undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,4 sur 5 étoiles
Noctourniquet
Format: CDModifier
Prix:14,65 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Une chose est sûre, ce nouveau Mars Volta va faire parler chez les amateurs du groupe. Après l'étonnamment simple et mélodieux Octahedron (un modèle de concision pour un groupe plus habitué à un chaos plus ou moins ordonné), on pensait le groupe en voix de normalisation, erreur !

Dès la première piste de ce nouveau long-jeu, une sorte de fusion entre Marilyn Manson et Battles, on est surpris par le parti-pris quasi-synthétique qu'Omar Rodriguez-Lopez et Cedric Bixler-Zavala amènent à leur créature. Ceci dit, la composition ne manque pas d'élégance... La suite, Aegis, ressemblerait à s'y tromper à du Muse, période Black Holes/The Resistance, si n'y avait le chant si immédiatement identifiable de Bixler. Encore une fois, la chanson n'est pas mauvaise mais... Est-ce vraiment ce qu'on attend de Mars Volta ? Et c'est exactement pourquoi Noctourniquet va faire parler, parce que Mars Volta - dont c'est ici pourtant le sixième album - surprend toujours (et déçoit même parfois). Force est de constater qu'ils ne sont jamais aussi convaincants que quand ils se replient sur des bases psychotico-musicales connues, comme c'est le cas sur Dyslexicon ou Molochwalker, où dans la simplicité d'une ballade synthético-acoustique comme sur Imago et Trinkets of Pale Moon, ça ne les empêche pas de tester autre chose, encore et toujours.

A quoi attribuer ce changement ? L'annonce, quelques mois plus tôt, de la très attendue reformation d'At the Drive-In (officiellement uniquement pour quelques festivals) a-t-elle influencée la direction d'un album où le duo et ses accompagnateurs du moment (en l'occurrence, juste la section rythmique composée du bassiste Juan Alderete et du nouveau batteur Deantoni Parks, la formation ayant été violemment resserrée par ses leaders) semblent constamment hésiter entre une écriture presque (synth) pop - très présente tout au long de ces 13 titres et 65 minutes - et le chaos psychédélico-progressif de leurs débuts. Là où Ochadetron passait pour l'album d'une sagesse enfin trouvée, Noctourniquet déboule tel un chien dans un jeu de quille et envoie tout bouler. Le résultat est un album « le cul entre deux chaises », ni totalement neuf, ni complètement ancien où on reconnait évidemment Mars Volta mais se demande sans cesse où ils veulent bien en venir. Finalement, c'est peut-être une bonne nouvelle le groupe n'ayant visiblement pas fini de chercher, d'expérimenter là où il lui aurait été si facile de reproduire une formule ayant fait ses preuves et acquis à la formation la réputation qu'on lui connait aujourd'hui.

En attendant, il faudra bien se contenter de ce Noctourniquet perfectible, inégal mais aussi passionnant où la plus grande beauté voisine parfois le plus improbable chaos. Et c'est aussi pour ça qu'on aime Mars Volta, parce qu'ils ne cajolent pas leur fan-base comme cet opus en est la preuve vivante... Criante. Ainsi, faudra-i-il à chacun se pencher sur cet étrange animal afin de savoir si, oui ou non, il souhaite l'adopter... En ce qui me concerne, c'est déjà fait.

Personnel:
- Omar Rodríguez-López: guitare, claviers
- Cedric Bixler-Zavala: chant
- Juan Alderete: basse
- Deantoni Parks: batterie
(à noter que Marce Rodríguez-López, bien que crédité dans le line-up, n'a pas participé aux enregistrements de Noctourniquet)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 avril 2012
Chaque nouvel album de Mars Volta, a quelque chose de nouveau tout en conservant leurs racines. Avec Noctourniquet, Cedric et Omar vont à l'essentiel :un rock toujours aussi inventif , condensé pour une fois en 5 min par morceaux. Il est là le grand changement !!!Quelques parties synthé introductifs font également leurs apparitions mais juste ce qui faut pour ne pas dénaturer le son de The MVT.
J'ai beau l'écouter.... je trouve que tous les morceaux ont leurs places.Parfois la voix de Cédric me fait rappeler celle de Zach de la Rocha ( Dyslexicon) A bout de 5- 6 écoutes, (il faut au moins ça pour percevoir la subtilité et richesse de cette album ), on va même jusqu'à retenir certains refrains (" St Christopher").
Les morceaux sont tous très différents.Bref, un GRAND ALBUM DE THE MARS VOLTA très accessible pour les non initiés.
Coup de coeur pour ZED AND TWO NAUGHTS.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 avril 2012
Fan des Marsvolta depuis le début et même avant (At-the Drive-in) cet album m'a d'abord paru très moyen. 1) Beaucoup trop de son électro/bidouillés, du coup un perd en intensité et certains titre (comme Whiphand) sont gâchés par des riffs de ... synthé... 2) On ne trouve plus de titre de 10, 16 ou 30mn truffés de surprises. 3) On se retrouve avec des titres trop structurés couplet/refrain/couplet/refrain/refrain. Bref, leur meilleur est pour l'instant derrière eux (ah ce Frances the Mute dont je ne me lasserai jamais!). Cet album, il faut vraiment se forcer à l'écouter plusieurs fois pour l'apprécier tant il est différent et bizarre: c'est peut-être le côté positif d'ailleurs! Les marsvolta savent toujours installer une espèce d'ambiance indescriptible qui nous rend perplexe. Je le classerais en 4ème position dans leur discographie: un bon album mais certainement pas le meilleur...
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 avril 2012
Avec Noctourniquet,The Mars Volta explore une fois de plus de nouveaux horizons. Apres un Octahedron plus posé,ils s'orientent cette fois vers une musique plus synthetique,un brin plus accessible mais tout en restant assez complexe(tout est relatif comparé a Frances the mute par exemple). La voix de Ced Bixler Zavala est toujours aussi magnifique et les arrangements de Omar Rodriguez Lopez,imparable.
Bref,un album hautement addictif,plus facile d'acces que les deja "classiques" de la troupe mais pas pour autant moins bon.
Un groupe a part.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 avril 2012
Mars volta signe avec cet opus un chef d' oeuvre a la hauteur de sa réputation musicale devenue titanesque et légendaire!! L album est complexe, beau, déroutant et d' une originalité fabuleuse, le groupe se paie le luxe de faire du mars volta jamais entendu et ça donne par exemple the malkin jewel fan,zed and two naughts,dyslexicon ou aegis !!! Du grand art pour simplement le Led zep d' aujourd hui!! Fameux
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Antemasque
Antemasque de Antemasque (CD - 2014)

Amputechture
Amputechture de The Mars Volta (Album vinyle - 2014)

De-Loused In The Comatorium
De-Loused In The Comatorium de The Mars Volta (CD - 2011)