undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 août 2012
1978, le premier de album de Moon Martin déboule avec ses riffs rock'n'roll mais aussi ses ballades langoureuses ou mièvres selon l'auditeur.
Personnellement, j'aime les deux facettes de cet artiste trop méconnu, que j'ai pourtant eu la chance de voir sur scène en France en 1999 et 2000.
"Shots from a cold nightmare" est une oeuvre qui s'écoute sans déplaisir d'une traite.
En effet, oui c'est vrai qu'il est assez court avec des morceaux avoisinants en moyenne les trois minutes.
Mais c'était aussi le cas de bon nombre d'albums à l'époque, et finalement valait mieux un bon disque de trente minutes qu'un de soixante avec du remplissage.
Pas de titres faibles comme sur les deux suivants, qui constitueront une trilogie parfaite dans la discographie de Moon Martin.

Mes titres préférés : "Hot night in Dallas", "Cadillac walk", "Bad case of lovin' you", "Nite thoughts", "You don't care about me".

Note : 18/20
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2013
1978. Moon Martin a alors 28 ans, lorsqu'il sort son premier album "Shots from a cold nightmare".
Quel choc !
Moon Martin fait partie de ce que l'on nomme outre-atlantique "American New Wave", l'expression "new wave" étant à entendre dans un autre sens que celui que nous lui donnons en France.Le rock étant devenu à cette époque quelque peu boursouflé,un certain nombre d'artistes prônent un retour aux origines du rock : des chansons courtes, de l'énergie, de la fraîcheur, une musique carrée, sans fioritures. On trouve dans ce courant musical des artistes comme Tom Petty, ou bien Moon Martin.

Quel choc, disions-nous : tout commence avec "Hot nite in Dallas", chanson-souvenir de voyages professionnels de son père à Dallas, Moon Martin observant de la chambre d'hôtel la vie bigarrée de la ville. Belle mélodie, voix douce et énergique à la fois, guitares électriques tranchantes sans agressivité inutile : dès le premier titre, Moon Martin donne le meilleur de lui-même.
D'ailleurs, aucun faux pas tout au long de l'album : le célèbre "Cadillac walk", que Mink de Ville a popularisé ; "Bad case of loving you", qui sera repris par Robert Palmer, une reprise des Beatles ("All I've got to do") ; des chansons douces ("Night thoughts"), d'autres plus proches du rock des années 50.
En dix chansons, trente-deux minutes et vingt secondes, Moon Martin va droit au but : ce premier album est, selon moi, son meilleur.

Du rock "lunaire" ? Des amis ont fait remarquer à John Martin (son vrai nom) qu'il employait souvent le mot "lune" dans ses chansons : "Dark rolls the moon" (Hot nite in Dallas), "When the moon comes up" (Cadillac Walk), "Now the moon rises in the sky" ("Hands down"), d'où son nom d'artiste : Moon Martin.

Ce disque est présenté dans la collection "Vinyl replica deluxe" : "deluxe" est nettement exagéré et risque de décevoir, car à l'intérieur du CD, on ne trouve en fait que la photographie de l'artiste et les paroles imprimées en tout petits caractères. Mais que ce détail ne vous empêche pas de savourer ce très beau disque de Moon Martin.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2014
Cela m'a permis de réécouter cette album, j'avais le souvenir d'un album "Disco" "Soul"....mais j'avais oublié le reste: très variés avec des morceaux "rythme & blues" voir "Rock & Roll".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus