undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

6
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 décembre 2010
Shan sa nous conte 4 histoires d'amour. D'amours contrariées. D'amours impossibles. C'est également une brève histoire du temps, un retour sur les derniers épisodes de l'Histoire de Chine, de la Chine impériale à la Chine d'aujourd'hui en passant par la révolution culturelle.
Mais ces amours n'en sont finalement qu'un. Une grande histoire d'Amour à travers le temps. Qui lui survit. Le saule meurt et renaît. Les deux êtres aimés s'aiment et se déchirent. Et se re-cherchent, de récit en récit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 6 septembre 2007
Un jeune homme lettré en quête de reconnaissance au point qu'il en oublie sa femme, des jumeaux qui jonglent entre haine et amour, un adolescent révolutionnaire survivant grâce à la femme qui l'a fait arrêté et une businesswoman déjà lassée par l'amour, telles sont les quatre vies du saule. Quatre nouvelles faisant référence au saule, symbole en Chine de la mort et de la renaissance.

Shan Sa sillonne les vies, explore les terrains tortueux de l'amour, traduit les premières révoltes et les premières trahisons, mais ne laisse jamais de côté la dimension historique (de la dynastie des Ming à la Révolution culturelle), qu'elle mêle avec brio à ses perpétuelles interrogations sur la vie.

Malgré sa thématique agréable, ce livre a une atmosphère pesante, pleine d'appréhension, car l'auteur laisse toujours flotter derrière la moindre joie un mauvais pressentiment, une aura de malheur dont le saule semble être le responsable malgré lui.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 décembre 2004
Quatre nouvelles, quatre histoires pleines d'amour, de tristesse, de poésie : un plaisir de la langue française avec l'exotisme d'une autre culture, d'un autre pays. A lire si l'on aime voyager en douceur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mai 2007
Une ode a l’amour ou plutôt aux amours contrariées. On traverse quatre époques de la Chine rencontrant à chaque fois des personnages différents, mais que leurs amours meurtries rapprochent.

La première histoire se passe en l’an 1430. Shan Sa nous raconte l’histoire d’un jeune garçon Chong Yang qui n’a que six ans au départ et que l’on voit évoluer au fil des pages. Chong Yang plante deux saules côte à côte dans le jardin de la maison de ses parents. Mais son père est bientôt ruiné et les parents meurent brusquement. Chong Yang garde espoir, il veut devenir mandarin. Pour cela, il lui faut étudier et passer de nombreux concours. Un jour, il rencontre Quing Yi, un adolescent richement vêtu et cultivé qui est natif du même village que lui. Après avoir sympathisé Quing Yi lui offre sa sœur en mariage. Le mariage n’aura pas lieu, mais progressivement l’amour s’installe entre les deux jeunes gens. Lu Yi est une jeune femme totalement dévouée à son amour. La situation se complique lorsque Chong Yang est reçu pour ses concours et doit prendre femme…

La seconde histoire retracent les amours meurtries de deux jeunes frère et sœur au XVème siècle. On les suit de leur naissance (ils sont jumeaux) à la mort du frère. C’est la jeune fille qui nous raconte leur histoire tragique. Dans ce pays qu’est la Chine, seul les garçons comptent à la naissance et elle en souffre beaucoup. Mais grâce à ses nombreux dons, elle séduit son père qui se met alors a détester son fils, un vrai bon à rien et à regretter que sa fille ne soit pas née homme. Malgré les brimades, les coups, le désespoir parfois, les deux jeunes gens conservent un réel attachement l’un envers l’autre. Jusqu’au jour tragique où le garçon provoque sans le vouloir la mort de son père…

La troisième histoire se situe en 1962 en pleine Révolution culturelle. Wen est un jeune homme plein d’espoir en la Révolution. Il quitte ses parents contre leur volonté et s’engage dans la lutte. Il rencontre par hasard une jeune fille Saule dont la voix douce le fait rêver. Il en tombe plus ou moins amoureux mais leur relation reste celle de deux frère et sœur. Jusqu’au jour où une délégation arrive au village des gardes rouges et cherche un contre-révolutionnaire…

La dernière histoire est de loin la plus courte. Elle conte l’histoire d’Ajing, une jeune cadre dynamique courtisée par de nombreux hommes. Le temps d’un voyage en avion vers Hong Kong et peut être d’un rêve une nouvelle vie se dessine pour elle… Sans doute le plus poétique des quatre récits.

Ce livre est plein de poésie, de tendresse, d’amour mais aussi de cruauté et de tristesse. On y apprend beaucoup sur l’Histoire de la Chine à travers les âges, sur les us et coutumes des Chinois, sur leur manière de penser, leur manière de voir les choses. J’ai trouvé ce livre très enrichissant. La troisième histoire m’a un peu fait penser à « Balzac et la petite tailleuse chinoise » de Dai Sijie. La dernière histoire est de loin la plus poétique. Mais la seconde m’a beaucoup touchée aussi…

Un très beau roman à lire tout doucement, à savourer…
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 1 mars 2013
Très bel ouvrage d'une touchante poésie, à l'écriture scielée dans l'éxotisme des contes anciens, qui nous emmène à travers les paysages des steppes arides de l 'asie centrale aux caravannes lointaines et aux traditions ancestrales à travers les intrigues de concubines, en passant par la révolution culturelle... Cet ouvrage débute avec les parures de soie des princesses célestes et s'achève au son du téléphone portable d'une sofistiquée femme d'affaires asiatique.
Un vrai délice à savourer avec un tasse de thé vert ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
25 sur 35 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 avril 2002
La quête de l'amour unique et parfait décrit et peint au rythme de la Chine. Le langage particulier, poétique chinois nous entraîne dans un monde où l'amour unique est à la portée de tous quand on ne le cherche pas au delà de ses rêves. Merveilleuse leçon pour apprendre à se connaître et connaître l'être que l'on chérit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

La cithare nue
La cithare nue de SHAN SA
EUR 2,99

Empress
Empress de Shan Sa
EUR 8,85