undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Non, ne fuyez pas ! Revenez ! Ne vous laissez pas impressionner par cette pochette immonde probablement dessinée par un élève de sixième sur son cahier de brouillon... Car derrière cet emballage plutôt répulsif se cache un jeune combo qui a tout compris.

Game Over est un groupe italien formé en 2008. "For Humanity" est le premier album du groupe, faisant suite à une démo, un EP et deux splits (dont la plupart des morceaux se retrouvent sur ce premier opus). Les influences des quatre jeunes transalpins ? Forbidden, Exodus, Megadeth, Anthrax, Overkill, Nuclear Assault... Voilà où l'on met les oreilles quand on pose le CD sur sa platine. Alors, oui, ils ne sont pas les seuls à revendiquer le Thrash old school comme influence, d'autres l'ont fait avant eux et avec une certaine réussite (Angelus Apatrida, Havok pour n'en citer que deux...) On sait déjà qu'à l'écoute de cet opus, il n'y aura pas de révolution musicale à attendre, on sait parfaitement où cet album va nous emmener. Oui, tout cela est vrai. Mais certains savent mieux que d'autres faire passer une émotion, un truc en plus qui va nous prendre aux tripes et ne plus nous lâcher. Game Over fait définitivement partie de ces groupes qui ont tout appris chez leurs aînés mais qui ont l'étincelle en plus pour que toutes les compos de cet album soient intéressantes, pour qu'à aucun moment, on ne se dise : "tiens, ça, c'est piqué à machin ; ça, c'est un plan qu'on a déjà entendu chez bidule..."
Efficacité, vélocité, sobriété. Voilà les trois mots qui résument cet album. Efficacité car les compos sont assez courtes mais bourrées d'une énergie communicative. Vélocité car les morceaux sont construits sur des riffs ultra rapides et la batterie martèle un rythme effréné. Sobriété car Game Over n'encombre pas ses titres de parties répétitives, ça va directement à l'essentiel : un riff qui démonte, un chant puissant et des parties reprises en choeur pour les rendre encore plus sauvages, des solos intelligents et mélodiques. Bref, un bon brisage de nuque en règle. Cet album, dans sa démarche, me rappelle un peu le premier Exodus. Même fougue, même vitesse d''exécution.
Les plus grosses claques de l'album : "Dawn of the Dead" qui vous lamine avec un riff hyper speed et un refrain bien fichu et "Another Dose of Thrash" (ça sent l'hymne, ça, les gars), une belle speederie également qui donne une sacrée envie de sauter dans tous les coins. Rien que ces deux titres méritent que l'on fasse l'acquisition de cet album. La parenthèse "N.S.A." (vingt-quatre secondes) rappelle, elle, les délires de Nuclear Assault ou encore des cultissimes S.O.D.... Toute une époque !

En trente-cinq minutes, les Italiens ont réussi à nous anéantir. Court ? Oui. Mais dites-moi, hormis Metallica, les meilleurs albums de Thrash ont-ils des durées exceptionnelles ? Rappelez-vous "Reign In Blood", "Peace Sells'", "Bonded by Blood", "The New Order"... aucun ne dépasse les quarante minutes.
Bienvenue à Game Over. Bienvenue chez les grands !

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le site "auxportesdumetal.com".
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,26 €
13,99 €
14,47 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)