saga, tant au niveau des déplacements des personnages que du mode solo et multi. Là ce 6, mieux fini que Operation Racoon city ou encore le honteux portage hd du Revelation, ne m'a absolument jamais attiré à cause de sa campagne patch work, flairant le travail inspiré des triple A américain à la sauce Gears of war et compagnie. Resident evil a perdu son côté survival dés les années 2000 mais là, la saga a touché le fond avec cet opus tout juste bon pour le jeune public désireux de jouer à du tps (jeu de tir à la 3eme personne, ou on voit son personnage) à la saveur d'autre fois ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 novembre 2012
Pour moi, Resident Evil 6 est un bon jeu d'action surtout en coop. En revanche, rien à voir avec le style original "Survival Horror" de la série. Le scénario devient vraiment trop léger...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 novembre 2012
La médiocrité a enfin trouvé ses lettres de noblesse : jouabilité à la limite du scandaleux, plans de caméra totalement inefficaces...étant un fan de la première heure de la série, je déplore un tel manque de sérieux de la part d'une société aussi admirable que Capcom.Mais cela n'engage que moi...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
j'adore le concept du jeu resident evil 6.....
graphisme pas mal - prise en main pas mal - bons moments de plaisir en vue
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Resident Evil 5 - gold édition
Resident Evil 5 - gold édition de Capcom (Xbox 360)
EUR 12,70

RESIDENT EVIL 5
RESIDENT EVIL 5 de Capcom (Xbox 360)
EUR 15,99

Resident Evil : Revelations
Resident Evil : Revelations de Capcom (Xbox 360)
EUR 24,85