undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le principal intérêt de ce coffret est de regrouper l'ensemble des oeuvres de musique de chambre avec piano écrites par Schumann. Du coup, on y trouve de véritables raretés telles ces pièces avec cor mais aussi les traditionnels incontournables quatuor et quintette dont bon nombre de versions figure déjà au catalogue.

Réalisés pour l'essentiel entre 2006 et 2009 sous l'initiative du pianiste français Eric Le Sage, ces enregistrements font appel à quelques pointures du monde musical français actuel. Jugez en plutôt : François Leuleux au hautbois, Paul Meyer à la clarinette, Jean-Guihen Queyras et François Salque au violoncelle, Antoine Tamesit à l'alto pour ne citer que les principaux. Du coup, souvent l'interprétation est de très haut niveau, techniquement et musicalement.

Toutefois, nous tempérerons notre enthousiasme - relatif - par trois remarques de nature très différentes. Au plan éditorial tout d'abord, pourquoi avoir bêtement reproduit in extenso les livrets de chacun des disques parus séparément ? Souvent, on y retrouve textuellement les mêmes paragraphes alors qu'il eût été plus simple et plus à propos de ne laisser pour chaque disque que les parties qui lui étaient spécifiques. Cela donne un sentiment d'amateurisme qui amoindrit considérablement le travail éditorial par ailleurs remarquable ! En outre, pas un mot sur les interprètes, ce qui est dommage.

Ensuite, le choix de Gordan Nikolitch au violon n'est pas des plus heureux. Trop de problèmes de justesse, manque de puissance et d'expressivité font des sonates pour violon et piano en particulier des enregistrements de second plan.

Enfin, l'interprétation du fameux quintette risque d'en défriser quelques uns ! On adorera ou détestera. Je serai plutôt dans la deuxième catégorie malheureusement... Le Sage aborde ce sommet du genre sur un train d'enfer, donne un caractère souvent très percussif à la partie de piano, confinant alors à une certaine sauvagerie, à une brutalité qui ne sied pas au caractère de l'oeuvre. Et puis, pourquoi mais oui pourquoi diable, au beau milieu du sublime deuxième mouvement faire aboyer l'alto !!!! ???? Où Dieu est-ce écrit dans la partition ? Qu'est-ce qui a bien pu leur passer par la tête ? C'est laid, inapproprié et finit de nous décourager.

Tout ceci m'amène à m'interroger sur les raisons qui ont pu prévaloir à l'attribution d'un diapason d'or, au Jahrespreis der deutschen Schallplattenkritik et au Grand Prix de l'Académie Charles Cros ! On a certes un coffret unique, d'une certaine cohérence, comportant des moments prodigieux mais il y figure aussi trop d'approximations voire de contre-sens pour mériter tant de louanges...
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2013
Outre le packaging très agréable et le prix assez compétitifs, c'est surtout la beauté des oeuvres et de leur interprétation qu'il faut souligner ici. Eric le Sage est très bon dans Schumann, et il a su s'entourer de partenaires qui le sont tout autant.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)