Commentaires en ligne


31 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:
 (11)
3 étoiles:
 (4)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Disponible en Blu-Ray import US avec une image moyenne mais plein de bonus VOST!! Indispensable pour les fans!!
Première réalisation cinéma de Michael CRICHTON (LOOKER, RUNAWAY) après l'excellent téléfilm PURSUIT (dispo en zone 1 VOST chez MGM), MONDWEST (WESTWORLD en VO) est un remarquable film fantastique qui inspira bon nombre de réalisateurs par la suite dont principalement James CAMERON et son TERMINATOR et installe les bases de...
Publié il y a 22 mois par Nathan MALENDE

versus
15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 extrêmement décevant
Rien à dire en effet sur le film qui est un monument de SF seventies. Par contre le blu-ray est très moyen voire par moment exécrable. L'image alterne entre le correct et le très mauvais. Quant au son il s'avère on ne peut plus artificiel (avec une version française parfois décalée de quelques micro-secondes avec l'image)...
Publié le 15 avril 2012 par Almundi


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Disponible en Blu-Ray import US avec une image moyenne mais plein de bonus VOST!! Indispensable pour les fans!!, 21 mars 2013
Par 
Nathan MALENDE "VINDICATOR" (Biarritz, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mondwest (Westworld) [Édition remasterisée] (Blu-ray)
Première réalisation cinéma de Michael CRICHTON (LOOKER, RUNAWAY) après l'excellent téléfilm PURSUIT (dispo en zone 1 VOST chez MGM), MONDWEST (WESTWORLD en VO) est un remarquable film fantastique qui inspira bon nombre de réalisateurs par la suite dont principalement James CAMERON et son TERMINATOR et installe les bases de l'œuvre phare de Crichton : JURASSIC PARK.

Il bénéficiait jusqu'alors d'un BLU RAY français "très moyen" (définition juste correcte voir inexistante, grain prononcé, couleurs baveuses et contraste vacillant) et scandaleusement dépourvu du moindre bonus.

Mais ici j'attire votre attention sur le fait qu'un Blu-ray import américain "REGION FREE" est sorti en mars 2013. Je m'explique:

- Le menu Pop Up est disponible en français

- l'image est un peu meilleure mais absolument rien de transcendant. Par moments la définition est excellente ou inexistante et le grain vient jouer les trouble-fête plus d'une fois. Correct sans plus.

- le son lui possède une bonne VO restauré DTS HD 5.1 qui donne une ampleur inédite à la musique et autres effets sonores du film. La VF dispose d'un mono parfaitement clair. Du très bon travail de remasterisation.

- Bonus : c'est sur ce point que réside principalement l'intérêt de cette édition US car elle en possède plusieurs très intéressant. D'abord une featurette d'époque (9mn-VOST) qui nous montre CRICHTON sur le tournage du film suivi de son interview, un docu inestimable pour tous fans. Puis vient ensuite un bonus vraiment exclusif et totalement inédit, il s'agit ni plus ni moins que de l'épisode pilote (47mn-VOST) d'une série avortée intitulé "BEYOND WESTWORLD" qui reprend les bases du film. C'est à hurler de rire, les effets spéciaux sont nuls, le héros "au brushing ringard" est ridicule avec son sourire Polident et un scénario complétement débile typique des séries des années 70. A voir absolument.

Bref ce HD reste un import qui s'adresse principalement aux fans désireux d'avoir des bonus exclusifs sur ce film car au niveau image/son, si vous possédez déjà l'édition HD française, l'achat n'est pas vraiment une évidence.

A vous de voir.

Spécificités techniques :
Blu-ray "Toutes Zones" - IMPORT USA - Editeur : Warner - durée : 89mn.
Image : 2.35 Cinémascope - 16/9 / HD 1080P
Son : Anglais DTS HD-Master Audio 5.1 / Français (vraie VF) Dolby Digital Mono 1.0 / Espagnol (castillan et latin) Dolby Digital Mono 1.0.
Sous-titres : Anglais pour malentendants, Français et Espagnol.
Menu POP UP : Français / Anglais.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un film culte à voir absolument, 13 décembre 2014
Par 
greg2408 (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mondwest (Westworld) [Édition remasterisée] (DVD)
"Mondwest" est un film d'anticipation qui reste totalement à part dans le cinéma de Science-Fiction.Le réalisateur délivre une critique féroce de ce qu'il pense être l'évolution possible de la société américaine et transforme la violence des hommes envers eux-mêmes en une violence plus ciblée et présentée comme un défouloir contre les cyborgs.
Même si les effets de mise en scène ont terriblement vieilli,sentiment renforcé par une qualité d'image de faible qualité (dvd) malgré la remasterisation,l'essentiel est ailleurs.
Le propos général du film prend le dessus sur tout le reste,et la vision du réalisateur nous embarque totalement dans ce monde de violence gratuite.
Un film culte à voir pour tout cinéphile,même si le film n'est pas sans défaut (faible épaisseur des personnages,dialogues simplistes,mise en scène parfois très kitsch,etc...).On ne peut pas nier que "Mondwest" a influencé une grande partie de la Science-Fiction américaine dans les années 70.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 pas de version française meme en sous-titre !, 18 décembre 2009
Par 
Kermarrec "le réalisme avant tout !" (chambéry, Savoie (France)) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Westworld [Import anglais] (DVD)
j'ai commandé ce dvd en pensant y trouver une version française mais elle n'existe pas meme en sous-titre! ce n'est malheureusement pas précisé sur le site de présentation de ce superbe film.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


26 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le chef d'oeuvre de Crichton, 5 juin 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Westworld [Import USA Zone 1] (DVD)
MONDWEST est un chef-d'œuvre de science-fiction produit par la Metro-Goldwyn-Mayer en 1973 sur le thème du conflit de la robotique face à l'homme. C'est le premier film dirigé par le talentueux écrivain Michael Crichton. Crichton, particulièrement attiré par le thème des parc de loisirs, écrira des années plus tard le roman et scénario de JURASSIC PARK et de ses deux suites.
Le nom de Yul Brynner, parfait dans son rôle de cow-boy, y résonne comme un clin d'œil au superbe et cultissime LES 7 MERCENAIRES de John Sturges. Yul Brynner y joue un rôle qui lui va comme un gant, celui du robot dénué de tout sentiments qui s'acharne à poursuivre sa frêle victime dans les corridors de Delos. Sa voix, y compris dans la version française, y est d'une froideur à vous glacer le sang. S'il avait été aussi baraqué qu'Arnold Schwarzenegger, d'ailleurs très intéressé par un remake de l'œuvre de Crichton, il y a fort à parier qu'il aurait put lui ravir la place dans TERMINATOR.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 extrêmement décevant, 15 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mondwest (Westworld) [Édition remasterisée] (Blu-ray)
Rien à dire en effet sur le film qui est un monument de SF seventies. Par contre le blu-ray est très moyen voire par moment exécrable. L'image alterne entre le correct et le très mauvais. Quant au son il s'avère on ne peut plus artificiel (avec une version française parfois décalée de quelques micro-secondes avec l'image). Inutile de parler des bonus puisqu'il n'y en a aucun. Ceux qui ont le DVD zone 1 édité il y a quelques années aux USA peuvent le garder car cette édition est tout ce qu'il y a de plus dispensable. Quel dommage.

PS : testé sur 2 lecteurs de salon (Sony et Philips) sans aucun problème de lecture
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Transfert très moyen, 10 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mondwest (Westworld) [Édition remasterisée] (Blu-ray)
Rien à redire concernant le film à proprement parlé (une pure merveille!). Par contre, techniquement parlant le transfert offert par ce blu-ray est très moyen,

Visuellement parlant la qualité est inégale d'un bout du film à l'autre bout, ça varie, surtout en basse lumière. (artefacts de compression visibles, solarisation ect...)
Et pour le son? En ce qui concerne la VO, Quel drôle de mixage.... chaque voie diffuse le même son... Ce qui peut être déconcertant, et ce n'est pas digne d'un soit disant mixage 5.1 DTSHDMA.

Très mitigé, vu le prix payé 24euros....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 WESTWORLD [1973] [Blu-ray] [US Import], 3 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mondwest (Westworld) [Édition remasterisée] (Blu-ray)
WESTWORLD [1973] [Blu-ray] [US Import] A Wonderfully Enjoyable Fantasy! Great Stuff!

For $1,000 a day, vacationers can indulge whims at the theme park called Westworld. They can bust up a bar or bust out of jail, drop in on a brothel or get the drop on a gunslinger. It's all safe and the park's lifelike androids are programmed never to harm the customers. But not all droids are getting with the program. Michael Crichton (‘Jurassic Park’ and ‘Twister’) wrote and made his directing debut with this futuristic thriller that heralded moviemaking's future as the first feature to use digitized images. Richard Benjamin and James Brolin portray pals confronted by a simulated reality turned real. And Yul Brynner is their stalking, spur-jangling nemesis. It is man versus machine in a tomorrow that isn't big enough for the both of them.

Cast: Yul Brynner, Richard Benjamin, James Brolin, Norman Bartold, Alan Oppenheimer, Victoria Shaw, Dick Van Patten, Linda Gaye Scott, Steve Franken, Michael T. Mikler, Terry Wilson, Majel Barrett, Anne Randall, Julie Marcus, Sharyn Wynters and Anne Bellamy

Director: Michael Crichton

Producer: Paul Lazarus III

Screenplay: Michael Crichton

Composer: Fred Karlin

Cinematography: Gene Polito

Video Resolution: 1080p

Aspect Ratio: 2.40:1

Audio: English: 5.1 DTS-HD Master Audio, French: 1.0 Dolby Digital Mono, German: 1.0 Dolby Digital Mono, Italian: 1.0 Dolby Digital Mono, Spanish: 1.0 Dolby Digital Mono and Spanish: 1.0 Dolby Digital Mono

Subtitles: English SDH, French, Spanish, Japanese, German SDH, Italian SDH and Korean

Running Time: 88 minutes

Region: Region A/1

Number of discs: 1

Studio: Warner Home Video

Andrew's Blu-ray Review: Making his directorial debut with a story written directly for the screen, Michael Crichton's 'Westworld' is a solid mix between action and allegory that still holds up quite well 40 years after first appearing in cinemas.

It's hard to think today of science fiction that doesn't involve spaceships and lots of special effects and explosions, but in the pre-'Star Wars' era of the late 1960s and early 1970s, science fiction movies had more to do with addressing current social issues than they did with simple good versus evil. In 'Westword,' Crichton tackles the issues of technology and man's overreliance on it. Set in the near future (which could very much be our own present), 'Westworld' (also frequently referred to in the movie as 'Westernworld') is one of three adult-themed amusement parks (including 'Romanworld' and 'Medievalworld') where adults pay $1,000 dollars a day to live out their fantasies. The "actors" within each park are highly-advanced humanlike robots, which means the customers can interact with them in any way they wish...insulting them, having sex with them, and yes, even killing them, with no repercussions.

As the film opens, friends Peter [Richard Benjamin] and John [James Brolin] are off to 'Westworld' for a vacation getaway. Peter is less knowledgeable and more wary about 'Westworld' than John is, who either has been there before or has a better understanding of how things work at the park. John serves primarily as the movie's information provider, telling Peter (and, thus, the viewer) how and why things work the way they do in 'Westworld.' When the two visits a saloon, Peter is taunted by a gunslinger [Yul Brynner] and winds up shooting him, only to have to shoot him again a few days later. You see, in 'Westworld,' the characters never really die, they just go back for repairs and resurface a day or two later.

The three theme parks are run and managed by a team of scientists and computer technicians who control how each robot reacts and responds to the vacationers. However, when John is bitten by a robotic snake, the scientific team begins to realise that they are losing control of their creations. One event leads to another and soon they've lost complete control of the robots in all three of the parks, leaving the humans within to fend for themselves.

If you haven't already picked up on it, there's a tremendous amount of similarities between 'Westworld' and another popular Michael Crichton story that became a motion picture, 'Jurassic Park.' One could even argue that the latter is basically the same story as 'Westworld,' with DNA-created dinosaurs replacing the robots. Comparisons can also be made to a non-Crichton film, The Terminator, as the stalking of Peter by the gunslinger in the last act of the movie certainly reminds one of a certain cyborg. In fact, there were talks a few years ago about Arnold Schwarzenegger playing the gunslinger in a 'Westworld' remake/reboot.

Sci-fans should also be on the lookout in 'Westworld' for roles played by actors who either had or would go on to have parts in other notable sci-fi franchises. You'll see Majel Barrett ('Star Trek') running the town's brothel, Jared Martin (TV's 'War of the Worlds') as one of the lab technicians, and (in one of the coolest connections) Alan Oppenheimer as the lead scientist who developed and repairs the robots. Oppenheimer, of course, also played Dr. Rudy Wells in two of the television films that lead to the launch of the 'Six Million Dollar Man' series.

The best way to judge the quality of a film is how well it holds up years later, and considering its 40-years-old, 'Westworld' holds up pretty well. Naturally, the special effects and sets haven't aged well, and there's a silly barroom fight about half-way through the movie that is too long, too campy, and completely unnecessary for the story, but all in all 'Westworld' deserves its spot as one of the more memorable science fiction films of the early 1970s.

Blu-ray Video Quality – For a 1973 release, Warner Bros. has done a fairly nice job with the transfer here. Colours are bright (although at times a little oversaturated) and while some scenes do have a softer look to them, overall the transfer is fairly sharp and detailed. Warner Bros. hasn't gone overboard using digital noise reduction, leaving a nice layer of grain in the picture that is always evident, but never obtrusive. Any dirt or other defects from the original print have been removed here. Overall, this is a nice balance between giving us the sharpness that Blu-ray can provide, and still trying to maintain the original look of the theatrical presentation. Fans of the film should be pleased by the presentation.

Blu-ray Audio Quality – The English track here is a 5.1 DTS-HD Master Audio Track (Dolby Digital 1.0 tracks are also available in Spanish (both Castilian and Latin), French, German, and Italian), but the vast majority of both the dialogue and music comes from up front, with little, but noticeable activity in the rear speakers. While both the dialogue and music are crisp and clear, the balance between the two is not. When Fred Carlin's score is featured, it's almost twice as loud as the dialogue in the movie, meaning most viewers will either be playing with their audio volume throughout, or just gets a jolt every time the film's music is featured. Usually with Blu-rays, where the music and other sound effects are louder than the spoken dialogue is nothing new, but it's much more evident in 'Westworld,' due to the fact that music rarely plays over dialogue and vice versa.

According to the IMDb web page, `Westworld' was released in the four-track stereo process that was later supplanted by Dolby Surround. If Warner had access to the original elements, it would certainly account for the richness and dynamic range of the Blu-ray's 5.1 DTS-HD Master Audio track, which is astonishingly good for a film of this vintage. The sound effects editing on `Westworld' is frequently subpar, especially when the action switches into slow motion, but the score by Fred Karlin ('The Sterile Cuckoo') sounds superb, with a clear sense of stereo separation and a wide dynamic range with a solid bottom end. Although there is little in the way of noteworthy surround activity, the mono surround channel provides an expansive sense of presence for the score. The dialogue remains firmly anchored to the front and is always clear.

Blu-ray Special Features and Extras:

Documentary: On Location With Westworld [480i] [9:07] This is an original vintage behind-the-scenes documentary from 1973 showing how the movie was made, and primarily focusing on writer/director Michael Crichton, as well interviews with fellow actors Yul Brynner and Richard Benjamin. Although it's an all-too-brief look at the production, it is easily the best bonus feature and it's nice that Warner's decided to include it on this release.

1980 TV Pilot: Beyond Westworld [480i] [47:52] This is the pilot for the quickly abandoned series that CBS attempted to develop from the film. The series jettisoned the notion of technology run amuck and substituted a human villain named Quaid (James Wainwright), who had designed the robots but didn't like seeing them wasted on leisure activities. Quaid seized control of the entire robot population and had them destroy the theme parks. Now it's up to corporate trouble-shooter John Moore [Jim McMullan] to stop whatever Quaid has planned, which seems to involve national security.

Theatrical Trailer [480i] [3:07] If you're one of the few who has yet to see 'Westworld' then do not watch this trailer before watching the film. It gives away literally every major plot point in the film, including the demise of major characters, the final scene, and the final line of dialogue!

Finally, one aspect of `Westworld' that always left me dubious was the willingness of its guests to let themselves be observed by the park staff while engaging in the theme parks' elaborate charades, including sexual relations with robots in a variety of fantasy scenarios that most people presumably wouldn't want to share with strangers. This time around, though, I realised that Michael Crichton's instincts were once again ahead of his time. If a theme park like Westworld existed today (and it still may be built, as least in the world of remakes), there would be an additional class of guest besides those paying the contemporary equivalent of $1000 a day. For these guests, all expenses would be paid in exchange for a waiver allowing their entire stay to be filmed and broadcast on a reality series. Michael Crichton might not have imagined the specifics of Westworld: The Jersey Shore, but the germ of the idea is right there in his park design. Although it is good follow up to the previous release of `Futureworld,' sadly it does not quite match up to that film and on top of that, sci-fi has moved on and things look slightly old fashioned, but despite this, I am still glad I have added this to my Blu-ray Collection. Highly Recommended!

Andrew C. Miller - Your Ultimate No.1 Film Fan
Le Cinema Paradiso
WARE, United Kingdom
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'ancêtre du monde virtuel vu par Michael Crichton en 1973 ou comment on imaginait l'avenir à cette époque, 5 avril 2014
Par 
Jord - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mondwest (Westworld) [Édition remasterisée] (DVD)
"Mondwest" est le 2ème film tourné par l'écrivain de SF "Michael Crichton" en tant que réalisateur en 1973 (entre "Pursuit" de 1972, téléfilm inédit en France, et "Morts suspectes" de 1973). Romancier très prolifique et considéré comme l'inventeur du techno-roman à suspense, il réalisa ce film sur un scénario original non tiré d'un de ses livres.
Ce film de SF se passe dans le futur pour 1973 (c'est à dire en 1983) où un parc d'attraction permet à ses visiteurs de se retrouver dans une époque proposée par les organisateurs (Empire romain, Moyen-âge ou Western) dans un environnement où évoluent des androïdes. Evidemment, le séjour de ses visiteurs, qui peuvent abuser des robots humains à leur guise pour assouvir leurs fantasmes les plus secrets qu'ils soient de nature meurtrière, sexuelle ou même sadique, ne va pas se passer exactement comme ils l'espéraient. Il y a un grain de sable dans l'engrenage et les esclaves mécaniques se révoltent. Une intrigue bien dépassée maintenant avec l'existence des voyages virtuels mais qui, à l'époque, paraissait plausible et était même une idée renversante.
Dans ce Monde, le héros doit affronter un cow-robot devenu incontrôlable, "Yul Brynner" en copier-coller de "Chris Adams", le chef des "sept mercenaires", qu'il avait interprété 19 ans avant.
Une bonne série B qui nous replonge dans les films SF d'antan, ne gâchons donc pas notre plaisir et oublions un peu la technologie actuelle pour remonter nous aussi le temps dans un passé pas si lointain où l'on imaginait le futur sous un autre angle. Embarquons pour le parc d'attraction pour 85 minutes...

Ce film eut droit à une suite 3 ans plus tard, "Les Rescapés du futur" ou "futurworld" réalisé par "Richard T. Heffron", bien inférieur au premier opus.

Pour la petite histoire, l'œuvre littéraire de "Michael Crichton" est plus connue à travers les adaptations plus ou moins réussies d'autres réalisateurs: "La Variété Andromède", "Jurassic Park" et sa suite "Le Monde perdu", "Sphère", "Le 13ème Guerrier", "Prisonniers du temps", "Congo", "Soleil levant" etc...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'avenir du futur, 13 août 2009
Par 
Touzot "hubert" (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Westworld [Import USA Zone 1] (DVD)
... C'était le nom d'une émission qui passait une fois pas mois sur tf1 dans les années 70... j'y étais enfant. J'avais le droit à un film par semaine. je choisissais donc toujours lorsque cette émission était diffusée.
Elle proposait donc ce genre de film. Soleil Vert, Génération Proteüs, La Planète des singes.
de revoir aujourd'hui Monde West de Michael Crichton, ravive souvenirs et parfums délicieux. Oui tous ce genre de film sont un peu comme les madeleines de Proust. même si aujourd'hui, ils semblent dâtés avec des effets spéciaux approximatifs, on ne peut éviter de retombé dans cette malle de jouets, de retrouver tout ce qui nous à fait rêver... Et puis il y a Yul Bruner en premier Terminator cinématographique qui fichait les chocottes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un Monde où rien ne vas de... tarvers !, 10 juin 2013
Par 
Lenfant Claude "Gorissimo" (France Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mondwest (Westworld) [Édition remasterisée] (DVD)
Bien avant "Terminator" et autres androïdes réalisés en images de synthèse, "Mondwest" est LE pionnier moderne du film de robot, servi, ce qui ne gâte rien, par un excellent scénario de Michaël Crichton. Ces vacances du futur où l'on choisirait son monde pour vivre tels des cow-boys ou chevaliers du moyen-âge, est une idée absolument géniale. Seul hic : on ne comprend pas pourquoi les robots possèdent de vraies armes alors que des projectiles synthétiques auraient fait moins de dégâts. - s'ils n'en avaient point eus, cela aurait été aussi bien, les méchants étant programmés pour ne pas dégainer les premiers -... Bah ! On se dira que ces vacances n'étaient réservées qu'à de riches milliardaires amateurs de sensations fortes... Dire qu'il a fallu tout ce temps pour obtenir un DVD en zone 2 et dans une copie douteuse quelque peu sombre et granuleuse par endroits... sans compter qu'il n'y a aucun bonus puisque l'idée est d'obliger le consommateur à se mettre au blu-ray... un blu-ray qui parait-il, est plus destroy que le DVD classique ! Un comble ! Bref, on en regrette presque la copie "Super 8" (que je possédais) dont le montage condensé en 25 mn donnait malgré tout une assez bonne synthèse du scénario. Tout un art oublié !

L'acteur incarnant l'ami du héros moustachu n'est pas particulièrement bon (du moins dans la version française) et de nombreux blancs viennent s'installer à chaque changement de scène, un peu comme si les comédiens attendaient la coupe au montage. Au niveau DVD, je suis toujours outré de constater que l'on change les affiches originales par une photo extraite du métrage, certaine d'ailleurs n'attirant pas forcément l'oeil de l'acheteur potentiel. L'affiche était pourtant superbe avec cette notation plutôt intelligente : "Un Monde où rien ne vas de... tarvers !".

Il serait presque intéressant aujourd'hui de tourner un remake de cette oeuvre en y ajoutant, pourquoi pas, d'autres mondes ou des civilisations différentes. Reste à trouver un "robot" plus vrai que nature car pour remplacer Yul Brynner, faut se lever de bonne heure ! Au boulot, Spielberg !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit