undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

8
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Gustav Leonhardt plays Bach
Format: CDModifier
Prix:26,97 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

14 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ma vie avec Bach...ou comment cette Musique ne me quittera qu'à ma fin....

La découverte des concertos brandebourgeois date d'une époque où les baroqueux ne tenaient pas encore le haut du pavé. C'est donc avec Karl Richter que j'ai fait connaissance. On n'imagine plus ce que fut cette interprétation. Elle était emplie de joie de vivre, depétulance, d'alacrité. Bach était débarrassé d'une lenteur horriblement lourde, d'une pesanteur de Burgrave et d'un tempo "knappertsbuschien".

La bombe explose alors. Harnoncourt et Leonhardt balaient tels des vents purs les miasmes...Et là on entre de plain-pied dans l'architecture de l'Oeuvre. Leonhardt au clavecin, c'est L'Architecte au ton juste, précis, net...Beau comme une épure, un trait noir calligraphié sur un mur blanc,juste un mouvement totalement abouti. La perfection du Geste. Cette interprétation magistrale reste intemporelle.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 23 août 2012
Cette anthologie des enregistrements de Bach par Leonhardt est à mon avis encore plus essentielle que celle parue chez Sony ou celle parue chez Virgin.

Ce coffret comprend 5 volets essentiels déclinés en 10 CDs:
1) un clavier bien tempéré légendaire:
- la première de ce clavier bien tempéré est incandescente, d'une précision quasi-chirurgicale, de richesse de détail, d'une tension (et attention) constantes...
- la seconde partie qui avait été enregistrée quelques années plus tôt est très complémentaire avec une atmosphère plus organistique, plus spontané, enjoué à une époque où Leonhardt n'avait pas encore complètement developpé son style si typique et légendaire des années 70.
Version globalement égalée notamment par son èlève Bob van Asperen et quelques autres dans des styles différents mais pas vraiment dépassée.
2) L'Art de la Fugue est une référence absolue cette facon de resserer les lignes pour paradoxalement faire mieux ressortir l'émotion et avec une clarté du contrepoint exemplaire. C'est cette version qui a montré combien cette oeuvre était faite pour le clavecin.
Quant à la seconde partie du Klavieruebung qui faisait partie du même double album, elle est extraordinaire de tenue (concerto italien, quel mouvement lent!) mais aussi de richesse ornementative (ouverture à la francaise).
3) Les variations Goldberg (3eme version de Leonhardt) font partie de mes préférées. Elles sont présentées ici en forme de concentré musical extraordinaire où les reprises sont absentes et où Leonhardt amorce son évolution vers son style plus chatoyant des années 80. Elles sont précises, ciselées, contrastées et très riches au niveau du son (superbe clavecin francais, registrations subtilement variées et superbe prise de son).
4) Les sonates pour violon et clavecin ne sont pas mes préférées avec un clavecin qui a tendance à écraser le violon, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles ont de la tenue et de l'esprit.
5) Enfin les pièces d'orgue de Bach par Leonhardt nous rappelle ses qualités d'organiste uniques.

Bref, même si j'aurai préféré entendre les sévères mais magistrales partitas parues au début des années 70 en lieu et place des sonates pour violon et clavecin (on aurait eu toutes les parties de la Klavieruebung représentées!), il s'agit probablement du coffret le plus essentiel paru depuis la disparition de ce géant de l'interprétation de Bach au clavier. A recommander donc sans hésitation!
99 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La version du Clavier bien temperé par Leonhardt est un jalon important de l'histoire de l'interprétation. Mais il en va de même de l'Art de la fugue (rappelons que Gustav leonhardt revendiquait avec de forts arguments la destination originale pour le clavecin de cette oeuvre chant du cygne inachevé). Les quatre autres disques Bach (sonates violon/clavier, pièces pour orgue et seconde version des Variations Goldberg) sont également des merveilles.Bien entendu tout amateur de Bach ou/et de Leonhardt possède déjà tout ou partie de ce coffret. Mais l'occasion est belle à peu de frais pour ceux qui comme moi possèdent ces interprétations en vynile de les doubler par ces cd.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Gustav Leonhardt plays Bach/coffret 10 CD/DHM
C’est un coffret de quelques uns des chefs d’œuvre de Bach interprétés par Gustav Leonhardt que nous propose ici Deutsche Harmonia Mundi.
L’opus 1080, « L’Art de la Fugue » fait partie de ces œuvres intemporelles que tout claveciniste ou organiste digne de ce nom aura jouées un jour. L’austérité de l’œuvre se remarque d’emblée, mais la beauté formelle n’est pas absente pour autant à travers un équilibre, une rigueur et une sorte d’abstraction propres à Bach. Ici l’œuvre est jouée au clavecin avec raffinement et sensibilité par Leonhardt. Magnifique.
Les opus 846 à 893 constituent « Le clavier bien tempéré », livres I et II. Chaque livre comprend 24 préludes et fugues, qui illustrent toutes les possibilités d’un clavier qu’il soit clavecin ou orgue, dans les 24 tonalités. La qualité des instruments est pour beaucoup dans la richesse de l’interprétation de Leonhardt, d’une densité tout aussi étonnante.
L’opus 988, bien sûr, ne pouvait pas ne pas figurer dans ce recueil. Les « Variations Goldberg » version Leonhardt. Art du contrepoint mené à la perfection ! Les Variations restent le plus grand terrain d’aventures des claviéristes. Rappelons–nous Gould au piano. C’est le chef d’œuvre absolu au même titre que la Passacaille opus 582, qui hélas ne figure pas dans le CD N°7 consacré à l’orgue.
Une mention à part pour les Sonates pour violon et clavecin opus 1014 à 1019 qui sont des pièces ravissantes, moins connues mais à retenir.
On ajoutera pour être complet le célèbre Concerto Italien opus 971 et la partita opus 831 qui viennent conclure ce moment de musique essentiel.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cet élégant coffret de 10 CD vous donne une première approche de Gustav Leonhardt dans JS BACH, une très grande rigueur, une égalité de main indispensable,, la très grande richesse apportée par l'interprétation à la compréhension des œuvres, dont certaines sont indispensables: le clavier bien tempéré, l'art de la fugue, les variations Golberg,, mais aussi un bouleversant récital d'orfgue ou les sonates pour violon et clavecin. L'interprétation est si riche que l'on ne se lasse jamais. Enfin le son est très agréable. Un coffret indispensable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mars 2013
Quel scandale !
Vendre ces trésors quasiment au prix du CD vierge ! (alors que j'ai acheté la plupart d'entre eux au prix fort à leur sortie !)
Les mélomanes jeunes ou débutants n'ont plus d'excuses : ils tiennent là une discothèque baroque de base très solide !
Bien sur, il y a quelques interprétations un peu datées (Collegium Aureum), mais pour combien de pépites !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 août 2014
LE SON LA MAITRISE, L EXPERTISE DE G LEONHARDT DANS CE RÉPERTOIRE... JE N OUBLIE PAS LES RARES OCCASIONS " LIVE" que j ai eu d écouter ce monsieur, toutes un événement en soit pour celui qui a joué Bach au cinéma et qui a été le père spirituel d une génération de clavecinistes baroques ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 23 novembre 2012
Gustv Leonhardt a donné à la musique de Bach une hauteur, une tenue et un souffle totalement novateurs...Ce Musicien, fût est et restera, avec N.Harnoncourt, comme un Révolutionnaire au sens précis du terme...On va là où personne ne va, on crée un nouvel espace et on bâtit dessus...On bâtit une un Temple où officie le Cantor...Ces dix gravures présentent,illustrent et témoignent de cette résurrection du Maître de Leipzig.

SDG
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Gustav Leonhardt: The Edition
Gustav Leonhardt: The Edition de Divers Artistes (CD - 2008)